Faits-divers

Maïdo : Deux foyers persistent, le vent de midi est craint


Maïdo : Deux foyers persistent, le vent de midi est craint
 
Le vent quasi nul dans la nuit de mardi à mercredi a permis la maîtrise de différents foyers dans les hauteurs de Saint-Paul et de Trois-Bassins.

Ce matin, à 9h, la situation semblait relativement sous contrôle selon les propres termes de Pierre Sigala, responsable du secteur Ouest de l'ONF. Malgré cet optimisme matinal c'est bien "300 hectares qui sont déjà partie en fumée, le tout situé dans une enveloppe de 500 ha", confirme le chef de secteur.

Deux foyers mobilisent toujours l'attention accrue des pompiers. Le premier, le plus petit, est quasiment sous contrôle. Il se situe entre la zone dite de "Tête dure" et du Piton des Orangers au Nord du MaÏdo.

Le second foyer forme un triangle ravageur. Il se situe entre Piton Rouge, la Ravine de la Chaloupe et le Gîte de Trois-Bassins. "Une zone d'un seul tenant", confirme le PC du SDIS ce matin. Ce triangle couvre une zone comprise entre 1.750 et 2.000 mètres d'altitude et est essentiellement composé de forêts d'acacias et de tamarins. "Cet incendie se trouve plus au Sud de celui qui avait touché le Maïdo en 2010".

"Selon les habitués de la zone, le vent se lève tous les jours vers midi"

Seul espoir qui perdure grâce au travail des hommes au sol et dans les airs, la route forestière des tamarins n'est pour l'heure pas traversée par le feu. Ce matin, 70 hommes de l'ONF dont 65 ouvriers et bûcherons aident la progression des soldats du feu. Une partie des hommes de l'ONF est mobilisée à Tête dure, l'autre partie est déployée le long de la fameuse route forestière qui mène vers le Tévelave. Une route d'autant plus providentielle qu'elle loge un PC provisoire au niveau du gîte de Trois-Bassins, situé à une quinzaine de minutes de la croisée route du Maïdo et de Tévelave.

Les hélicoptères ont également repris les rotations dès les premières lueurs. La montée en puissance de deux à cinq hélicoptères est évoquée mais cette information reste à confirmer.

La grande inquiétude du poste de commandement se résume à un élément : le vent. "Selon les habitués de la zone, le vent se lève tous les jours vers midi", affirme le commandement de l'ONF.  
Mercredi 26 Octobre 2011 - 10:18
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1192 fois




1.Posté par Gaston la gaffe le 26/10/2011 12:02
Je ne sais pas si le vent a attendu sagement midi, car à La Saline les Hauts, à Trois Bassins, à Saint Gilles, il souffle fort depuis ce matin...

2.Posté par Femme de pompiers le 26/10/2011 12:18
Courage les pompiers, on es de tout coeur avec vous! La reléve va arriver!!!
Une nuit de lutte acharnée, à établir, rétablir, vous etes merveilleux
Quand à vous collectif mécontent, revendiquez au lieu de brûler la foret qui nous donne à tous de l'oxygene.
Il n'y a plus de respect, ni pour la nature, ni pour les hommes et femmes qui luttent contre les flammes.
Si vous etes mécontent à ce point, faite le savoir, peut etre nous suivrons nous dans vos manifestations, mais cessez de mettre le feu "vous devenez des pyromanes et des criminels", n'oubliez pas que des humains font front et qu'ils risquent leurs vies dans ce combat.
Pompiers, je pense a vous, à vos famille, à nos enfants

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 08:15 Saint-Paul: Un scootériste décède

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales