Politique

Madagascar : Réunion du GIC le 27 décembre

Une réunion du Groupe international de contact a été fixé au 17 décembre prochain à Antananarivo sous l'égide de l'Union africaine afin de faire une mise au point sur les objectifs des accords de Maputo en vue de l'organisation des élections présidentielles anticipées prévues courant 2010.


Madagascar : Réunion du GIC le 27 décembre
Ce rendez-vous du GIC le 17 décembre prochain devrait regrouper les hautes personnalités des pays membres du groupe de contact international :  "A l’issue de leur réunion du 10 décembre à Antananarivo, la branche locale du Groupe International de Contact sur Madagascar tient à exprimer sa profonde inquiétude suite aux reports constants dans la formation d’un gouvernement inclusif et consensuel pour la transition. Nous encourageons tous les dirigeants politiques de Madagascar à contribuer activement et de bonne foi à la résolution des difficultés existantes, et à s’abstenir de toutes rhétoriques ou intimidations provocatrices. D’ailleurs, tout acte unilatéral, d’où qu’il vienne, ne ferait qu’isoler Madagascar davantage.  Nous exhortons les dirigeants politiques du pays à rechercher un consensus sur un calendrier pour l’organisation d’élections libres, justes et crédibles, afin de permettre au pays de revenir à l’ordre constitutionnel".

Cette réunion fait suite à la demande de la France après les événements du 8 décembre dernier où les mouvances Ratsiraka, Ravalomanana et Zafy s'étaient réunies à Maputo pour remanier l'attribution des postes au sein du gouvernement de transition, sans le président de la Transition Andry Rajoelina, ce qui a été considéré comme une "haute trahison" par ce dernier et une volonté de "l'éliminer" de la tête de l'État.

La France avait rejoint l'opinion du Conseil de Paix et de sécurité de l'Union africaine qui avait considéré que ce remaniement conclu en l'absence du président de transition violait les accords de Maputo.

Les trois mouvances n'hésitent pas à mettre tout en œuvre pour discréditer Andry Rajoelina. Récemment l'ex président Albert Zafy a ainsi envoyé un courrier au premier ministre danois pour l'empêcher d'être reçu à l'occasion du Sommet de Copenhague.
Lundi 14 Décembre 2009 - 08:01
Karine Maillot
Lu 1613 fois




1.Posté par Ranaivo le 14/12/2009 09:56
La France doit arrêter ses manœuvres pour soutenir un putschiste. Andry a délibérément snobé la rencontre car il sait pertinemment qu'il n'a aucunement la mérite de se ranger avec ses élus du peuple. Andry continue à mentir aux yeux du peuple.

2.Posté par Leonnos le 14/12/2009 11:28
La réunion de Maputo 3 (sans la mouvance Andry Rajoelina) est une violation des précedents accords de Maputo 1,2 et d'Addis Abbeba.Ses 3 ex-présidents qui sément le trouble au pays, ont été renversés soit par des mouvements populaires soit empêché par des députés elus du peuple Malgache.Le peuple n'en veut plus de ces dictateurs et despotes.Le changement ,que veut la population malgache est en cours et ne revient plus en arrière.

3.Posté par Ranaivo le 14/12/2009 11:59
Leonnos, Toi tu ne vit pas à Madagascar. La réalité c'est autre chose que ce que tu a dis. le peuple malgache est sous pressions du putschiste aidé par la france et quelques militaires. Ils ne peuvent rien faire car ils n'ont rien à se défendre face à ces gens.

4.Posté par Leonnos le 14/12/2009 14:18
Bonjour ! M. Ranaivo, Si un Président soit-disant a failli à ses devoirs envers la population qui l'a mis au pouvoir : Quel est la voie de recours de ce pauvre peuple qui patauge dans la misère ? car les présidents successifs ont changé la constitution el le code électoral à leur guise et selon leurs Intérêts avec le système qu'ils ont mis en place.Est-ce qu’on a besoin d’attendre la fin d’un mandat présidentiel pour se révolter ? Alors que celui-ci se dévie de l’intérêt commun initial.Madagascar a besoin d'une nouvelle constitution et d'un nouveau code électoral justes et équitables pour tout le monde(sans exception).Il faut que tout le monde se sente concerné par tout processus de développement sinon tout effort sera vain.Et ce n'est pas un seul président avec son seul parti (aussi majoritairement élu que soit) qui arrivera à faire développer le pays.C'est justement là l'erreur du passé.On n'y revient plus d'accord ! Quand à l'influence des obédiences étrangères, je n'en parle même pas avec cette crise économique mondiale et cette mondialisation.Que le peuple Malgache puisse s'exprimer dans les plus brefs delais.Bonne journée, cordialement.

5.Posté par Raketaka le 15/12/2009 13:03
Y en a marre des dinosaures vautours qui s'accrochent au pouvoir comme des sangsues et qui n'ont rien à cirer de la population malgache. Ils sont la comme trois hyènes voulant se disputer la carcasse malgache avec un jeune lionceau. L'Unité Africaine, le GIC tout ca c'est bien mais au lieu de belles paroles moralistes envers les malgaches, elle devrait se bouger un peu pour le Darfour, la RDC et tous les autres pays africains en guerre. L'UA cautionne et donne une tribune à ces trois messieurs qui sont les vrais responsables du blocage du pays tout entier. Quand on tire à coup de rafales nourries de kalachnikov sur des manifestants et quand on a tué plusieurs dizaines d'entre eux, on ne peut pas prétendre être du côté du peuple, c'est tout. Il faut organiser le plus rapidement des élections transparentes, démocratiques surveillées de très très près par la communauté internationale (ONU,...) et que le meilleur gagne car on sait tous que ces messieurs et leurs cliques n'hésiteront pas une seule seconde à bourrer les urnes. Mada ne mérite pas ca à l'aube du 21è siècle et à plus de 50 ans d'indépendance. Il faut faire avancer le pays coûte que coûte et arrêter avec ces querelles de personnes qui nuisent terriblement au pays. OUI NOUS LE POUVONS MALGACHES!

Un malgache qui vit à Madagascar qui en a vraiment raz le bol.

6.Posté par N'importe quoi !!! le 16/12/2009 14:03
Alors que la france trouvait en l'accord de Carlton du 6 octobre 2009 un accord consensuel et inclusifs alors que celui-ci n'a pas vu la participation des deux chefs de mouvances (Ratsiraka Didieer et Ravalomanana Marc)
Elle trouve maintenant que ce n'est pas juste si l'un des chefs de files boycotte les dialogues mais participe quand même.
C'est complètement fou

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales