Social

Manif' du 10 septembre : L'intersyndicale veut "envoyer un signal fort" au gouvernement


Manif' du 10 septembre : L'intersyndicale veut "envoyer un signal fort" au gouvernement
L'Intersyndicale (CGTR, FO, FSU, Solidaires, Unef, Saiper) appelle "les salariés et les jeunes" à manifester le mardi 10 septembre, pour protester contre la réforme des retraites en cours. La mobilisation démarrera à 9h au Jardin de l'Etat et un cortège défilera jusqu'à la préfecture.

"Les annonces faites par le gouvernement s'inscrivent dans la logique des réformes régressives précédentes, et notamment la réforme Fillon (2008, ndlr). Le projet actuel valide le projet Fillon et l'aggrave même", explique Jean-Paul Paquiéri (FO). Pour l'intersyndicale, cette réforme des retraites conduira "à baisser le coût du travail au nom de la compétitivité". Avec la mobilisation de mardi prochain, les syndicats mobilisés espèrent "envoyer un signal fort au gouvernement".

Ivan Hoareau (CGTR) pointe du doigt l'allongement des durées de cotisation, estimant que celles-ci entraîneront inévitablement "une baisse des pensions des retraites". "Cela semble une évidence pour certains d'allonger l'âge du départ à la retraite comme nous vivons plus longtemps. Mais pour nous, non ! Il faut raisonner en terme d'espérance de vie en bonne santé", souligne le secrétaire général de la CGTR.

"Aucune rupture..."

"L'âge moyen de l'accession à un premier emploi stable est de 27 ans. Cela veut dire donc travailler jusqu'à 70 ans. Quel est le message envoyé aux jeunes ?", se demande par ailleur Stéphane Maillot (UNEF), qui trouve vite la réponse :  "Celui de dire : "la retraite, ce n'est pas pour vous !"". Pour rappel, l'intersyndicale "exige" un départ à 60 ans avec une retraite à taux plein.

"Il n'y aucune rupture avec les politiques des gouvernements précédents et c'est une immense déception", résume Marie-Hélène Dor (FSU). "On est dans la même logique : celle de toujours faire payer aux salariés les difficultés liées aux réformes des retraites", renchérit-elle.

Si le projet de réforme des retraites accapare l'attention des syndicats, d'autres revendications seront à l'ordre du jour le 10 septembre prochain. Parmi elles, l'augmentation des salaires, la suppression et le gel des dettes sociales, ou encore des embauches supplémentaires dans les services publics.
Jeudi 5 Septembre 2013 - 11:47
Lu 4946 fois




1.Posté par SAMUEL CURE le 05/09/2013 12:11
Comment ces gens, peuvent aller manifester contre les lois du gouvernement ,quand ils ont appelés à voter ouvertement pour celui-ci, c'est stupide !
Ils sont dans un piège les pieds et mains liés, maintenant il faut avaler la pilule et accepter le manche à balai qu'on se prend profondément sans le dire ou.
Cette intersyndicale ne représente qu'eux mêmes avec deux ou trois "z'espers cuits".
Ce n'est pas en se tirant une bale dans le pied qu'on marchera mieux.

Un syndicaliste dégouté.

2.Posté par noe le 05/09/2013 12:32
Ce sont des marionnettes qui essaient de jouer dans la cour des grands !
Ils veulent pouvoir dire qu'ils font quelque chose pour le peuple ... mais on sait très bien que c'est pour épater la galerie , sans plus !

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 05/09/2013 12:46
mieux vaut militer, chers camarades, pour la mise en place d'une indexation du SMIC sur le différentiel du coût de la vie (en grande surface notamment) pour les salariés du privé.

mieux vaut militer pour que ce différentiel soit financé par les exonérations fiscales et sociales par application du principe de gestion dynamique de ces exonérations.

mais ce combat syndical vous intéresse t il ?? au vu de la dernière réunion intersyndicale à St Denis le mois dernier, j'en doute fort. certains ayant déjà du mal à bien gérer les comptes de leurs syndicats, et à ne pas tomber dans les dérives ô combien scandaleuses, de l'ostentatoire...

4.Posté par "VIEUX CREOLE " le 05/09/2013 12:57
EST-CE QUE LA DÉCISION DU GOUVERNEMENT EST DÉJÀ DÉFINITIVEMENT ARRÊTÉE ? EST-CE QUE C'EST LE PROJET QUI SERA SOUMIS AU PARLEMENT ? DANS CE CAS LES SYNDICATS DOIVENT TOUT FAIRE POUR QUE"CE PROJET" SOIT AMENDE ! SI CE N'EST QU'UNE PISTE ÉTUDIÉE , LA PRESSION SYNDICALE ET LA DISCUSSION AU PARLEMENT PEUVENT CONTRIBUER A DES AMÉLIORATIONS !!!

5.Posté par laluno le 05/09/2013 15:05
Allons bon ! appelle à manifester contre le gouvernement qu'ils ont mis en place... ? alors qu'avec l'ancien gouvernement 5 ans de manifs de gréves parc-qu’il n'augmentait les salaires que de 5% ..Vous avez scié la branche ou vous étiez assis ..Assumez donc ! avec celui qui n'aimait pas les riches que pour la durée des fleurs , ainsi c'est permis de taclé avec insolence et mensonges , celui dont en économie aujourd’hui ils n'arrivent pas à la cheville...

6.Posté par Donali le 05/09/2013 15:12
Eh oui, il faut manifester! cette casse sociale qui a débuté sous la droite continue avec un système UMPS plus que d'actualité.
L'europe nous tire vers le bas en essayant de ramener un système social au meme niveau que les autres pays sous développé dans ce domaine.
La France est un exemple que l'europe ne supporte pas ! alors allons nous laissez faire?

7.Posté par David Asmodee le 05/09/2013 15:24
mieux vaut militer, chers camarades, pour la mise en place d'une indexation du SMIC sur le différentiel du coût de la vie (en grande surface notamment) pour les salariés du privé.

mieux vaut militer pour que ce différentiel soit financé par les exonérations fiscales et sociales par application du principe de gestion dynamique de ces exonérations.


Je suis d'accord. Il y a un vrai problème de salaire net dans notre île.
A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles.

mais ce combat syndical vous intéresse t il ??


Si un syndicat se battait pour les salariés, cela se saurait. Il s'engraisse au détriment de l'entreprise. C'est tout ce qui compte. Pourvu que la DS4 cuir soit financée. Le reste n'est que pipi de chat.

8.Posté par Jojo l''''affreux le 05/09/2013 16:43
En espérant que le slogan de cette manif soit : DEMISSION, DEMISSION pour le vendeur de rêve et de faux espoirs.

9.Posté par oui le 05/09/2013 17:26
des rigolos qui sont payés à rien foutre!! qu'ils laissent les vrais travailleurs en paix ! merci !!

10.Posté par Post 7 à juste raison !! le 05/09/2013 18:22
Moi je connais un syndicaliste qui payait l'impôt sur la fortune, et sa situation n'a pas dû changer car il n'a qu'un seul enfant !!!! Ceci étant , trop souvent le patron syndicaliste travaille, oui c'est un patron , avec voiture et frais annexes .... donc il travaille pour lui avant tout ....

11.Posté par moppets le 05/09/2013 22:21
Stéphane Maillot, il est encore là, il doit faire des études de médecine, non ? On dirait le Verges des étudiants. Rentrer dans la vie active à 27 ans c'est sur il connaît.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales