Social

Manifestations des planteurs : "Les aides représentent 40% de notre chiffre d'affaires"

Près de 250 agriculteurs ont manifesté ce matin à Saint-Denis, notamment pour demander à ne pas toucher au POSEI (Programme d'options spécifiques à l'éloignement et à l'insularité). Parmi les manifestants, Roland Rudon et Christian Huet. Deux planteurs de canne à Sainte-Rose qui réclament la continuité des aides de l'Etat et de l'Europe. Et pour cause, elles représentent près de 40% de leur chiffre d'affaires.


Christian Huet et Roland Rudon, planteurs de cannes à sucre
Christian Huet et Roland Rudon, planteurs de cannes à sucre
"Je suis agriculteur depuis 1979 et je suis venu soutenir la CGPER car M. Lurel (ministre des Outre-mer ndlr) veut modifier le POSEI. Un changement pourrait modifier beaucoup de choses. Ca peut entrainer beaucoup de pertes au niveau financier pour moi. Si demain je n'ai plus d'aides, comment faire pour payer nos dettes, notre matériel ou encore les produits comme l'engrais ?", s'interroge Roland Rudon, planteur de canne à Sainte-Rose.

Même son de cloche pour son dalon et voisin à Sainte-Rose, Christian Huet. "Là où l'on se trouve, la richesse de notre canne est mauvaise. Sans les aides, on serait emmerdé pour payer nos crédits, par exemple mon tracteur pour aller travailler", explique-t-il. Et c'est bien là tout le problème pour les planteurs de canne, leur activité agricole est "sous perfusion" d'aides européennes ou de l'Etat. Sans elles, les planteurs de canne à sucre n'exerceraient plus, de l'aveux même des planteurs de Sainte-Rose. "S'il n'y a plus d'aides, il n'y aura plus de canne. Sans les aides, il n'y aura plus de travail", poursuit Christian Huet.

Le pourcentage d'aide sur l'ensemble de leur chiffre d'affaires est éloquent. "Pour un producteur de canne, les aides représentent 40% de notre chiffre d'affaires", précise Roland Rudon. Pour autant, certains planteurs, comme Roland Rudon et Christian Huet, n'arrivent pas à se payer chaque mois. "On ne se dégage pas de salaire par mois. On gagne un salaire sur l'année. Certaines aides sortent au mois de février, après il y a celle liée au transport, mais une fois que l'on a payé l'engrais et le tracteur, il ne nous reste pas grand chose", souligne Christian Huet.

Mais alors qu'est ce qui pousse ces agriculteurs a continué à travailler sans toucher un salaire régulier ? Une forme de "fierté" à les écouter. "On le fait pour gagner notre manger, pour vivre. Si on ne fait pas ça, on va se retrouver au RSA. Alors si aujourd'hui ils (Europe et Etat) ne sont plus capables de payer les aides pour travailler, est-ce qu'ils seront capables de payer des personnes qui ne travailleront plus ? Tout le problème est là", conclut-il.
Lundi 24 Juin 2013 - 16:19
Lu 1755 fois




1.Posté par SOLEIL le 24/06/2013 16:33
D'après les Planteurs : les aides représentent 40% de notre chiffre d'affaires"
Suis tout à fait d'accord avec eux, aussi quand les récoltes sont bonnes et fructueuses, le gouvernement devrait demander aux agriculteurs le remboursement des aides allouées
Car aussi souvent que les planteurs sont entrain de pleurer pour avoir des aides de l'état, c'est qu'ils ne savent pas travailler la terre, alors qu'ils cessent le travail d'agriculteurs
Et puis il faut que ces Agriculteurs sachent que c'est l'Europe qui décide des quotas, des primes, etc.............
De même moi aussi n'étant pas agriculteur pour me rendre sur mon lieu de travail, j'ai besoin d'être véhiculer, donc je pourrais aussi demander à l'état une aide pour l'achat d'un moyen de locomotion
Que ces planteurs cessent de se plaindre, la vache se tarira un certains moment et que Mr Minatchy aille se reposer tranquillement, il est comme Mr RATENON, toujours entrain de se plaindre

2.Posté par Bruno Bourgeon, membre EELVR le 24/06/2013 16:40
C'est bien là tout le problème! Ces planteurs sont pieds et poings liés par l'état, la SAFER, la CGPER, et le Département. Ils ne peuvent concevoir faire autre chose comme de l'agriculture biologique, et on devrait les aider pour cela, plutôt que de faire de la canne, subventionnée à hauteur de 40% de leurs revenus, et à hauteur de 80% sur ce qu'elle rapporte à l'année (110 millions d'euros de subventions pour 130 millions de chiffre d'affaires pour La Réunion). Sans subventions européennes, la canne est morte et les planteurs avec, sauf si l'on change la destination de ces fonds européens, pour faire autre chose. A condition que le temps de faire autre chose, ces petits planteurs puissent vivre... Après tout, l'île de la Réunion n'a pas toujours été une terre cannière!

3.Posté par Zbob le 24/06/2013 16:44
Je ne nie pas la dureté du travail ni la situation difficile ( sans parler des contraintes de production pour satisfaire la grande distribution), ni , encore, le fait que la plupart bossent pour des salaires très bas voire indignes du boulot fourni, sans oublier les aléas climatiques mais je me dis que si finalement les aides de l'état et de L'Europe représentent 40% du chiffres d'affaires ( ce qu'on pourrait rapprocher des aides de l'état sous toutes leurs formes qui reviennent aux entreprises) , finalement et contrairement à ce que l'on se plait à hurler dans les médias chaque fois qu'on en a l'occasion, les salauds de fonctionnaires ne coutent pas plus cher à l'état...

Tout cela montre qu'on vit vraiment dans une société qui ne tourne pas rond!

Bon, j'attends les réponses sur la paresse des fonctionnaires de la poste ou des mairies, sur les vacances des profs ou sur les récupérations de la police...Allez à vos claviers!

4.Posté par almuba le 24/06/2013 16:46
Vivement que le robinet des subventions de la canne à sucre se ferme!
Ils planteront autre chose et arrêterons de raler contre la sécheresse, le trop de pluie, les usiniers baiseurs, la richesse de la canne et j'en passe.
Et nous circulerons mieux sur les routes de l'ile en prime.

5.Posté par Merdazot le 24/06/2013 17:15
Si demain je n'ai plus d'aides, comment faire pour payer nos dettes, notre matériel ou encore les produits comme l'engrais ?


Si vous n'avez plus d'aides, vous arrêterez de changer de tracteur tous les 2 ans.. Fini aussi les gros 4x4 et les villas avec piscine.
Nous sommes arrivés à une époque où le métier d'agriculteur est entièrement dépendant des aides.. Elle est loin l'époque où nos ancêtres vivaient du fruit de leur labeur et non de subventions..
Ils parlent de fierté ?? Qu'y a t-il d'honorable à pomper l'argent publique ?? Ils se prétendent pauvres mais des agriculteurs qui ont fait fortune, j'en connait pas mal sur l'île..

6.Posté par David Asmodee le 24/06/2013 17:22
ça choque les gens qu'on aide les planteurs qui bossent en retour.
ça choque personne qu'on donne le RSA, les allocs aux pondeuses, les allocs logements aux glaneurs...et j'en passe.

7.Posté par SUPPO le 24/06/2013 17:34
aide = chiffre d'affaire ? Vite un suppositoire que je me réveille pour dormir, demain je prendrai un sédatif !!

8.Posté par SOLEIL le 24/06/2013 17:35
Bien parler almuba, pense la même chose que vous
Toujours à se plaindre ces planteurs, même avec les subventions. Même pour acheter de gros 4x4,ils sont subventionné et nous pour acheter notre propre voiture pour aller bosser aucune subvention
De même ne me dites pas que le 4x4 c'est l'outil de travail des agriculteurs
Vivement que l'Europe cesse les subventions auprès de ces crieurs de nuit

9.Posté par SOLEIL le 24/06/2013 18:38
Les Agriculteurs sont tellement pauvre, que certains peuvent s'offrir très bientôt une station service sur la 4 voies Saint Pierre/Tampon
Tellement pauvre que certains roule en 4x4 BMW ou 4x4 Porsche
De même que certains ont des tracteurs à 500000€, subventionné à 50% par l'état
Mr Roland RUDON vous vous plaignez de quoi : vos matériels et vos produits sont subventionné par l'état et vous n'avez pas plus de dettes qu'une autre personne qui travaille aussi et qui n'a aucunes subventions
Alors planteurs cessez de pleurer et vous plaindre car bientôt on devra fermer les vannes

10.Posté par 40 % de subventions provenant de mes impôts ??????????? le 24/06/2013 18:45
C'est un véritable scandale !

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/06/2013 19:01
tiens, le soleil a dû cramer les neurones de certains..

12.Posté par le réunionnais le 24/06/2013 19:39
je vous propose:
de couper la prime de vie cher
de couper les subventions des planteurs et plus encore.....

et la REUNION va mourir à petit feux

13.Posté par Candide le 24/06/2013 21:38
C'est le monde à l'envers. On subventionne une canne à sucre non rentable et on importe tout un tas de fruits et de légumes. Pourquoi ne pas demander aux agriculteurs de changer de production ? Tout le monde sera gagnant, non ?

14.Posté par mafalda le 24/06/2013 22:17
faut changer de métier les gars !!! car non seulement vous pourrissez nos sols, mais en plus vous nous coutez très cher, le bilan carbone est lourd pour de la canne à sucre qui a pour principale utilité dans l'ile d'offrir du rhum peu cher et de détruire des familles, .... à quand l'agriculture diversifiée sur notre île ? au lieu d'importer des tomates et de l'ail (ce ne sont que deux petits exemples), FAUT ARRETER LA CANNE

15.Posté par albert muda le 25/06/2013 07:58
il faut subventionner l'agriculture si elle mène à l'autosuffisance alimentaire , ou alors des cultures à très forte valeur ajoutée ( bourbon pointu , vanille) la canne c'est une ineptie !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales