Société

Maïdo : Une deuxième semaine d'efforts s'achève

La Petite-France assiégée. Les riverains ont dû s'accommoder cette semaine de visiteurs un peu spéciaux. Entre camions de transport de troupes de l'armée, des fourgons des gendarmes ou encore des Jeep des militaires, le paisible village a vécu et vit encore en plein film catastrophe. Sans compter sur le balai incessant des hélicoptères dans le ciel.


Jamais le village de la Petite-France n'avait vu pareille agitation. Depuis le repli de samedi dernier devant l'avancée des flammes sur le premier poste de commandement situé en plein milieu de la route forestière vers Tévelave, les villageois vivent au rythme des passages des camions des pompiers ou du dash dans le ciel.

Au poste de commandement de Petite-France, ce qui frappe immédiatement, c'est le nombre impressionnant d'acteurs. Hormis les tuniques des pompiers locaux bien familiers, l'aide providentielle des hommes venus de métropole renforce le sentiment de catastrophe d'ampleur auquel est confronté non pas le Maïdo mais la Réunion entière.

Quatre vagues de renforts métropolitains se sont succédées depuis le départ de l’incendie mardi 26 octobre. Le jeudi 27 octobre, 60 personnels spécialistes feux de forêt sont arrivés et ont été immédiatement engagés ; le samedi 29 octobre, 9 personnels spécialistes du feu tactique ont rejoints les rangs. Le lendemain, ce sont 174 personnels spécialistes feux de forêt qui sont arrivés et ont été immédiatement engagés.

Une dernière salve fera atteindre le renfort extérieur à 410 personnels. Et au PC, il faut suivre. La dizaine de bénévoles de la Croix-Rouge Française impriment la cadence aux autres bénévoles des associations sous la coupe de l'ONF. Tout ceci dans une harmonie presque époustouflante.

Alors que la deuxième semaine de lutte sur le terrain contre un incendie qui couve encore s'achève, les quelques heures de répis qu'offrent les dashs permettent de prendre un léger recul sur l'événement. "Pour que plus jamais un tel incendie ne ravage le Maïdo", comme le disait déjà, il y a un an la ministre de l'Outre-mer.

Maïdo : Une deuxième semaine d'efforts s'achève

Maïdo : Une deuxième semaine d'efforts s'achève

Maïdo : Une deuxième semaine d'efforts s'achève
Samedi 5 Novembre 2011 - 18:55
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1324 fois




1.Posté par noe le 05/11/2011 20:44
IL faut bien surveiller les pompiers , au cas où certains ont des lances brûlantes au risque de choquer la gent féminine ... ou faire des choses que la morale désapprouve ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales