Faits-divers

Marie Yolande Sinama restera en détention

Marie Yolande Sinama, la gramoune de 73 ans soupçonnée d’avoir étouffé son mari âgé de 70 ans avec un oreiller, ne sera pas remise en liberté. Pour le moment, l’enquête n’est pas assez avancée pour réunir tous les éléments qui entourent ce geste.


Le mari de Marie Yolande Sinama, Yvon Mangué, était atteint de la maladie d’alzheimer. Une maladie qui envenime le quotidien de ce vieux couple, dont l’histoire n’est pas si simple.

La violence faisait partie courante de la vie des deux gramounes, tous les deux en mauvaise santé. La maladie n’avait apparemment fait qu’aggraver les propensions des époux aux échanges violents.

Le 4 octobre dernier, à Pierrefonds, Yvon Mangué revient de chez son voisin, visiblement alcoolisé selon le témoignage fourni par Marie Yolande Sinama. Un échange s’ensuit, et la gramoune avoue avoir plaqué un oreiller sur le visage de son mari pour étouffer les cris de la dispute. Elle mentira d’abord, affirmant que son mari s’est suicidé. Des traces sur le visage et le cou d’Yvon Mangué vont venir éveiller les soupçons des enquêteurs.

Sa mise en détention provisoire était questionnée par ses avocats. La cour d’appel a finalement tranché et décidé de garder Marie Yolande Sinama à la maison d’arrêt de Domenjod, rapporte ce mercredi la presse écrite.
Mercredi 21 Octobre 2015 - 08:02
.
Lu 1201 fois




1.Posté par noe le 21/10/2015 08:37
Les corbeaux en soutane noire ne pardonnent jamais aux femmes qui se défendent ... des coups de leurs tabasseurs-cogneurs-violenteurs !

Je suis sûr que si c'était le mec qui aurait ébouillanté sa nana , il aurait été mis en liberté depuis longtemps et même avant son arrestation !

2.Posté par môvélang le 21/10/2015 20:15
Sinama, çà me dit quelques choses , on dirait que l'assassin des 5 étudiants du Moufia s'appelait sinama aussi , et il est déjà dehors , même avec 5 vies enlevés

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales