Social

Manif' d'ex-Arast : Le Département demande de laisser la Justice se prononcer


Image d'archive
Image d'archive
Mercredi, une vingtaine d'anciens salariés de l'Arast (Association régionale d'accompagnement territorialité) a décidé de manifester devant les locaux du Conseil général à Saint-Denis. Estimant ne pas réussir à se faire entendre, les manifestants ont bloqué la route. Leur revendication porte sur l'embauche prioritaire des ex-Arast, un reclassement qui se fait encore aujourd'hui difficilement pour certains.

Dans un communiqué, le Département explique pour quelles raisons ces ex-salariés n'ont pas été reçus. Il rappelle que "les anciens salariés de l’Arast ont saisi depuis près de deux ans les juridictions compétentes afin que celles ci statuent sur leurs droits. Il convient en conséquence, dans le cadre d’une bonne administration de la justice, de laisser ces juridictions se prononcer".

De la récupération politique?

Le Conseil des Prud’hommes ayant déjà, à plusieurs reprises, mis hors de cause le Département et condamné l’AGS à payer les indemnités requises, et la collectivité ayant reçu des anciens salariés de l’Arast à diverses occasions, "aucun élément nouveau ne justifiait qu’ils soient aujourd’hui reçus", explique-t-on.

"La collectivité est consciente des difficultés nées du non versement des indemnités pour ces anciens salariés mais doit laisser la justice statuer souverainement. Comme cela a été le cas précédemment et à l’approche des prochaines échéances électorales, le Département indique que toute tentative éventuelle de récupération politique ne pourrait que nuire au règlement de ce dossier", conclut le communiqué.
Jeudi 17 Novembre 2011 - 07:30
.
Lu 717 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales