Blog de Pierrot

Maurice Gironcel et la CINOR : On n'est jamais mieux servi que par soi-même...

Mardi 24 Juillet 2012 - 22:38

Maurice Gironcel et la CINOR : On n'est jamais mieux servi que par soi-même...
On ne s'intéresse pas assez à ce qui se passe dans les collectivités d'agglomérations. Vous savez, ces collectivités opaques, dont presque personne ne connait les élus qui sont en fait désignés par les maires, et qui concentrent entre leurs mains des pans entiers de l'ancien pouvoir municipal par le jeu de transferts de compétences. Sans que le nombre d'employés des communes n'ait pour autant diminué...

Ce soir se tenait le conseil de la communauté de la CINOR en vue de l'élection de son nouveau bureau. On sait que Gilbert Annette râle contre cette présidence tournante qui veut que pendant quatre ans sur six, ce sont les maires de Ste-Marie et de Ste-Suzanne qui en assurent la présidence, alors même que St-Denis est de loin le principal contributeur en terme de recettes.

Ne disposant pas de la majorité en voix, les élus dionysiens ont vu de mauvais grâce Maurice Gironcel prendre pour deux ans le fauteuil de président, après le départ de Jean-Louis Lagourgue.

Selon un système de répartition mis en place lors de la création de la CINOR sous Michel Tamaya, le 1er vice-président est un dionysien, en l'occurence Philippe Naillet qui obtient enfin une récompense après avoir vu le poste de conseiller général lui filer sous le nez, puis celui de 1er adjoint, puis celui de président de la CINOR. Récemment, à la suite de l'élection d'Ericka Bareigts et de Monique Orphé, certains le voyaient à nouveau 1er adjoint. Gilbert Annette lui a encore préféré Gérald Maillot. Au final, en lot de consolation, il récolte la 1ère vice-présidence de la CINOR. C'est tout même moins glamour que député ou 1er adjoint...

Le 2ème vice-président est Jean-Louis Lagourgue, qui n'en est pas à un cumul de mandat près. Viennent ensuite Ibrahim Dindar (Saint-Denis), Richard Nirlo (Sainte-Marie), et comme 5ème vice-présidente: Nadine Damour (Sainte-Suzanne) qui n'est autre que la fille de... Maurice Gironcel. Autrement dit, elle est la 1ère vice-présidente à siéger au nom de la commune de son père...

Charité bien ordonnée commence par soi même...

Qu'en pensent les autres élus de Sainte-Suzanne qui ont vu de belles indemnités de vice-président leur passer sous le nez au profit, une fois de plus, de la fille à papa?

Faut croire que c'est une manie chez les communistes : Ti Pierre Vergès, Fabrice Hoarau et maintenant Nadine Gironcel. A qui le tour? Dépêchez-vous de vous partager la carcasse car bientôt il ne restera plus que les os...
Pierrot Dupuy
Lu 2096 fois



1.Posté par Sainte-Suzanne le 25/07/2012 06:21

Momo place sa fille Nadine Gironcel comme 1ère vice présidente de Sainte-Suzanne avec une Grosse Délégation comme vice-présidente à la commission d'appel d'offre de la CINOR
Les marchés public de la CINOR risque de connaître encore de grosses perturbations avec le Père et la Fille Gironcel.
Momo doit également tenir ses promesses d'emboche pour les gros bras du chaudron , de Prima, de ste Marie et St. André si il ne veut pas avoir de problèmes avec ces personnes.
Bon courage aux élus de Sainte-Suzanne!!!
Au fait qui sera le nouveau DGS de la CINOR ?

2.Posté par Fils et fille de.... le 25/07/2012 07:54 (depuis mobile)

Vous oubliez Philippé Robert, le fils de Roland Robert, qui ast adjoint au maire et vice-président du TCO. Sans oublier une fille du maire qui est employée au cabinet du maire. Elle n'est pas belle la vie?

3.Posté par Papapîo, ni macro ni géniteur payeur le 25/07/2012 08:15

Je ne comprend toujours pas que la Réunion en soit encore la; en 2012....
Ce système féodale pourris toute la vie collective depuis trop longtemps.

4.Posté par lulu le 25/07/2012 08:32 (depuis mobile)

c'est honteux! La Réunion marchera toujours sur la tête. A quand de VRAIS politiciens?

5.Posté par magnol le 25/07/2012 08:36

La pétaudière intercommunale continue de fraire des prouts à la face des con-tribuables concernés (beurk...). La CRC avait pourtant bien noté la déviance de cette "tournante" présidentielle contre-productive et dispendieuse de fonds publics. Rien n'y fait et voilà à nouveau Ribouldingue qui revient aux "affaires" (au sens figuré du terme) pour le plus grand désonnheur de cette inutilité crasse de notre mille-feuilles administratif. Ne rions pas car c'est sur le dos de nos impôts que tout cela se passe !

6.Posté par Eric Beeharry le 25/07/2012 14:13

Il y a des engagés honnêtes et compétents. Mais la presse aux ordres les boycotte. Alors du coup vous ne les connaissez pas. Par conséquent, soit vous vous abstenez, soit vous prenez celui qui vous achètera à votre tour parce que vous ne croirez plus en rien. C'est ça la Réunion en 2012.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >