Outremer

Martinique : Les salariés des deux assemblées sont inquiets pour leur emploi

La fusion du Conseil régional et du Conseil général en une assemblée unique en Martinique soulève de nombreuses interrogations parmi les employés des deux collectivités locales. Une assemblée générale a eu lieu ce week-end, objectif : sauver le maximum d'emplois.


Martinique : Les salariés des deux assemblées sont inquiets pour leur emploi
Tout est bon pour la réduction du déficit public. Il y a aussi la réforme territoriale actuellement en discussion au Sénat. La création d'une assemblée commune où siégeront les conseillers régionaux et les conseillers généraux, va également réduire le nombre de ces élus de 6.000 à 3.000. Quid des agents de ces deux collectivités locales ?

La Martinique et la Guyane qui ont voté la mise en place d'une assemblée unique, le 24 janvier lors d'un référendum, sont les premières régions à se poser cette question, du moins leurs fonctionnaires territoriaux. Les employés de leurs Conseil général et Conseil régional, s'interrogent sur leur devenir professionnel, selon le site Bondamanjak.

Le rassemblement des travailleurs des deux collectivités avait “pour objectif la mise en place de stratégies pour éviter que trop d'agents ne se retrouvent à la porte,” et en particulier les contractuels et ceux qui ont un contrat précaire. Les salariés ont posé ce week-end la question de la gestion des ressources humaines.

Cette question sera encore plus d'actualité lorsque l'assemblée commune sera créée, car le Conseil régional et le Conseil général, qui n'auront plus la compétence générale, seront obligés de travailler ensemble au sein de l'assemblée territoriale, une troisième institution pour gérer le personnel des deux autres. Ce n'est pas encore très clair...
Mardi 2 Février 2010 - 11:45
Jismy Ramoudou
Lu 1373 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 9 Novembre 2016 - 16:57 Guyane : Un cadre du parti Walwari tué par balle