Blog de Pierrot

Main basse des faux-vrais étudiants de l'UNEF sur le CROUS et l'université

Lundi 7 Novembre 2016 - 16:32

Demain mardi, les étudiants des différents établissements d'enseignement supérieur (université, instituts, BTS, classes préparatoires) vont voter pour désigner leurs représentants aux élections du CROUS.
 
Si ces élections sont peu connues, elles n'en sont pas moins très importantes car le CROUS joue un rôle de premier plan dans la vie étudiante (accueil, sécurité, bourses, conditions d'études...).
 
C'est ce qui explique les grandes manœuvres qui entourent la préparation de ces élections, dont je vous ai donné un premier aperçu en vous exposant les agissements des étudiants de l'UNEF, et de Stéphane Maillot en particulier, pour y garder le pouvoir.
 
Pourquoi est-il vital pour l'UNEF de gagner les élections au CROUS ?
 
Parce que, qui tient le CROUS chez les étudiants tient les clés du vote des étudiants au conseil d'administration de l'université, et en conséquence le pouvoir dans l'université.
 
L'enquête que nous menons depuis quelques semaines sur l'université nous amène, à chaque étape, son lot de révélations sur ce qui s’apparente clairement maintenant à un véritable système mafieux pour accaparer le pouvoir et le contrôle de l'institution universitaire de la Réunion. 
 
Intéressons-nous pour aujourd'hui à ces étudiants de l'UNEF.
 
Hiérarchie oblige, parlons d'abord de Stéphane Maillot
 
Les affaires que nous avons déjà relatées sur lui appellent de nombreux développements. En effet, ce serait minorer ses talents que de croire que Stéphane Maillot ne serait qu'un de ces "habiles" étudiants qui savent tirer profit des possibilités offertes par le système, ce qui est certes regrettable mais pour lesquelles on ne peut pas grand chose si ce n'est de les déplorer.

Rappelons que Stéphane Maillot avait été autorisé à intégrer le Master d'Info-Com bien qu'ayant eu 0 à chacune de ses matières en Master 1, comme nous l'avons prouvé en publiant son relevé de notes...
 
Il est en réalité bien plus que cela.
 
Officiellement, Stéphane Maillot n'est plus le dirigeant de l'UNEF, et il n'est plus le vice-président étudiant du CROUS. Mais, dans les faits, c'est toujours lui qui est à la manœuvre pour tout ce qui touche aux fonctions au sein de ce syndicat, à ses actions comme à ses alliances.
 
C'est Stéphane Maillot qui repère, sélectionne et choisit celles et ceux qu'il convient de pousser en avant au sein de ce syndicat, à qui confier des mandats afin de les placer dans les lieux clés de l'institution, qu'il s' agisse du conseil d'administration du CROUS ou de celui de l' Université.
 
Mais il est temps de faire connaissance avec deux autres responsables de l'UNEF, proches parmi les proches de Stéphane Maillot.
 
Samantha Pothin, entre 4 et 6 de moyenne... Recalée !

Commençons par Samantha Pothin. Cette étudiante, originaire de Saint-Joseph, a eu 22 ans il y a quelques mois. Après un bac ES décroché très laborieusement en 2013, elle s'inscrit à l'université. Dès son inscription, Stéphane Maillot la repère et lui fait bénéficier de ses premiers conseils. Il lui explique notamment qu'à l'université, la véritable réussite, du point de vue de l'UNEF, ne passe pas obligatoirement par la présence aux cours ni par les résultats aux examens. Ça tombe bien car Samantha Pothin est en délicatesse avec ses études et elle fréquente de façon épisodique les salles de cours. Dans la foulée, Stéphane Maillot propulse sa protégée comme candidate au conseil d'administration du CROUS.
 
C'est ainsi, qu'à tout juste 20 ans, Samantha Pothin représente désormais les étudiants au conseil d'administration de cet organisme. Et en mars de cette année, quand Maillot démissionne de la vice-présidence du CROUS, c'est elle qu'il choisit pour lui succéder. Une vraie réussite pour cette étudiante, de quoi compenser ses déceptions aux examens de son année de L1 où la moyenne annuelle de ses notes oscille entre 4 et 6 ! Ce qui lui vaut d'être ajournée... Décidément, c'est une habitude à l'UNEF...
 
Notre chère vice-présidente du CROUS, candidate à sa propre succession, entame donc à cette rentrée une nouvelle première année de L1 en Sciences sociales.
 
On comprend que l'UNEF entende tout faire pour faire réélire cette véritable perle. Une réélection qui vaudrait toutes les réussites universitaires et qui pourrait permettre à Samantha Pothin, comme à son mentor Stéphane Maillot, d'obtenir de Jean-Paul Duprat, le directeur du CROUS, une superbe lettre de recommandation pour une future validation des acquis... Mais qu'en pensent les étudiants appelés à voter demain et qui eux triment pour obtenir leurs diplômes ? 

 

Romain Wilthien et Samantha Pothin...
Romain Wilthien et Samantha Pothin...
Romain Wilthien, 7 de moyenne... Recalé ! Il redouble : 8 de moyenne... Re-recalé !
 
Abordons maintenant le parcours d'un autre dirigeant de l'UNEF, celui de Romain Wilthien.
 
Ce dernier est originaire de Saint-Paul. Né en 1995, cet étudiant s'inscrit après son bac à l'université. Il choisit des études d'anglais et le voilà, à la rentrée 2014, en L1. Repéré lui aussi par Stéphane Maillot, ce dernier lui livre, comme à Samantha Pothin, les codes d'usage pour réussir son intégration à l'université et à l'UNEF.
 
A la fin de sa première année de L1, plafonnant avec moins de 7 de moyenne aux rares contrôles où il est présent, Romain Wilthien est ajourné. Mais à défaut de décrocher son année, son statut au sein de l'UNEF et auprès de Stéphane Maillot connaît par contre un succès remarquable.
 
Le temps de changer de section et de rejoindre, pour sa deuxième première année de L1, Samantha Pothin en "Sciences de la société", Romain Wilthien est désigné par Maillot comme candidat de l'UNEF, non pas au conseil d'administration du CROUS, mais à celui de l'université.
 
Naturellement élu, cet étudiant participe dans la foulée à l'élection à la présidence de l'université du duo Miranville-Lajoie. Une réussite électorale qui a dû largement compenser les déceptions, s'il en a eues, causées par les résultats de sa deuxième première année de L1, avec une moyenne culminant à 8, lui valant d'être à nouveau ajourné.
 
Voici donc Wilthien, comme Samantha Pothin, inscrits pour une nouvelle année en L1 et, n'en doutons pas, pour une nouvelle belle aventure au sein de l'UNEF. Mais nous y reviendrons.
 
Gageons qu'il représentera fièrement les étudiants, comme son amie Pothin , au sein des conseils et que Miranville-Lajoie pourront compter sur ses votes.

Info-Com et l'UNEF, une vraie histoire d'amour
 
Reste maintenant à aborder la place d'Info-Com dans la première année de licence suivie par nos deux brillants sujets.   
 
Info-Com, ce département universitaire que vient, vous vous en souvenez, de rejoindre également cette année Stéphane Maillot.
 
Info-com et les dirigeants de l'UNEF, une vraie histoire d'amour, il faut croire.

Des bourses pour récompenser leurs brillants résultats
 
Je vous aurai tout dit –pour cette fois- quand je vous aurai révélé que nos deux brillants sujets sont tous deux boursiers. Une rumeur circule concernant Stéphane Maillot, mais nous n’avons pas encore pu, pour l’heure, la vérifier. Ça nous parait bien improbable car on nous dit que ses parents disposeraient de revenus confortables et de patrimoine. Mais dans cette fichue université, plus rien ne nous étonnerait…
 
En attendant, toutes nos félicitations à Samantha Pothin et Romain Wilthien qui ont pu continuer à toucher leurs bourses en dépit de leurs brillants résultats… L’UNEF ne pourra plus dire dans sa campagne électorale qu’on ne fait rien pour aider les étudiants en difficultés à poursuivre leurs études… Ses représentants sont là pour prouver l’inverse !
 
On comprend mieux maintenant pourquoi ces faux-vrais étudiants de l'UNEF font tout pour garder leurs mandats.

Mais il serait bon que les étudiants qui s’apprêtent à voter demain se posent auparavant un certain nombre de questions… Est-ce par des "étudiants" aussi brillants qu’ils ont envie d’être représentés ?

Est-ce qu’ils pensent que si ces étudiants n’ont pas eu le niveau pour remporter leurs examens, ils l’auront pour les représenter au sein du conseil d’administration du CROUS ?

Et dernière question : qui tire les ficelles de l’UNEF ? Autrement dit, pour qui roulent ses dirigeants ?
Pierrot Dupuy
Lu 10447 fois



1.Posté par carré carré le 07/11/2016 17:02

Proprement hallucinant ce système .
Ne les lâchez pas Monsieur Dupuy.

2.Posté par L''''UNEF utilise les grands moyens pour gagner les élections du CROUS le 07/11/2016 17:10

Lilâ Le Bas, présidente nationale de l'UNEF, a été sollicitée de toute urgence pour faire oublier Stéphane Maillot dont la réputation est désormais sulfureuse. Est-ce l'UNEF de la Réunion qui a des moyens financiers très importants qui paie un voyage et un séjour gratuit à LiLâ afin de faire de la propagande électorale?
http://actus.clicanoo.re/article/soci%C3%A9t%C3%A9/1414910-la-pr%C3%A9sidente-nationale-de-lunef-%C3%A0-la-r%C3%A9union

3.Posté par citoyen le 07/11/2016 17:21

Oui qui tire les ficelles ?
Mais en attendant d' avoir des éléments tout s' éclaire et c'est peu dire que nous sommes tombés bien bas .

4.Posté par ah les cons! le 07/11/2016 17:31

C'est pour cela que Cambadélis est venu , pour leur donner des leçons de trucage, lui le repris de justice qui a magouillé tant et plus avec l'UNEF et la MNEF...
Mais nos perdreaux pas de l'année sont déjà très bon , faux étudiants , branleurs qui mettent 6 ans pour avoir la licence et je ne parle pas du reste , avec la complicité de tous ces petits jeunes qu'on retrouvera bientôt auprès de nos politichiens aux petits pieds , à émarger pour de beaux emplois fictifs

5.Posté par babar le 07/11/2016 17:37

concernant l acharnement mediatique dont fait l objet le mr MAILLOT de certains journalismes je dirai que ce serait preferable au lieu d aller foiuiller presque dans les poubelles de verifier ses informations avant de les divulguer(si etre aisee a la Reunion c est avoir le rsa je dirai plutot qu il y a des milliers de familles aissees a la Reunion DE MA PART JE DIRAI LES CHIENS ABOIENT ET LA CARAVAN E PASSE

6.Posté par Luc le 07/11/2016 17:41

De mémoire, les dirigeants de l'UNI, quand ils avaient la présidence du CROUS, n'avaient pas exactement des résultats mirobolants non plus. On pourrait presque croire que le fait de s'engager syndicalement est trop chronophage pour qu'un étudiant mène cet engagement de front avec ses études. (On pourrait, par ailleurs, sans doute dire la même chose des syndicalistes dans le monde du travail vis-à-vis de leur métier)

7.Posté par Hugues le 07/11/2016 18:00

C'est exaltant. Bravo pour ces feuilletons Mr Dupuy.
En plus, le susnommés font de la propagande sur leur page FB.

Au fait le CROUS c'est quoi ?
" Les Crous sont des établissements publics nationaux, sous la tutelle du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche. Pilotés par le CNOUS, ils ont pour vocation de donner à tous les étudiants les mêmes chances d’accès et de réussite dans l’enseignement supérieur, et de favoriser l’amélioration de leurs conditions de vie, en collaboration avec les autres acteurs de la vie étudiante.

À méditer donc.

8.Posté par SITARANE le 07/11/2016 18:15

L'université n'aurait jamais dû exister !!!! Un naufrage annoncé : des étudiants manquant singulièrement, d'ouverture et d'autonomie , pas très armés pour affronter la réalité ( pas celle de l'université !!!!) , des profs pas très investis car pour postuler pour la Réunion ou l'UAG ils n'ont pas fait le choix de l'excellence donc.....Nous n'avons pas les meilleurs étudiants car nous n'avons pas les meilleurs profs...............A fermer d'urgence et accompagner les étudiants motivés vers l'excellence puis favoriser leur retour.........Des économies et de l'efficacité...........

9.Posté par NATIVEL le 07/11/2016 18:32

Qui tire les ficelles de l'UNEF ? depuis des années c'est les socialistes associés aux trotskistes, voir les Cambadelis, Strauss Kahn... tous condamnés dans le cadre de la MNEF dont l'UNEF tirait les ficelles.
Avec la mort du PC L'UNEF Renouveau est morte et ce qui subsiste c'est l'ex UNEF ID qui était une succursale des trotskistes de la LCR.
Tous ces jeunes apparatchicks sont destinés a devenir nos futurs dirigeants socialistes solferiniens, il n'y a pas de doute qu'ils trouveront a se caser dans le système très rapidement.

10.Posté par Lapente Nicole le 07/11/2016 18:35

5
vous êtes trop bon mais dieu merci , dans ce monde impitoyable vous n' êtes pas le seul .
il y a des directeurs administratifs , des professeurs , des dirigeants universitaires, qui savent eux , comme vous la valeur de ce chéri .
Acharnement médiatique , vous êtes trop fort.
Bon maintenant à vous suivre plus grave serait l' acharnement historique.
Vous êtes vraiment trop fort .

11.Posté par GIRONDIN le 07/11/2016 18:42

Il vaut mieux s'appeler le dorman que maillot sur cette ile!


12.Posté par gromale le 07/11/2016 18:48

@ 9 Nativel : l'UNEF de La Réunion marche avec Miranville et Lajoie, soutenus par Didier Robert.

13.Posté par PEC-PEC le 07/11/2016 19:17

De la bonne investigation, bravo Pierrot ne lâche pas cet os, ronge le jusqu'à la trogne....Tous comme ces vermines qui polluent les établissements publics.
Les réactions de l'éducation n'ont pas l'air d'exister...Faudra-t-il qu'une procédure soit enclenchée ?
Dehors ces voyous qui profitent sur le dos des étudiants qui travaillent...

14.Posté par cmoin le 07/11/2016 19:48

Tous pourris et les étudiants vont voter pour ca!!

15.Posté par GIRONDIN le 07/11/2016 20:13

Le problème c'est l'université !

16.Posté par bouboul974 le 07/11/2016 20:19

Mais quel relation pourrait-on avoir entre la mission d'élus représentants des étudiants et les notes de ces étudiants , faut-il être un surdoué pour faire parti de ce conseil????? Mr Dupuy!!!
"Une rumeur circule concernant Stéphane Maillot, mais nous n’avons pas encore pu, pour l’heure, la vérifier." mais que fais Pierrot ?????

17.Posté par TICOQ le 07/11/2016 20:45

même pas peur du ridicule la Samantha sur sa page fb !!! Pas belle la vie ???

18.Posté par Florent le 07/11/2016 21:14 (depuis mobile)

La question centrale à l aube d une élection n est-elle pas : quel est le programme du candidat et quel est le bilan de la dernière mandature ? Chacun se fera une opinion de cet article au regard des arguments développés.

19.Posté par oté le 07/11/2016 21:15 (depuis mobile)

Otè Pierrot bon ça va .lache rien.ces magouilleurs paieront pour tout ...ya pas une histoire de c..l la dedans ...bizarre

20.Posté par Kaiinoa888 le 07/11/2016 21:15

Quand on lit l'edito de JT ce week end sur la sodegis et les micmacs de la CCI on se dit que la c'est du pipi de chat, pas de quoi en faire tout un fromage!

21.Posté par PATRICK CEVENNES le 07/11/2016 22:04

fukcd473
5.Posté par babar le 07/11/2016 17:37
Et oui, les journalistes vont jusqu'à fouiller dans les poubelles ! Heureusement, sinon nous n'aurions pas de telles zistoires drôles !
Je ne m'étonne même plus que cette université soit classée lanterne rouge des universités françaises ! La gauche fonctionne à la médiocratie.
Les suscités sont vraiment des médiocres de chez médiocre. Ils doivent trainer à la fac pour percevoir la bourse, un point c'est tout.

22.Posté par Choupette le 07/11/2016 22:07

Et comment ils se la pètent !

Ils ont de l'avenir ces petits. Dans le doublage des télénovelas ... .

23.Posté par Maskagaz le 07/11/2016 22:27

Post 9: Nativel tu délires, on n'est plus en mai 68! Les chefs de file de l'UNEF aujourd'hui sont des bons petits bourgeois admirateurs de Sarko, pas des trotskistes!

24.Posté par Bonux le 07/11/2016 22:44

Les bourses ! les bourses ! les bourses !
Et tout de qui va avec voyez- vous !
c'est cela le programme Florent comprenez- vous ?
Maillot un soir Maillot un autre soir , pas vrai les gars ?

25.Posté par luférire le 07/11/2016 22:46

Mi aime a toi Romain .
Qui y aime Romain ? Mayo veille a lu mi di a ou .

26.Posté par Pierre Balcon le 07/11/2016 23:35

J'ai lu quelque part que notre Ministre des OM se flattait d'avoir fait ses classes à l'UNEF.
Ma mémoire me ferait elle défaut ?

27.Posté par ouaki le 08/11/2016 05:11

20
juste comprendre le fonctionnement de cette université : sa direction , ses résultats , son classement .
juste comprendre où va l' argent de nos impôts
juste comprendre qui touche des bourses et à quoi et à qui servent-elles
juste comprendre comment sont formées nos futures élites
et je pourrais continuer longtemps encore

28.Posté par Réponse à Pierre Balcon le 08/11/2016 07:19

Post 29. Pierre Balcon
Ericka n'a pas fait ses classes à l'UNEF, mais au PS.
Je crois que vous confondez avec une de ses actions en faveur de la MNEF (du temps lontan où la MNEF ne faisait pas d'embrouilles).
Ericka n'a pas utilisé la réserve parlementaire pour financer l'UNEF. Sa position par rapport à l'UNEF apparaît neutre.

29.Posté par PATRICK CEVENNES le 08/11/2016 08:31

fukcd473
26.Posté par Pierre Balcon le 07/11/2016 23:35
Vous avez bien lu.
C'est pour cela que la loi sur l'égalité réelle est médiocre.
C'est pour cela que cette Sinistre est médiocre a distribué 1M€ par-ci, 11M€ par-là, 21M€ par-ci ... et de crier à qui veut l'entendre que la gauche a fait mieux que la droite. Rappelons que ces millions généreusement distribués ne sont mêmes pas financés ! Mdr !

30.Posté par malzack le 08/11/2016 08:36

Je suis toujours avec autant de plaisir ce fil d'enquête !!! Ces gens devraient être trainé en justice !!!

31.Posté par Yann amarre le 08/11/2016 09:36

Quand je lis tous ces commentaires divers et variés, je ne peux m'empêcher de penser aux parents de ces braves chérubins aux gueules d'ange (ils ne sont pas si vieux !), qui certainement découvrent de tels agissements bassement politiques. 3 possibilités :
- ils sont outrés et ont tellement honte qu'ils n'osent plus sortir de chez eux.
- ils sont fiers de leurs rejetons et les encouragent sans vergogne (ils sont certainement passés par là !).
- ils sont tellement largués par le système qu'ils s'en foutent royalement.
En tous cas, ces guignols ont compris que faute d'avoir un niveau intellectuel suffisant et une once de courage pour faire un minimum d'études, mais dotés d'un bagout à toute épreuve, ils s'adonnent à une activité moins pénible et qui leur ouvriront les portes de la magouille politique dans toute sa splendeur. Si jeunes et déjà foutus! Pourvu que ça ne dure pas ! Etudiants, réveillez vous, virez la racaille !

32.Posté par Pierre Balcon le 08/11/2016 10:02

à post 28
Excusez moi je me trompe peut être : en 1986 lorsqu'elle manifestait contre la loi Devaquet elle était probablement à l'UNI . La même année elle a en effet contribué à installer une délégation de la MNEF à La Réunion

33.Posté par Vache à Lait le 08/11/2016 10:57

L'UNEF antichambre du PS...

34.Posté par DOUDOU63 le 08/11/2016 13:58

Je vais m'inscrire..peut être bien que je serais retenu...!!!
Plus sérieusement, c'est bien que ce genre d'info nous parvienne, on voit bien que la démocratie n'est guère respectée...si çà pouvais finir au tribunal...

35.Posté par Granvill le 08/11/2016 14:14

Qu'en pense le chancelier des universités et son sg ? Bravo Pierrot, une petite enquête un de ces jours sur les dessous du rectorat également serait intéressantes, des ficelles y sont certainement tirées à défaut des dossiers à bras le corps .... je vous laisse imaginer la suite.

36.Posté par Snoopy le 08/11/2016 15:03

Malgré le froid et l'éloignement, je suis heureux et fier de mes études en France métropolitaine... Zexpatrié!!

37.Posté par zean le 08/11/2016 15:16

il y aura une place réservée quelque part pour eux souvenez vous des leperlier ,de bruno juillard (greve du cpe a paris ) qui est maintenant 1er adjoint a paris

38.Posté par jlr le 08/11/2016 16:37

J'ai lu attentivement cet article et je suis étonné : que reproche-t-on exactement à Romain W.et Samantha P. ? De ne pas avoir réussi aux examens et de se présenter à des élections universitaires ? C'est tout ? S'ils ont été élus , c'est que des étudiants ont voté pour eux . Et je ne crois pas que ce sont les seuls étudiants de l'université qui ont échoué à leurs examens .... Sont-ils rémunérés pour avoir été élus ? Rien dans cet article ne le laisse penser . Ont-ils été reçus malgré leurs mauvaises notes ? Non , pas davantage ! Ile redoublent . Alors , quoi ?
Est-ce suffisant pour les jeter en pâture à l'opinion publique en donnant leurs mauvaises notes aux examens ( ce qui est probablement une atteinte à la vie privée ) ? Je précise que je ne connais pas du tout ces 2 jeunes gens , mais je ne vois pas bien ce que l'on peut sérieusement leur reprocher ( sinon qu'ils sont représentants syndicaux élus , ce qui n'est pas encore un délit ) et ce qui motive un article si long et pour le moins tendancieux .

39.Posté par Réponse à Pierre Balcon Post 32 le 08/11/2016 16:40

Merci de votre message ironique qui reste non agressif. Comme tout un chacun n'est pas totalement bien informé, je ne peux pas laisser le doute s'installer :
Bien évidemment, Ericka n'a jamais rejoint les rangs de l'UNI, ni contre Devaquet, ni par erreur.
Difficile de trouver plus socialiste qu'Ericka, qui y croit plus que les autres.

40.Posté par reponse a jlr le 08/11/2016 17:52

Reproches? tout de suite les grands mots!
de bons étudiants , représentants des étudiants de l' université .
Zinfos aide à nous les faire rayonner et vous hurlez ?
Vraiment n' importe quoi .

41.Posté par golf51 le 08/11/2016 18:14

Tous pourris ces soi-disant élus syndicaux !!
Maintenant au vu du dossier le rectorat est sourd et aveugle s'il n'entame aucune action.

42.Posté par Pierre Balcon le 08/11/2016 20:34

à post 39
Le socialisme municipal est à la politique ce que le marabout est à la médecine .
Les deux font beaucoup de victimes mais paradoxalement toujours autant d'adeptes parce que le propre de l'homme est d' avoir un cerveau qui n 'a pas encore atteint le stade ultime de l'évolution.
Vous êtes manifestement bien informé des états de service de nos élus et des exigences du socialisme .
Je m'incline donc et ne reviendrai pas sur la mécanique des ascenseurs que Zinfos a voulu aborder au travers des cas de brillantes figures de l'UNEF . .

43.Posté par jlr le 08/11/2016 21:08

Réponse à @40 : Je ne HURLE pas , j'essaye de raisonner et de voir de quoi ces étudiants ( pas le 1er, Stéphane M. , dont je n'ai pas parlé , et qui est indéfendable ) sont coupables ; en réalité , ils ne sont coupables que d'avoir de mauvaises notes à leurs examens ( comme une bonne moitié des étudiants dans toute la France d'ailleurs ) et d'être représentants syndicaux , ce qui n'est pas un délit , à moins de considérer les syndicats comme le mal incarné , et qui ne vaut peut-être pas un si long article .

44.Posté par polo974 le 09/11/2016 08:44

à jlr :
il semble tout de même qu'ils soient "coupables" de jouer les "hommes de paille" pour celui que tu trouve à juste raison indéfendable.

mis dans le contexte, ils portent une certaine responsabilité de la "réussite" de ce malfaisant.

45.Posté par reponse a jlr le 09/11/2016 11:35

44
a bien raison .
Mieux vaut hurler ne croyez- vous pas? Pas pour les défendre,

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter