Société

Maloya, portraits de musiciens

Samedi 21 Octobre 2017 - 11:18

Après avoir réalisé en 2010 l’exposition interactive "Maloya, musique traditionnelle de La Réunion", le PRMA poursuit son travail d’information sur les musiques traditionnelles de La Réunion auprès du grand public, en valorisant cette fois-ci, le séga et ses influences populaires de 1930 à nos jours.


Dans le cadre de sa mission dédiée au patrimoine musical de La Réunion et des îles de l’Océan Indien, le Pôle Régional des Musiques Actuelles - Réunion travaille depuis 1997 en faveur de la valorisation des musiques traditionnelles de la zone.

Cette exposition se déroulera à la Villa de la Région, située 49 rue de Paris, à Saint-Denis. Elle se tiendra du 28 octobre au 26 novembre de 10 h à 17 h. Le vernissage aura lieu vendredi 27 octobre à partir de 18 h. Le Waki Band et de Henry-Claude Trio se produiront le soir du vernissage afin de reprendre les grands standards du Séga.

Séga’el, quant à elle, toujours dans le cadre de cette exposition , se produira le 25 novembre de 15 h à 17 h. Un autre concert surprise se déroulera le 4 novembre.

Participant au mouvement mondial d’enrichissement de la connaissance du Patrimoine Culturel Immatériel, cette exposition s’inscrit dans une démarche de démocratisation de la culture musicale locale, tout en faisant le lien entre le passé et le présent pour le meilleur avenir de celle-ci.

Aussi, « Portrait de musiciens » n’est que l’avant goût d’une exposition plus conséquente, interactive et visant l’exhaustivité, qui sera présenté en septembre 2018 au Musée de Stella Matutina durant 6 mois.

 
L.G
Lu 912 fois



1.Posté par zamal le 22/10/2017 13:13

Je dirai que la musique réunionnaise sera vraiment reconnue quand elle connaitra une grande audience dans le monde entier comme le zouk.Mais pour cela il faut modernisé les rythme que nous possedons.

2.Posté par MICHOU le 22/10/2017 17:50

Il faut surtout qu'on leur donne la même audience partout comme des musiciens à part entière avec leur spécificité.
Quand les grandes salles françaises n'attendront pas un Gainsbourg ou autre pour leur recommander quelqu'un mais qu'elles daigneront regarder les DOM comme une région Française à part entière, et pas seulement comme un paradis des 35%, le rhum, les plages, les femmes.
On n'a jamais demandé à Christophe MAE ou Jennifer quoi que ce soit. Alors espérons que le travail de Gilbert POUNIA,BASTER, Danyel WARO et autres à l'extérieur ouvriront enfin les portes de toutes les salles hexagonales à nos artistes qui méritent d'être connus, qui ont du talent.
Et déjà chez nous ce serait bien qu'on leur permette de se produire PARTOUT.

3.Posté par MICHOU le 22/10/2017 18:02

J'ai assisté à plusieurs concerts de Ziskakan dernièrement et franchement, vu la diversité des musiques, des instruments, Gilbert a su avec l'aide de ses musiciens donner une dimension internationale à son travail.
On voyage à chaque morceau, on est tantôt en Australie, tantôt à Mada c'est un réel bonheur; je vous invite à aller les écouter et à revivre des moments d'émotion avec les anciens morceaux mais aussi les nouveaux car "mi demand pardon " avec la voix unique de Gilbert c'est magique. Allez au ZINZIN à Grands Bois vous ne le regretterez pas.
Et Nicole DAMBREVILLE, cette voix, cette présence, c'est un régal d'autant plus qu'elle a des reprises comme elle seule sait les faire.
Après il y en a tant d'autres mais que je connais moins comme MISTI, KENAELLE etc....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Novembre 2017 - 17:50 [VIDEO] La balade d'une tortue à l'Ermitage

Samedi 18 Novembre 2017 - 17:23 400 élèves au Raid UNSS du Sud