Faits-divers

Mariage d'une Ste-Louisienne à un Mandela : La 1ère femme demande l'annulation

Il y a peu, nous vous annoncions le mariage imminent d'une jeune Saint-Louisienne, Anaïs Grimaud, avec Mandla Mandela, le petit-fils de l'illustre ancien président sud-africain, Nelson Mandela. Si le mariage a bien eu lieu le 8 mars dernier, il est entaché d'une polémique déclenchée par la première femme de Mandla Mandela qui conteste cette union, demande le divorce et a fait geler les comptes de son futur ex-mari.


Anaïs Grimaud et Mandla Mandela durant la cérémonie traditionnelle à leur mariage (Photo Timeslive)
Anaïs Grimaud et Mandla Mandela durant la cérémonie traditionnelle à leur mariage (Photo Timeslive)
Le site internet timeslive.co.za, qui est le site du grand journal sud-africain du dimanche, consacre un long article au mariage de Mandla Mandela, petit-fils de Nelson Mandela, avec Anaïs Grimaud, une jeune saint-louisienne de 19 ans (lire l'article de Zinfos ).

La cérémonie officielle s'est déroulée au Mvezo Great Place, à Mthatha, et la cérémonie traditionnelle sur le lieu de naissance de Nelson Mandela, à l'Est du Cap.

Tout s'est, dans les faits, bien déroulé. La mariée était accompagnée de sa mère et de ses proches et portait durant la cérémonie une peau de vache. Le site internet révèle même qu'avant le mariage, quatre négociateurs sont venus à la Réunion pour offrir 15 vaches à la famille de la mariée, le lobolo, sorte de dot sud-africaine.

Les comptes en banque de Mandla Mandela gelés

Seulement cette union est entachée d'une polémique. Tando Mandela, 31 ans, première femme de Mandla Mandela, a reçu une copie d'invitation au mariage par SMS et a décidé de contre-attaquer. Elle a d'abord saisi la Haute cour de Mthatha pour faire annuler le mariage, puis a demandé le divorce. Elle conteste la légalité du mariage et reproche à son mari des aventures extra-conjugales.

Tando et Mandla Mandela étant mariés sous le régime des biens communs, tout comme c'est désormais le cas avec Anaïs Grimaud, elle réclame la moitié des biens de son futur ex-mari. Ce dernier, directeur et actionnaire de plusieurs entreprises, est titulaire d'une importante fortune dépassant le million d'euros. Or, le temps de la procédure de divorce, la justice sud-africaine a décidé de geler ses comptes. Un bras de fer est engagé entre les deux mariés puisque Mandla Mandela est bien décidé à ne rien céder à Tando.

La polygamie est légalement interdite en Afrique du Sud mais est tolérée pour les Zoulous. Or, Mandla Mandela n'est pas Zoulou, ce qui n'empêche pas le porte-parole de la famille de déclarer que "quelqu'un de la famille royale peut avoir autant de femmes qu'il veut, un jour viendra le moment de décider laquelle sera la principale".
Mardi 23 Mars 2010 - 20:37
Benjamin Postaire
Lu 6504 fois




1.Posté par pimanzoizo le 23/03/2010 21:08
Cloclo va pouvoir lui demander un don pour renflouer les finances de St Louis !

2.Posté par Ded le 23/03/2010 22:03
Ah,ah,ah! Rigolons ensemble...une naïve ( peut-être pas tant que ça) qui a cru faire le coup du siècle en faisant parler d'elle!!
Raté...Et ce n'est pas parce qu'on s'appelle Mandela qu'on a le droit de tout faire...même dans son propre pays.
Au fait , elle vit là-bas l'épousée bis ou bien , pas folle elle profite de ses vaches à la Réunion!
La connerie est vraiment la chose la mieux partagée du monde ( et sûrement pas l'intelligence comme disait l'autre)

3.Posté par louis le 23/03/2010 23:56
Ce sont ces parents qui doivent être content, pour des gents aussi croyant qu’eux.
La polygamie n’est pas interdite par l’église ? Mais bon l’intérêt financier et l’appât du gain passe avant tous je vois.
Mais la vraie question qu’il faut se poser c’est, quelle est l’intérêt de Claude Hoareau et son fils à passé autant de temps en Afrique sud avec eux ?
Entre nous sois dit, ne me dites pas que c’est par amour et beauté du goug, surement pour la gloire.
A force de regardé le feuilleton AMOUR, GLOIRE et BEAUTE ca en inspire plus d’un et une surtout.
Il manquerait plus que les voir à la ferme des célébrités avec Claude H MDR.

4.Posté par citoyenne le 24/03/2010 00:22
dites moi, cloclo et sa bande, ils vont en afrique du sud avec l'argent de la commune ??? (c'est plus important de voyager que de payer les petits contrats, les militants apprécieront....)

5.Posté par Avec du recul le 24/03/2010 00:28
C'est incroyable tout ce qui se passe en Afrique du Sud... S'il y avait une info à sélectionner sur ce site, c'était bien celle-là.

6.Posté par Bayoune le 24/03/2010 08:31
"le petit-fils de l'illustre ancien président sud-africain, Nelson Mandela. "
Napi riyin pou étone anou, ke lo boug lé riss lé évidan. Mais sat i fo savwar ke pliss 43% popilasiyon nwar i vive ek mwin 1,50€ par zour, sèzan apré la fin de l'apartheid.
Konm zot i wa na dé nwar lé devenu blan pou servir lo Maître BLANC. Par hasard, zot i krwa vréman la fab, Mandela le gran rézistan la arive o pouvwar par sa lutte, par son tan de bagne etc... Mwin la u lokaziyon rankonte bann kamarade afrikin, wal sat la di amwin, si au début de sa condamnation Mandela la fé la prison, la konu lo bagne, lé vré, mé apré, li la noré aranze alu ek lo pouvwar blan pou adousir son rézime. Lé derniyé tan li noré té minm dann in vila, ek picine ombrazé li pouvé rosevwar son fanm,sé zanfan é minm sé zami.
Le régime de l'apartheid ayant perdu ses alliés occidentaux, les dirigeants De Klerk et les autres sentant leur régime condamné, se sont tout simplement accoquinés avec le plus vieux prisonnier politique du monde - qui lui aussi en avait marre, les deux parties se seraient mis d'accord, le pouvoir fictif au noirs, mais les blancs gardaient la main.
C'est exactement ce qui se passe. Il n'y a pas eu en Azanie de réforme agraire avec distribution des terres aux noirs, contrairement à ce qui s'est passé au Zimbawé, qui a transformé le vieux leader Mungabé en diable pour les occidentaux, tandis que le vieux Mandela est encensé dans tout le monde blanc, en Europe, en Amérique, etc.... et récompensé de son attitude arrangeante vis-à-vis de ses maîtres. Kosa zot i di ???
eske lé pa plito par de pti zaranzaman ante gens biyin - konm nou viyin war Vergès s'arranger avec TAK ou encore d'autres arrangements konm kan li lété maron, li é son garson plus récemment !!!

7.Posté par bob le 24/03/2010 08:47
ta dernière phrase est surtout valable pour toi ded( post 2).

8.Posté par môvélang le 24/03/2010 08:52
(...), lui, il l'achète à ses parents pour 15 vaches.
il ne veut pas lui payer une robe de mariée, mais une peau de vache

Mandla Mandela est bien décidé à ne rien céder à Tando. mais qui dit que la justice lui donnera raison, il faudra ptet qu'elle revoit ses prétention à la baisse

9.Posté par cassequou le 24/03/2010 09:21
pour répondre à la citoyenne;voilà un deuxième takien-à-clown oun oun oun;qui à su bien caché ses magouilles avant les élections. mais c'est bien fini pour eux du moins je l'espère;amen

10.Posté par zoé le 24/03/2010 09:28
Trop drôle .
Tout ce qui vient après l'apartheid est forcement bon en Afrique du Sud , y compris le retour à leurs bonnes vieilles mœurs .
Combien de fermiers blancs assassinés ? : 3367 depuis la fin de l'apartheid .
Quel est le chant du nouveau cadre de l'ANC qui monte Julius Malema ? "Tuez le boer , tuez le fermier" .
Cool non ?

La tolérance est à sens unique est ce n'est pas le bon sens , mais celui de la pente ( raide ) .

11.Posté par gueule d'amour le 24/03/2010 10:27
Bayoune...oublie pas de dire que ton copain Mugabe l'assassin a transformé un pays riche en terre dévasté avec sa réforme agraire...(distribution de terres aux vieux militants baiseurs de rak + meurtre de fermiers blancs= effondrement de la production...)

Les 1,5 € par jour....ils y arrivent même pas dans l'ex paradis rhodésien !

3 millions de noirs ont du fuir ce pays de misère et de torture

le PAM doit reprendre des distributions alimentaires pour calmer les affamés alors que ce pays était la réserve agricole de toute l'Afrique !!!


Pour mieux mesurer la connerie de Bayoune, et avoir une idée de la merde dans laquelle serait la Réunion avec un Aniel Boyer au pouvoir....un lien qui fait mal....

http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Mugabe

T'étonnes pas de végéter en dessous de 1% en glorifiant les dictateurs assassins et en disant des conneries pareilles Bayoune...

12.Posté par Choupette le 24/03/2010 11:13
A mourir de rire...

13.Posté par tizean le 24/03/2010 13:48
Respectez les personnes mêmes si vous n'êtes pas d'accord avec leur point de vue.
Nous disposons d'un espace de liberté. Respectons-le aussi et avec lui ceux qui nous permettent de nous y exprimer. Dévider son fiel sur les autres ne nous donnera pas plus d'importance, bien au contraire. Critiquer, n'est pas insulter.
Chacun est libre de ses opinions du moment qu'elles ne causent point tort à autrui.


A méditer pour tous les "posteurs" qui se lâchent un peu trop parfois...

14.Posté par môvélang le 24/03/2010 16:50
13.Posté par tizean le 24/03/2010 13:48
Dévider son fiel sur les autres ne nous donnera pas plus d'importance, bien au contraire

Et toi le grand donneur de leçon, avant de dévider tes âneries, tu t'es demandé si elle n'a pas fait de bêtises , il avait une femme, non? elle a été mis de côté pour elle ptet, et puis, il était marié,.
Elle a ptet rendu une famille malheureuse
demain, quand il prendra l 3eme ou 4 ème épouses, on va nous refaire un reportage pour la plaindre.
Et il n'est pas sûr qu'elle héritera du pognon de l'autre, il n'y a pas d'amour là-dedans


15.Posté par Bayoune le 24/03/2010 17:03
Olala gueule d'amour quel langage que vous avez, vous puez la haine, le mépris vis à vis des pauvres gens qui ont été volé pillés, violés toute une vie par le colonialisme britanique

Concernant R. Mugabé, voila ce qu'écrit Aminata D Traore, ancienne ministre, essayiste, animatrice du Forum pour un Autre Mali (FORAM le 10 décembre 2008" la persécution dont il (R. Mugabé) est l'objet augure en réalité des difficultés à venir chaque fois qu'un dirigeant africain voudra se démarquer de la pensée unique en revendiquant la souveraineté économique, politique et alimentaire. Nous serons faibles et vulnérables tant que, face a une telle situation les peuples conscients des enjeux et des dangereux rouages du monde actuel ne prendront pas leurs destins en mains et ne défieront pas eux-mêmes leurs dirigeants mais aussi l Union Européenne, les anciennes puissances coloniales en quête de lieux d'ancrage ; de matières premières et de parts de marches Nous sommes tous des Zimbabwéens face au défi de la nouvelle citoyenneté qui fera de nous les seuls et véritables responsables de l'alternance politique dans nos pays et de la défense de tous nos droits."

Toujours du même auteur auquel s’est joint Jean Ziegler,
« Il faut remonter aux Accords de Lancaster House qui, en 1979, ont mis fin à quatorze années de lutte féroce pour la libération de l'ancienne Rhodésie du Sud des griffes du raciste Ian Smith. Ils ont été signés dans un contexte où quelques 6000 fermiers blancs possédaient plus de 15,5 millions d'hectares sur les terres les plus fertiles du pays. Pendant ce temps près de 4,5 millions de Noirs subsistaient péniblement sur les "terres communales" souvent arides où les colons les avaient confinés un siècle durant. Le consentement entre l'acheteur et le vendeur est l'un des principaux aspects du dispositif qui devait changer cette situation. Dix ans plus tard, elle n'avait pas évolué de manière palpable parce que les fermiers blancs avaient renchéri les prix et ne cédaient que les terres les moins fertiles.
En 1997, le gouvernement de Tony Blair signifia à Harare qu'il ne pouvait plus contribuer financièrement au transfert des terres aux Noirs, comme convenu, en dédommageant des fermiers britanniques qui devaient être expropriés. Le Président zimbabwéen a alors décidé de confisquer, sans compensation, les terres de ces derniers qui ont dès lors promis de faire sa perte. Les sanctions économiques constituent la machine de guerre financière, économique, sociale et politique qui a été déployée en guise de punition par la Grande Bretagne et ses alliés plus particulièrement les USA. »

Zoé "Combien de fermiers blancs assassinés ? : 3367 depuis la fin de l'apartheid ." -
à cette question, je vous demanderai combien de noirs massacré, torturés par le régime blanc de l'apartheid, combien de femmes d'enfants violés par ce régime inhumain que même la communauté internationale était amenée à condamner . D'ailleurs, l'Azanie n'est-elle pas une terre africaine en Afrique - comment se fait -il que ces fermiers blancs, c'est vous qui le dites - ont été assassinés loin de chez eux - Dieu? leur aurait t-il donné les terres africaines, auraient-ils entendu le discours de V. Hugo du 18 mai 1879 au banquet commémoratif de l’abolition de l’esclavage, en présence de Victor Schoelcher qui disait ceci " Allez peuples, emparez vous de cette terre, prenez la ! A qui ? A personne ! Dieu donne l’Afrique à l’Europe ! »
Ou encore plus tard en 1903, celui de Jean Jaurès sa minm lo grand socialiste « La civilisation que représente la France en Afrique est certainement supérieure à l’état des indigènes ». Mwin la oubliyé, sété "des civilisateurs" ke la oubliyé rante dann zot péi, inpé konm sertin touris i viyin an vakanss la Réniyon ek in nalé sinp, apré i doviyin sédantèr é youbli artourne koté zot i sorte konm diré Mr A. Boyer.

16.Posté par tiyok974 le 14/04/2010 10:50
Félicitations aux nouveaux mariés ! AU moins de cette façon, on parle un peu de La Réunion en Afrique du Sud... s'il faut compter sur les élus réunionnais pour faire la promotion de notre pays la bas, ça fait longtemps qu'on attendrait... ce mariage montrera au moins que notre île est si proche et qu'elle recele de nombreux atouts... aux yeux de grands dignitaires sud africains...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales