Faits-divers

Manifestations devant la Sicalait: Les producteurs laitiers condamnés

Après leurs manifestations la semaine dernière devant les locaux de la Sicalait, à la Plaine-des-Cafres, des producteurs de lait ont été assignés au tribunal. Ce matin, la justice a rendu son jugement. Chaque éleveur devra payer 1 euro symbolique à la coopérative de dommages et intérêts pour avoir perturber son activité. Jean-Paul Bègue, a l'origine de la contestation, s'indigne.


Manifestation devant la Sicalait (photo d'archives)
Manifestation devant la Sicalait (photo d'archives)
La semaine dernière, l'éleveur Jean-Paul Bègue, suivi par d'autres agriculteurs réunionnais, avait engagé un mouvement contestataire devant les locaux de la coopérative Sicalait, à la Plaine-des-Cafres. Ils réclamaient plus de transparence de la part de celle-ci, à laquelle ils vendent leur lait et achètent les produits d'élevage, concernant les aides de l'Europe qu'elle doit leur reverser.

L'éleveur réunionnais avait voulu alerter la Sicalait sur le risque de la disparition des élevages et estime que "plein de choses sont à revoir". "Avant, nous étions 180 éleveurs, mais aujourd'hui nous ne sommes plus que 74 pour 18 millions de litres de lait produits", explique-t-il.

"Tout le monde a pu travailler"

Après 10 jours de "perturbation des activités de la coopérative", selon les gérants, les agriculteurs ont été assigné en justice par la Sicalait. Ce matin, le tribunal a rendu son jugement et a condamné Jean-Paul Bègue et ses confrères à payer 1 euro symbolique chacun, malgré un réquisitoire du procureur général qui avait proposé une amende de 1000€.
                                                                                                                                               
Pour sa défense, Jean-Paul Bègue affirme que "la manifestation n'a gêné qu'un minimum, le magasin et le siège fonctionnaient à 100%". "Tout le monde a pu travailler car nous avons bloqué le dépôt uniquement", assure-t-il.

Lors du procès, la Sicalait a exigé une amende de 7000€ de "dommages et intérêts" à l'encontre de chacun des manifestants, selon l'éleveur. Pour lui, "c'est une honte", car la coopérative "dit ne pas avoir d'argent pour les agriculteurs, mais en gaspille dans une procédure judiciaire et un avocat". Le groupe d'agriculteurs, lui, s'est représenté seul devant la justice.
Mercredi 14 Mai 2014 - 12:13
Lu 769 fois




1.Posté par noe le 14/05/2014 13:32
Le jus des vaches a encore de bons jours devant lui !
Vive la sicalait !

2.Posté par Thierry le 14/05/2014 15:06
La sicalait, c'est qui ? Ne serait-ce pas le groupement des producteurs de lait à qui ont enlève le pouvoir de parler ... ainsi va la vie ... une histoire de vaches et de moutonnerie ... taisez-vous, subissez en silence. il faut bien traire quelqu'un pour nourrir grassement d'autres...

D'ailleurs, les vaches elles-mêmes, on leur enlève leur veau (poubelle) ... pour le jus de vache ... une des vacherie de l'industrialisation agroalimentaire...

3.Posté par lzinformatyon kreol le 14/05/2014 20:58
y serait tant de lester un peu certain président qui au lieu de mener une politique constructive détruit tout du moment qu'in parle de moi une fois par semaine sur les médias
le mouvement populiste est en train de faire du grabuge sur notre civilisation
se montrer ,parler ,et brasser de l'aire pour rien dire, mais du moment que la presse en parle c'est bon

4.Posté par Zangoun le 14/05/2014 19:51
La solution: un appel aux dons. Encore un coup du Parc qui vole le lait des réunionnais et démantèle les packs de lait. Babylone nous exploite...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales