Faits-divers

Maïdo : Le feu retranché à Piton Rouge


Maïdo : Le feu retranché à Piton Rouge
 
Ce foyer avait été annoncé comme le plus virulent et difficile d'accès déjà en début de matinée d'hier. Aujourd'hui, la situation reste quasiment la même : le secteur Bénares - Piton rouge reste le plus difficilement maîtrisable. Celui-ci est d'autant plus critique qu'il peut voir le feu basculer en direction des pentes du cirque de Mafate, rendant toute intervention encore plus périlleuse.

Les autorités délivrent cependant un message rassurant ce matin : "la situation est presque sous contrôle". Des quatre fronts, seul celui du secteur Est restait à cette heure virulent.

Au Nord, à l'Ouest et au Sud, les soldats du feu ont réussi à contenir la progression des flammes. "L'essentiel est aussi d'avoir préservé l'axe vital pour les secours de la route forestière des tamarins", juge le sous-préfet de Saint-Paul, Thomas Campeaux, ce matin. Ce résultat a été rendu possible grâce aux lisières, sorte de zones tampon et humides créées à coups de pelle par les agents de l'ONF. Ils sont d'ailleurs encore 76 à s'activer depuis ce matin puisque leur travail, contrairement aux sapeurs pompiers, s'arrête une fois la nuit tombée.

En tout, ils sont environ 400 personnels à oeuvrer dont les sapeurs pompiers (170), militaires des FAZSOI (61), agents du parc national, gendarmes et donc de l'ONF à être au chevet du Maïdo pour cette troisième journée.

Quant au feu du piton des orangers, il est sous surveillance. 2 hectares ont été brûlés, des points chauds subsistent mais il n’y a plus de foyer actif. Les pompiers procèdent au traitement des points chauds.

Dans les heures qui viennent, une autre information capitale devrait tomber : l'évaluation plus précise de la superficie touchée. En effet, un survol des zones du sinistre devait être effectué ce matin. Pour l'heure, Thomas Campeaux s'est contenté de réitérer les chiffres annoncés hier soir, soit 700 hectares brûlés.

Des points chauds en sous-sol restent actifs

Bémol à ce chiffre impressionnant, quasi identique à celui atteint en une semaine il y a un an, ce sont en tout 365 hectares déjà brûlés. En effet, "des poches de végétation sont inclues dans une enveloppe de 665 hectares".

En fin de matinée, le renfort de 60 sapeurs pompiers arrivés ce matin de métropole ne sera pas de trop. Ces derniers sont spécialisés dans l’intervention héliportée sur feu de forêt.

Mais malgré le relatif endiguement des flammes, le commandement du SDIS sait que l'incendie ne se résume pas à l'aspect visible. A tout moment, et sans une inondation des zones carbonisées, le feu pourrait reprendre à cause des différentes strates végétales qui restent des points chauds à surveiller.

Enfin, concernant le non moins important feu de la Grande Chaloupe, il est maîtrisé. Une reconnaissance a eu lieu ce matin. Le site reste sous surveillance.

Sur tous les théâtres d'opération, 5 hélicoptères réquisitionnés sont engagés.
Jeudi 27 Octobre 2011 - 10:39
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1944 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales