Economie

Maurice: Le groupe Apavou va se séparer de quatre hôtels pour éponger ses dettes


Maurice: Le groupe Apavou va se séparer de quatre hôtels pour éponger ses dettes
Le groupe Apavou, en grande difficulté financière à Maurice, va se séparer de quatre hôtels (686 chambres en tout) pour renflouer ses dettes, annoncent les journaux mauriciens. Parmi les hôtels mis en vente, se trouve un des fleurons de l'hôtellerie mauricienne, l'hôtel la Plantation, situé à Balaclava. Déjà en 2011, Apavou avait dû se séparer de l'hôtel Ambre, vendu au groupe Sun Resorts.

Depuis plusieurs mois, cette menace planait au-dessus du groupe Apavou. Déjà, en janvier 2013, Apavou avait eu dû mal à payer les salaires de certains de ses employés dans un de ses hôtels, l'Indian Resort (voir ici). On apprenait que le groupe réunionnais avait accumulé près de 97 millions d'euros de dettes, selon la presse mauricienne.

Une tendance qui s'est confirmé en octobre dernier avec la mise sous administration judiciaire des quatre hôtels du groupe Apavou (La Plantation, Indian Resort, Mornea et Moréva).

Cette vente devrait permettre au groupe d'éponger sa dette. Reste à gérer le sort des quelques 500 employés des quatre hôtels. Ces derniers attendent de connaitre le repreneur potentiel des hôtels du groupe Apavou. Les futurs acheteurs ont jusqu'au 30 janvier pour se positionner et faire une offre, fait savoir le journal Lemauricien.com.
Mardi 14 Janvier 2014 - 09:47
JD
Lu 3439 fois




1.Posté par sandjl le 14/01/2014 10:18 (depuis mobile)
ce monsieur a fait fortune a la réunion mais n''abite plus ici , sa fortune ètait estime il y a 2ans a 700 millions d''euros d''aprés FORBES,tous ceux ki ont fait fortunes ici sont parti,ce ki lé interesse c les bénéfice pas l''emploi

2.Posté par ZembroKaf le 14/01/2014 10:30
Ici ce n'est pas mieux !!!
dans les Baies roses à saint pierre les locataires sont infestés par les moustiques...la piscine c'est un bouillon de "kakature" merci Armand !!!

3.Posté par yvon le 14/01/2014 10:42
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute à ce sujet (Pierre Desproges)

4.Posté par Fisc mauricien v.s. Apavou. le 14/01/2014 14:58
Il en a tellement fait, qu'à la fin il a fini par lâcher quelque peu de sa sublime. Pourtant, tout promoteur qu'il est depuis des années durant, il aurait dû savoir qu'il existe un lien entre le risque, le rendement et le profit ; mais à trop en faire et vouloir imprudemment se jouer du fisc mauricien, qu'au bout du compte il en est venu à ne plus jouer du tout.
Bref, à force d'extension du champ d'application de son concept hôtelier à l'extérieur, monsieur Apavou risque de perdre simultanément, efficacité et pertinence.
Beaucoup d'entrepreneurs ont un peu trop tendance à vouloir s'installer à l'extérieur, mais savent-ils seulement que nous avons sous nos pieds une petite pépite qu'il faut savoir apprivoiser si l'on veut, des subtilités qui s'y cachent, en tirer de merveilleux attraits touristiques que nous ne connaissons pas forcément ; et qui ne demande qu'à être révélés.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales