Politique

Madagascar : Un colonel nommé 1er Ministre

Andry Rajoelina réagit face à la coalition des trois mouvances voulant constituer un gouvernement parallèle. Il a destitué le 1er Ministre Eugène Mangazala ce week-end, pour le remplacer par l'officier militaire Camille Vital.


Madagascar : Un colonel nommé 1er Ministre
Alors qu'une dépêche AFP annonçait dimanche que le président de Transition Andry Rajoelina avait nommé de manière unilatérale la vice-présidente chargée de l'Intérieur Cécile Manorohanta en tant que premier ministre par intérim après la révocation d'Eugène Mangazala, c'est finalement le colonel Camille Vital qui occupera cette place.

Le communiqué nommant l'officier militaire Camille Vital comme 1er Ministre est tombé dimanche. La nomination de Cécile Monorohanta comme 1er Ministre par intérim "n'a été qu'une étape pour gagner du temps, avant de revenir sur l'option militaire" écrit lexpress.mada.com.

Andry Rajoelina veut contrer les trois mouvances qui ont voulu constituer un gouvernement parallèle lors de Maputo III, le 8 décembre dernier. Cette rencontre de la coalition avait également pour objectif de discréditer l'actuel président Andry Rajoelina aux yeux de la communauté internationale. Mais la France avait exprimé ses regrets et avait demandé un GIC (Groupe international de contact) fixé pour le 17 décembre 2009, mais qui a finalement été reporté à début 2010.

Conséquence de Maputo III : Une interdiction provisoire de territoire pour les trois mouvances, avec à la clé la destitution d'Eugène Mangazala issue de la mouvance Ratsiraka, prise en l'absence des mouvances des anciens présidents Ravalomanana, Ratsiraka et Zafy.
Mardi 22 Décembre 2009 - 07:41
Karine Maillot
Lu 783 fois




1.Posté par malbarais le 22/12/2009 12:46
un bordel ce pays !!!

2.Posté par woay le 22/12/2009 14:19
Pour ce personnage sinistre, Madagascar et les malgaches ne sont que des jouets. Rien de ce qu’il décide ne reflète ni ne donne l’assurance d’une maturité d’un homme à la tête d’un pays de 20millions d’habitants. Pendant qu’il était dans l’opposition, il hurlait à cor et à cri au monde entier que les malgaches ne mangent plus trois fois par jour. Celà fait un an qu’il est au pouvoir, les choses sont loin d’aller mieux, au contraire, rien n’avance : les entreprises mettent la clé sous la porte, des milliers de gens se trouvent au chômage, les gens meurent davantage de faim, les administrations fonctionnent sans fonctionner, les médias publics sont interdits aux opposants et ne diffusent que des qui lui sont favorables, les médias privés un peu culottés sont menacés. Avec une croissance à 0,5% en 2009, au lieu de 7% en 2008, bien malin sera celui qui dira que ce pays va connaître en 2010.
Quand on est incompétent, on laisse la place aux autres et non s’incruster. Quelque part, la situation actuelle n’est guère surprenante en ce que l’homme, excepté sa station de radio, de TV et de publication numérique, n’a ni formation, ni qualité, encore moins d’expérience pour être à la barre. A cette hauteur, le pays commence à sentir et supporter ses bévues. Une personnalité imbue d’elle-même et animé de sentiments de vengeance.

3.Posté par rasandialisaona le 22/12/2009 16:11
Le hic c'est que bpc de coups bas .Au-paravant c'etait pire .Ce n'est pas en un an qu'on puisse remonter et reparer les malfaçons .L'HOMME à la station a su au moins à faire dégager le profiteur aux dépens des pauvres Ne pas oublier que la valeur d'un homme n'attend pas l'âge

4.Posté par AdyGasy-SystemD le 23/12/2009 19:19 (depuis mobile)
sur : rumeur de troubles "anti-etrangers" pour faire intervenir l'armée française= affaire a suivre!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales