Faits-divers

Machos, Pieds Nickelés, paumés : l’ordinaire de la Cour

La Cour correctionnelle de Saint-Pierre, jeudi matin, était exclusivement féminine, des juges aux avocats, ce qui ne semblait pas troubler outre mesure l’huissier, Me Basile, qui semble goûter que "les professions de justice se féminisent de plus en plus". Nous ne le contredirons pas.


Machos, Pieds Nickelés, paumés : l’ordinaire de la Cour
"Tu m’appartiens !"

Il n’admet pas qu’elle ait le droit de ne plus l’aimer. Contrairement à ce que chante joliment Bécaud, s’agissant de la mère de ses enfants, Jean-Clément H. pense lui : "Tu m’appartiens !" Et le prouve à sa manière. Ce petit maigrichon agité de tics, vire vite dans la violence et les menaces de mort devant un témoin, leur propre fils. La malheureuse, excédée par les coups, porte plainte. Il ne trouve rien de mieux que de se rendre à la convocation des gendarmes en voiture et sans permis, avec deux menaçants bidons d’essence dans le coffre ! Surprise de la maréchaussée qui lui porte sa convocation en justice en découvrant 31 pieds de zamal et 315 grammes du même métal bien en évidence. Du zamal qu’il a, forcément, "planté comme ça". Quant à ses textos lourds de menaces, (car elle l’a enfin quitté), il joue au Casimir de Jules Joron : "Mi connais pas lire, mi connais pas écrire !" Le ministère public n’a aucune peine à dénoncer ce machisme outrancier en rappelant les horribles faits divers récents. Et 8 mois avec sursis, 8 ! Pour lui apprendre qu’un être humain n’appartient à personne et que violenter sa conjointe n’est pas la meilleure façon de se faire aimer.

"Le foyer d’accueil ? Un paradis !"

Il est rare qu’un môme de 10 ans se réjouisse d’avoir été placé en foyer. C’est pourtant le cas de Raphaël que les coups de sa maman ont abruti au point que ce ti bout d’monde est en passe de perdre l’œil droit. C’est la vigilance d’un enseignant qui a permis de découvrir l’innommable. Par l’intermédiaire de l’interprète, la mère, manifestement paumée, explique que "c’est parce qu’il rentrait en retard". Violences récurrentes dont le gosse ne parle à personne car "il avait peur qu’on envoie sa mère en prison !" Un amour apparemment unilatéral… Quand elle n’est pas à la maison, souvent, c’est Raphaël qui nettoie, fait la cuisine, la lessive et s’occupe de ses 4 frères et sœurs (4 ans, 2 ans, 1 an et 2 mois). Au ministère public qui s’enquiert de l’identité des pères, elle demande, méfiante : "Pourquoi cette question ?" avant de dire qu’elle n’en sait rien. Me Aude Cazal, plaidant pour l’Arajufa, a soulagé l’assistance en rapportant que le gosse est épanoui, heureux et en progrès scolaires constants. Ce qui n’a guère ému sa tortionnaire qui en a pris pour 6 mois avec sursis.

Le Pied Nickelé du téléphone

Pourquoi avait-il besoin de 10 lignes de téléphonie mobile, voilà un mystère à jamais non résolu. Toujours est-il que pour parvenir à ses fins, Anthony B. a fourni de faux papiers à ONLY avec prélèvements sur des comptes pas à lui, cela va de soi. Ficelle tellement grosse qu’il se fait vite gauler. La perquisition des gendarmes va permettre en outre de découvrir un coffret à bijoux récemment volé. On n’est pas plus maladroit. Bonhomme est sauvé par son avocat qui met en avant une situation familiale catastrophique et le fait que depuis, il travaille vraiment dur pour s’en sortir. Puisse la leçon porter ses fruits : 3000 euros d’amende.

Sûr qu’elle me trompe !

Misère sociale et intellectuelle évidente, concubinage à couteaux tirés, séparation, reprise de vie commune, re-séparation, violation du domicile de son ex, dégradations diverses… Alain G. est un tendre qui s’ignore. Persuadé d’en porter une sacrée paire, il est allé jusqu’à voler le mobile de sa compagne pour y dénicher les preuves de son infidélité. Qu’il ne trouvera bien sûr jamais. Alcool, rage, alcool, fulmination… comme avec sa précédente compagne. Il a fini par arrêter de boire et c’est ensemble que les tourtereaux se présentent au tribunal, main dans la main. Ce qui a peut-être attendri la Cour : 6 mois avec aménagement de peine (un bracelet) puisqu’il travaille régulièrement.
Vendredi 20 Septembre 2013 - 07:17
Lu 936 fois




1.Posté par H2O le 20/09/2013 08:46
Condamnations trop légères....

2.Posté par noe le 20/09/2013 10:20
Une parodie de Justice - péi sans plus ...
On ne voit que des "clowns" débiter des salades ...
Bien sûr tout cela est arrangé entre avocats et peut-être entre juges aussi ...

Du cinéma de 10e catégorie ... Circulez y a rien à voir d'intéressant sauf quelques personnes en noir comme des corbeaux !

3.Posté par julie le 20/09/2013 10:49
Et 8 mois avec sursis, 8 mois pour violence sur sa concubine avec des coups? Et on s'étonne pourquoi on a le taux de meurtres de concubine ou d'ex concubines à La Réunion le plus élevé en france ? La justice peï a de drôle de façon de juger ! Bravo magistrats féminines!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales