Société

Marie-Thérèse de Châteauvieux, première femme maire à la Réunion

En cette journée internationale de la femme , nous avons décidé de revenir sur l'itinéraire de Mademoiselle de Châteauvieux, aujourd'hui âgée de 99 ans, en reprenant le portrait qu' Eliard de Laleu lui a consacré dans sa chronique des municipales de ce lundi sur Zinfos.

C'est 20 ans après que le droit de vote est accordé aux femmes que La Réunion compte enfin une femme comme maire.

Et quand Marie-Thérèse de Châteauvieux est battue, aux municipales de 1983, il faudra attendre un quart de siècle pour qu'on retrouve une femme, Huguette Bello , à la tête d'une municipalité.

Huguette Bello, dont le premier geste à son arrivée à la mairie de Saint-Paul comme maire a été d'écrire à Marie-Thérèse de Châteauvieux pour lui rendre hommage.
L'élégance, l'éducation et la mémoire peuvent quelque fois, heureusement, surmonter les positionnements partisans. Que cette conduite soit celle d'une femme envers une autre femme, dont beaucoup de choses les séparaient, mérite également d'être saluée en cette journée.


www.mi-aime-a-ou.com
www.mi-aime-a-ou.com
Marie-Thérèse de Châteauvieux, à l’état civil Marie-Thérèse d’Armand de Châteauvieux, et pour les Saint-Leusiens "Mamzelle", est la première femme à accéder aux fonctions de maire à La Réunion.

En 1965, candidate pour sa première élection, sur la liste conduite par le maire sortant, Henri Bègue, Marie-Thérèse de Châteauvieux se retrouve maire-adjointe, occupant le troisième rang au sein du conseil. Henri Bègue, peu désireux de poursuivre un second mandat à la direction de la commune, arguant de son état de santé, démissionne dans les mois qui suivent sa réélection et part pour la France. C’est "Mamzelle" qui est choisie pour lui succéder.

L’incapacité de ses colistiers au sein du conseil a participé pour beaucoup à l’élection de "Mamzelle" faisant d’elle la première femme à occuper les fonctions mairales dans l’Ile. Mais ce n’est pas uniquement un choix par défaut. "Mamzelle", qui a fait des études de comptable, a en effet une grande expérience de la gestion, gérant, d’abord avec son père, puis à son décès, seule, l’immense propriété familiale des de Châteauvieux, avec énergie, autorité et efficacité.

Sans doute a-t-on aussi pensé que bon sang ne saurait mentir. Plusieurs de ses aïeux avaient déjà en effet occupé les fonctions de maire à Saint-Leu. Le premier d’entre-eux est son arrière grand-père, le Marquis Joseph Antoine Sosthènes d'Armand de Châteauvieux. Ce descendant d’une famille de haute noblesse de Bourgogne, ruinée par la Révolution, ingénieur de métier, spécialisé dans l’industrie sucrière, est venu s’installer dans la colonie à la demande de Charles Desbassyns. L’ingénieur ne fera pas que seconder ce dernier. Il va aussi s’allier matrimonialement à cette puissante famille, occuper d’importantes fonctions politiques, à Saint-Leu, mais aussi au Conseil général qu’il présidera pendant des années, tout en veillant à développer ses propres affaires.

Maire, sans avoir conduit de liste en 1965, "Mamzelle" sera ensuite candidate à sa succession, avec succès, en 1971 et 1976, pour être battue aux élections de 1983, par le communiste, Mario Hoareau, celui là même qui avait été délogé de la commune par la fraude électorale, 25 ans plus tôt. "Mamzelle" ne siègera pas dans le nouveau conseil préférant démissionner.

Elle se retire alors de la politique, ne souhaitant pas renouveler son mandat de conseillère générale, dont on écrit partout à tort qu’elle était également la première femme à exercer une telle fonction.
Samedi 8 Mars 2014 - 15:10
Lu 2826 fois




1.Posté par bourbon pointu le 08/03/2014 17:27
La classe pour l'une comme pour l'autre!

2.Posté par Jean Luc Hoareau le 08/03/2014 21:27 (depuis mobile)
Et qui fait la première conseillère générale et les suivantes? C'est pas tout de moukatage, encore faut il étayer !

3.Posté par mandela kreol le 08/03/2014 22:31
Elle a bien profite su kreol

4.Posté par Jacques AFER le 09/03/2014 03:55
Les châteauvieux sont les descendants des desbassyns et madame desbassyns n'est pas un bon modele pour l'histoire de la réunion elle à commise les crimes la plus abominable vis à vis de ses
esclaves.

5.Posté par paysan créole le 09/03/2014 06:55 (depuis mobile)
À Mandela créole.
J ai eu la chance de côtoyer mamzelle de Chateauvieux et je puis vous dire monsieur qu elle n ''a rien à voir avec Mandela créole !!!!!
N ''est pas Mandela qui veut !!

6.Posté par grangaga le 09/03/2014 15:39
"Mam'zèl", i vé tou dir'.....Micié..... le paysan créole.......d'ou i vyin lo l'ès'précion........Aprè satt' li té i fé é son konport'man èk' son bann' travayèr' lé ott' soz'.... mé li la fé dé étid' ............
"des études de comptable, a en effet une grande expérience de la gestion, gérant, d’abord avec son père"
Aprè tou, Madanm' Débassins y paré té i trètt' byin zanfan son bann' z'ès'klav', i falé lavé la fors' po byin travay' dann' bitacion........ou ........falé té i tir' in bon pri ......kan té i ..ariv' .....a.....vann'.......byin a vou Micié lo paysan créole.......é angrèss byin vott' kosson........

7.Posté par mandela kreol le 10/03/2014 09:04
A paysan creol. Avec l'arzent on oubli vite le passé.mi pense li le pas clean d tout reproche.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales