Faits-divers

Maurice Gironcel une nouvelle fois devant les juges pour abus de confiance


Maurice Gironcel discutant pendant une pause avec certains de ses partisans venus le soutenir
Maurice Gironcel discutant pendant une pause avec certains de ses partisans venus le soutenir
Maurice Gironcel, l'ancien maire de Sainte-Suzanne, comparait depuis ce matin devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour répondre essentiellement des faits d'"abus de confiance de mars 2002 à mai 2005".

Il comparait aux côtés de Martial Turpin, un fonctionnaire de catégorie A faisant fonction d'ancien directeur général adjoint des services de la mairie, qui a également collaboré au Cabinet du maire après sa retraite, mais qui surtout assumait les fonctions de trésorier de diverses associations subventionnées par la mairie : Comité des fêtes, Comité de jumelage, Comité des oeuvres sociales, Association des Elus de l'iIntercommunalité (AEI)...

Point commun à toutes ces associations : elles avaient à leur tête des "présidents de paille" et étaient placées en redressement judiciaire, et donc dans l'impossibilité d'émettre des chèques. Martial Turpin retirait donc régulièrement de grosses sommes en liquide pour payer des factures dont il a reconnu au cours de l'instruction qu'elles n'avaient rien à voir avec l'objet social des associations dont il avait la charge.

Le président Morgan a passé une bonne partie de la matinée à énumérer un nombre de bénéficiaires de factures, pour tenter d'avoir des explications. Outre les factures colossales de restaurant dans les meilleurs et plus chers établissements de l'ile, le président a cherché à savoir comment on avait pu en arriver à payer un perroquet et sa cage, un stage de football, un déplacement en Italie pour une famille de Saine-Suzanne, etc... Et ce ne sont que quelques exemples dans une très longue liste à la Prévert...

Autre point clé : A la demande de qui Martial Turpin effectuait-il ces dépenses? Au cours de la garde à vue, il avait avoué que c'était parfois d'initiative personnelle, mais la plupart du temps à la demande du maire ou d'autres élus. A la barre, Turpin a dit exactement l'inverse : certes, il en discutait parfois avec le maire, mais sans réellement lui "rendre des comptes". Il a même démenti ses déclarations devant les gendarmes en affirmant n'avoir jamais reçu de commande directe du Maire. Pertes de mémoire à répétition ou contradictions qui ont eu le don d'exaspérer le président Morgan...

Me Boniface, qui intervenait en tant qu'avocat de Maurice Gironcel, a ensuite interrogé Martial Turpin et s'est attaché à montrer que ses interventions étaient la plupart du temps justifiées pour venir en aide à des administrés dans le besoin qui n'avaient pas le temps d'attendre une intervention du CCAS.

A midi, Maurice Gironcel a succédé à  Martial Turpin à la barre, sous l'oeil de Yolande Pausé, la nouvelle maire de Sainte-Suzanne, présente dans le public.
Vendredi 4 Juin 2010 - 10:28
Pierrot Dupuy
Lu 1958 fois




1.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 04/06/2010 14:28
Il doit se sentir a la maison, lui là-bas... et "Comité des oeuvres sociales", on pourrait éclater de rire, si ce n'était avec nôtre argent que ces gars et filles ne s'engraissaient EPADiennement...
L'Abus de Confiance et de Pouvoir en totale impunité est devenu SPORT NATIONAL
depuis "responsable mais pas coupable"... les Dérives Institutionnelles fusent...
...Il ne reste Rien de la République depuis qu'on vend même Nos Enfants....

2.Posté par jojo le 04/06/2010 15:01
il faut les foutres au trou bon dieu de bon dieu

3.Posté par la possession aussi le 04/06/2010 15:59
A la Possession, c'est la même chose. On utilise de l'argent public par le biais des associations pour satisfaire des proches: OMCTL, ASP, Comité Jumelage.
IL faut les mettre en taule.
et il faut que la justice sévisse serieusement.

4.Posté par Itamare le 04/06/2010 16:33
Le communisme est mort dans beaucoup de pays, mais à la Réunion il nous faut du temps pour éradiquer certains mouvement. A mort le communisme et dehors les communistes!

5.Posté par Cambronne le 04/06/2010 16:52
2.Posté par jojo le 04/06/2010 15:01
J'adore cette illustration typiquement locale
"Maurice Gironcel discutant pendant une pause avec certains de ses partisans venus le soutenir"



6.Posté par PTITCRICK le 04/06/2010 17:17
OUVRER UN PEU LES YEUX SUR LEUR DÉPLACEMENT A MAURICE
j espère qui a déjà rendu le téléphone du conseil général
que pense la population de ste Suzanne quand il va revenir voter encore pour lui et son partie IL NOUS MÈNERONT A LA RUINE il après il diront qu il défend la misère

7.Posté par ah bon le 04/06/2010 18:09
Yolande est la trésorièrer de l'association AEI, le tribunal pourrait la citer comme témoin puisqu'elle est présente à l'audience.

Martial TURPIN n'a jamais été cadre A, il n'a aucun concours de la fonction publique, c 'était un "brave" de momo mais un profiteur aussi comme son patron.

l heure des comptes sonnent encore pour cet élu et un des lieuteants TURPIN qui était président de la quasi-totalité de ses assos pas président de paille mais président réel ou de fait.

8.Posté par polémique Victore le 04/06/2010 19:52
On va le surnommer TITANIK celui là......il ne s'arrête jamais de couler.....pourvu qu'il finisse par toucher le fond une bonne fois pour toute....

9.Posté par berael le 04/06/2010 22:30
Regarder toutes les communes dirigées par un maire communiste: Elie Hoarau, Claude Hoarau, Robert de la Possession, Maurice Gironcel, Paul Vergès qui a menti sur le tram train et autres, qui a grugé les réunionnais sur la MCUR avec sa fille, le maire actuel de St André, celui du Port et de St Paul. Attention mesdames et messieurs, les élus de droite ne sont pas les meilleurs, ils sont aussi baiseurs de paquet que les autres, à vous de juger lors des prochaines élections.


10.Posté par Pêche-Cavale le 04/06/2010 22:55

moi aussi je suis dans le besoin, il me faut le plus rapidement possible un perroquet qui parle italien, bon si il ne parle que français il me faudra deux billets d'avion pour l'Italie, afin de maitriser le beau langage de Niccolò Macchiavelli.
En attendant, à voir sa mine réjouie, il ne semble vraiment pas inquiet notre Momo, nous dira t-il le nom de l'heureux propriétaire du volatile? une autre question, que va t-on faire aux personnes qui ont profité des largesses de ces messieurs? une petite dernière, trouvera t-on un jour un élu intègre?

11.Posté par OZAK le 04/06/2010 23:30
4.Posté par Itamare le 04/06/2010 16:33
Le communisme est mort dans beaucoup de pays, mais à la Réunion il nous faut du temps pour éradiquer certains mouvement. A mort le communisme et dehors les communistes!


Mon bon monsieur, "voleur na poin koulere". Mettez vous dans la tête que le politique n'a qu'un crédo "rester au pouvoir" et comme cela coûte cher d'acheter des voix, de faire la propagande, eh bien, on utilise tous les moyens - mis à leur disposition par la société- pour asseoir leurs pouvoirs.

Le jour où l'électeur aura compris que le politique est un voleur d'espoir, la démocratie aura gagné en clarté.

Post 10: "une petite dernière, trouvera t-on un jour un élu intègre?".

Bien sur que non. S'il l'est, il ne viendra pas en politique et si par accident il y arrive, ceux de son camp, font faire de sorte de lui régler son compte, de le mouiller pour qu'il se taise.

La politique c'est comme la chasse. On ne réussi qu'en bande organisée. Dés lors, même si on a un peu de droiture, c.à.d si on ne met pas la main dans la caisse, on devient corrompu, car pour rester il faudra fermer les yeux sur certaines pratiques des autres membres de la bande, et là on devient complice.

12.Posté par POURQUOI PAS le 05/06/2010 11:40
Dans cette affaire , il reste quand même une question sans réponse peut -être a-t-elle était posée... (sans jeu de mot) :

Pourquoi , la Commune n'est pas partie civile? c'est bien elle qui a payé???

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales