Politique

Madagascar : La charte de transition critiquée par l'armée

La deuxième partie des négociations de sortie de crise (Maputo II) n'est toujours pas d'actualité. Plusieurs points de la charte de transition signée le 9 août dernier sont remis en cause par l'armée.


Madagascar : La charte de transition critiquée par l'armée
Les médiateurs internationaux sont toujours à Madagascar pour préparer le deuxième round des négociations de sortie de crise, ce qui n'est pas gagné si ce qui a déjà été signé est aujourd'hui remis en question...

L'article 22, signé à Maputo, qui prévoit la mise en place d'un comité de réflexion sur la Défense et la sécurité nationale suscite des controverses. D'après le texte de création de ce comité, les quatre grands courants politiques identifiés pour les négociations nommeront deux membres chacuns, ce que rejettent formellement les militaires qui considèrent cela comme une intrusion dans leurs affaires.

L'armée, qui a pourtant soutenu Andry Rajoelina lors de son coup d'État en mars dernier et s'était même opposée au retour du président évincé Marc Ravalomanana en mars dernier, ne souhaite pas que les mouvances politiques s'immiscent dans son organisation.

Le médiateur de la communauté internationale, Joaquim Chissano, affirme clairement sur le site internet de RFI qu'il est "hors de question de remettre en cause les accords signés le 9 août"
Lundi 24 Août 2009 - 14:29
Karine Maillot
Lu 810 fois




1.Posté par pierrot 974 le 24/08/2009 18:48
bonjour on dis rai que se nais pas gagnie pour la tranquilitais du peuple voila

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales