Faits-divers

Maïdo : Ce qui était redouté est en train d'arriver

Les discours optimistes de mercredi et jeudi matin ont laissé place hier soir à un vent de panique : les flammes atteignent déjà les remparts de Cilaos.


Maïdo : Ce qui était redouté est en train d'arriver
 
L’arrivée des hommes de la sécurité civile, spécialisés dans la lutte contre les feux de forêts, n’y a rien fait. Bien au contraire, la fin de journée de jeudi a vu l’intervention d’un facteur redouté : un vent de 50km/h.
 
Dans la nuit de jeudi à vendredi, la superficie touchée par l’incendie est passée de 750 hectares à 1.000 ha. Le chiffre, impressionnant et désolant, est tout simplement au-dessus de celui de l’année dernière, alors que le feu a duré 11 jours !
 
Cette progression aussi rapide, sans même une brise les deux premiers jours (mardi et mercredi), s’explique surtout par le fait que l’incendie de 2010 était beaucoup plus accessible aux soldats du feu.
 
Hervé Houin, directeur de l’ONF, explique la difficulté pour ses hommes à créer des "pénétrantes" sur le flanc Sud-Est, celui-là même qui menace encore un peu plus la forêt du Tévelave et même des Avirons. "Les remparts de Cilaos" sont touchés, poursuit le PC incendie basé sur la route forestière du Tévelave. Preuve de l’étendue du sinistre, qui longe sur un peu plus de 7 km, un second poste de commandement a été dressé aux Makes.
 
Depuis le renfort de la sécurité civile hier après-midi, ce sont environ 400 hommes qui sont engagés dans la lutte. Le nombre de sapeurs-pompiers reste maintenu à au moins 120 hommes, l’ONF 80 dont le soutien de jeunes du RPIMA et RSMA, des militaires des Forces Armées de la zone Sud océan Indien (60) et donc 60 personnels du détachement incendie héliporté (DIH) venu du Var.
 
Un prochain point venant du poste de commandement du Maïdo doit tomber vers 10h. Il interviendra après une reconnaissance aérienne effectuée très tôt ce matin.
Vendredi 28 Octobre 2011 - 09:36
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3988 fois




1.Posté par Fab le 28/10/2011 09:50
Dash8 et que ça saute ! Je comprends qu'on ait attendu un peu d'y voir plus clair avant de le faire intervenir mais là c'est fini on arrête de tergiverser et on fait appel aux grands moyens. Seul les moyens aériens sont efficaces quand les sites ne sont pas accessibles.

Ou bien faut espérer qu'il pleuve... Noé fait un geste té !

2.Posté par Au feu!!! le 28/10/2011 09:51
Pour résumer;
Les métros sont considérés comme des colonialiste quand ils viennent..certains pompiers locaux crient "C'est notre feu" (entendus de la bouche d'un pompier l'année dernière)

Mais quand la métropole ne réagit pas assez vite à leur gout...."On" abandonne la Réunion...
On veut pas des zoreils mais on veut bien de leurs moyens....

La Maire Bello crient et en appel à tous les Réunionnais mais se plaint que l'état Français ne soit pas plus présent...
Ne venez pas mais venez.....
Sor là mais donne amwin...
spécificité locale....

En attendant, aucune leçon n'a été tirée de l'épisode de l'année dernière puisque cela recommence aujourd'hui.

La faute aux élus locaux qui n'ont rien entrepris pour obtenir plus de moyens l'année dernière en prévisions d'éventuels futurs feux.

Il y a des gars qui risquent leur vie en ce moment pour L'ile de la Réunion....et certains viennent d'ailleurs...
Alors Bravo et courage à TOUS LES POMPIERS engagés sur le terrain.

3.Posté par Feroz le 28/10/2011 09:58
Hommage à tous ceux qui ne ménagent pas leurs efforts pour mettre fin au plus tôt à cette calamité.

Honte à tous ceux dont c'est la responsabilité (et qui sont payés pour ça !) d'avoir été incapables de tirer les leçons de la catastrophe de l'an dernier.

Car ça peut continuer longtemps comme ça ... quand la catastrophe est là les déclarations ne manquent pas pour dire tout ce qu'on va faire à l'avenir (je viens d'entendre M. Gonthier sur freedom) et que de fait on a été incapable de faire depuis un an. Et comme toujours ceux qui ont des responsabilités là dedans sont incapables de reconnaître leurs insuffisances.
Dans quelques heures ou jours on aura je l'espère éteint ces incendies et mis la main sur leurs auteurs.
Est ce qu'on va se rendormir jusqu'à la prochaine catastrophe ?

4.Posté par lariviere97421 le 28/10/2011 11:19
tout ce qui arrive est vraiment triste et nous assistons à un spectacle de désolation, mais tout cela aurait pu être éviter après l'incendie de 2010 si les forces de l'ordre auraient continuer l'enquête afin de rechercher l'auteur de crime et d'y mettre fin - mais non ,au lieu de ça ils ont préféré ne pas donner suite - pour vous donner des contraventions sur les routes ça par contre c'est tt de suite mais quand il s'agit d'arrêter un pyromane à là c'est plus compliquer pour eux!......je souhaite et nous le souhaitons tous que ces incendies vont être maitrisées - je salue le courage des pompiers ils donnent tout d'eux même - mais le corps humain n'est pas une machine - il faut des moyens supplémentaires - en espérant également que le criminel sera arrêté - car si les feux sont maitrisés et que le coupable est toujours en liberté sure et certaine qu'il va recommencer et à cette allure là c'est la reunion tte entière qui brulera - alors messieurs les forces de l'ordre votre travail n'est pas uniquement de donner des contraventions! faites ce que vous avez à faire - et là on pourra dormir sans crainte et sur nos deux oreilles!

5.Posté par ti colon le 28/10/2011 11:35
Un Dash-8 pour la zone !!!

Je l'ai dit à temps cliquez ici pour vérifiez si besoin.

Les bras m'en tombent, je n'ai même plus envie d'actualiser ces propos de 19/10/2010, tellement j'ai l'impression que les ti colon d'ici de doivent pas avoir voix au chapitre...

Notre expérience de 2010, aucune conséquence !!!

A qui profite le crime ???

Nos PCR, classés patrimoine mondial, ne mériteraient-ils pas un tel outil ?
La fragilité de ce patrimoine ainsi que sa vulnérabilité, devraient nous amener à nous poser la question de la mise à disposition de la zone océan indien d'un tel avion.
Si nous voulons atteindre tous les objectifs de ce patrimoine classé ; et espérer pouvoir garder ce titre, qui sera remis en cause, autorisons nous une étude de faisabilité pour un tel projet d'acquisition. Les enjeux en valent la peine croyez-moi...

En effet, il me semble utile d'interdire tout départ de feu dans notre parc pour des raisons écologiques et économiques évidentes; mais au delà de ces incendies dans le parc , cet outil pourrait être efficace sur toute la Réunion et pourquoi pas sur toute la zone océan indien...
Parler de coopération c'est bien mais être en mesure de le faire ce serait mieux...
Le rang que doit tenir la Réunion patrimoine mondial, vitrine de la France et de l'Europe dans l'océan indien a un coût qui devrait être supporté par tous...
Il faut donner du sens à cette posture voulue et réclamée...
Une étude s'impose...

Quoiqu'il en soit si nous ne voulons pas compromettre ce titre durement acquis, donnons-nous les moyens d'actions pour ne jamais revivre pareils crimes...

6.Posté par philippe le 28/10/2011 13:23
CE QUI EST LE PLUS DRAMATIQUE C EST LE MANQUE DE MOYENS ON A ABSOLUMENT BESOIN DU DASH8 ICI PENDANT LA SAISON HIVERNALE ZOREILLE!
ON LE RETOURNE EN FIN DE SAISON (MARS-AVRIL) ET IL NOUS LE METTENT A DISPOSITION DE OCTOBRE A MARS! NE SERAIT CE PAS UNE SOLUTION PLUS RENTABLE AUSSI POUR CET AVION QUI SERAIT AINSI RENTABILISE SUR 12 MOIS DE L ANNEE

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales