Economie

Mauvais chiffres du tourisme: La Réunion "dépense en Thaïlande, mais pas l'inverse"

Opérer un virage beaucoup plus réaliste sur les dessertes aériennes entre la Réunion et le reste du monde. Les professionnels du tourisme évoquent des pistes qu'ils jugent crédibles pour relancer l'afflux touristique mis à mal par les derniers chiffres officiels.


Mauvais chiffres du tourisme: La Réunion "dépense en Thaïlande, mais pas l'inverse"
L'Ile de la Réunion Tourisme et l'Insee ont présenté le 24 avril les résultats touristiques de l'année 2012 avec une baisse de 5,3% de la fréquentation pour une barre qui peine à franchir les 450.000 visiteurs. Le secteur subit le coup mais réagit, guidé par le bon sens.

"Les travaux de l'aéroport Roland Garros et la crise", sont cités en préambule mais l'essentiel de la critique n'est pas là. Yann Le Febvre, directeur du groupe local Exsel Authentic Hotels, aligne les points largement perfectibles pour notre destination.

"80% des touristes viennent de métropole. En face de cela, on a ouvert la destination à l'international mais on s'est mal positionné", regrette-t-il. Si les percées vers les pays d'Asie avaient été annoncées pour justement tirer les chiffres vers le haut, la critique de Yann Le Febvre est imparable. "La Chine et l'Inde représentent chacun un peu plus d'un milliard de personnes. Ce ne sont pas du tout des marchés sur lesquels nous pouvons rivaliser tout simplement parce que les professionnels du voyage sont incapables de les accueillir", explique-t-il.

Face à ce tourisme de masse pour lequel la Réunion n'est pas prête, le directeur du groupe Exsel préconise une approche graduée, et à destination de pays qui ont déjà un capital attirance avec la Réunion. "L'Autriche, l'Allemagne", pour ne citer qu'eux, "connaissent déjà la Réunion" et ils représentent des marchés raisonnables. L'objectif serait de se fixer des paliers "réalistes, avec +10 à +15% de visiteurs", et cela sur plusieurs années pour arriver à la barre des 600.000 espérés par la collectivité régionale en 2015.

L'autre stratégie mise à mal dans la démonstration de Yann Le Febvre réside dans l'ouverture de lignes sur des destinations peu profitables à l'économie de notre île. "Je suis entrepreneur et j'ouvre une ligne vers la Thaïlande. Le moins que je puisse espérer serait de remplir l'avion dans les deux sens. Mais je n'ai pas vu beaucoup de Thaïlandais dans nos rues", affirme, non sans une pointe d'ironie, l'intéressé. Au lieu de profiter à la Réunion, une telle desserte a surtout favorisé la dépense de "devises réunionnaises en Thaïlande", alors que l'inverse n'est pas vrai. "C'est une erreur", avise-t-il. Résorber en partie cette tendance passerait selon le chef d'entreprise par une meilleure concordance des offres hôtelières et aériennes. "La saison haute dans l'hôtellerie correspond à la saison basse dans l'aérien", constate-t-il.

Trop de politiques aux manettes de l'IRT

"Je reste un fervent défenseur de la destination Réunion mais sa promotion doit être assurée par plus de professionnels. Lorsque je lis dans les médias par un pseudo professionnel du tourisme qu'il faut sortir des hôtels pour créer la demande, je demande à ce qu'on soit réaliste. Les faits sont têtus", explique-t-il. Face à cette logique du toujours plus, Yann Le Febvre cite la fermeture des lignes de province par Air Austral comme l'ultime preuve que la promotion de l'île doit se concentrer sur son coeur de cible : métropole et Europe.

La charge du professionnel contre l'IRT se veut constructive. "C'est un outil intéressant mais il n'est pas confié aux mains les plus expertes. L'IRT doit être confié à des professionnels du tourisme et surtout ne plus être soumis aux enjeux politiques. C'est simple, il y a plus de politiques qui siègent à l'IRT que de professionnels. On est en permanence en train d'arbitrer les décisions prises. Viroleau se démène au quotidien mais je dis qu'avec beaucoup moins de budget que l'IRT, j'arrive à faire mieux avec mes structures. Il faut se libérer du carcan politique. Le tourisme : c'est un enjeu collectif", conclut-il.
Lundi 6 Mai 2013 - 14:08
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3380 fois




1.Posté par n o e le 06/05/2013 14:31
Franchement je ne vois pas ce qui peut attirer les thaïlandais à venir à la Réunion (île intense) ..
Par contre , la Thaïlande attire plein de réunionnais qui veulent un bon "massage thaïlandais" fait avec des mains expertes ...le tourisme sexuel ....et peut-être pour la nourriture exotique ...

Posons la question aux amateurs de voyages en Thaïlande !

2.Posté par justedubonsens le 06/05/2013 14:35
Il a raison ce bougre. Fermons les lignes vers l'Asie et l'Afrique du Sud, limitons les destinations métropole, Maurice et Madagascar. Les réunionnais enfermés sur leur île seront bien obligés de consommer local. Nos pauvres hôteliers et restaurateurs auront alors toutes possibilités d'augmenter leurs prix, de réduire leurs prestations(déjà peu brillantes). Et avec leur pognon, ils pourront alors se balader où ils voudront et en "first class" en plus. Il est donc effectivement primordial (pour eux) de leur laisser la gouvernance de l'IRT !!! Joli concept M. LeFebvre, superbe analyse mais de remise en cause point !

3.Posté par DOM le 06/05/2013 14:41
Robert un bon a rien, et il voudrait se presenter à saint denis, le bougre sont bilan à la région est catastrophique, rien que pour le tourisme déja.

4.Posté par galimatias le 06/05/2013 14:48
Quand je pars en Thailande, d'autres réunionnais prennent l'avion qui revient sur l'ile et ainsi de suite.Bien entendu il serait important (capital!) que des des Thailandais , malais, chinois etc ....viennent à la Réunion.
Ce que je voulais dire en toute simplicité, c'est que votre commentaire concernant cette ligne est d'une stupidité remarquable.
Sawasdee krap

5.Posté par Lilou le 06/05/2013 15:46
Je vois qu'on a affaire à des connaisseurs.

6.Posté par requin le 06/05/2013 15:49
déjà que les élus, au lieu de jouer avec notre argent à travers diverses représentations ici, dans la zone régionale (ex les Seychelles) ou en métropole (ex des salons qui ne servent pas à grd choses d'après les chiffres), investissent ici avec leur argent plein les poches(ex ceux qui payent l'ISF, ceux qui ont pleins d'assurance vie)

7.Posté par requin le 06/05/2013 15:50
normal en Thaïlande le massage lé moin cher et créole lé de plus en plus radin avec la main d'oeuvre locale

8.Posté par WQS le 06/05/2013 15:59
La ligne Air-Austral sur Bangkok est déficitaire. Entretenir une ligne déficitaire à coup d'argent public
local pour envoyer des Réunionnais dépenser leur argent en Thaïlande est particulièrement absurde.

L'irt est un ramassis d'incompétents auto-satisfaits.
Le tourisme est en hausse de 5 à 10% dans TOUS les pays de la zone , Maurice , les Seychelles et en baisse de 5% à la Réunion malgré un doublement du budget de l'irt de 10 à 20 millions d'Euros !

9.Posté par et du floralys a etang salé le 06/05/2013 16:34
ce n'est pas un recul de5% mais bien de 17% de la fréquentation touristique
IRT et Région une évidence de leur incompétence

oui il faut des investisseurs privé pour gérer l'IRT et pas besoin de 20 millions

10.Posté par Boa Bill le 06/05/2013 17:06
L'IRT doit être confié à des professionnels du tourisme et surtout ne plus être soumis aux enjeux politiques.

EXCELLENT ! Mais allez donc l'expliquer à ces comiques qui ont fait de la présidence de l' IRT un cadeau à des incompétents de droite et de gauche depuis toujours !!!

Bertel de Vacoa

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 06/05/2013 19:34
depuis le temps qu'on le dit...

12.Posté par Tourisme sans âme ! le 06/05/2013 20:07
On va a maurice pour les plages, son séga, sa joie de vivre , en afrique pour les animaux, en thailande pour les massages en autres, pour la gentillesse des gens, mais on voyage pour découvrir, voir autre chose, mais que peut on venir faire à La Réunion ? Mi totoche a ou là ....
Se faire plumer pour les prix, la kkalité des prestations qui s'écrit avec 2k comme caca ? On veut copier mais on a pas grand chose à proposer .. même l'entrecote est diminuée par rapport au standard d'ailleurs .....

13.Posté par Alain BLED le 06/05/2013 20:59
Le niveau de vie est beaucoup plus élevé, donc les prix plus chers, dans les départements français et encore plus dans les DOM.
Le rapport qualité prix n'encourage donc pas à venir à la Réunion...et encore moins à Mayotte, où le moindre gîte minable coute le prix d'un trois étoiles à Bangkok !
Il n'y a pas que des salons de massage en Thailande, il y a surtout un service efficace, le sourire en permanence, et même un guichet spécial dans les aéroports pour prendre un ticket de taxi et éviter de se faire arnaquer. (on aimerait la même chose à Gillot !).
Sans parler du service impeccable dans les hébergements les plus modestes, de la rapidité et du nombre des services rendus au touriste, toutes choses qui manquent encore trop souvent à la Réunion
Et qu'il y ait ou non des lignes directes sur l'Asie du sud est ne changera rien à l'affaire : le billet d'avion ne constitue qu'une partie du budget, les économies réalisées sur les repas , l'hébergement et les transports rendent un voyage de quinze jours en Asie moins cher qu'un voyage identique à Mayotte ! Au lieu de critiquer les autres, certains feraient mieux de se bouger les doigts du c...

14.Posté par patatos valdes le 06/05/2013 22:25
Réponse a Noé:
Penser que les 16 millions (en hausse chaque année) de touristes viennent chaque année en Thailande pour le tourisme sexuel est complément stupide. Il faudrait arreter de passer son temps devant Tf1 ou M6 et leurs reportages raccoleurs. De nombreuses familles viennent en Thailande, beaucoup de golfeurs aussi, et tous les jeunes eupropéens/américains/australiens "sac au dos" qui en quete d'expérience viennent pour leur 1er voyage exotique. Sans compter les russes, les plus nombreux qui viennent en famille, ou en couple (jeunes mariés en voyages de noces).
Vie abordable, services et sourires en guise d'acceuil, voilà ce que l'on ne trouve plus depuis longtemps en France ou dans les domtoms et que l'on trouve en Thailande. C'est sur, etre correctement acceuilli ,et dépenser son argent sans se faire insulter, ca change de la métropole ou des régions assistées.

15.Posté par Raoul le 07/05/2013 05:59
Il est normal que le tourisme baisse car c'est la crise en France, notre principal pourvoyeur de client. A maurice, le nombre de touristes francais a chuté de plus de 10pc en une année, mais a été compensé par d'atres marchés. L'augmentation du prix du billet d'avion est certainement une des causes de cette baisse, mais cette augmentation vient également du fait que la continuite territoriale a mécaniquement augmenté le prix du billet car les tarifs les plus bas ne sont plus accessibles aux touristes. Il ne faut pas se leurrer, les compagnies aeriennes ne baisseront pas leurs billets car elles sont toutes au bord de la faillitte et il faudra trouver d'autres moyens pour attirer les touristes. Il faut egalement se rendre à l'evidence, la Reunion ne sera jamais une destination touristique si elle ne bouge pas, car nous avons des inconvenients économiques qui ne permettent pas de rivaliser avec nos voisins. Nous avons certes les plus beaux sites, mais ils ne sont pas accessibles à tous, car il y des problemes de visas, de taux de change (même une carte bancaire étrangère n'est plus acceptée dans les commerces), la barriere de la langue etc. Ce n'est pas la peine d'attirer des touristes etrangers si nous ne sommes pas capables de nous en occuper efficacement. La suppression des visas pour les Sud Af est une excellente chose pour le tourisme, et cette politique doit etre étendue a d'autres pays. L'IRT n'est pas seule responsable de tous les maux et les professinnels, au lieu de critiquer, doivent retrousser leurs manches et se mettre au travail. [

16.Posté par nak muay le 06/04/2015 09:24 (depuis mobile)
...Déjà pour voir des thaïlandais fouler les terre reunionnaise, faudrai déjà peu etre que l''île soit plus vivante surtout le week end et la nuit parceque là c''est vachement mort, ensuite que l''île soit notoirement bilingue... c''est pas gagner...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales