Social

Manuell Valls attendu de pied ferme par l'intersyndicale


En déplacement à la Réunion les jeudi 11 et vendredi 12 juin, Manuel Valls est d’ores et déjà attendu de pied ferme par les syndicats. Le matin de l’arrivée du Premier Ministre, une manifestation se tiendra devant la préfecture de Saint-Denis à partir de 10h, à l’appel de l’intersyndicale (CGTR-FO-FSU-SAIPER-SOLIDAIRES et UNEF).

"L’heure n’est plus au constat, estime Max Banon, secrétaire général de la CGTR Sud. La venue du Premier Ministre ne doit pas servir à prendre le pouls, le diagnostic territorial a déjà été fait et tout le monde est au courant de situation économique et sociale de notre département". Des réponses concrètes et des actions, telles sont les attentes des syndicalistes. 

Ils espèrent être reçus par la délégation ministérielle pour exprimer leurs –nombreuses- doléances sur la dégradation de la situation sociale et économique des petites entreprises locales et des salariés, la mise en oeuvre de l’égalité réelle dans les DOM, l’application des conventions collectives, et surtout sur la question du dialogue social.

"De quel dialogue social parle-t-on ? demande Max Banon. Les salariés sont inquiets, inquiets face à une loi Macron qui allège les procédures de licenciements". Et de réclamer un vrai débat social et non "une grande messe de plus".

"Ce projet de loi sur le dialogue social représente un danger pour les salariés, poursuit Jacques Bughon de la CGTR. En élevant le seuil de déclenchement des élections professionnelles de 11 à 21 salariés, et ce dans les entreprises de plus de 100 salariés, le dialogue social sera inexistant dans la plupart des entreprises qui compte moins de 10 salariés pour 90% d'entres elles."

Pascal Valliamin émet lui aussi des doutes sur "l'intérêt de la visite" de Manuel Valls. Le délégué syndical de Solidaires Réunion souhaite que le Premier Ministre "appelle les acteurs économiques de la Réunion à la responsabilité".

Les étudiants prévoient d’interpeller Manuel Valls et la Ministre de l’Education Najat Vallaut-Belkacem. L’UNEF souhaite en particulier demander un complément de bourse pour les étudiants ultramarins, "qui subissent aussi le coût de la vie chère, sans que cela soit reconnu comme c’est le cas pour les fonctionnaires".

"Le service public au bord de l'asphyxie"

Egalement présent à la manifestation du 11 juin, le syndicat FSU entend "montrer son désaveu à la politique d’austérité" menée par le gouvernement. "Le service public est au bord de l’asphyxie. On demande aux agents territoriaux un service public quasiment parfait avec peu de moyens et des salaires minables", lâche Fabrice Juppin De Fondaumière. Il évoque également "la pression des politiques sur les agents.

"Aucune revendication forte n’est suivie de faits, dénonce Santiago Alonso de la section académique du SNES (FSU). Nous sommes sans cesse victimes de leurres destinés à nous apaiser. La Réunion est une académie laboratoire, dont l’Etat se sert pour adapter ses mesures par la suite".

La situation des retraités sera également au cœur des revendications de l’intersyndicale, ainsi que celle des acteurs du BTP. La déclinaison du plan logement présentée lors de la visite ministérielle est, selon Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR BTP, "loin de répondre aux attentes réelles": "C’est n’est qu’un plan". Selon lui, les acteurs du BTP devraient se montrer "plus agressifs dans les mois à venir".

Le rendez-vous est donc donné ce jeudi 11 juin devant la préfecture, à 10h.
Lundi 8 Juin 2015 - 14:22
Lu 1655 fois




1.Posté par salariée cocufiée non ponctionnaire le 08/06/2015 18:57
Cinéma tous ces braillards à la tête des syndicats Réunionnais aux ordres des député-e-s de la gôche bo-bo qui soutiennent cette politique de casse sociale de ce gouvernement et qui défendent d'abord et avant tout les privilèges de ceux qui perçoivent la surémunération des ponctionnaires !!!

2.Posté par ti caf la cour le 08/06/2015 19:32
de pied ferme ? oh mon dieu . zot lé aussi complice que li

3.Posté par zarlor le 08/06/2015 20:13
un intersyndicale incapable de réunir plus de 50 personnes zot va voir .hihihihihihihihihihihihihihihihi .hahahahahahahahahahahahahahaha ohohohohohohohohohohoho

4.Posté par médium le 08/06/2015 20:17
té ti banon ma la vi in émission sur canal plus sur largent de la cgt dans in spécial investigation comment ti vé nous suivre a zot encore ?

5.Posté par noe le 08/06/2015 21:22
Qu'on laisse le 1er Ministre savourer l'air pur de la Réunion !

Les pleureuses-péi ...mettez-vous au piquet !

6.Posté par li le 09/06/2015 07:23
Tous en grève
Accueillons le comme il se doit....
En yab en zarab en caf en komor en malbar en malgasy en zoreil en sinoi en vietnamia en bresila en corsa en italiano...
Forçons le trait, li ainm sa

7.Posté par Claraderfaut le 09/06/2015 08:30
où est la cfdt dans cette intersyndicale ! Ah pardon, c'est elle qui conseille le gouvernement sur le sociale et les autres sur la photo ils ont tous votés Hollande en 2012 alors les mecs fermer la plutôt non!

8.Posté par Jacob le 09/06/2015 08:34 (depuis mobile)
Et là titutirualisasion de tout les employés communaux pas seulement ce qui vienne de rentrer comme pour certains 6 mois et d''autres 1 ans les chefs on droit à des primes et les autres rien merci les élus

9.Posté par francette le 09/06/2015 11:16
Qui peut encore croire que ce gouvernement est de gauche?
Le PS est de gauche quand il est dans l'opposition pour récupérer des voix et dès qu'il a les affaires du pays en mains, il tourne le dos à son électorat.
Il y a urgence de remettre ce parti dans l'opposition, même si cela ne règlera pas nos problèmes. Mais au moins, on aura éliminé un usurpateur.

10.Posté par KLD le 09/06/2015 14:49
ceux qui critiquent les syn dicats n"ont jamais eu à faire à certains patrons .................j"ai dit certains , pas tous , mais certains sont ignobles ..........

11.Posté par louisonnery le 09/06/2015 15:05
Quoi qu’il en soit, pour ma part, étant sensible à la protection animale, ce qui me choque chez Manuel Valls c’est le fait qu’il adore la corrida qui est un spectacle sanglant, cruel, barbare, digne d’un autre âge, dont la majorité des citoyens réclament son abolition depuis longtemps. Aux infos d’un 13 heures JT, présenté par Elise Lucet, j’avais été choqué par le reportage nous montrant Manuel Valls, dans une manade, entrain de marquer lui-même au fer rouge un jeune taureau, une pratique cruelle et très douloureuse pour les animaux.

12.Posté par KLD le 09/06/2015 16:02
je plussoie entièrement à post 11, certaines "traditions" sont ignobles ! une corrida sans mises à mort .c"est tellement plus beau , mais le cruel chez certains homo sapiens .............

13.Posté par thomas le 09/06/2015 19:20
@poste11 posté par louisonnery. Je partage votre point de vue. Il est intolérable qu'on puisse encore tolérer des violences faites aux animaux avec cette pratique cruelle qu'est la corrida et qu'il y ait une demi douzaine d'écoles taurines où des enfants sont initiés à la violence sur animal en lui apprenant à faire souffrir et torturer un animal. Plusieurs études ont démontré que les enfants qui causent intentionnellement de la souffrance, de douleur ou de la détresse à des animaux présentent un risque accru d'être violents envers leurs camarades et de se livrer, dans le futur, à des actes de délinquance. Depuis de nombreuses années, des études ont établi un lien étroit entre la cruauté enfantine envers les animaux et la délinquance violente à l'adolescence et à l'âge adulte. Plus précisément, les enfants qui infligent de mauvais traitements aux animaux entre 6 et 12 ans ont deux fois plus de risque de manifester, par la suite, des conduites antisociales avec toutes les conséquences négatives que nous connaissons.

14.Posté par justiner le 09/06/2015 19:49
@En réponse @Poste11 posté par louisonnery. Bien d’accord avec vous. La CORRIDA est une des pires HONTES de notre pays. Actuellement, 66 villes et villages situés dans 11 départements du sud de la France pratiquent la corrida grâce rn plus aux subventions publiques. En 2008, l’Espagne, elle, avait fait le choix de ne plus subventionner la tauromachie en raison de la crise. Résultat : les corridas ont chuté de moitié. Chez nous en revanche, on continue de financer la cruauté sans complexe. A Alès par exemple, le maire vient de remettre 15 000 euros sur la table. Sans argent public, il n’y aurait pas de corrida. Il y a urgence à faire abolir ce spectacle archaïque, malsain, sadique, qui inflige des sévices graves aux taureaux dans l’arène sans compter toutes les maltraitances diverses horribles dont ils sont victimes avant d’entrer dans l’arène.

15.Posté par francette le 09/06/2015 20:18 (depuis mobile)
le sujet du debat n'est pas la corrida...

16.Posté par justiner le 09/06/2015 21:38
@Poste 15 posté par francette. Soit mais laisser perdurer des sévices graves infligés volontairement sur des animaux, c'est grave et intolérable dans un pays dit civilisé comme la France, c'est malsain de laisser tolérer cette pratique cruelle, barbare, sanguinaire et choquant que des politiques comme Valls, Juppé, Fillon et d'autres apprécient de voir un animal se faire torturer et tuer de sang Une seule solution : l’abrogation de l’alinéa 7 de l’article 521.1 du Code pénal qui tolère que des sévices graves soient infligés aux animaux sous couverts de tradition locale. L’opinion publique est largement mûre : 73% des Français souhaitent l’abolition de la corrida et 83% sont pour l’interdiction d’accès des jeunes de moins de 14 ans à ces « spectacles ». Problème : les élus aficionados, c’est à dire 50 députés sur 577, et Manuel Valls, qui n’a jamais caché son goût pour les arènes, mènent une dictature tauromachique. Ils confisquent le débat alors que trois propositions de loi ont été déposées par Laurence Abeille (Europe Ecologie Les Verts), Geneviève Gaillard (PS) et Damien Meslot (UMPfroid.

17.Posté par francette le 09/06/2015 22:56 (depuis mobile)
post15 justiner je te rassure, je ne suis pas un aficion mais il ne faut pas faire comme les "politiques" repondre a cote du sujet... c tout

18.Posté par odeya le 10/06/2015 01:13
@poste16 posté par justiner. Vous avez raison de rappeler cette horreur, cette pratique d'un autre âge est ignoble.

19.Posté par odeya le 10/06/2015 01:20
@poste16 posté par Justiner. Effectivement, c'est abominable ce spectacle sanguinaire, on n'est plus à l'époque des gladiateurs. Mais quelle drôle de psychologie faut-il avoir pour être amateur de tauromachie! Personnellement c’est tout à fait rédhibitoire je ne ferais jamais confiance à un politique ou à n’importe qui ayant ce manque d’empathie et cette attirance tordue pour ce genre de spectacle morbide.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales