Politique

Madagascar : Soupçons de blanchiment d'argent liés au trafic du bois de rose

L'affaire de trafic de bois de rose qui a défrayé la chronique à Madagascar dernièrement cacherait une affaire de blanchiment d'argent si l'on a croit le directeur général du SAMIFIN, le service de renseignement financiers (SRF) à Madagascar qui a convoqué la presse vendredi dernier.


Source : Sobika.com
Source : Sobika.com
Le directeur général du SAMIFIN, Jean-Claude Razaraniaina, a donné une conférence de presse vendredi pour déclarer ses soupçons quant à un blanchiment international d'argent qui serait issu du trafic de bois de rose, une espèce protégée.

D'après le SAMIFIN, les opérations de coupes illicites de bois de rose seraient financées par des ressortissants étrangers qui travaillent dans le secteur du commerce sur l'île écrit tribune.com. Le site d'information en ligne précise que "l'origine des fonds qu’ils avancent à des opérateurs agréés en matière d’exportation de bois est très mystérieuse, car l’argent arrive soit en espèces, soit à travers des comptes dont l’objet et le volume habituel d’activité ne justifient pas de lien avec cette activité".

Les importations directes de marchandises qui sont revendues à très bas prix voir à perte sur la Grande Ile renforcent les soupçons d'un blanchiment d'argent. Les activités mafieuses liées au bois de rose représentent une somme qui s'élèveraient à plus de  32 milliards d'ariary. Quatorze comptes bancaires ont déjà été bloqués et deux dossiers ont été déposés aux tribunaux de Toamasina et d'Antananarivo.

Alors que de nouvelles élections présidentielles, tant attendues par le peuple malgache, tardent à venir, le pillage de l'île Rouge continue à aller bon train. Le trafic de lémuriens, en principe protégés, a fait réagir l'ONG Conservatoire International (CI) qui a lancé un cri d'alerte quelques semaines après les événements de mars 2009.

Tout est loin de rentrer dans l'ordre à Madagascar, qui connaît une période de gros troubles politiques, économiques et sociaux depuis le 17 mars 2009, date à laquelle le président déchu Marc Ravalomanana a transféré ses pouvoirs à un directoire militaire, qui les a à son tour transférés à l'actuel président de la HAT (Haute autorité de transition) Andry Rajoelina.
Lundi 2 Novembre 2009 - 07:31
Karine Maillot
Lu 2206 fois




1.Posté par soleil le 03/11/2009 01:15
Attention, ZORRO arrive ! Le futur président de la grande île, Gilbert Annette, mettra de l'ordre dans tout ça....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales