Société

Marie-Joseph Malé: "Tout le personnel d'Air Austral est fier de son nouveau Boeing 787"


Marie-Joseph Malé: "Tout le personnel d'Air Austral est fier de son nouveau Boeing 787"
Au cours d’une conférence de presse tenue ce matin à l’hôtel Westin à Seattle, Marie-Joseph Malé a fait un point sur les conséquences pour Air Austral de l’arrivée d’un nouveau Boeing 787 dans la flotte de la compagnie régionale, qui sera suivie d’un 2ème au cours du dernier trimestre 2016.

Le PDG d’Air Austral a d’abord tenu à répéter à quel point il est fier qu’Air Austral soit la première compagnie française à se doter d’un Boeing 787, un avion qui fait faire un bond technologique au monde de l’aviation comparable à celui de l’arrivée du premier Airbus A320 il y a presque 30 ans, avec les premières commandes de vol électriques.

Les premières réflexions pour doter Air Austral du 787 ont démarré en juillet 2013. L’intérêt pour cet appareil particulièrement tient au fait qu’il est le seul à pouvoir effectuer une desserte directe Mayotte/Paris, et qu’il offre une grande souplesse d’utilisation. D’une capacité inférieure à celle d’un Boeing 777, il permet de desservir des lignes à moindre trafic.

Chez Air Austral, il a vocation à jouer à la fois le rôle d’un long et d’un moyen courrier. Long pour la desserte de Paris via Mayotte et de Bangkok, mais moyen courrier pour desservir Maurice et Mayotte.

L’arrivée de ce nouvel appareil va révolutionner la vie d’Air Austral à plus d’un titre.

Augmentation des fréquences de vol sur plus de destinations

D’abord, l’arrivée de cet avion de plus grande capacité va permettre de libérer de la capacité sur le Boeing 737, qui va se spécialiser sur Chennaï, Johannesburg qui verra ses vols hebdomadaires passer de deux à trois, et Tana qui sera desservi tous les jours.

Et par effet domino, le 737 assurant désormais des rotations jusque là effectuées par les deux ATR de la flotte, un de ces derniers pourra partir renforcer la flotte d’Ewa, la filiale d’Air Austral basée à Mayotte, pour desservir entre autres Tananarive depuis l’ile aux Parfums.

Un énorme programme de formation

Une partie de l'équipage qui assurera le convoyage du Boeing 787 depuis Seattle jusqu'à la Réunion
Une partie de l'équipage qui assurera le convoyage du Boeing 787 depuis Seattle jusqu'à la Réunion
Qui dit avions supplémentaires dit aussi nouvelles embauches. Il y en a eu une quinzaine au total, répartis sur les bases de Gillot, de Mayotte et de Roissy.

Il a également fallu prévoir des stocks de pièces détachées supplémentaires, pour 9 millions de dollars, avec pour conséquence un doublement de la surface du magasin.

Et enfin, un énorme programme de formations a été mis en place, de façon à permettre aux différents personnels concernés (pilotes, hôtesses et stewards, et mécaniciens) de partir se former, essentiellement à Seattle chez Boeing, de façon à avoir les qualifications requises le jour de la mise en service de l’appareil.

Un appareil révolutionnaire

Le Boeing 787 représente une véritable révolution dans le domaine aérien. Les matériaux composites ont remplacé l’aluminium à plus de 50%, ce qui a des conséquences énormes.

Tout d’abord en terme de poids, ce qui permet d’améliorer les performances de l’appareil dans tous les domaines (distance couverte, consommation de carburant…).

La fibre de carbone est aussi plus résistante et surtout, elle ne souffre pas de corrosion, ce qui va permettre de diminuer les coûts de maintenance.

Mais c’est surtout dans le domaine de l’informatique que le saut technologique est le plus important. L’avion est bardé de capteurs qui permettent de dresser en permanence, en temps réel, un diagnostic de l’état de l’appareil. Ces données sont transmises pendant le vol à la base, ce qui permet aux équipes de maintenance de prévoir les réparations à effectuer et donc de gagner du temps.

L’installation de ces logiciels, et leur mise à jour, a nécessité l’installation d’une liaison sécurisée avec Seattle de façon à permettre l’envoi des logiciels sans risques de piratages.

Une cabine beaucoup plus confortable

Le passager qui entrera pour la première fois à bord du 787 sera tout d’abord surpris par l’ambiance très douce, grâce aux lumières à LED, et par l’espace qui lui paraitra plus grand, plus accessible.

Mais c’est une fois assis que se fera toute la différence. Les sièges, y compris en classe Eco, seront bien plus confortables. Plus espacés, ils permettront même aux grands d’étendre leurs jambes. Mais surtout, les sièges s’inclineront bien plus que les sièges actuels, ce qui permettra de dormir dans de meilleures conditions.

La nouvelle structure de l’avion en carbone a également permis d’abaisser la pression à l’intérieur de la cabine, de façon à effacer pour partie les effets désagréables d’un vol en haute altitude. Finis les maux de tête et les gorges sèches. De même, les personnes atteintes de phlébite seront moins exposées.

La température à bord de l’avion sera également mieux régulée, de façon à éviter les zones où il faisait un froid de canard…

Tout ça, c’est de la théorie, des impressions rapportées par les équipages qui ont eu la chance de déjà voler à bord du 787. Nous décollerons mardi midi (il est encore lundi soir à Seattle) pour Roissy, avant de repartir le soir même en direction de la Réunion, pour une arrivée prévue aux alentours de midi à Gillot.

Nous pourrons alors vous donner nos propres impressions…
Lundi 23 Mai 2016 - 11:46
Pierrot Dupuy
Lu 5912 fois




1.Posté par jean jean le 23/05/2016 11:24
Je crois que c'est sur votre journal qu'on annonçait l'achat de ces deux Boeing mais qu'ils étaient pas conformes et trop lourds. C'était une blague ou quoi ?

2.Posté par GIRONDIN le 23/05/2016 13:34
...... Il a également fallu prévoir des stocks de pièces détachées supplémentaires, pour 9 millions de dollars, avec pour conséquence un doublement de la surface du magasin... .

C'est vrai ça, c'est con ça on ne pense jamais à ça a l'achat d'un truc neuf.

Mon dieu marie Joseph lu lé optimiste Avec ça 😁.

A-t-il prévu aussi 1 ou 2 airbus ?

Et sinon pour l'acompte de 30 ou 40 millions versé à Airbus en 2009, toujours pas de nouvelle ?

3.Posté par ANTHECHRIST le 23/05/2016 13:38
Si on peut avoir plus de places moi je dis qu'il faut tous les remplacer, que ce soit chez Air Australe ou ses concurrents car en classe économique on est vraiment pas bien installé...

4.Posté par paul le 23/05/2016 14:13
la compagnie régionale a encore un grand avenir et bravo à Monsieur Malé pour avoir redressé les comptes mais aussi fait de sorte que cette compagnie puisse évoluer , vivre et faire rayonner La Réunion. vous pouvez être fier de votre travail et des resultats

5.Posté par Merlin le 23/05/2016 14:14
et dire que Verges avait coulé cette compagnie au profit du monopole d'Air France qui nous coutait la peau des fesses il y a encore quelques années . Il faut faire vivre et avancer Air Austral qui est LA COMPAGNIE REUNIONNAISE ; bon vol à tous

6.Posté par Thierry le 23/05/2016 14:29
On attendra que cet avion atterira... et on verra !!

Fermer le Ban

7.Posté par Fermer le ban le 23/05/2016 14:30
Tout est dit !!

8.Posté par ah les cons! le 23/05/2016 14:58
Post 5 c'est quand même le fric de la région, donc notre fric qui fait fonctionner cette compagnie!
Air France n'a jamais eu besoin de Vergès pour couler ses concurrents ( Point air ,AOM ou autres) faut pas non plus croire tout ce qu'il veut faire croire le phœnix....

sinon, j'aime beaucoup cette phrase:"Marie-Joseph Malé: "Tout le personnel d'Air Austral est fier de son nouveau Boeing 787" c'est sûr que Malé et les actionnaires ( la région en particulier) ont demandé leur avis aux personnels!

9.Posté par thierry3468 le 23/05/2016 15:17
J'ai l'impression de lire le baratin d'un commercial de Air Austral.Ce n'est plus de l'info mais de la pub pour Air Austral.L'éthique du journaliste jetée aux orties pour la casquette d'un VRP au service de la compagnie aérienne de la Région.....Pas très joli!!!

10.Posté par KLD le 23/05/2016 16:03
bon , ben , si tout le monde est fier , tout va bien .

11.Posté par Zozimé le 23/05/2016 16:11
J'aurais aimé que les employés d'Air Austral nous disent, eux-mêmes, ce qu'ils pensent de la politique menée par leur entreprise et pourquoi ils étaient absents du voyage d'agrément à Seattle. Seul le gratin profite et parle au nom du personnel tout entier: une aberration.

12.Posté par Dadou le 23/05/2016 16:30
Mais ce sont surtout nos vip qui sont contents !! Un voyage gratis à Seattle !!et comme le disait un autre commentaire,que sont devenus les millions pour Airbus??!!

13.Posté par babar run le 23/05/2016 16:59
ek ca nout ventre lé plein....

poudre aux yeux pour 2, 3 exotiques......que nous sommes....

pauvre Réunion....on pourrais pas se faire coloniser par les Antilles ?????......

14.Posté par PATRICK CEVENNES le 23/05/2016 17:49
fukcd473
1.Posté par jean jean le 23/05/2016 11:24
Dans notre milieu, le LN15 / F-OLRB et le LN22 / F-OLRC font partis des premiers B787-8 construits par Boeing et sont restés invendus depuis 2009-2010. Ils sont nommés "The terrible teens".

Cette série a été produite, à la hâte, sans la certification de la FAA et sans être conformes aux spécifications annoncées par Boeing. A l'époque, le programme accusait déjà un retard de 3 ans. De nombreux incidents ont émaillé les premiers vols (pannes moteurs, panne avionique, problèmes avec les hublots, problèmes avec les matériaux composites, problèmes avec les batteries Li, etc.)

Le Président de Région, patron de la sematra (principal actionnaire public) et le Président d'Air austral (VRP d'Air France) ont acquis des modèles invendus aux performances dégradées.
Aucune autre compagnie aérienne dans le monde n'a voulu faire l'acquisition de ces 2 machines et des autres de la même série. Sauf la Réunion qui veut encore se démarquer ! Mdr !
DR et Malé, ils pourront dire maintenant "nou la fé" ! Pdr !

Les autres "Terrible Teens" vont être vendus à Ethopian Airlines !

2.Posté par GIRONDIN le 23/05/2016 13:34
Pas d'Airbus pour UU. Les CDB et PIL préfèrent le bon vieux manche entre les jambes. Dans une certaine mesure, ils ont bien raison. Les manches sont couplés. Ce qui n'est pas le cas sur Airbus avec les joysticks (voir AF447. Le CDB poussait sur son joystick alors que le PIL lui tirait sur son joystick)

15.Posté par Turbo le 23/05/2016 18:05 (depuis mobile)
Une compagnie aérienne qui achète des avions quel événement !!!!

16.Posté par GIRONDIN le 23/05/2016 18:09 (depuis mobile)
14. PATRICK CEVENNES
Ok, merci
Le Malé est tellement confiant dans le matériel qu'il a acheté un tas de pièces détachées. Il aurait dû garder cette logique et acheter dors et déjà 2 airbus au cas où 😁

17.Posté par Hugh le 23/05/2016 18:18
Le sourire toujours vaillant des PNC, jusqu'au " crash ". Mais où sont donc passés les PNT ?
Quel métier à risque.
Respect aux PNC et T qui volent et virevoltent au gré du fris-c des Cie aériennes.
La troisième photo montre une business class et les premiers fauteuils, avec une allonge des jambes à n'en plus finir. ( C'est 100 euros de plus pour ces places, idem pour la classe éco ). Là, en occurrence, c'est 1750 euros que vous devrez débourser. Sinon, 750 au meilleur tarif en éco.
Vive l'économie...

18.Posté par Magouya974 le 23/05/2016 19:32
Une bétaillère de plus pour air austral

19.Posté par PATRICK CEVENNES le 23/05/2016 20:07
fukcd473
16.Posté par GIRONDIN le 23/05/2016 18:09 (depuis mobile)
A choisir, mon choix aurait porté sur 2 A380 que de faire l'acquisition de ces 2 gros "veaux" qui vont coûter bonbon, en exploitation et en maintenance, à Air austral. Mais ça, ce n'est pas trop leur problème puisque la compagnie existe grâce à nos impôts !

20.Posté par caki le 23/05/2016 21:00
Le fait que la Sematra demeure actionnaire à 98 % n’est "pas confortable", a estimé le président de Région. "Tout le monde sait bien que c’est trop, il faut permettre à d’autres acteurs d’entrer dans le capital", de facon a baisser nos impots, la région veut investir et gaspiller nos impots , il faut laisser ca aux entreprises qui ne puisent pas l argent public.
Si la région ne s’est pas encore prononcée sur le sujet, la Commission européenne pourrait d’autant plus tiquer sur ces fonds publics que la Sematra est passée de près de 47 % à 98 % des parts de la compagnie à la faveur de la fameuse recapitalisation de 2012. Suite au recours de Corsair contre ce processus, le tribunal administratif de Saint-Denis a jugé en juillet 2014 que la Région et le Département avaient agi en "investisseurs avisés" ; mais pas sûr que la justice européenne soit du même avis...

21.Posté par kersauson de (P.) le 23/05/2016 21:34
yavait pas besoin d emmener tant de clowns labas
c est nous qui payons
les pilotes suffisaient

22.Posté par kersauson de (P.) le 23/05/2016 21:35
NB la photo " confortable" est celle de la 1ere classe

tout le monde n y est pas

23.Posté par Alrun le 24/05/2016 04:09
Air Austral n'hésite pas à faire des voyages de complaisance avec la direction, les politiques et journalistes alors que j'ai eu aucun moyen de me faire indemniser pour vol du 22 décembre qui est arrivé le jour de noël avec un jour et demi de retard...

24.Posté par alain le 24/05/2016 05:28
Bonne nouvelle
Défendons notre compagnie locale !!!

25.Posté par jeff le 24/05/2016 10:56
quel pipo pour deux avions d'occase dont personne ne voulait on a du avoir une grosse réduction en tout cas moi je vous conseille de ne jamais voyager dedans !!!!

26.Posté par Olivier Montfort le 24/05/2016 10:58
Photo confortable, mais il ne s'agit pas là de la bétaillère réservée aux Réunionnais de base. Néanmoins je trouve tout à fait scandaleux qu'Air Austral, une compagnie Française préfère acheter des boeing aux américains, plutôt que nos excellents Airbus. Peut être les rétros commissions ne sont elles pas assez attractives chez Airbus.

27.Posté par Choupette le 24/05/2016 11:47
Pour la photo des fauteuils, heureusement qu'il y a les ampoules led pour faire paraître plus grand.

Si c'est ça la première classe, c'est triste et moche. On trouve les mêmes fauteuils dans les maisons de retraite ... !

Faudrait pas voir la classe Eco, alors.

Ça ne méritait pas tout ce foin.


29.Posté par Marie le 24/05/2016 12:14
Quand ce sera en panne il faudrait faire venir des techniciens des states, c'es comme les 2 fameux bus de la cirest.

30.Posté par John le 24/05/2016 13:47
le LN 15 sera immatriculé F-OLRB ??
Il y avait déjà un 777-200LR immatriculé F-OLRB non? Même si il n'est jamais venu à la Réunion...

31.Posté par Titang curieux le 24/05/2016 14:04 (depuis mobile)
Très bonne piste olivier .mais !!! 😉

32.Posté par Titang curieux le 24/05/2016 14:08 (depuis mobile)
D''''autant plus que air austral avait 1 acompte de 40 000 000€ chez airbus qu''''il allait perdre ! Entièrement ou partiellement. ..) 😂

33.Posté par Titang curieux le 24/05/2016 15:03 (depuis mobile)
Bravo mr.Olivier.M. Olivier très très bon début de piste...😉
D'autant que air austral avait un acompte de 40 000 000€ chez airbus qu'ils allaient perdre partiellement voir même totalement....😂

34.Posté par Titang curieux le 24/05/2016 15:06 (depuis mobile)
Bien vu Jeff 😉

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales