Social

Manifestation du 31 mars : Les revendications

L’appel à manifester contre le projet de loi El Khomri portant sur la réforme du Code du Travail a été largement relayé sur notre île. Deux manifestations sont prévues à Saint-Denis et à Saint-Pierre.


Manifestation du 31 mars : Les revendications
De nombreux syndicats ont relayé l’appel à manifester lancé au niveau national. Les inquiétudes vont grandissant et les participants appellent travailleurs du privé, mais également du public, chômeurs, retraités, demandeurs d’emplois et étudiants à manifester.
 
"Défaite des droits collectifs"

 
Pour l’Union Syndicale Solidaires, ce projet de loi est une attaque sans précédent contre les salariés. Il va accroître leur flexibilité et leur précarité. Liquidation des 35 heures, travail jusqu’à 12 heures par jour, licenciements collectifs ou individuels, heures supplémentaires mal payées, défaite des droits collectifs : autant de points d’inquiétudes partagés par beaucoup de syndicats.
 
La CGTR Métallurgie appelle aussi les salariés de la branche automobile à se mettre en grève. En cause, la hiérarchie des normes, l’attaque de la durée du travail et des organisations syndicales dans leur capacité à négocier des accords ainsi que les licenciements économiques et le chantage à l’emploi.
 
Durée du travail, rémunérations, licenciements
 
FO Fonction publique de La Réunion appelle quant à lui tous les agents des trois fonctions publiques à la grève et à la manifestation.  Pour Force ouvrière, les agents des services publics sont aussi concernés par le projet de loi travail. Elle représente la baisse du coût du travail, la fin des statuts nationaux, l'accord d'entreprise qui devient le droit commun (durée du travail, rémunérations, licenciements). FO Fonction publique dénonce un recul historique dans la relation entre les salariés et les patrons et une remise en cause des normes et réglementations.

"Plus de cent-vingt ans de luttes, de combats, d’actions syndicales ont permis de construire des garanties collectives pour les salarié-es. L’histoire sociale et syndicale de notre pays, c’est l’histoire du progrès social contre le capitalisme, contre les privilèges du pouvoir de l’argent".

La fin de la hiérarchie des normes

"Le texte porté par le gouvernement reprend toutes les revendications patronales et libérales. La colonne vertébrale de ce texte, c’est la fin de la hiérarchie des normes et du principe de faveur, la dérogation permanente qui conduit à remettre en cause, par exemple, les 35 h et, au-delà, la durée légale du travail " dénonce encore une fois FO Fonction publique.
 
Le Sduclias et le SNUTER Fsu dénonce quant à lui des abus et le non respect des droits. "Fini le dialogue social, privatisation des services, paupérisation des salariés. Les fonctionnaires n'auront plus aucun droit et ce sera la fin des concours et des titularisations" prédit le syndicat.

Faire tomber des acquis durement obtenus

Des partis politiques se sont aussi positionnés. Le PCR soutient également les manifestants, estimant qu’ "il est en effet inimaginable d’envisager faciliter les licenciements dans un pays où le taux de chômage est de près de 30 %, trois fois plus qu’en France (métropole, ndlr). C’est faire tomber des acquis durement obtenus, et cela au moment où nous commémorons le 70e anniversaire de l’abolition du régime colonial. De plus, dans une île où l’État estime que le coût de la vie est plus élevé qu’en France, toute diminution des revenus des travailleurs provoquera encore de nombreux drames".

La fin des 35 heures
 
L’Intersyndicale FO, CGTR, FSU, Solidaires, Unef  dénonce la casse des garanties collectives, le recrutement sur CDD permanents, la fin des 35 heures, la flexibilisation du temps de travail, la sous-rémunération des heures supplémentaires, la baisse des salaires par accord d’entreprise, le contournement des syndicats et des conventions collectives ou encore le licenciement facilité.
Jeudi 31 Mars 2016 - 01:12
Laurence Gilibert
Lu 1940 fois




1.Posté par Eno2016 le 31/03/2016 06:40
Vive la grève de ce jour !
Malheureusement cette grève ne fait pas l'unanimité des syndicats ...

2.Posté par Titi or not Titi le 31/03/2016 08:00
Suis Pas Invité ? 😄😄

ANouLa©®

3.Posté par Verolia le 31/03/2016 10:36
Veolia Lataye aux multiples communiqués pour cause d'eau ON potable a coupé l'eau sur le centre ville de Saint-Pierre sans prévenir les abonnés vaches à lait auparavant....

?????????????????????????? Une explication Velolia lataye ?

(le seul communiqué sur leur site ce matin : "30/03/16 : Travaux

VEOLIA EAU-Compagnie Générale des Eaux informe ses clients de la commune de Saint-Pierre, qu'en raison de travaux sur le réseau, l'alimentation en eau sera interrompue à partir de 09:00 le 31-03-2016 pour les secteurs suivants :

SAINT-PIERRE

- CHEMIN ALEXIS FONTAINE
- CHEMIN DES CHAMPACS
- CHEMIN DES CHATAIGNIERS
- CHEMIN FIRMINY
- CHEMIN MARCEL PATATE
- CHEMIN PETIT FRERE
- RUE DES FLAMBOYANTS / 400

La remise en eau est prévue à partir de 17:00 le 31-03-2016 sauf incident.

VEOLIA EAU remercie ses clients pour leur compréhension...





4.Posté par yoboce974 le 31/03/2016 11:09
LA LOI EL KHOMRI "QUEL CONNERIE"

5.Posté par Marx le 31/03/2016 11:22
Incroyable un tel corporatisme dans une ile avec un tel taux de chomage, visiblement chez les creoles comme en metropole, c'est chacun pour sa g... et dieu pour tous...

6.Posté par Oscar DUDULE le 31/03/2016 14:05
Les premiers chiffres des deux manifestations son connus. Selon les syndicats 6 500 personnes au total des des manifs.
Selon la police 2 500 personnes pour ce m^me total.

La différence entre les deux est habituelle et ne surprends personne.
Mais au delà. j'avais participé à une manifestation en 2003 pour protester contre la réforme Raffarin.
Nous étions 30 000 ou 20 suivant les sources.


Ceci dit je comprends les leaders syndicaux qui son obligés de dire que les manifs sont un succès ( au moins publiquement). mais j'espère que entre eux ils ont un bilan différent.

De plus le jeune lycéen qui a été interviewé par une chaîne télé local, m'a semblé assez emprunté et n'a pas vraiment donné d'arguments convaincants.

7.Posté par Zantak le 31/03/2016 14:19
Honte à ces manifestants sachant qu'ils touchent presque tous la surrémunération. Aucun sens de la justice sociale. Ils pourraient inscrire sur leur pancarte" Tout pour ma gueule, rien pour les autres".
En réalité, les pires conservateurs.

8.Posté par bandedecon le 01/04/2016 03:54
je tire mon chapeau a l'ile pour le retournement de veste magnifiquement deguise...le local la ramene tout le temps avec ces discours populiste mais des que sa sent le sapin il est le premier a dezinguer son propre voisin,son propre caln,soi disant si cher au coeur des nioner....

9.Posté par Tekitoa le 01/04/2016 08:39
Toujours les mêmes à se plaindre ça devient fatiguant ....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales