Social

Marchés publics: Les transporteurs maintiendront la pression


Marchés publics: Les transporteurs maintiendront la pression
Après une journée de siège au niveau des locaux de chantier de la SBTPC à deux pas de la rivière Saint-Etienne à Saint-Louis, la Fédération nationale des transporteurs ne relâche pas ses efforts.

Une rencontre est prévue dans les prochaines heures avec la Région. L'objectif affiché par le représentant des transporteurs, Jean-Bernard Caroupaye, est d'influer la ligne directrice des donneurs d'ordre en terme de ventilation des marchés de travaux publics.

Le chantier de reconstruction du radier de la rivière Saint-Etienne n'en est que la partie visible, selon lui. La FNTR réclame ainsi une plus juste répartition des lots lors des appels d'offres émis par les collectivités, et notamment en direction des petites sociétés de BTP. Didier Hoarau, également de la FNTR, affichait sa colère à l'issue du passage du cyclone Felleng quant à la mainmise de la SBTPC sur le chantier de la rivière Saint-Etienne.

Dominique Fournel, vice-président de Région leur a livré une réponse en droit : la SBTPC a été choisie parmi une dizaine de candidats en août 2010 et pour un marché portant sur trois ans. "A la SBTPC seule revient ensuite la capacité de contracter avec des sous-traitants", argumente Dominique Fournel.  

Alors que les professionnels de la FNTR émettaient l'idée de poursuivre les travaux de nuit pour accélérer la livraison du chantier, une entente a été trouvée pour que certains professionnels puissent être engagés sur le chantier. Un apport en engins type dumper est acté alors que le chantier doit être bouclé, "au plus tard lundi prochain", selon l'élu régional.

Cette nouvelle empoignade menée par la FNTR caractérise tout simplement un contexte très délicat pour les terrassiers et transporteurs, fait remarquer Jean-Bernard Caroupaye. Le message est double vis-à-vis de la Région : tous espèrent ne pas être oubliés lors des premiers allotissements du grand chantier que constituera la nouvelle route du littoral.
Mardi 5 Février 2013 - 06:59
LG
Lu 1198 fois




1.Posté par noe le 05/02/2013 06:07
Il faudra revoir ce marché du radier que la SBTPC a eu ...
Un contrôle serait plus approprié ...
Qu'on publie les appels d'offres sur zinfos ! et les délibérations !

Maintenez la pression , nous , emprunteurs du radier , sommes avec vous !

500 000 € auraient dû être partagés équitablement avec tous et non donnés seulement à la SBTPC qui a fait un travail "cochon" !...

2.Posté par mazenbron le 05/02/2013 07:26
Et voilà "Je mort" qui ressucite !

3.Posté par ZembroKaf le 05/02/2013 08:31
notre clown péi "tié à moin..." refait son cirque !!!

4.Posté par goodyear le 05/02/2013 16:04
arrêtez de vous plaindre ! les avis de marchés sont publiés dans les journaux d'annonces légales. Il revient aux entreprises de s'organiser pour y répondre ! il serait peut être temps que les fameuses PME se professionnalisent et arrêtent de pleurnicher dès qu'elles ne sont pas retenues. Benchmarking, optimisation, autocritique, formation, voilà des pistes à développer pour ces structures au lieu de quémander ou de crier à la corruption dès qu'elles ne sont pas retenues.

A noé, il y a des règles (code des marchés publics) avec le jeu de la concurrence. Interdiction de donner des marchés sous-couvert de localité ou de petites entreprises. On ne fait pas du social, on attribue à l'offre économiquement la plus avantageuse, en clair, au meilleur !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales