Economie

Madagascar : Les voyants économiques sont au vert pour les entreprises péi

Près de 40 entreprises réunionnaises, emmenées par le Club-Export, sont actuellement dans la Grande île dans le cadre de la FIM, la Foire internationale de Madagascar. Le Club Export et le GEM, le groupement des Entreprises de Madagascar, unissent leurs forces pour promouvoir les relations d’affaires entre entreprises réunionnaises et malgaches, dans un contexte économique particulièrement propice. Madagascar pourrait atteindre une croissance à deux chiffres dès l’année prochaine.


Le Président malgache en compagnie de l'ambassadeur de France lors de sa visite à la FIM
Le Président malgache en compagnie de l'ambassadeur de France lors de sa visite à la FIM
Madagascar se redresse. Après plus de cinq années de morosité économique dans la Grande île, marquées par une instabilité politique rédhibitoire pour le développement des affaires, la situation évolue très favorablement ces derniers mois. Une quarantaine d’entreprises réunionnaises participe actuellement à la Foire Internationale de Madagascar (FIM), un événement qui connaît un engouement certain cette année alors que le pays apporte de meilleures garanties en termes de visibilité.

Pour la deuxième année consécutive, c’est le Club Export, présidé par Gilles Couapel, qui est à l’origine des rencontres Madagascar – Réunion. Avec le soutien de l’Etat et de la Région notamment, et en partenariat avec UBI France, le Club Export ambitionne ainsi de favoriser la coopération économique et commerciale entre les deux îles. Pour y parvenir, ils ont conjointement signé, mercredi, une convention de collaboration avec le GEM, le Groupement des Entreprises de Madagascar, représenté par Noro Andriamamonjiarison. Au total, Club Export et Gem ont organisé 140 rendez-vous Business to Business (B To B) afin de "favoriser les relations d’affaires entre entreprises réunionnaises et malgaches".


Plus de 40 entreprises réunionnaises participent à la FIM
Plus de 40 entreprises réunionnaises participent à la FIM
Mobilisation des politiques et des autorités diplomatiques

Hier, Didier Robert a participé à l’inauguration de la FIM sur le pavillon du Club Export. Le Président Malgache, Hery Rajaonarimampianina, a également fait une visite très remarquée, à l’occasion de laquelle il a eu pu rencontrer des membres de la délégation réunionnaise. Plus tard dans la soirée, c’est l’ambassadeur de France, François Goldblatt, qui accueillait, dans la somptueuse résidence de France d’Ivandry, la délégation réunionnaise et le nouveau Premier Ministre malgache, Roger Kolo. A cette occasion, l’ambassadeur a rappelé que "Madagascar est amené à jouer un rôle clé dans le développement des échanges économiques intra-régionaux qui représentent aujourd’hui à peine 3% du commerce extérieur malgache". Selon lui "la marge de progression est immense" d’autant que "Madagascar possède 90 % des terres arables de la Région et à la capacité, plus que jamais de devenir le grenier de l’Océan Indien".

L'ambassadeur de France François Goldblatt et le Premier Minsitre malgache Roger Kolo
L'ambassadeur de France François Goldblatt et le Premier Minsitre malgache Roger Kolo
Une croissance à deux chiffres pour l’année prochaine ?

Ce positivisme semble d’ailleurs partagé par les acteurs du système bancaire malgache. C’est notamment le cas d’Alain Ripert, le Directeur Général de la BMOI qui, à l’occasion d’une présentation sur les perspectives économiques de Madagascar, semblait particulièrement enthousiaste quant à l’avenir du pays. Le banquier a notamment évoqué les nombreuses opportunités qui se présentent dans les secteurs du textile, de l’agriculture, de l’outsourcing ou encore, sans que cette liste soit exhaustive, dans l’immobilier pour répondre à la demande croissante de logements pour les malgaches. Selon lui, il faudra construire 20.000 logements par an pour répondre à l’accroissement de la population qui devrait doubler d'ici 2050, pour passer de 22  à 46 millions. Malgré des handicaps importants en matière de transport, de réseau routier, ou de production électrique, les spécialistes espèrent atteindre une croissance à deux chiffres dès l’année prochaine. Bref, des perspectives qui encouragent déjà, investisseurs et entrepreneurs péi, à miser sur Madagascar.

Didier Robert visite la FIM en compagnie de Gilles Couapel, Président du Club Export - ©David Bioux
Didier Robert visite la FIM en compagnie de Gilles Couapel, Président du Club Export - ©David Bioux
Vendredi 16 Mai 2014 - 13:52
Lilian Cornu
Lu 1181 fois




1.Posté par noe le 16/05/2014 15:43
Investir dans ce pays comporte plein de risques ... Il suffit de penser à l'époque de la Sakay où les français étaient rejetés à coups de pieds au cul et en vitesse !

2.Posté par ex ti patron le 16/05/2014 17:17
Allez y !!! Messieurs les entrepreneurs du Club export dépensez votre argent.... Investissez tant et plus puisque vous êtes les bienvenus (surtout votre argent) !!!

mais n'espérez pas en gagner, sauf si La Région Réunion (nos impôts) vous soutiens et couvre vos pertes à venir.....

A surveiller de très près ....

3.Posté par Fidam3233 le 16/05/2014 20:49
Nous sommes très étonné que le représentant de la Réunion ne soit ni un Créole, ni un entrepreneur, c'est un vulgaire animateur de sport non diplômé, alors Frère ROBERT on change les équipes quand ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales