Politique

Madagascar : Paris contre toute intervention militaire

Le ministère français des Affaires étrangères a estimé hier que la possibilité d'une intervention militaire pour rétablir la démocratie à Madagascar n'est pas une "bonne idée".


Madagascar : Paris contre toute intervention militaire
Le porte-parole du ministère, Eric Chevallier a déclaré lors d'un point presse, préférer "le dialogue à toute perspective d'intervention militaire".

Cette réaction fait suite à la déclaration des 19 pays membres du Comesa, lundi, dans un communiqué final à l'issue d'un sommet à Victoria Falls, au Nord-Ouest du Zimbawe selon lequel ils soutenaient "les efforts pour rétablir l’ordre constitutionnel à Madagascar en examinant toutes les options, y compris la possibilité d’une intervention militaire".

La Comesa ne dispose d'aucun moyen militaire qui permettrait de gérer des crises, mais précise qu'elle soutient les efforts de médiation de l'Union africaine (UA) et de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) pour trouver une solution à la crise malgache.

Le président déchu Marc Ravalomanana est toujours reconnu par ses partisans depuis qu'il a remis ses pouvoirs à un directoire militaire le 17 mars dernier. Ces derniers les ont instantanément retransmis à Andry Rajoelina, l'actuel président de la HAT (Haute autorité de transition).
Mercredi 10 Juin 2009 - 07:48
Karine Maillot
Lu 543 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales