Politique

Martinique : Nicolas Sarkozy pose les jalons de la collectivité unique

Après les référendums du mois de janvier, le président, Nicolas Sarkozy, a achevé sa visite en Martinique avec un discours porté sur le cadre institutionnel à donner au Département qui se dirige vers une collectivité unique.


Martinique : Nicolas Sarkozy pose les jalons de la collectivité unique
Après la Réunion, c'est en Martinique, puis en Guyane, que le président de la République se rend. Face aux élus martiniquais, aux acteurs de la vie économique et sociale, aux syndicats et à la population, Nicolas Sarkozy a axé son discours de fin de visite en Martinique sur l'issue de la consultation par référendum du mois de janvier : la volonté de mettre en place une collectivité unique.

Tout reste à faire. C'est un peu le message du Président de la République qui, à Fort-de-France, a annoncé son souhait de voir un projet de loi définissant le nouveau cadre institutionnel de la Martinique être déposé à la fin de l'année 2010.

Pour ce qui concerne sa mise en application, "cette question reste ouverte". Le président n'a pas pris de risque face à des élus locaux dont les opinions divergent sur ce point. Une certitude, "il faut se mettre au travail dès après les élections régionales mais sans précipitation", a affirmé Nicolas Sarkozy.

Moins de conseillers territoriaux

Toutefois, le Président s'est montré plus ferme sur la question du nombre de conseillers territoriaux. "Non à 86 conseillers territoriaux, soit l'addition des conseillers du conseil général et du conseil régional", a-t-il dit.

La décision prise par la Martinique est en tout cas une satisfaction pour le Président qui a souligné que cette volonté, historique pour le Département, devance la réforme des collectivités territoriales, actuellement votée en métropole.

Le Président renouvelle sa confiance à Penchard

Marie-Luce Penchard a du pain sur la planche pour organiser la mise en place des nouvelles collectivités territoriales de la Martinique et de la Guyane.

Le président a, par ailleurs, affirmé ce jour à la presse qu'il avait "autre chose à faire que de polémiquer" au sujet de l'affaire qui suscite une controverse autour de sa ministre de l'Outre-mer. Marie-Luce Penchard avait déclaré dimanche n'avoir envie de servir qu'une seule population, celle de la Guadeloupe et suite à cela, le Parti socialiste avait demandé sa démission.
Jeudi 18 Février 2010 - 22:05
Melanie Roddier
Lu 2323 fois




1.Posté par ticaf le 19/02/2010 01:22
Merçi Monsieur Sarkozy pour avoir désaprouver les chacals qui pensaient déchiqueter Madame PENCHARD en vouciférant.

Tampis pour les manipulateurs sans scrupule et bon vent à Mrie-Luce
ticaf

2.Posté par Paul le 19/02/2010 07:26
Moi je propose que Jean VIRAPOULLE puisse terminer sa carrière comme Ministre, c'est toujours les Antillais BERTRAND, PENCHAR , la maman, SUDRE,ou autres jamais quelqu'un de sa génération et cela permettrait à DiDier ROBERT de travailler das des meilleurs conditions pour l'avenir.

3.Posté par pierrot 974 le 19/02/2010 11:19
bonjour a vous tous je panse que l'ump va dans le mur a la réunion alle a plus et le courage avec vous et panse pour qui vous alle vote pour le 14 03 moi je se rai parti le 15 03 pour madagascar a plus

4.Posté par ticaf le 19/02/2010 12:19
De toutes les prises de positions Anti penchard qu,elle émanent des coco où socialo et leurs fidéles pas étonant dans un contexte trés sensible , en période de campagne ,aux éléctions Régionales.Je suis surpris de son sang-froid et sa volonté de servir l,ensenble de l,outre -mer et ce malgrés les Attaques.
Avec mes encouragements pour votre combat pour LES REGIONALES
ticaf

5.Posté par Feroz le 19/02/2010 12:23
Nicolas Sarkozy a déclaré : « J'ai grande confiance en Marie-Luce Penchard. Je ne laisserai pas l'outre-mer français être instrumentalisé par un débat politique national partisan et politicien. »

Pourquoi ne pas avoir repris ces propos en leur donnant la même visibilité que la déclaration de Balkany ?

6.Posté par ticaf le 19/02/2010 12:55
Pour feroz
Voisi la raison seul le silence est grand tout le reste est petit a devigny
ticaf

7.Posté par Fabien le 19/02/2010 15:06
Enfin un président qui dit ce qu'il fait et qui fait ce qu'il dit, et ce n'est pas fini heureusement qu'il a encore 7 ans pour terminer cela...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales