Outremer

Marie-Luce Penchard : "Une solution dépassionnée" sur le prix des carburants dans les DOM

Trois jours après sa visite à l'île de la Réunion, la nouvelle secrétaire d'Etat en charge de l'Outre-mer, Marie-Luce Penchard, a donné sa première conférence de presse, rue Oudinot à Paris. La ministre Guadeloupéenne a indiqué qu'elle souhaitait une "solution sereine et dépassionnée" concernant les prix des carburants pratiqués et actuellement gelés dans les départements d'Outre-mer français.


Marie-Luce Penchard : "Une solution dépassionnée" sur le prix des carburants dans les DOM
"Je n'ai pas le droit de décevoir", ce sont ces propos qu'a tenu la première secrétaire d'Etat originaire de l'Outre-mer français lors de sa première conférence de presse hier, à Paris.

Sur le problème des carburants, la Guadeloupéenne a déclaré sur le site de l'AFP qu'elle devrait bientôt envoyer une nouvelle mission afin de faire la "transparence sur la fixation des prix des carburants" et qu'il n'était "pas question de faire supporter à une catégorie de contribuables le coût des carburants".

Selon le site du journal économique Les Echos, Marie-Luce Penchard est revenue sur la nécessité pour le consommateur d'être informé et sur le fait qu'il devenait nécessaire de "poser la question des choix politiques au plan local" sur le nombre important de pompistes dans les départements français d'Outre-mer. Des pompistes au nombre de 3.570 et revenant entre 4 et 6 centimes par litre selon les DOM. Ceci étant, c'est une "solution sereine et dépassionnée" qu'elle préconise pour les prix des carburants pratiqués dans les DOM.

La SARA en ligne de mire

Après quelques explications sur les portées réelles des Etats généraux de l'Outre-mer, Marie-Luce Penchard s'est exprimée sur l'activité de la raffinerie filiale du groupe Total, la SARA, qui regroupe 190 emplois et qui "approvisionne la Guyane et les Antilles avec un surcoût de 17 litres par litre d'essence". L'ancienne conseillère technique de la présidence de la République a, par ailleurs rappelé que la décision d'apporter une aide de 44 millions d'euros versées par l'Etat avait été prise avant sa nomination au gouvernement.

"Ce n'est pas à l'Etat de le dire, il le dira en lien avec les collectivités locales, (...) expliquons aux consommateurs. (...). Le prix des carburants a été bloqué (...) la SARA, compte tenu de la forte augmentation des cours mondiaux du pétrole, est en droit, au regard de ses liens avec l'Etat, de faire valoir une indemnisation. (...). Ce qui m'importe, a-t-elle ajouté, c'est de moraliser notre relation avec Total et que cette indemnisation soit justifiée totalement" a t-elle ajouté.

Dès ce vendredi, la secrétaire d'Etat de la rue Oudinot devrait se déplacer en Guyane avant de se rendre en Nouvelle-Calédonie avant le mois d'août.
Mardi 14 Juillet 2009 - 09:15
Ludovic Robert
Lu 1370 fois




1.Posté par pimanzoizo le 14/07/2009 09:55

des missions!des missions! yen a pas eu assez avant elle?du tourisme à l oeil oui !
Quant au reste c est un fatras de formules creuses pour noyer le pigeon..

2.Posté par Coo2gle le 14/07/2009 10:39

Madame Marie-Luce Penchard prône la transparence, très bien, mais quand on aborde la question gênante des 44 millions de subventions à la multinationale multimilliardaire TOTAL et autres filiales, ses réponses ne sont pas claires, c'est le moins qu'on puisse dire !

Les cochons de consommateurs-conducteurs-contributeurs-électeurs-payeurs apprécieront !

3.Posté par Alex le 14/07/2009 11:13

Suis je bien à jour dans le suivi de cette affaire? je me le demande!! Je lis en effet que la nouvelle secrétaire d'etat doit envoyer une mission qui devra faire la transparence sur la fixation des prix des carburants.
Dois-je conclure que tout ce qui a été fait jusqu'à présent n'a servi à rien?
Quel gaspillage!!! Nos politiques se rendent ils compte de l'impression que laissent aux citoyens les gesticulations de ceux qui ont pour mission de diriger les affaires de la nation.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/07/2009 11:41

et une mission de plus pour noyer le poisson...Et les 44 millions refiler aux pétroliers? elle en dit quoi, la mère penchard..? "je n'ai pas le droit de décevoir"..qui ? sarko ou les ultra marins? pas crédibles pour une élection, pas crédible pour le poste de secrétaire d'état..voilà le constat !

5.Posté par david le 14/07/2009 13:36

Oui à la nationalisation de la SRPP!

6.Posté par etjosedire le 14/07/2009 18:48

Les prédécesseurs sont toujours des nuls. Avec la nouvelle ministre on va voir ce qu'on va voir.

Les rapports demandés par Jego ne vont pas dans la direction que la Penchard veut prendre. Donc on en commande un autre. Les conclusions seront différentes mais on nous expliquera que c'est toujours le dernier rapport qui est le meilleur.

Ainsi va la comédie du pouvoir. Ce sont les mêmes qui viendront nous dire que tout Euro dépensé devra être productif...

Bonjour les profiteurs et parvenus !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 9 Novembre 2016 - 16:57 Guyane : Un cadre du parti Walwari tué par balle