Société

Manifestation pro-palestinienne: Des centaines de personnes à Champ Fleuri


Manifestation pro-palestinienne: Des centaines de personnes à Champ Fleuri
Des centaines de personnes se sont réunies sur le Parvis des droits de l'Homme à Champ Fleuri, Saint-Denis, ce dimanche pour manifester contre l'offensive israélienne à Gaza.

Une trentaine de groupes associatifs et syndicaux, membres du collectif "Nout tout'anamb pour la paix en Palestine", ainsi qu'une douzaine d'intervenants et des personnalités réunionnaises telles que Jean-Jacques Vlody, Monseigneur Aubry ou encore Nassimah Dindar, étaient présents pour soutenir la cause.

Parmi les groupes sur place, se trouvaient l'Unef, la CGTR, l'Association musulmane de La Réunion, Free Palestine et le Collectif Palestine Réunion.

"Le peuple palestinien se fait massacrer, a annoncé Ivan Hoareau, secrétaire général de la CGTR, et la communauté internationale regarde ailleurs. Il y a un colonisateur et un colonisé et un rapport d'inégalité. Aujourd'hui il y a du bon et du pas bon, car il faut attendre une telle situation pour que l'on se mobilise".

Manifestation pro-palestinienne: Des centaines de personnes à Champ Fleuri
Les membres du public présents se sont dits indignés, traitant la situation de "déplorable", "injuste" et "choquante".

Une minute de silence a été observée en hommage aux morts à Gaza, avant que la parole ne soit donnée aux différents intervenants. Daniella Maillot, porte-parole du Collectif Palestine Réunion solidarité a affirmé: "On n'a jamais eu un tel engouement, même si ça fait 60 ans que le peuple palestinien est oppressé. La paix est une volonté, un pas vers l'autre. Il faut que la lutte continue après cette manifestation."

Les manifestants demandent ainsi le boycott de produits israéliens et des sanctions contre Israël.

Pour rappel, plus de 1.600 Palestiniens sont morts depuis le début de l'offensive israélienne, le 8 juillet.

Dimanche 3 Août 2014 - 12:45
SH
Lu 9508 fois




1.Posté par KLOD le 03/08/2014 14:25
Bravo à tous , je n'ai pas pu y être mais respect!

2.Posté par Monikollande le 03/08/2014 15:46
y en a aussi pour le cas de la Syrie ?
vous savez que c'est aussi entrain de péter en Libye ?

3.Posté par Alex le 03/08/2014 16:03
Erreur c'est le hamas qui massacre. Israel se défend.

4.Posté par noe le 03/08/2014 16:14
La CGTR dans le coup ? bof c'est de la récup ...
Aller dans ces manifestations pour écouter un clown causer , alors lèche béton !

Beaucoup de "beaux parleurs" croyant pouvoir dompter les foules avec leurs ti connaissances ridicules des affaires mondiales déversent plein de conneries via des haut-parleurs !
Vaut mieux rester chez soi en famille au lieu de polluer ce site !

5.Posté par L’INDÉPENDANT le 03/08/2014 17:07
Et comme d'habitude, on préfère hurler avec les loups que de faire remarquer que ce conflit est initié par le Hamas, organisation terroriste, par des tirs incessants de roquettes (plus de 3000) sur ISRAËL...
Quel état supporterait cela ? Cherchez pas, AUCUN !
Comme toujours, il faut caresser certains dans le sens du poil, car nombreux (électeurs potentiels) !
Ce cher Y. HOAREAU, on ne l'a pas entendu du tout pour la colonisation (pour reprendre ses mots) du TIBET, la CHINE ayant toujours piétinée les droits de l'homme...
Il y avait bien eut une justification par un manque de place (?) pour les Chinois par notre grand timonier pays...
Pour les TURCS qui ont envahis CHYPRE, rien !
Pour la CRIMÉE annexée par la force par la RUSSIE, rien non plus !
De plus, on ne peut coloniser la terre de ses ancêtres depuis plusieurs millénaires, contrairement aux musulmans Palestiniens présents depuis à peine un millénaire...
Toute tragédie est bonne pour être récupérée à des fins plus ou moins avouable...
Avec ce genre d'intervention et autres manifestations, notre île risque de connaitre les dérives observées en métropole
C'est quand même curieux ce genre de manifestation "spontanée" avec des drapeaux Palestiniens, et autres produits dérivés ???

6.Posté par Astérix le romanophobe le 03/08/2014 19:35
Si je veux être sur de pas dire de conneries je regarde quel est le discours des gauchistes et des islamistes, puis je dis le contraire, ça fonctionne à chaque fois.

7.Posté par Bayoune le 03/08/2014 21:08
In groupe de rézistan la fé In Kenèl collective pour ceux qui sont venus par opportuniste et pour se donner bonne conscience se laver dans le sang des martyrs Palestiniens. Il est évident que cette manif a été noyauté par les sionistes qui n'ont réagit qu'après qu'il y ait eu plus de 1600 victimes. Ceux d'ici attendaient l'ordre, ou plutôt la permission de manifester. Où étaient-ils le 12 juillet lors de la manif devant la Préfecture, au quatrième jour déjà du massacre. Le Collectif Réunion Palestine s'est fait couillonné par les pontes appendices du Parti sosioniste du gouvernement franSSé . Même les martyrs sont exploités pour qu'ils se montrent devant les caméras, et même mieux s'attribuer le rôle de manager de la manif, donner la parole à qui il voulait. Du coup le vieux Vergès s'arboutant dosi deux camarades pour arriver au micro profite de l'occasion et appelle à l'union sacré pour la venue du président de la République franSSèz. Bravo, que le Collectif refuse la prochaine fois de mélanzé un pti ponyé brède chouchou èk in paké zerbe dur pou fé la quantité. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui. Mr Rivière de la LDH blanc s'est même permis de vouloir dicter ce qui devait être dit dans le micro lorsque intervenait un membre du GTR. Elle a dû continuer son intervention avec l'accord du public présent, lo Dominique Rivière la ferme son gèl de socialiste camouflé en LDH, lété pa lwin oubliye la CGTR, lo kamarade Yva, la ginye kozé pou kondane lo masak an Palestine. La pwin inn la fé la rolasiyon èk sate i so pass la Réniyon, misile la mizère, somaz, déportasiyon de jeune réniyoné i kontinu. Mais non tout va bien dans la colonie, na solman 4 à 5 suicides par seamaine, le pont Vinh San èk l'Entre deux sar biyinto in liyé de pèlerinaze avec tous les martyrs de la mizère la fé lo grand saut dans l'eau d'en bas écrabouillé sur les galets.

8.Posté par L’INDÉPENDANT le 03/08/2014 21:16
A quand aussi une manif sur le parvis des droits de l'homme pour dénoncer les massacres, et autres exactions en Afrique contre les chrétiens ? Chrétiens qui doivent fuir devant l'avancée des musulmans détruisant églises et tuant les fidèles ?
A quand une manif pour dénoncer l'exil forcé des chrétiens d'IRAK de leurs terres, présent depuis toujours sur ces mêmes terres ?
Bien sûr, ce ne sont que des chrétiens, à qui ont a appris à tendre l'autre joue et non pas le djihad pour massacrer "l'autre"...
Silence !

9.Posté par KLOD le 03/08/2014 21:53
3,4,5,6 : il manque le taz !

10.Posté par kafir le 03/08/2014 23:40
Et karam que fait-il où est-il que représente t-il Kossa li fé ? Réveil a zot creole

kafir

11.Posté par La vox populi.com le 04/08/2014 00:38
De plus, on ne peut coloniser la terre de ses ancêtres depuis plusieurs millénaires, contrairement aux musulmans Palestiniens présents depuis à peine un millénaire...
.....................
MENTEUR.....
Canaan /kanaɑ̃/ (phénicien : 𐤊‏𐤍‏𐤏‏𐤍‏ ou 𐤊𐤍𐤏𐤍, Knʕn (Kanaʻn) ; hébreu : כנען Kənáʻan ; arabe : كنعان Kanʻān) est un terme utilisé dans le récit biblique pour décrire la partie du Proche-Orient située entre la Méditerranée et le Jourdain, avant sa conquête par Josué et les tribus d'Israël sorties d'Égypte. Le terme provient du nom de Canaan, petit-fils de Noé. Dans un sens plus large, cette région correspond plus ou moins aujourd'hui aux territoires réunissant la Palestine, l'État d'Israël, l'Ouest de la Jordanie, le Sud du Liban et l'Ouest de la Syrie, où ont vécu les Cananéens et les Phéniciens. On appelle Cananéens les habitants de ce territoire à l'âge du bronze (parfois appelée en histoire de la Palestine période cananéenne)

12.Posté par Bayoune le 04/08/2014 00:53
Post 8 - Et si tousa était le produit de la défaite du catholicisme qui s’imposait aux populations colonisées la bible dans une main, et dans l’autre, le sabre ou le fusil, la roue de l’histoire tourne, malheureusement le sang appelle le sang. Pour faire ma communion solennelle, mes parents ont été rackété par le curé de la paroisse, ils étaient supposé être les suppôts de Satan en tant que communistes. Si cela peut vous aider et vous consoler, un lien qui raconte l’arrivée des missionnaires Belge au Congo, on peut penser que la m^me chose s'est passé à la Réunion, le baptême, comme la communion étaient imposées. Avant l'exécution d'un esclave, le curé, le bon père blanc imposait la confession au futur martyr. Nou la pa vu l'églize condamné les barbares esclavagistes : https://www.facebook.com/video/video.php?v=154639581284533&oid=206791732682719

13.Posté par Dominique RIVIERE le 04/08/2014 07:44
3 AOUT 2014 : RASSEMBLEMENT POUR LA PAIX EN PALESTINE
Sur le Parvis des Droits de l'Homme à Saint-Denis



Allocution de Mme Isnelle GOULJAR, Présidente de la Ligue des Droits de l'Homme
à la Réunion




Mesdames, Messieurs
Quand le macabre décompte des morts a-t-il commencé ou recommencé en Palestine? Quand cessera-il enfin ? Quand cesserons-nous de déplorer sans agir le massacre de populations civiles délibérément ciblées, sans compter la destruction de biens privés ou publics, ce dont les médias ne parlent même plus ou presque.
Quand cesserons-nous d'admettre que l'on justifie l'injustifiable ? Quand cesserons-nous de soutenir, par notre indifférence, l'inaction de nos gouvernements au motif que les horreurs imputés à un camp rendraient acceptables celles de l'autre.
Toutes les explications possibles ne pourront jamais justifier le prix infligé délibérément aux populations civiles. Une vie égale une autre vie, et tenter de justifier ce qui ne peut l'être par les exactions de l'autre c'est accepter une surenchère toujours plus sanglante.
Mais rappeler cela, refuser l'engrenage de l'escalade meurtrière, ce n’est pas renvoyer dos à dos les parties dans une fausse symétrie ni ignorer les causes d’une situation qui relève de la catastrophe annoncée et toujours recommencée. Ce n'est pas refuser d'examiner lucidement les responsabilités. Ni de voir qu'il y a d'un côté une puissance occupante surarmée qui ignore les injonctions de la légalité internationale et de l'autre la Résistance Palestinienne.
Je cite ici Michel TUBIANA, président d'honneur de la LDH et président du Réseau Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme, dans une récente intervention :
" Si nous laissons les explications messianiques au magasin des mauvais accessoires, que reste-t-il ? La volonté d’une partie des juifs de se constituer en Etat, ce que la communauté internationale a admis en 1948 et que la majorité des Palestiniens a elle-même reconnu avec la signature des accords d’Oslo, et la même volonté des Palestiniens de se constituer en Etat souverain, droit que la communauté internationale lui marchande et qu’Israël nie dans les faits. Au milieu, une terre, porteuse de tant de références et objet et support de la dispute.
" Il serait naïf d’ignorer qu’à ces réalités fondamentales s’ajoutent les intérêts géopolitiques des uns et des autres : intérêts régionaux, ou plus larges encore, qui ne font que rendre un peu plus difficile une solution dont tout le monde pourtant connaît les grandes lignes.
" En attendant la situation ne cesse de se dégrader, non seulement parce que la violence ouverte perdure, mais aussi parce que la violence quotidienne de l’occupation et la poursuite de la colonisation posent autant de faits accomplis qui obèrent la solution de deux Etats viables.
" Dans ce contexte, l’attitude de l’Union européenne, et de la France en particulier, est révélatrice de ce qu’il faut bien finir par appeler par son nom : un soutien à peine mesuré aux autorités israéliennes. Comme si, décidément, pour certains Européens, au nom d’une histoire dont ils se sentent plus ou moins coupables, la vie d’un arabe ne vaudra jamais la vie d’un juif.
" Déjà insupportable au regard des principes, cette attitude est de plus dramatique quand elle vient renforcer le sentiment de discrimination que vivent nombre de nos concitoyens.
" L’Union européenne a pourtant les moyens de faire valoir une autre politique : 32 % et 34 % des exportations et importations israéliennes, ceci donne une puissance certaine pour se faire entendre des autorités de ce pays qui n’ont jamais réagi qu’au rapport de force. Mais pour cela, il faudrait que l’Union inverse ses priorités et finisse par admettre que la stabilité de cette région et, au-delà, la propre sécurité de l’Europe, passent par la création d’un Etat palestinien souverain, dans des frontières aussi sûres et reconnues que celles de l’Etat d’Israël. Si, dans cette perspective, les vingt-huit membres de l’Union européenne soutenaient l’adhésion de la Palestine en tant que membre de plein exercice de l’ONU, cesserait alors la perception désastreuse qu’a de nous le reste du monde ou presque : celui d’un continent faible et ne faisant des principes qu’il affiche qu’une variable d’ajustement de ses intérêts."
[Fin de citation]
Sans oublier les victimes d'autres conflits sanglants, en Syrie, en IRAK, en Afrique, mais avec la pleine conscience que les crimes commis dans un pays ne sauraient justifier ceux qui sont commis ailleurs, et que la guerre en Palestine en nourrit d'autres, nous voulons aujourd'hui demander à nos représentants élus de tout faire, je dis bien de tout faire :
Pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza;
Pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem;
Pour la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza;
Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international;
Pour le soutien au peuple palestinien et au gouvernement d’entente nationale.
Je vous remercie.

Saint-Denis, le 03/08/2014
Isnelle COULJAR
Présidente de la LDH à la Réunion

14.Posté par domi le 04/08/2014 08:58 (depuis mobile)
Bayoune je vous propose une déchristianisation. Je vous invite à la mosquée de saint -Pierre. Vous serez un de nos plus sincère djiadiste. _

15.Posté par Tanbi le 04/08/2014 09:50
@6 - ça en dit long sur vos capacités de réflexion.

16.Posté par Bayoune le 04/08/2014 11:14
Domi ou nora pa la pinn dékristianize amwin, mi manze pa lo pain béni des églises complices de l'esclavage. Pa pliss ke mwin lé musulman, religion pour laquelle j'ai beaucoup de respect

17.Posté par pipoteur le 04/08/2014 11:26
@l'indépendant: Mais le monde bouge cher ami!!! Depuis des millénaires il y a eu des mouvements de population, au gré des guerres, des famines, des conquêtes...!! Vous viendrait-il à l'idée de remettre chaque individu d'où il vient et plus stupidement encore en fonction de sa religion? Et surtout bon courage pour trouver l'origine de l'origine!!! Je vais où moi qui suis athée???

18.Posté par zanatany le 04/08/2014 12:39
Euhhhh...
La SYRIE, des centaines de milliers de mort dont des millers d'enfants,
Le TIBET envahit pas la CHINE,
La CRIMEE envahie par la RUSSIE...
L'IRAK qui interdit la religion et expulse les gens...
Les femmes Malgaches esclave en ARABIE...

On ne manifeste pas pour ces ' petits meurtres '
Les DROITS de l'HOMME c'est pour tous pas de parti pris svp !

19.Posté par Portois le 04/08/2014 12:56
@ post 11 vox populis
Menteur ?
Par contre, vous menteur par omission. Votre extrait de Wikipédia, précise plus loin je cite :
"Dans le livre de Josué, le pays de Canaan fait l'objet de la conquête et du partage du pays par les Hébreux (vers le xiie siècle av. J.-C.)"
Rassurez moi, douzième siècle AVANT J.C., c'est bien plus de 3000 ans, donc plus d'un millénaire AVANT les premiers chrétiens et près de deux millénaires AVANT les premiers musulmans ?
Merci d'avoir ainsi confirmé que les juifs étaient bien présents plusieurs millénaires AVANT les premiers musulmans Palestiniens... lol !

@ bayoune
Etant un Athée convaincu, pas besoin de me consoler avec vos histoire d'un passé heureusement révolu !
Actuellement, je ne peux que constater que la majorités des conflits actuels, sont justifiés par des raisons religieuses, ayant comme dénominateur commun, la religion musulmane, qui est mêlée à tous les conflits.
Le pire, que la majorités des conflits, sont entre musulmans aussi pour des questions religieuses...
La seule religion qui laisse le monde entier en paix, est la religion juive.
La seule religion qui persécute les chrétiens actuellement en Afrique, par des massacres, enlèvements, destruction d'église, c'est encore la religion musulmane...
Mais là, c'est normal, ce ne sont que des infidèles qu'il faut convertir de force ou massacrer.
Continuez d'hurler avec les loups, beau courage...

20.Posté par Chat suffit le 04/08/2014 15:19
2.Posté par Monikollande

Y'a encore quelque chose à péter en Lybie ?!

3.Posté par Alex

C'est évident.

21.Posté par François FONTAINE le 04/08/2014 15:27
@19
Les juifs sont venus conquérir une terre, mais certains des peuples qui y étaient y sont restés et les juifs y ont cohabité, et ont même créé des alliances.
Conclusion: ils ont colonisés une terre qui n'était pas la leur, et les peuples qui y habitaient ont accepté de partager leurs terres avec les juifs.
Si on part de votre raisonnement, les phéniciens qui adoraient "BAL", étant primo habitants de la région, des milliers d'années avant les juifs, ont donc la primauté de la terre sur les juifs.
Le fait que l'islam soit arrivé après ne change rien à la donne de la propriété de la Palestine, car lors de la venue de l'islam il y a même des juifs qui sont convertis à la nouvelle religion. C'est pas l'antériorité de la religion qui donne droit à la Palestine, car comme expliqué, les peuples qui y habitaient avant la venue des juifs, adoraient d'autres Dieu, puis au fil du temps, certains se sont convertis à la religion juive - mariage- , puis plus tard certains descendants à l'islam.
Je répète, quand les juifs ont débarqué d'UR, la Palestine n'étaient pas vierge d'habitants et ils n'ont pas tous été exterminés par les juifs qui ne pouvaient pas se permettre de se mettre tous les royaumes à dos. Ils ont fait des alliances. Il s'en déduit que les juifs ne peuvent pas dire que la Palestine est leur terre et à eux seuls car cela serait oublier les descendants des autres peuples qui habitaient la Palestine.
Encore mieux, les juifs ont ensuite fui la Palestine, en sont revenus avec Moïse, et ont été également viré par les Perses. Ces juifs n'avait plus de terre. Le roi perse avait autorisé leur retour. Ensuite, les romains les ont totoché et ils ont été disséminé par le monde.

Arrêtons donc de dire que la Palestine appartient aux seuls juifs. Elle appartient d'abord aux premiers habitants qui étaient là avant les juifs. Admettre le contraire tient de l"'intox et de la mauvaise foi.

22.Posté par François FONTAINE le 04/08/2014 15:33
Et son on parlait du racisme des israéliens envers des juifs:

"Les Falash Mura ont un statut très particulier. L’État hébreu n’arrive pas à trancher leur identité religieuse, soumis à la pression des deux différents groupes Beta Israel. Des missions organisées dans les camps de préparation au départ visent à vérifier le « taux de judaïté » des Falash Mura en fonction de leur ascendance. Ils sont ce qu’on appelle en Israël « une communauté qui retourne au judaïsme ». À leur arrivée en Israël, ils se convertissent au judaïsme. Leur conversion dure un an, soit bien moins longtemps que celle assignée aux autres aspirants à la nationalité juive, qui doivent se convertir avant d’arriver sur le sol israélien et dont la formation auprès d’un rabbin prend quatre à dix ans".

23.Posté par ni-ni le 04/08/2014 15:46
je ne suis ni pro israélien, ni pro palestinien mais j'ai participé à cette manif au nom des petites victimes, les enfants. 5 minutes après être arrivé, des slogans racistes, antisémites, haineux, ont commencé à fuser. Dégoûté, je suis rentré.

24.Posté par L’INDÉPENDANT le 04/08/2014 17:56
@ post 21 22 fontaine
Vous regardez WIKIPEDIA, regardez tout alors... Vous verrez ainsi que les Israélites avaient été contraint à fuir Jérusalem après avoir été prise par les Babyloniens en 587 avant JC, soit plus d'un millénaire avant les premiers musulmans !
Tirez en les conclusions qui s'imposent, si vous y arrivez...
Pour les Falashas Mura, si vous y aviez tout lu, vous auriez pu y lire qu'ils ne sont plus juifs, car convertis au catholicisme, mais en raison de leur origines juives, il est possible pour eux d'êtres re convertis en un an seulement, au lieu de près de plusieurs années normalement !
Pour les BETA, ce sont des Falashas Beta qui ont toujours été juifs et tout naturellement on du mal a admettre que certains veulent considérer les Mura comme juifs alors qu'ils se sont convertis au catholicisme...
Pour ce qui est de leçons de racisme, regardez comment que les musulmans se massacrent entre eux pour des différence religieuses, sunnites , sunnites etc. Je parle de massacre par millier et non d'un simple racisme...

25.Posté par L’INDÉPENDANT le 04/08/2014 19:00
,@ post 23 ni-ni
Depuis leurs enfance, on leur inculque la haine du juif !
Il n'y a écouter le Hamas à l'instar de l'IRAN et consort, qui veulent ouvertement, la destruction d' ISRAËL !
Regardez les banderoles et autres pancartes brandies lors de la manif, on y vois très clairement ISRAËL aux couleurs du drapeau Palestinien...
Au vu de cela, difficile de parler de paix !
Ils se servent du terrible drame humain, dont le Hamas porte la responsabilité, pour parvenir à leurs fin !
C'est très triste, mais ISRAËL ne peut se permettre de recevoir près de 3000 roquettes tirées sur des villes qui ne sont pas des cibles militaires sans réagir !
Comme les cibles militaires Palestiniennes sont sciemment disposées au milieu des civils, les victimes collatérales sont très nombreuses...
Prendre le risque de tuer des innocents ou accepter que des innocents soient tués par des roquettes, tel est le cruel dilemme !
La quarantaine de tunnels détruits par les Israéliens, auraient pu servir d'abris, mais non, ils étaient destinés à porter la mort en ISRAËL.
J'ajouterais que jamais je n'oublierais les scènes de liesse, de joie, les enfants dansant dans les rues, criant leurs joie lors de l'annonce des attentats du 11 septembre, 3000 morts en quelques heures, cela n'avait nullement choqué les Palestiniens de savoir que des femmes enfants vieillards figuraient parmi les victimes...

Alors avec une telle mentalité, la paix semble très difficile à atteindre...

26.Posté par L’INDÉPENDANT le 04/08/2014 19:33
@ post 17 pipoteur
Merci de justifier si besoin était, la "conquête" de la terre de leurs ancêtres par les juifs, effectivement le monde bouge, "il y a eu des mouvement de population au gré des guerres" (je vous cite) les juifs massacrés par les Nazis ou victimes de pogroms ailleurs, ont bien été obligés de trouver refuge auprès de leurs frères juifs présents depuis des millénaires à Jérusalem et donc la Palestine...
Vous êtes athée, fort bien, voila peut être la solution pour la paix sur terre.
Je vous souhaite bien du plaisir pour convaincre le monde de vous suivre!
Avec les juifs, assez facile, à peine 15 millions dans le monde !
Regardez le post
Avec les musulmans, ce sera plus dur, d'abord ils sont près d'un MILLIARD et demi et surtout, ils punissent de la peine de mort, ceux qui abandonnent leur religion, alors devenir athée chez eux !
Pour les chrétiens, pas de problème, comme ils sont habitués à tendre l'autre joue, aucun risque !

27.Posté par L’INDÉPENDANT le 04/08/2014 19:36
@ post 16 bayoune
Les chrétiens complices de l'esclavage ?
Qui faisait des razzias en Afrique pour chercher des esclaves ? Devinez ?
Faudrait peu être se renseigner avant d'écrire des bêtise !
Quelques dates d'abolition au 20 ème siècle...
1907 au KENYA
1909 en CHINE
1922 au MAROC
1923 en AFGHANISTAN
1924 en IRAK
1926 au NÉPAL et en ETHIOPIE
1929 en TRANSJORDANIE et en IRAN
1937 à BAHREÏN
1948 : article 4 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, confirmée par la convention de 1956.
1949 au KOWEIT
1952 au QATAR
1968 en ARABIE SAOUDITE
1970 à OMAN
1980 en MAURITANIE
Sur 15 pays, hormis la CHINE et le KENYA, 13 sont musulmans !
J'ignore votre âge, mais vous et vos parents, on connu la plupart de ces abolitions dans le monde musulman !
Alors, toujours autant de respect pour cette religion qui à contribué à la chasse aux esclaves, leurs commerce et leurs utilisations jusqu'à peu ! (officiellement)
Vous n'êtes pas sans savoir les conditions très proches de l'esclavage, dans laquelle sont tenues des Malgaches Indonésiennes et autres dans les pays musulmans du golfe !
Revoyez votre histoire, regardez le post 19 ou l'actualité récente, voyez qui persécute les chrétiens, qui a enlevé plusieurs centaines de lycéennes pour les convertir et les vendre comme esclaves de nos jours, encore des musulmans...
Alors votre admiration, votre respect pour cette religion esclavagiste ?
Répondez si vous pouvez sans vous ridiculiser d'avantage !
Bonne journée et bonne lecture.

28.Posté par François FONTAINE le 04/08/2014 19:54
Je louque Wikipédia comme je louque tout écrit et pas un ne l'emporte sur l'autre. Tout est bon, c'est une question de tri.

Votre leit-motiv est par trop réducteur: selon vous comme l'islam est arrivé après le judaïsme, les palestiniens musulmans ne peuvent revendiquer la Palestine. Quelle grossière intox. En effet, la Palestine n'a jamais appartenu aux juifs. Lisez:
Le Judaïsme ( Par Jean Rochette, M.A. Sciences de la religion)
"entre le 18e et le 20e siècle avant Jésus-Christ. A cette époque, un Empire important existe au Moyen-Orient, du Liban actuel jusqu’au Golfe persique: c’est l’Empire de Sumer.

Dans cet empire, originaire de Haran au nord-ouest de la Mésopotamie, vit à Ur un nommé Terah et toute sa famille. Terah est un homme de son temps, polythéiste comme il se doit, adorant sans doute Sin, le dieu lunaire d’Ur et de Haran. Ur à cette époque est une ville prospère et confortable. C’est d’ailleurs sans doute ce qui y a attiré Terah, lui-même sans doute éleveur. Mais cette prospérité ne dure pas longtemps puisque les Élamites, originaires des montagnes du Golfe Persique, attaquent et anéantissent cette ville en -1960.
Ce ne fut cependant pas le cas de Terah qui réussit à s’enfuir et à regagner Haran où, malheureusement, il mourut. Il semble que son intention ait été de se réfugier dans les collines de Canaan mais ce fut son fils aîné qui hérita de lui: il s’appelait Abram, et accomplira ce que son père avait prévu. Avec quelques différences, cependant.

Selon Epstein, Abram était déjà à cette époque monothéiste. Mais ce n’était pas un monothéisme comme il en existait déjà. En effet à l’opposé des divinités d’autres religions, comme, par exemple, Anu, grand dieu de Sumer, et Shemesh, dieu universel de Babylone, le Dieu d’Abram n’était pas un dieu de la nature, dieu du ciel ou du soleil; ce n’était pas non plus un dieu local, limité à une ville ou à un pays. Créateur du ciel et de la terre et de tout ce qui s’y trouve, le Dieu d’Abram était indépendant de la nature et de toute les limitations géographiques. En outre, contrairement aux autres divinités, le Dieu d’Abram était essentiellement un Dieu moral pour qui la droiture et la pratique de la justice étaient choses primordiales. (Epstein, p.8)
Deux buts guidaient Abram lorsqu’il reprit la route de Canaan. D’une part, il voyait sans doute la solitude des collines de Canaan comme propices au développement de son intériorité en même temps que proche des routes importantes permettant de faire connaître sa foi à d’autres civilisations et d’autres peuples.

Déjà, à ce stade, on peut parler d’Alliance entre Dieu et Abram, une Alliance qui sera la clé de compréhension de tout le judaïsme et aussi de tout le christianisme. Déjà, Abram avait eu l’intuition de Dieu ainsi que celle de partir d’Haran. Parvenu à Sichem, une révélation confirmera cette Alliance et Abram continuera sa route jusqu’au Néguev. Tout le long du chemin, il fit des adeptes. C’était, véritablement, quelque chose de révolutionnaire car l’idée de convertir des gens de leur "méchanceté" à la foi en Dieu et à une vie droite était parfaitement inconnue avant Abram. (Epstein, p.9)

Arrivés en Canaan, ils reçurent le nom d’hébreux, nom provenant sans doute du cunéiforme habiru qui signifie émigrants, nomades. Avec le temps, ils s’installèrent et c’est ainsi que "les Hébreux, à l’origine une tribu nomade d’agriculteurs et d’éleveurs," vivant "en Mésopotamie aux environs du XVIIIe siècle avant Jésus-Christ" (Ouaknine, p. 9), implantèrent au Moyen-Orient une religion originale dont personne avant eux n’avaient eu l’intuition.

Abraham eut deux fils. Le premier avec Hagar, sa servante égyptienne, eut pour nom Ismaël. Le deuxième, celui qui devait hériter, naquit de son épouse Sarah et eut pour nom Isaac. Plusieurs ont vu dans ces naissances un conflit d’héritage (Szlakmann), la descendance d’Ismaël étant traditionnellement identifiée aux musulmans.

Quoi qu’il en soit, Isaac eut à son tour deux fils: Esaü d’abord et Jacob ensuite. Lors d’une famine, Esaü vendit son droit d’aînesse à Jacob qui devint celui qui devait hériter. Ici encore, certains ont vu un conflit d’héritage, présentant la descendance d’Esaü comme les chrétiens. Toujours est-il que Jacob eut quant à lui douze fils. Jacob fut renommé Israël et ses douze fils furent les ancêtres des douze tribus d’Israël.

Une famine poussa les Hébreux en Égypte où, grâce à un des plus jeunes fils d’Isaac, Joseph, ils purent vivre en paix.
2. Deuxième période ( durée: 7 siècles)

Moïse conduira le peuple à travers le désert durant 40 ans, mais c’est à Josué que reviendra la tâche d’installer le peuple en terre de Canaan. Cette installation sera marquée par une conquête mémorable inscrite avec beaucoup de détails dans la Bible.

Après et pendant la conquête, toute une première partie de l’histoire du peuple élu sera dirigée par des Juges dont les rôles seront à la fois d’être des leaders politiques en même temps que prophétiques et théologiques. C’est aussi à eux qu’incombera l’application de la loi. Les plus célèbres seront Déborah, Gédéon, Samson et Samuel (Benaïm Ouaknine, p.11).

Au cours des conquêtes et des premières années de vie en terre de Canaan, Israël a été en contact avec beaucoup d’autres peuples, religions et coutumes. Ces contacts ont mis en péril l’unité nationale (Chouraqui p. 14) et le mélange des coutumes et des peuples a dissous quelque peu l’originalité d’Israël.
En -722, la conquête assyrienne fait disparaître le royaume d’Israël. Celui de Juda lui survivra quelques temps, mais en -586, le royaume de Juda est rasé par les babyloniens, le Temple est détruit et la plus grande partie du peuple est déporté à Babylone. C’est la première dispersion des juifs hors de leur terre, la première diaspora.

3. Le premier retour (la Restauration).

Après un certain temps, l’Empire babylonien tombe sous la domination perse et Cyrus permet aux juifs de retourner chez eux. C’est la restauration du royaume de Juda dans une vie relativement autonome sous la tutelle Perse. On procède à la reconstruction du temple (de -538 à -515)
4. La seconde Diaspora

En +66 éclate la première guerre entre juifs et romains. En 70, Jérusalem tombe et le Temple est détruit. En 73, Massada, la dernière forteresse, tombe aux mains de l’ennemi. Beaucoup de juifs seront alors dispersés à travers le monde, plusieurs resteront aux alentours, mais plus aucun n’a désormais de pays.
Aux côtés de l’Islam

Dès le 7e siècle, les conquêtes arabes font du Moyen-Orient un univers musulman. En terre d’Islam, le sort des juifs sera moins pire qu’en occident. Plus méprisé que haï, le juif est toléré par les musulmans comme un des peuples du Livre (la Bible) et, s’il ne peut plus travailler la terre comme autrefois, peut tout de même s’établir comme artisan ou commerçant. Il est déclaré par les musulmans "dhimmi" (protégé) et doit vivre dans des quartiers réservés et porter un costume spécial.

6. Le deuxième millénaire.

C’est en terre d’Islam que les juifs prennent connaissance de la littérature grecque traduite en arabe, puis en hébreu et qu’ils développent la philosophie. Il se produit sur le plan de la pensée et de la culture, surtout en Espagne, une sorte de symbiose judéo-arabe qui a fait qualifier d’âge d’or de la pensée cette période, qui ira jusqu’au 12e siècle. Cependant, cette philosophie grecque toute empreinte des idées d’Aristote n’est pas toujours bien vue et risque de déformer la Torah et le Talmud. C’est en 1195 que Moïse Maïmonide, surnommé l’aigle de la synagogue, publie à le «Guide des égarés», une oeuvre maîtresse qui concilie les idées d’Aristote à celles de la Torah, qui intègre la raison à la foi.
Les 18e et 19e siècles.

La révolution française de 1789 apporte un vent de renouveau. En 1791, en France, les Juifs obtiennent l’égalité des droits avec les chrétiens. Ce sera le point de départ d’une influence réciproque marquée à la fois par "la pénétration des Juifs dans la société française" et "la pénétration des valeurs occidentales dans l’univers culturel des Juifs." (Benaïm Ouaknine, p. 18)


Il ressort que la Palestine n'appartient pas aux juifs, mais aux descendants de tous les peuples qui ont vécu sur cette terre.

29.Posté par stormbridge le 04/08/2014 20:24
@Bayoune : Parler de déportations de jeunes réunionnais qui continue , franchement t'es ridicule .....
De plus si t'as un pbs avec les blancs je suis désolé pour toi...ton discours est celui d'un gars aigris.
Au fait t'es adepte du CRAN ou quoi?
De plus pauvre tache si écrire France avec SS ça te fait kiffé , prends ton courage à 2 mains et va dans un endroit qui te convient mieux. Ou alors tu veux quoi ? : l'indépendance ?
Allez bonne soirée , nou ar trouv mon caf

30.Posté par L’INDÉPENDANT le 04/08/2014 22:18
@ post 28 fontaine
Vous lisez votre copier/coller ? J'en doute, comment pouvez vous écrire (copier) je cite :
"En -722, la conquête assyrienne fait disparaître le royaume d’Israël. "
C'est bien en MOINS 722 avant JC que les Assyriens font disparaître ISRAËL, implicitement, vous reconnaissez qu' ISRAËL existait bel et bien, et cela plus d'un millénaire avant la naissance de MAHOMET en 571 APRES JC... soit près de 1300 ans après.
Toute votre page est là pour essayer de noyer le poisson, mais les faits sont têtus, ISRAËL existait bel et bien des millénaires avant l'arrivée des musulmans, vous en apportez la preuve dans votre copier/coller...
Pour conclure, vous affirmez que la Palestine n'appartient pas aux juifs, mais à tous les peuples qui ont vécu sur cette terre ! Bel exemple de partialité, vous dites donc que la Palestine appartient à tout le monde sauf aux juifs...
Consternant... de mauvaise foi ou de bêtise...

31.Posté par quisyfrottesypique le 05/08/2014 00:29
Le monde n'a rien à faire de ce que les réunionnais pensent de ce conflit.

Par ailleurs aux techniciens, il est impossible d'accéder à l'icône "contact" complètement obstrué par la pub "leclerc". Une légère réorganisation peut être? Merci

32.Posté par pipoteur le 05/08/2014 09:57
@l'indépendant: Comme si il n'y avait que les juifs qui avaient subis des déplacements et des exactions au cours de l'histoire! Comme si la shoah les exonérait éternellement!
Ce qu'ont subi les juifs au cours de l'histoire justifieraient, à vous lire, les exactions qu'ils font subir aux enfants palestiniens???
Quant à savoir si le Hamas se sert des enfants comme bouclier humain comme vous l'avez dit sur un autre post, je vous dirais simplement qu'Israël a fabriqué le hamas par sa politique coloniale et ses guerres répétées à intervalle régulier. Tout est planifié pour justifier ses interventions et sa colonisation. Le hamas est le fruit de la politique israelienne.
Et les puissances occidentales ne bronchent pas et sont complices car elles culpabilisent encore de la shoah, sans parler du lobby juif ultra puissant aux Etats Unis et en Europe. Ils ne sont peut-être que 15 millions mais ils pèsent très lourd!!
Il n'y a pas de bonne ou mauvaise religion, Toutes les religions sans distinction ne sont que des béquilles psychologiques. Et de tout temps des hommes de mauvaise foi,sans scrupule, en l’occurrence les Eglises, le clergé, les prophètes de malheur ont profité de la crédulité de leurs semblables pour s’enrichir et les maintenir dans l’ignorance et l’obscurantisme.
La bible, le coran, la torah ont été toujours mis en avant soit disant pour éclairer les hommes, mais c’était pour mieux les asservir, les exploiter pour en faire des esclaves pour des générations et des générations

33.Posté par L.N. Andriana le 06/08/2014 19:24
Ce contributeur devrait relire (et réécouter) le texte qu'il nous propose.

Comment Léopold II (dont chacun sait qu'il était un vrai colonialiste) aurait pu prononcer un tel discours CINQ ans AVANT l'arrivée des prêtres et pasteurs blancs au Congo “Belge”? C'est impossible.

Quand on parle d'Histoire, mieux vaut vérifier avant de se référer à un texte dont la fausseté est aussi évidente. Que Léopold II et tous les colonisateurs avec lui (qu'ils aient été Allemand, Italiens, Portugais, Espagnols, Hollandais, Britanniques et Français), aient pu penser ce qui est attribué à Léopold II est une évidence. Mais Bayoune devrait se rendre compte qu'il affaiblit sa position et l'ensemble de ses posts en se jetant avidement sur un faux aussi grossier.

Ce faux n'est pas l'œuvre de Bayoune. C'est celui d'un pseudo historien (Camerounais pense-t-on), qui, tout comme Bayoune, œuvre inconsciemment contre son propos légitime : dénoncer les crimes colonialistes. Cet historien africain devrait avoir en tête ceci : Si tu mens une fois et que cela est prouvé, tu auras beau dire la vérité cent fois, plus personne ne te croira.

Enfin, toute personne qui étudie l'Histoire du colonialisme sérieusement sait que Léopold II était un personnage particulièrement rusé (à l'époque on disait “habile”!). Plus d'une fois, il est arrivé à ses fins en trompant ses interlocuteurs par des discours paternalistes proclamant se préoccuper du bien-être et d'un meilleur avenir pour les Africains.

Donc, Bayoune, vérifiez et reconnaissez que vous avez été trompé par cet hoax, cela vous permettra de retrouver de la crédibilité.

34.Posté par L’INDÉPENDANT le 06/08/2014 22:08
@ post 32 pipoteur
Nous sommes au moins d'accord sur une chose : "Toutes les religions sans distinction ne sont que des béquilles psychologiques. Et de tout temps des hommes de mauvaise foi,sans scrupule, en l’occurrence les Eglises, le clergé, les prophètes de malheur ont profité de la crédulité de leurs semblables pour s’enrichir et les maintenir dans l’ignorance et l’obscurantisme.
La bible, le coran, la torah ont été toujours mis en avant soit disant pour éclairer les hommes, mais c’était pour mieux les asservir, les exploiter pour en faire des esclaves pour des générations et des générations"
C'est on ne peu plus vrai... sauf que je ne connais qu'une seule religion qui prône la guerre, puni de mort ceux qui en change (de religion), qui lapide les adultères, etc etc.
On ne retrouve pas cela chez les chrétiens et les juifs...
J'ajouterais, qu'une religion qui recrute chez les criminels en prison, que ces mêmes convertis continuent d plus belle leurs activités criminelles, je ne connais qu'un seule religion qui pratique cela.
Le plus beau, dans certains pays musulmans, le simple voleur aurait sa main tranchée alors que chez nous, il est valorisé par cette même religion.
Actuellement, en IRAK, une fatwa, (décret religieux musulman), ordonne que toute les femmes de 11 à 46 ans , subissent une mutilation génitale (excision), 4 millions de gamines et de femmes seraient concernées !
Curieux, les adeptes de l'indignation sélective sont totalement silencieux, aucune manif, appel au boycott, etc etc...
Je ne parle pas des chrétiens, obligés de fuir, de se convertir de se faire racketter ou de se faire massacré !
Toujours aucune indignation des rois de l'indignation.
Il n'e resterait qu'une vingtaine de familles qui se sont soit converties ou qui doivent payer une "amende"
Vous n'êtes pas crédible avec une telle sélectivité dans l'indignation.
C'est curieux cette haine ancestrale du juif, qui de tout temps à été persécuté au mieux, massacré au pire.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales