Faits-divers

Maison de l'horreur : 30 ans de prison pour les tortionnaires de la Plaine-des-Cafres

Après trois jours d'un procès qui a débuté mercredi, le verdict est tombé. Le couple de tortionnaires de la Plaine-des-Cafres est condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour "séquestrations, violences et proxénétisme", la peine maximale requise par l'avocat général. Daisy Delaplaine a été également condamnée pour viols.


Pour rappel, cette histoire sordide avait été mise au jour en septembre 2012. Pendant plusieurs mois, Pascal Poudroux et sa compagne Marie Daisy avaient séquestré deux SDF âgés de 44 et 51 ans à l'époque des faits ainsi que la mère du tortionnaire.  

L'enquête avait montré que le couple était particulièrement violent envers ses victimes, physiquement et psychologiquement. Les faits ont été commis alors que les deux filles du couple, âgées de 2 et 7 ans, étaient dans la maison.  

Interrogés par les gendarmes pour témoigner de leur calvaire, les victimes présentaient des traces aux pieds et aux poignets. Des cadenas, chaînes, tiges avaient été saisis dans la maison. 
 
Vendredi 27 Février 2015 - 16:46
.
Lu 3776 fois




1.Posté par noe le 27/02/2015 17:01
Pas juste !
30 ans de convalescence payés par les autres logés et nourris !!!
Que demander de plus ?

2.Posté par Citoyens du sud le 27/02/2015 20:30
Tiens, quand c'est un cas qui peut passer à la télé, les avocats travaillent. Sinon, ils sont prompts à prendre vos sous, et ensuite vous ne les voyez plus jamais! Et vous restez seul dans la m... L'avocat des victimes est très connu par nombre de réunionnais pour cela!

3.Posté par Jules Bénard le 28/02/2015 07:49
à posté 1 et 2 : quand certains se croient obligés de parler (ou d'écrire), qu'est-ce qui faut pas entendre comme conneries ! (Audiard)

4.Posté par Surveillance le 28/02/2015 09:51
Assez d'accord avec post 2. J'ai croisé pas mal d'avocats en recherche de prestige et de luxe qui n'hésitent pas à demander expressément des paiements en liquide, à se "revendre" des clients, à rejeter les "pauvres", à traiter superficiellement les affaires une fois le client "essoré"...

Heureusement, il y en a quand même qui sont intègres et essayent de bien faire leur boulot. Ce qui est mal vu par ceux du paragraphe précédent.

5.Posté par Dipadutou! le 28/02/2015 11:05
Moi je suis d'accord avec Jules Bénard.
De plus quand la justice donne du sursis zot lé pas content, quand i donne 30 ans zot lé pas content aussi. Allé brosse a zot !!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales