Faits-divers

Madagascar : Deux Réunionnais agressés avec un pied-de-biche

Laurent Valbourg et son fils Kévin on été agressés avec un pied-de-biche samedi soir dernier à Tamatave, par un homme qui a ensuite volé leur scooter. Ils ont été rapatriés lundi dernier et sont actuellement hospitalisés à Saint-Pierre.


Madagascar : Deux Réunionnais agressés avec un pied-de-biche
C'est sur le front de mer de Tamatave qu'un père et son fils ont été frappé a coup de pied-de-biche alors qu'ils circulaient sur un scooter. Kévin âgé de 14 ans était à l'arrière du deux roues quand son père Laurent a décidé de ralentir pour éviter les secousses à cause de la route cabossée. C'est à ce moment que Kévin a vu un homme s'approcher avec une barre à la main. Il s'en est servi pour frapper les deux occupants du deux roues avant de le dérober.

Kévin, âgé de 14 ans a eu le crâne fracturé. "J'ai eu une partie du crâne qui a été enfoncé" explique le jeune homme dans le JIR. Selon lui, son père aurait reçu deux coups de pied-de-biche. Ils sont actuellement au service de neurochirurgie au centre hospitalier de Saint-Pierre. Laurent âgé de 60 ans a été admis en soins intensifs et est toujours plongé dans un coma artificiel. Selon la presse malgache, le scooter aurait été retrouvé.
Mercredi 7 Avril 2010 - 07:55
Karine Maillot
Lu 3343 fois




1.Posté par zaza le 07/04/2010 10:42
Ils ne sont pas réunionnais mais de métropole. Quelqu'un en sait-il plus sur l'enquête svp?

2.Posté par citoyen le 07/04/2010 13:08
Pour post 1: zaza (extrait de L'Express de Madagascar)

(http://www.lexpressmada.com/display.php?p=display&id=35129):


Toamasina - Deux Français grièvement blessés

"Battus à coups de barre à pince à la tête, deux ressortissants français ont été grièvement blessés. Les bandits les ont ensuite dépouillés de leur scooter.

Des voleurs de scooters sans pitié ont frappé à Analakininina Toamasina samedi. En début de soirée, aux alentours de 18h30, un ressortissant français, Laurent Vaubourg, 58 ans en a fait les frais. Il est toujours dans le coma depuis l'agression jusqu'à hier. L'état de santé de son fils , Kevin Vaubourg, âgé de 14 ans est moins inquiétant. Celui-ci a déjà repris connaissance depuis dimanche.
Les victimes roulaient à moto lorsque les brigands ont sévi. Au moment où elles s'y attendaient le moins, les voleurs qui les attendaient de pied ferme les ont assommées à coups de barre à pince en pleine tête. Elles les ont ensuite délestées de leur engin. Des riverains qui ont vu les deux Français gisant inconscients en pleine rue ont alerté les forces de gendarmerie.
Quelques suspects
D'emblée quelques éléments du camp le plus proche se sont rendus sur les lieux pour évacuer les blessés à l'hôpital be de Toamasina. « Le quinquagénaire avait le crâne ouvert », indique un officier de la gendarmerie. La nuit même, le consulat de France à Toamasina a été mis au courant de la mésaventure de ses deux ressortissants.
De source émanant des forces de l'ordre, les deux Français effectuaient une promenade à moto non loin du bord de la mer. Sans le savoir, ils ont pris une ruelle réputée malfamée où les malfaiteurs leur ont tendu un guet-apens. Les victimes venaient d'arriver de l'île de la Réunion. Ils ont séjourné dans un hôtel situé aux abords de l'endroit où l'attaque a été perpétrée. Selon les autorités locales, le chef de famille sérieusement blessé sera probablement évacué à l'île de la Réunion par le vol de ce jour. À Toamasina, la police a déjà ouvert une enquête. Les limiers sont déjà sur la piste de quelques suspects
."

Seth Andriamarohasina
Date : 06-04-2010

3.Posté par Joseph le 07/04/2010 22:58
Merci de ne pas contribuer à semer davantage la panique auprès des touristes. Le JIR s'y donne à coeur joie! Madagascar n'a pas besoin de ces informations catastrophistes. Ce serait même honteux de la part de ce pays aussi riche que la Réunion de trouver un certain plaisir malsain à priver de leur travail tant de gens qui dépendent du tourisme pour survivre.

Sous Ravalomanana l'insécurité était déjà là, et les poches d'insécurité actuellement sont évitables si on vit avec prudence et qu'on ne fait pas n'importe quoi. Le front de mer de Saint-Pierre n'est pas si sûr que çà non plus ! On n'est pas dans les bas quartiers de toutes les mégalopoles mondiales livrées aux barons de la drogue et aux assassins tout même .

Merci de donner la bonne mesure à ces quelques agressions qui existent aussi dans 80% des pays du Monde. Il ne faut pas rentrer dans le jeu dégoutant des partisans de l'ancien régime qui fomentent des troubles à toute occasion afin de créer un climat artificiel de chaos pour déconsidérer la jeune démocratie qui se cherche dans l'hostilité internationale du Club des Riches, du Canada à l'Europe technocratique.

La réalité dans tout le pays n'est pas celle là, loin de là.

Les gens étaient pauvres avant la fuite du PDG de Tiko, ils le sont autant bien sûr aujourd'hui et si Madagascar était positivement et avec bienveillance accompagnée dans l'organisation de ses élections au lieu d'être soumise aux agressions permanentes des financiers du capitalisme mondial relayées sur place par les partisans des anciens régimes de corruption, la pauvreté commencerait à reculer et les fonctionnaires de police et magistrats pourraient devenir plus nombreux et participer à l'installation d'un Etat de Droit dans ce pays.

Il s'agit d'un fait divers qui touche deux Vazaha. C'est tout. Le Malgache aussi subit parfois des agressions. Leur sang est aussi rouge que celui d'un réunionnais je pense. Dans tous les pays la sécurité est une question d'abord de moyens de surveillance. Donnez à la Réunion le même taux de magistrats, de policiers, supprimez les armées de contrôleurs qu'il y a partout, et vous verrez si l"homme Réunionnais est globalement meilleur et plus pacifique que les Malgaches ! Il est facile de juger le Monde de sa petite fenêtre de privilégiés.

A la Réunion, vu le caractère colérique et emporté des gens en général, les gens s'entretueraient avec les moyens dont Madagascar dispose pour maintenir l'ordre.

Les Malgaches sont très croyants religieusement et doux en général, ils parlent doucement, ils sont horrifiés par les mots insolents. Allez à Madagascar ou fréquentez les Malgaches de la Réunion, vous comprendrez vite que c'est l'âme Malgache qui permet à ce pays de ne pas être à feu et à sang. Madagascar a oublié d'être "africaine". Elle est si loin de ce que l'on voit en Afrique dans certains pays mentalement et moralement démolis, tortures, assassinats, coups d'Etat violents, massacres.

Dans tout Madagascar la priorité routière est à droite, à Tananarive elle passe à gauche et on se demande toujours comment font les gens pour ne pas s'énerver dans la fumée des moteurs pour se faufiler presque en se poussant, forçant pacifiquement le passage ... C'est çà ou être condamné à rester sur place. C'est toujours un miracle, mais l'esprit Malgache met de l'huile dans des rouages complexes et çà passe toujours in fine !

Les camions traversent en trombe les villages sans même ralentir, l'espérance de vie est courte, il faut en profiter tant qu'on a la vie. Allez dans les campagnes, allez près des gens, vous reviendrez transformés et vous apprendrez à relativiser entre l'important et le futile.

4.Posté par petit nuage... le 23/06/2010 19:50
On pense à toi Kevin ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:38 La comptable escroc détourne plus de 700.000 euros

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales