Revue de presse

Mardi 12 juillet 2011

Aujourd'hui, le Jir annonce en Une la hausse de 22% des avortements pratiqués chez les moins de 15 ans. Selon les chiffres de l'ORS, 489 jeunes filles âgées de 12 à 14 ans y ont eu recours l'an dernier sur l'île, représentant 12% des interruptions volontaires de grossesse (IVG), soit un pourcentage deux fois plus élevé qu'en métropole. Serait notamment en cause un manque criant d'information des jeunes sur la contraception.

"Le créole sur la touche", titre de son côté le Quotidien. Sur les 25 professeurs certifiés que compte l'île, certains ne l'ont même jamais enseigné. Diplômés du Capes dans deux disciplines, dix d'entre eux n'enseignent que leur seconde matière, et les créations de postes d'enseignants en langue créole se font bien rares.


Mardi 12 juillet 2011
Faits-divers

Le 19 juillet prochain, le procès de Gérard Ethève aura bien lieu. Comme le relatent les deux journaux, les avocats du président du directoire de la compagnie Air Austral espéraient obtenir un nouveau report d'audience pour leur client, après une requête déposée en ce sens en début de mois à la Cour d'appel. La requête a été rejetée vendredi, et, si ses avocats en restent là, Gérard Ethève devrait avoir à s'expliquer dans une semaine sur les faits de harcèlement moral qui lui sont reprochés.

Economie

C'est une information des deux journaux : la version, adaptée aux Dom, de l'éco-prêt à taux zéro à destination des propriétaires de logements anciens vient d'être lancée après deux ans d'application en métropole. Ce prêt qui permet aux propriétaires d'emprunter jusqu'à 30.000 euros pour des travaux qui assurent une économie d'énergie dans leur résidence principale, a vu ses critères d'éligibilité modifiés pour une application adaptée aux problématiques climatiques locales.

Le Trans éco express a officiellement été lancé hier, avec la signature d'une convention-cadre entre les partenaires du projet, et qui devraient en amener d'autres. Une première enveloppe de 250 millions est consacrée au Trans éco express, pour un début des travaux en 2012.

Société

Il ne reste que treize personnes à reloger sur les 287 habitants du bidonville de l'Oasis au Port, contaminé au plomb. "Leur statut d'hommes seuls les handicape", explique le Quotidien. La mairie du Port a justifié le manque de solution pour ces personnes par le fait qu'il n'y a pas suffisamment de logements sociaux T1. Le problème pourrait être réglé d'ici la rentrée scolaire prochaine. Restera à décontaminer la zone.
Mardi 12 Juillet 2011 - 06:00
Lu 866 fois




1.Posté par neolitic le 12/07/2011 08:09
actualités riches

a)Jeunes : l'avortement est justifié au vu du jeune âge des filles ....mieux au lieu d'élever un enfant dans la misère plus tard
b)Ecole : il y a des dilomes idiots comme le CAPES créole ...les imbéciles qui l'ont passé le regrette amèrement aujourd'hui ...ce fut une mode lancée par J. Lang ....le réformateur ...on va trouver des métros qui vont nopus apprendre le "créole" ...la bétise ne tue pas !
c)Vive les vacances !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 06:32 Samedi 3 décembre 2016

Vendredi 2 Décembre 2016 - 06:27 Vendredi 2 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales