Politique

Marie-Luce Penchard réfléchit aux modalités de passage du RSTA au RSA en Outre-mer

Dans un communiqué, Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer, indique réfléchir à "la mise en œuvre du RSA en Outre-mer" et précise avoir demandé à "René-Paul Victoria de poursuivre sa mission sur l’évaluation du RSTA et sur les conditions de basculement vers le RSA". Ci-dessous, le communiqué dans son intégralité.


Marie-Luce Penchard réfléchit aux modalités de passage du RSTA au RSA en Outre-mer
Marie-Luce Penchard, ministre chargée de l’outre-mer, a pris connaissance de la proposition conjointe formulée par les députés Gabrielle Louis Carabin et Victorin Lurel, dans le cadre du débat qu’elle a initié sur la mise en œuvre du RSA en Outre-mer.

Dès sa nomination, Marie-Luce Penchard a toujours indiqué que le RSA lui apparaissait plus juste et mieux adapté à l’outre-mer que le RSTA. Pour autant, la ministre a également rappelé qu’elle n’entendait pas remettre en cause les accords de sortie de crise et a toujours exprimée sa disponibilité pour accompagner les collectivités locales et les élus afin de trouver une solution alternative.

Marie-Luce Penchard précise que cette proposition a été faite à plusieurs reprises  et en particulier lors de deux réunions qu’elle a présidée en Guadeloupe au mois d’octobre dernier, avec les maires du département en préfecture et avec les opérateurs concernés à la Caisse Générale de Sécurité Sociale.

La ministre note avec intérêt la proposition des deux élus de Guadeloupe qui envisage, pour la période de transition, l’application du RSA sans cumul individuel possible avec le RSTA, et dans le cadre des financements votés en loi de Finances.

Le RSTA s’appliquant dans plusieurs territoires, il convient néanmoins de prendre en compte les aspirations de chacun de ces territoires et d’étudier les solutions les plus adaptées.

A cet effet, Marie-Luce Penchard a demandé à René-Paul Victoria de poursuivre sa mission sur l’évaluation du RSTA et sur les conditions de basculement vers le RSA, prévu par la loi au 1er janvier 2011.

René-Paul Victoria coordonnera ce travail avec des parlementaires de chacun des territoires d’Outre-mer concerné. Compte tenu de l’intérêt qu’ils témoignent pour ce sujet, il va être proposé à Gabrielle Louis Carabin et à Victorin Lurel de participer à cette mission.
Vendredi 18 Décembre 2009 - 17:08
Lu 1587 fois




1.Posté par pimanzoizo le 18/12/2009 17:19
Victoria pourait renforcer la mission en associant Nassimah .

2.Posté par patrice le 18/12/2009 17:38
LA solidaritè ,me tient ,particulierement à coeur ,car un pays ne peut èxister sans solidaritè,et sans chaleur humaine. JE fèlicite ègalement ,toutes les initiatives organisèes par madame
penchard . bon courage aux cordinateurs pour positiver
patrice

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 18/12/2009 23:02
et quoi .. la Réunion ne serait elle pas ce département encré constitutionnellement dans le droit commun...? mais où sont les défenseurs du droit commun qui sont mes contradicteurs préférés, dès qu'il s'agit d'aborder des propositions dérogatoires au droit commun...?

4.Posté par Patrick Floc'h le 20/12/2009 10:11
3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 18/12/2009 23:02
et quoi .. la Réunion ne serait elle pas ce département encré constitutionnellement dans le droit commun...? mais où sont les défenseurs du droit commun qui sont mes contradicteurs préférés, dès qu'il s'agit d'aborder des propositions dérogatoires au droit commun...?

C'est marrant je me suis fait la même réflexion preuve que nos Jacobins ont un sens inné de l'équité avec leurs vestiges coloniaux , voilà comment l'on œuvre dans une probité de l'exécutif égalitaire est fraternel sans aucune liberté de le dire...


5.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 20/12/2009 10:27
"demandé à René-Paul Victoria de poursuivre sa mission" / "Compte tenu de l’intérêt qu’ils témoignent pour ce sujet"... est un pieds de nez clownesque à l'intelligence des Réunionnais...

Pendant que Mme Marie-Luce Penchard, ministre chargée de "L'OUTREAU Mère", et "l'intelligentsia" local réfléchit au nouveaux modes d'indemnisations de minimas sociaux Réduits, qui permettront aux nantis cumulards, de bénéficier des gageures des Etats Généraux de la Région, le peuple lui souffre sans Rolex...ni Relâche...

patrice : je serait à priori plutôt d'accord avec vous sur ce qui semble Humainement légitime, mais je ne le suis plus du tout dans les Dérives Institutionnelles Graves qu'elles impliquent et qui Condamnent de fait, ceux qui Travaille à en devenir les ESCLAVES modernes, sous hommes, travailleurs pauvres, Condamnés de Nature pour la Détention des OTAGES de rémunérations Sociales, je veut bien entendu parler de nos Enfants Non Votants...

*************************************************
Quoi de plus IGNIOBLE que de Confier à des AVEUGLES, SOURDS et autoLOBOTOMISES sur le seul SUJET TABOU des Etats Généraux, le soin de TRAVESTIR VOLONTAIREMENT leurs rapports, pour être certains de maintenir les DEVISES Sociales du département ?

Chacun se félicitant de traiter directement avec la CAF (Caisse d'Allocations Féminines), les traitements automatisés de redistribution de l'Electorat Incontournable Féminin, n'est ce pas ?

***************************************************
Pensez vous que Marie-Luce Penchard n'est pas informée ? Enfants de la Creuse NON PLUS ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales