Accueil
Envoyer à un ami
Partager

Maloya, nout fierté !



Au risque d'étonner certains, j'ai été fier hier en apprenant que la maloya avait été inscrit au patrimoine immatériel de l'UNESCO.

Tout Réunionnais qui se respecte ne peut résister à l'envie de se lever de sa chaise pour aller danser quand résonnent les sons de kayambs, roulèrs et autres bobres.

Et j'ai envie de laisser de côté -pour le moment- les polémiques autour du fait que le séga ait été laissé de côté, ce qui semble accréditer le fait qu'une fois de plus, le PCR se soit servi du maloya comme d'un outil politique pour faire passer la pilule de la MCUR, chère à Paul Vergès.

Il sera toujours temps de revenir ensuite débattre de ces problèmes...

Vendredi 2 Octobre 2009 - 10:57
Pierrot Dupuy
Notez

Lu 3496 fois, cliquez sur une des icônes ci-dessous pour partager cet article avec votre communauté



1.Posté par kikose le 02/10/2009 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pierrot, je suis à la recherche de document attestant l'interdiction faite sur le Maloya. En effet, depuis que je suis ici années 60 je n'ai jamais vu de document notifiant l'interdiction du Maloya, même si à l'époque le Séga était roi. Je lis souvent cette constante sur l'interdiction, mais je n'ai trouvé aucun texte. Un chercheur historien pourrait il m'indiquer les documents. Merci

2.Posté par mastercard le 02/10/2009 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avant de dire que le PCR se soit servi du maloya hier ou aujourd'hui, il faudrait d'abord se demander pourquoi il a été mis à l'index.
Le maloya comme le séga -et comme toutes les productions immatérielles des réunionnais (le créole, les pratique religieuses autres que le catholicisme) ont été mis à l'index. Le ség a été considéré comme une danse érotique avant d'entrer dans les salons -sans doute à cause de ce musicien créole de saint-denis dont j'ai oublié le nom-
Quand j'étais jeune -cela remonte-, il était interdit de faire un maloya car il était lié aux cérémonies malgache. Les cultes tamouls étaient surveillés par la police et l'usage de la langue tamoule proscrite.
C'(est sur ce lit d'interdictions que le PCR a pu s'engager en faveur du maloya, hier comme aujourd'hui.

3.Posté par Trois ros plates le 02/10/2009 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Post 1 : Voir PROSPER Eve - "Le 20 décembre 1848 et sa célébration à la Réunion : Du Déni à la Réhabilitation" aux éditions l'Harmattan.

4.Posté par thierry le 02/10/2009 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avant de dire que le PCR se soit servi du maloya hier ou aujourd'hui, il faudrait d'abord se demander pourquoi il a été mis à l'index.

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

ou vice versa ! qui était le premier, l'oeuf ou la poule ???

cette musique était mise à l'index pour lutter contre les indépendantistes, et leurs idées...kiltir et maloya, tout comme le langaz kreol sont depuis plus de 50 ans des outils politiques pour le PCR et les indépendantistes.

Cette reconnaissance est bidon, juste là pour faire plaisir aux anciens combattants ou à quelques chauvins....
L'art , contrairement au politiciens MCURistes, n' a aucun besoin de colifichets U.N.isiens.

5.Posté par chikun le 02/10/2009 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Perso, je préfère écouter du Rock'n'roll que du maloya.
Y'a pas photo .

Du r.n.r. style Chuck Berry :
Johnny B Good, Carol... 1,2,3 et 4,5 et 6 .

Ca ne vous dérange pas ?
Sinon je me rétracte illico. Je veux pas finir lynché . (rires)

(Réponse de Pierrot Dupuy : Perso, je suis également fan du rock version sixties...)

6.Posté par Ah-U RiSSanT le 02/10/2009 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
thierry....?! ..et le Maloya...??? ...bé là ??? ...Ah ben là c'est fort !!! Le kayamb m'en tombe !

bidon ?!? ...Et donc, tu réduis toi aussi ta vision du Maloya, à "cette utilisation" faite par la politique locale, et qui n'est pas aussi simpliste et caractérisée que tu aimerais le croire, ....et c'est d'ailleurs ce que t'invites à penser le post de mastercard...(!!)

Qud tu n'es pas suffisamment au fait d'un sujet, ...montre un peu plus d'humilité.. Té stp dalon !!
Solennellement, je te le demande...!!

C'est important Té... pour la paix sociale !!

PS: Un "endroit" retraçant le parcours de ttes ces musiques restent d'actualité, ..tant il y a de sérieuses lacunes... de graves et sérieuses lacunes... que certains se permettent de déclamer tout haut, sans la moindre modestie. ..c'est fou !!?

7.Posté par bertel le 02/10/2009 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
6. Posté par Ah-U RiSSanT le 02/10/2009 16:03
.../...
PS: Un "endroit" retraçant le parcours de ttes ces musiques reste d'actualité, ..tant il y a de sérieuses lacunes... de graves et sérieuses lacunes... que certains se permettent de déclamer tout haut, sans la moindre modestie. ..c'est fou !!?


Cet endroit existe, c'est l'île de La Réunion. :-)

Vous pouvez créer tous les centres d'information que vous voudrez... des maisons de fumée... coûtant plus d'un euro... rien ni personne ne remplacera la réalité.

Le Maloya est un ciment... mais il ne cimente pas tout... car le maloya exclue certaines composantes de notre société plurielle.

Ceci dit, quand on parle "saucisses, boucané y reste pandillé"... de savoir si le poulet perfide et brillant, le gros refoulé qui regarde dans la cour de ses voisins enseignants.... LOL , préfère le rock... ne présente aucun intérêt ! Ce n'était pas le sujet...

Tout aussi hors sujet :

"Les cons osent tout... c'est même à cela qu'on les reconnaît.." (c) ... LOL

Bertel de Vacoa

8.Posté par Choupette le 02/10/2009 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Par contre, le candidat Bénard a bien été inspiré pour ses ptits airs de séga à son nom. ça swingue bien ! cela me fait penser aux airs acadiens.

Il faudra qu'il vous/nous communique les coordonnées du chanteur. Pour animer ma soirée d'anniversaire, ce sera le top !

Le cas échéant, il pourra toujours se recycler en impresario... :-)

J'aime le séga car il a bercé mon enfance. Danser sur un morceau de séga, quel bonheur ! Il y a le balancement des hanches droite/gauche, gauche/droite, cela reste correct.

Pour danser le maloya, il faut ouvrir les cuisses très larges et faire des mouvements saccadés d'avant/arrière, etc... . Je trouve ça très obscène. Très peu pour moi.

Enfin des goûts et des couleurs...

9.Posté par bertel le 02/10/2009 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
....car le maloya exclut...

Un visu... un visu... avant de valider !

Bertel de Vacoa

10.Posté par chikun le 02/10/2009 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui , cher ami, "les cons osent tout". Je t'ai reconnu. Tu as osé.
Mélanger tout et n'importe quoi c'est ton carry ?
Très peu pour moi.
Un bon rougail saucisse au gîte du piton c'est mieux que tes imprécations et tes anathèmes gratuits.

11.Posté par Caton2 le 02/10/2009 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le maloya au patrimoine mondial, c'est le début de l'orthodoxie. La tradition orale c'est vivant, ça évolue, ça se transforme. À quand le maloya enseigné par de doctes professeurs au conservatoire?

12.Posté par Jean-Guy Souros le 02/10/2009 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo et merci à la MCUR pour avoir présenté ce dossier à l'Unesco. Moi, je veux encourager cette structure qui mine de rien, fait quand même pas mal de chose et je le constate notamment avec les scolaires. Voilà un bâtiment qui n'est même pas encore construit et qui est déjà rentable puisqu'ils ont réussi, en même pas quelques années d'existence, à faire ce que la DRAC n'a jamais fait. Moi je dis "chapeau" . Je lis souvent les bêtises qu'écrivent Franco et consorts, versant ainsi quotidiennement leur venin pour exister. Force est de constater qu'ils sont vraiment à côté de la plaque et loin des préoccupations réunionnaises. Moi je n'aime pas les réactionnaires. J'encourage ceux qui agissent et notamment pour la reconnaissance de la culture réunionnaise. Pierrot, tu me dis que tu es contre toute forme de gaspillage et je te vois tous les jours traverser dans ton gros 4 X 4. Il serait temps d'être cohérent dans tes propos et ne plus écrire juste pour faire l'intéressant. Tes paroles nous blaissent et notamment en ce qui concerne le maloya. Vos histoires de querelles politiques, on n'en a rien à faire !! Seul le résultat compte et force est de constater que si la MCUR lutte contre les discriminations et le racisme avec Thuram, fait valider l'inscription du maloya au patrimoine mondial de l'Unesco, travaille chaque année avec des classes scolaires à projet artistique et culturel... moi je dis banco et gout à zot.

13.Posté par kikose le 03/10/2009 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toujours pas de réponse et de textes officiel de l'interdiction !

14.Posté par bertel le 03/10/2009 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
8. Posté par Choupette le 02/10/2009 20:03
.../...
Pour danser le maloya, il faut ouvrir les cuisses très larges et faire des mouvements saccadés d'avant/arrière, etc... . Je trouve ça très obscène. Très peu pour moi.


Euh.... Plus obscène était la condition de ceux qui n'avaient que ce moyen pour oublier leur condition de bétail humain....

Séga et maloya forment un tout et constituent l'essentiel du patrimoine musical réunionnais.. Je ne vois pas où on peut trouver éléments à les mettre en opposition.

Bertel de Vacoa

15.Posté par bertel le 03/10/2009 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
12. Posté par Jean-Guy Souros le 02/10/2009 21:33
Bravo et merci à la MCUR pour avoir présenté ce dossier à l'Unesco. Moi, je veux encourager cette structure qui mine de rien, fait quand même pas mal de chose et je le constate notamment avec les scolaires.


Dès que l'on parle de la fumeuse maison, il ne manque jamais à l'appel un zélé pour venir nous l'encenser.

Ne mélangeons pas tout : le maloya fait partie du patrimoine réunionnais ( "ils" ont inventé "immatériel" pour faire plus scientifique... pou fèr dentèl si ou veu bien... ). Qu'il soit reconnu par l'UNESCO ... ouais ... Bof !

La mcur, minuscules de rigueur, est par contre une insulte à la misère. Nombre de sujets ont été développés sur le sujet, il suffit de s'y référer pour avoir les arguments des uns et des autres. Ce projet ubuesque vampirise tous les crédits pour créer un "machin unique" au service d'un clan de révisionnistes de notre histoire ( de nos histoires !) commune.
Appeler les scolaires au secours n'élève pas le débat !

Bertel de Vacoa

16.Posté par OPAK104 le 03/10/2009 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La force des aînés : la foi, le courage. Les violences d'hier affectent le physique, mais n'atteignent pas la culture. Cette culture, l'oralité, nos aînés l'ont sauvé, le stockant à vie dans leur mémoire. Aujourd'hui, notre travail est d'envoyé la culture à la conquête de cette mémoire. Par la tolérance, nos aînés ont su rester dignes, et attendre dans une cohésion sociale harmonieuse, la reconnaissance de son histoire : son patrimoine immatériel. C'est un chantier historique, qui lentement mais surement se met en place. L'enseignement du maloya, la traduction écrite de l'oralité... sont là des pistes de travail à nourrir. La culture est "l'arme" invincible pour un peuple. Réunionnais, réunionnaises armons de la culture pour sauver l'héritage de nos aînés!

17.Posté par Caton2 le 03/10/2009 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher(e) OPAK104, l'oralité ne s'enseigne pas, mais se transmet. La figer dans l'écrit c'est le plus sûr moyen de l'ancrer dans le passé. Le mot culture est une invention des intellectuels des pays "lettrés". Pour ma part il me fait peur lorsqu'il s'applique à la tradition orale. Fuyons les ayatollahs de la kultur!

18.Posté par chikun le 03/10/2009 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
post 15
Tout à fait d'accord avec toi
On a déja le musée stella tout à côté La MCUR c'est un doublon pour caser fifille et les camarades bien-obéissants.
A gerber

19.Posté par bertel le 03/10/2009 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"16. Posté par OPAK104 le 03/10/2009 16:58
La force des aînés : la foi, le courage.


Tout à fait ! Personne parmi nos aînés n'a eu besoin de millions d'euros... pour transmettre l'héritage culturel.

L'héritage culturel vit et survit.... il n'est jamais au service de personne !!!

Autant le maloya - ceux qui ont voulu l'exprimer - a souffert durant les années noires où debré officiait... autant il est indécent que des comiques viennent aujourd'hui nous dire que pour faire vivre notre héritage, il faut des millions d'euros... alors que ces mêmes ont sacrifié tous les sites, toutes les associations, toutes les initiatives... en les privant de subventions.

Bertel de Vacoa

20.Posté par bertel le 03/10/2009 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"10. Posté par chikun le 02/10/2009 20:12
Oui , cher ami, "les cons osent tout". Je t'ai reconnu. Tu as osé.
Mélanger tout et n'importe quoi c'est ton carry ?
Très peu pour moi.
Un bon rougail saucisse au gîte du piton c'est mieux que tes imprécations et tes anathèmes gratuits."


Je vais perdre quelques minutes de mon temps à répondre au poulet perfide et brillant.

Vous êtes satisfait d'avoir foutu le bordel sur le forum ?

Bertel de Vacoa

21.Posté par Lorant le 03/10/2009 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et que penser, Pierrot, de la nomination d'un chargé de mission ou autre expert de la MCUR bien estampillé à droite, comme l'écrit le Quotidien?

22.Posté par bertel le 03/10/2009 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"13. Posté par kikose le 03/10/2009 14:01 "

En ce temps-là ... tout était basé sur les dérives du pouvoir... l'ex-colonie ne pouvait que s'y conformer... avec la complicité des élus de l'époque...

Bertel de Vacoa

23.Posté par thierry le 03/10/2009 20:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le but de l'inscription serait de lutter contre une pratique culturelle menacée....

le maloya est il menacé de nos jours, et par qui ??? Debré est ressuscité ?

la liste de l'UNESCO est assez drôle, curieux inventaire folklorique...le maloya se retrouve a coté des tapisseries d'aubusson et des danses mongoles !

Par contre je n'ai vu ni jazz, ni blues, pas de bourrée auvergnate ni de polyphonie corse...

Une inscription politique donc, et totalement bidon !!!


http://www.unesco.org/culture/ich/index.php?pg=00011&inscription=00003



24.Posté par Caton2 le 03/10/2009 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La MCUR (futur mausolée du maloya) = la Modeste Case d'Ubu Roi

25.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/10/2009 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
encore une belle de thierry qui fait grimper d'un seul coup le "thierry-thon" au delà des barrières du raisonnable..déraisonnable comme augmentation, mais à l'instar de celui que le "thierry-thon" est censé railler

26.Posté par OPAK104 le 03/10/2009 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir CATON2. Merci pour votre réactivité. Vous contribuez sans vous en rendre compte à soutenir la culture. Si l'oralité ne s'enseigne pas, elle peut-être parfaitement être traduite, il me semble que c'est possible, poussez un peu plus loin votre réflexion, et vous verrez que cela se confirme - OPOAK104.

27.Posté par Carri Pié 'd' Nez le 04/10/2009 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
....Nan OPAk...!! CATon a raison : ..il faut transmettre l'oralité de bouche à oreille...en se murmurant aux esgourdes les uns les autres... et surtout ne faîtes pas trop de bruit !!

Car enfin quoi !!? Comme tout réunionnais, joyeux et funcky, vous pensiez pouvoir simplement vous réjouir de cet événement de dimension mondiale, ..vous ?! Mais enfin...!?! Cachez votre joie je vous en prie, vous êtes indécent....et sortez de votre naïveté !!! Tout cela est bidon et a été orchestré par le clan afin de garantir des subventions... pour des siècles et des siècles.... à tous ces artistes qui chanteront... : MCUR, mon amour...!!

C'est aussi simple que ça ! C'est pourtant évident enfin !! Car vous le savez bien : ceux qui font vivre le Maloya sont des artistes pingres.... tout le monde le sait !!

Et puis c'est triste le Maloya... moi j'préfère Roch Around the floc... ou bien Michel Bruel.... à la limite.... ça c'est de la musique !!

28.Posté par FleSh & BoNes le 04/10/2009 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A ceux qui écrivent que la mémoire orale ne peut être figée... ni gravée, nulle part... :
...je leur écris.... Écoutez -ça : Maperine - Maperine (*)

A ceux qui écrivent que le Maloya est triste :
...je leur écris.... ben d'une, la "complainte" vient de loin, et de deux, Écoutez -ça : Fèt gro nennin - Live au casino de Paris

A bertel qui écrit que le Maloya exclut une certaine composante de notre société plurielle...
...j'écris....Vous faîtes une distinction générationnelle...?! ou sociale ??! Ou alors dois-je oser comprendre que si jamais le management à la créole devait être célébré un jour, que'que part.... une partie de la population ne pourrait alors, ...se réjouir...?! hmm ?!

Enfin, aux zoreys qui trouvent cette reconnaissance bidon ,
...je leur écris.... fermez vos yeux, bouchez vous les oreilles, ne regardez pas, ne découvrez pas, ne respirez plus cet air... qui lisiblement ne vous convient. ..que si peu... (??!??)

29.Posté par soliste le 04/10/2009 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'oublions pas mon cher carri pié' d nez...un bon concerto d'orgue à tuyau!! Ca vi c'est de la vraie musik!!!

30.Posté par Duch, S21 le 04/10/2009 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
encore une belle de thierry qui fait grimper d'un seul coup le "thierry-thon" au delà des barrières du raisonnable..déraisonnable comme augmentation, mais à l'instar de celui que le "thierry-thon" est censé railler

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

mon doublement noble ami, sans qui je pourrai presque oublier que la bêtise existe en ce monde....et si au lieu de te cantonner à ton rôle de troll haineux habituel, tu me répondais intelligemment ???

le maloya est il menacé ??? moi je pense que non, et les vendeurs de disque aussi...donc, selon les critères UNESCO il s'agit pour moi d'une inscription bidon, à but politique !

Je ne me suis pas prononcé sur la valeur culturelle du truc, ni dit si j'aimais ou pas le maloya, c'est hors sujet, et hors critères ONU.


La seule chose qui importe est de savoir si le maloya est une pratique culturelle menacée.....de nos jours absolument pas, alors inutile de pérorer comme si l'on venait de gagner une bataille contre l'oubli ou Debré, telle est mon opinion !

Après libre à chacun d'écouter la musique qu'il aime....pour apprécier ou non un genre musical je n'ai pas besoin qu'il soit à la mode, reconnu par une victoire de la musique...ou adoubé par l'ONU !

C'est ce genre de détail qui fait la différence entre un mouton et une personne libre d'esprit, ma particule au carré...

31.Posté par ex-îlé le 04/10/2009 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Mr Dupuy, je trouve votre réaction positive. Vous montrez en tout cas que vous pouvez vous départir de positions partisanes dans certains cas. Cette distinction est positive pour La Réunion. Ce qui est frappant dans certains commentaires, c'est
1-de voir à quel point les Réunionnais ont du mal à être satisfaits de ce qui est bien pour leur île; notamment une reconnaissance comme celle là au niveau international.
2-cette propension à toujours être dans la critique systématique avec des jugements parfois limites ("et le séga?"...évidemment, cela aurait été également bien qu'il soit reconnu...mais pour le moment c'est le maloya, qui n'a pas la même histoire, certes...) et révélateurs du mépris avec lequel certains Réunionnais considèrent cet héritage...

32.Posté par bertel le 04/10/2009 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
28. Posté par FleSh & BoNes le 04/10/2009 09:59
.../...
A bertel qui écrit que le Maloya exclut une certaine composante de notre société plurielle...
...j'écris....Vous faîtes une distinction générationnelle...?! ou sociale ??! Ou alors dois-je oser comprendre que si jamais le management à la créole devait être célébré un jour, que'que part.... une partie de la population ne pourrait alors, ...se réjouir...?! hmm ?!


_merci_ pour les références ! Zikakan, un régal.

Disons plutôt que certains s'excluent du maloya.

Bertel de Vacoa

33.Posté par Caton2 le 04/10/2009 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Vous contribuez sans vous en rendre compte à soutenir la culture. Si l'oralité ne s'enseigne pas, elle peut-être parfaitement être traduite, il me semble que c'est possible, poussez un peu plus loin votre réflexion, et vous verrez que cela se confirme - OPOAK104."
Merci de me prendre en main et de me diriger vers la lumière. La pratique du maloya est à la fois instrumentale, vocale et dansée. En quelle langue voulez-vous traduire le maloya? Et quel maloya? Comme vous le savez, les spécialistes répertorient plusieurs sortes de maloya... Nous pouvons tous nous emparer de la tradition et je ne critique pas le PCR de l'avoir fait. Mais personne n'est propriétaire d'une tradition et personne n'a le droit d'en imposer une interprétation militante.

34.Posté par FRANCO le 05/10/2009 06:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUI le maloya mérite d’être inscrit au patrimoine de l’Humanité !

A la Réunion depuis 1986, ce n'est qu'un vendredi soir de 2008, au cours d'un kabar de solidarité avec les journalistes de Témoignages en grève devant leur journal que j'ai ressenti au fond des tripes le sens profond du maloya.

J'ai alors revécu ces grandes manifestations de mon enfance juché sur les épaules de mon père, tourneur à Hispano Suiza, de la République à la Nation pour protester contre la chaise électrique d' Etel et Julius Rosenberg au temps du pire MacCartysme aux USA, contre la guerre de Corée, puis contre la guerre d' Indochine.

Merci à Danyel Waro et aux musiciens qui m'ont alors fait comprendre et appris le sens de classe et de combat de cette musique qui elle n'a pas changé de camp et de classe, restant la musique des Réunionnais des combats, des révoltes, de l'espoir par la lutte, alors que ceux qui s'en étaient fait les porteurs et les défenseurs ont bien changé de camp et de classe devenus aujourd'hui des notables enrichis aux affaires et certains payant l'impôt sur la fortune en ayant jamais travaillé ou ayant eu une feuille de paie dans leur vie !

Une preuve ? Quand Danyel Waro avait invité ce soir-là le trésorier du PCR et patron de Témoignages, Jean Max Hoareau, sur le seuil de Témoignages à rejoindre le kabar, il s'est esquivé ! Cette fuite m'a alors confirmé qu'il ne suffit pas de se déclarer "communiste" pour l'être vraiment, qu'il ne suffit pas de l'avoir été un temps de sa vie pour l'être resté ! Ce n'est pas à ses dires ou à ses écrits qu'on juge les convictions des hommes mais à leurs actes et à leurs combats passés, présents et à venir !

Oui le maloya est bien la fierté et l'honneur des Réunionnais qui luttent, qui aspirent à la justice, à la solidarité et la fraternité des plus pauvres, des plus faibles dans une société où le capitalisme existe toujours, où l'exploitation existe toujours, où l'affairisme, le népotisme, le clientélisme.

Mais le maloya ne doit pas servir d'alibi à "certains" politiques cumulant en famille les mandats, les revenus, les privilèges au nom d'un idéal qui n'est plus pour eux et leur clan qu'un fonds de commerce prospère. Le mépris des plus pauvres, n'est malheureusement pas que le fait des "gros possédants" mais aussi de certains, leurs complices objectifs, qui abusent avec imposture de leur passé et surtout d'une étiquette, vidée de sa réalité de classe, celle de "communiste", ce qu'ils ne méritent plus puisque "se réconciliant et fraternisant" avec les tenants à la Réunion du "capitalisme industriel, agricole et financier" qui lui n'a jamais disparu, n'a jamais changé, bien au contraire car il existe bien et prospère sur le dos des Réunionnais, plus injustement et âprement que jamais.

35.Posté par AéRo FriChe le 05/10/2009 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A la Réunion depuis 1986, ce n'est qu'un vendredi soir de 2008....

Ouf !! ..et bien, tout arrive !! ..mais j'apprécie votre sincérité, et je crois comprendre ce que vous voulez exprimer... : Lorsque le profane - je parle du Maloya !! - ..flirte avec le sacré....(!!!)

Mais bon, Sortons de la trance (!!) ...et revenons à vos propos tjrs aussi singulièrement catégoriques et contre l'union.... des réunionnais, dont vous faîtes pourtant partie.... et ce, depuis 1986... ou 2008 ??!

Le "capitalisme industriel, agricole et financier"...ET PUIS ...."les plus pauvres, les plus faibles....?! Vous n'avez pas trouvé mieux sans déconner ??!

Et où vous la placez où vous... "votre classe"... là d'dans...?? hmm ?! Et vous croyez réellement, que vous allez vous faire entendre avec ce discours... si peu contemporain et si peu en accord... avec la situation ?!

La candidate Bello, que vous souteniez à corps et à cris, a été élue car son discours se distingue de ces amalgames surannés justement, ..un pragmatisme autrement plus à-propos..., et de nbreux bulletins lui viennent de la classe moyenne, et autres électorats de "droite"... très certainement.

Et la classe moyenne, ne souhaite pas la sovietisation des appareils de production ce me semble....?!! De quoi vous parlez FRANCO...?! ..on se retrouve tjrs ds une carte postale jaunie et vieillie avc vos approches du truc.... comment voulez-vous ?!!

D'ailleurs, ...j'viens de capter : Duch S21 c'est donc thierry.....!!? Ah ben ça !!
Quelle pointure çui-là !!? WoW !! quelle sacré pointure !!?! ..'puissant le mec !!

Bon. Mettez de l'huile les gars !! Crasez le zaffair, si y râle àZot et ben Rent dann rond.. mais arrête di n'importe quoi té souplé !!!

36.Posté par Caton2 le 05/10/2009 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le maloya au patrimoine mondial, pour quoi faire?
J'ai lu les commentaires de nos artistes (sur Clicanoo). L'enthousiasme de Françoise Guimbert fait plaisir. Françoise a appris le maloya auprès des ouvriers des champs de canne de Saint Benoît, et sa démarche est authentique. Que le maloya soit reconnu par l'Unesco l'honore. Je m'en réjouis. Mais les commentaires de Gilbert Pounia et de Bernadette Ladauge font revenir sur terre:
- Gilbert Pounia “Première nouvelle ! Tant mieux. Avant 81 on a fait tout le travail, on a fait connaître cette musique-là partout et puis, après on a été débarqués. Là, on ne m’a pas demandé mon avis, je n’étais même pas au courant. Je suis surpris de voir comment les choses évoluent. Alors on va avoir des contrats mirobolants, de supers cachets ?!! Formidable...”
- Bernadette Ladauge “ Moi ce qui m’étonne c’est de ne voir que le maloya et pas le séga au patrimoine de l’UNESCO. Le maloya, historiquement, c’est du séga, du “shega”. C’est comme ça qu’on appelait la danse des esclaves. C’était un cri d’encouragement compris par toutes les ethnies d’Afrique d’où ils venaient. Le rythme de base de nos musiques qui se distinguent simplement l’une de l’autre par une différence de tempo. Dommage d’avoir fait du maloya pour des raisons politiques un outil de haine, de violence et de racisme qui continue de pourrir la culture créole”.
Gilbert sait ce que grâce et disgrâce veulent dire. Bernadette a raison de souligner une démarche partisane. Lorsqu'il s'agit d'histoire musicale elle sait de quoi elle parle. Alors, suspicion ou enthousiasme? Alain Courbis (PRMA), qui a soutenu la demande de reconnaissance du maloya par l'Unesco, ne peut être suspecté d'arrières pensées politiques. Sa démarche, logique, compte tenu de ses fonctions, est sincère. Celle de Françoise Vergès et Carpanin Marimoutou est logique puisqu'ils ont en charge la valorisation du patrimoine immatériel. Je ne leur ferai pas l'injure de penser qu'elle n'est pas sincère. Certains les soupçonnent d'avoir des arrières pensées. Je n'aime pas les procès d'intentions. En revanche si cette "reconnaissance" du maloya est clairement utilisée pour la propagande politico économique en faveur de la MCUR, il faudra réagir et dénoncer la manœuvre.
Plus important. À quoi ça va servir? À mieux faire connaître nos artistes? À mieux payer nos artistes comme le fait remarquer, avec humour, Gilbert? J'en doute. Les conséquences immédiates sont comme d'habitude, l'exacerbation du nombrilisme local et l'agitation politico culturelle tendant à imposer une culture unique, comme si la société réunionnaise devait oublier sa diversité. Les réunionnais se sont débarrassés de la monoculture agricole esclavagiste. Vont-ils s'asservir à la monoculture "culturelle" de la nomenklatura "cumulant en famille les mandats, les revenus, les privilèges au nom d'un idéal qui n'est plus pour eux et leur clan qu'un fonds de commerce prospère" (Franco).

37.Posté par fiuman le 06/10/2009 08:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le maloya ne n'instrumentalise pas, ni à l'UNESCO, ni à la mcur, ni à la pyramide inversée, ni sur les forums ni nulle part d'ailleurs, car le maloya se danse avec les tripes pour dire à l'autre combien on a envie de lui.

38.Posté par austrodoudou le 06/10/2009 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
sur le maloya
j'approuve totalement le classement au patrimoine immatériel. En revanche je trouve absolument scandaleux la recup politique par notre françoise et sa clique , La pub en pleine page sur le JIR ou le Quotidien (ou les deux?) faite par la MCUR et le sectarisme une fois de plus. En effet on y voit les "pères" du Maloya gramoun lélé, firmin viry le roi caf et les autres mais étrangement aucune photo ni référence à celui qui grâce à qui le maloya a reconquis sa vraie place et a pu franchir es limites de notre petite île à savoir danyel waro. Etrange vous avez dit étrange
PS (je suis pour une MCUR mais une vraie en utilisant les sites déjà existant au lien d'un paumé au milieu des cailloux et faisant place à toutes les cultures racines de la reunion par exemple le sega la musique traditionnelles des hauts fort bien exprimée par les pat jaunes etc etc)

39.Posté par Caton2 le 06/10/2009 20:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hélas il y a bien eu récupération au profit de la Modeste Case d'Ubu Roi (MCUR)! La monoculture "culturelle" de la nomenklatura est en route vers l'absurde. Vive le roi Ubu!

Nouveau commentaire :
Twitter




Recevoir le journal de Zinfos

Derniers articles

Blog de Pierrot

Serai absent une quinzaine de jours...

34 Commentaires - 19/11/2014

Election Miss France : l'auteur des questions n'aurait pas pu être Miss...

7 Commentaires - 19/11/2014

Une papangue comme vous ne l'avez jamais vue...

40 Commentaires - 14/11/2014

Christophe Annette me répond...

60 Commentaires - 14/11/2014

Quelles sont les relations entre Thierry Robert et sa suppléante ?

13 Commentaires - 14/11/2014

Trois parlementaires de Droite risquent l'inéligibilité pour des comptes en Suisse...

8 Commentaires - 13/11/2014

Souvent François Hollande varie, bien fol est qui s'y fie...

7 Commentaires - 13/11/2014

Vers une union de la Droite à Saint-Denis

7 Commentaires - 13/11/2014

Gilbert Annette a enfin casé toute sa famille...

36 Commentaires - 13/11/2014

Les tortues plus importantes que les requins ?

10 Commentaires - 12/11/2014