Blog de Pierrot

Ma position quant au Créole...

Mardi 2 Novembre 2010 - 14:23

Au risque d'en étonner certains, j'ai du mal à entrer dans le débat du pour ou contre le Créole. Ça ressemble fort, pour moi, à un combat du passé.

Je n'ai pas envie d'être pris en otage entre les extrémistes du "pour", qui font dans la provocation, et ceux du "contre" qui sont parfois ridicules dans les arguments qu'ils utilisent.

Je suis fier de mon Créole, fier qu'il fasse notre originalité.

Un jour, au début de Zinfos, j'avais posé la question : "Qu'est ce qui fait qu'on reconnaisse quelqu'un comme Réunionnais?". Pour moi, ce n'est pas la couleur de sa peau (la preuve, je ressemble à un Zoreil et je suis pourtant Créole), ce n'est pas seulement l'endroit où il est né. Non, ce qui fait que quelqu'un soit reconnu comme Créole, c'est sa capacité à parler le Créole.

Quelqu'un peut être depuis 20 ou 30 ans à la Réunion, il sera toujours incapable de parler Créole. Ou alors, il devra accepter de se ridiculiser en parlant "petit nègre". Comme pour la potion d'Obélix, il faut être tombé dedans tout petit pour pouvoir parler Créole.

Quand je débarque dans une boutique, dans un quartier de Saint-Denis ou à Salazie, je sens bien aux premiers regards qu'on me prend pour un Zoreil. Pas d'animosité, juste une indifférence. Il suffit que je dise deux mots en Créole pour que tout de suite, les visages s'éclairent et que l'accueil ne soit plus le même.

C'est dire combien le Créole, en tant que langue, est important pour moi. Mais encore une fois, je ne veux pas tomber dans le piège des "pour " et des "contre".

S'il y en a à qui ça fait plaisir de causer Créole à tout bout de champ, grand bien leur fasse.

Quant à l'enseignement du Créole, je suis pour, mais uniquement pour ceux qui sont volontaires. C'est ce qui se fait déjà dans certaines classes et ça se passe bien. J'ai même entendu dire que les résultats y étaient meilleurs que la moyenne...

Ce serait bien que le calme revienne dans ce débat.
Pierrot Dupuy
Lu 5205 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

135.Posté par marie le 12/05/2012 02:28

un petit faible pour le poste 128! La langue créole se perd de plus en plus. Elle se francise peu à peu et je trouve ça très dommage. Quand je vois le créole martiniquais ou guadeloupéen se renforcé, nous devrions mettre notre créole " enlèr" comme on dit. Je suis pour l'enseignement du créole à l'école, obligatoire de préférence. Un réunionnais qui ne parle pas créole voilà ce qui fait perdre de la valeur à notre langue. Un français naît en France qui ne parle pas français (c'est un cliché "gro doi") mais je ne vois pas en quoi il serait plus français que quelqu'un qui le parle.
On utilise de moins en mois les mots "soubik, kabay, ... au profit de quoi?? panier et chemise! Je n'en vois pas l'intérêt!!
BREF, on ne pourra pas empêcher le créole d'évoluer mais on pourrait au moins éviter de le franciser au maximum. VIV KREOL REYONE!!

134.Posté par gijube le 15/11/2010 09:34

La Réunion compte proportionnellement à sa population l'un des plus grand nombre d'orthophonistes. On peut se poser la question du pourquoi ?

133.Posté par Taz le 10/11/2010 01:19

Oh mon Dieu, je suis né à la Réunion, j'y ai toujours vécu, mais je ne parle pas le créole... je ne suis donc pas Réunionnais. Tu es content de me l'apprendre j'espère, Pierrot ?

132.Posté par Le Pacifique le 08/11/2010 19:04

- Post 130 - Ce message s'adresse à des érudits pas à des Grandes Oreilles !

131.Posté par alain BLED le 08/11/2010 18:29

C'est marrant ce débat, ça fait plus de trente ans que ça dure, et que les arguments restent les mêmes des deux côtés. Ce matin encore, en lisant un courrier des lecteurs de Jacqueline Farreyrol critiquant le kréol d'Axel Gauvin, je me disait que cette lettre aurait pu paraître, rigoureusement identique, en 1977.
ça nous aurait d'ailleurs tous rajeunis ;)

130.Posté par bezeur paké le 08/11/2010 16:38

A POST 129 vous etes totalement disqualifier pour donner votre avis qui nous rabaisse on ne tiens pas compte de votre avis mal placé

129.Posté par Le Pacifique le 08/11/2010 15:35


- Et pourtant, j'aime bien la langue créole, comme elle est écrite par Georges Fourcade dans la chanson " P'tite Fleur Fanée " sans les kwz.
- Ce graphique plairait, peut-être a tout le monde.Q'en pensez-vous ??

128.Posté par Salomée le 07/11/2010 23:44

Une langue véhiculaire est une langue, servant de moyen de communication entre populations de langues différentes. Elle s’oppose à la langue vernaculaire, parlée localement par une population.
Dans ce sens la langue Kréol est (historiquement) à la fois Véhiculaire et vernaculaire. mais bon, les "Savant-tout" me diront le contraire !!
Le kréol Réyoné est parlé ailleurs qu'à la Réunion pour ce qui ne le savent pas, sortez un peu. En fait, Je ne vois l'utilitée de précisez véhiculaire/vernaculaire, si ce n'est pour mettre un niveau de supériorité entre les deux langues dans la logique coloniale.

La langue Kréol a au moins ce mérite de n'être pas très répandue dans le monde car elle n'a colonisé personne en asphyxiant les cultures locales et en s'abreuvant du sang des peuples humiliés.

127.Posté par Tanbi le 07/11/2010 21:53

On s'égare du sujet...

Moi je voudrais revenir à l'article initial de Pierot DUPUY :

Il écrit : "Au risque d'en étonner certains, j'ai du mal à entrer dans le débat du pour ou contre le Créole. Ça ressemble fort, pour moi, à un combat du passé."


On a pas à être contre ou pour le créole. Etre contre le créole reviendrait à vouloir interdire à le parler...Ou être contre les créoles personnes physiques? Il faut les fusiller ou quoi ? C'est quoi ce bordel ?

Précisez votre pensée DUPUY. Votre soit disant neutralité c'est dans quel cadre dans quel contexte...Bref vous que voulez vous dire bon sang !

Imagines le gars en Corse: "euh... au risque d'en étonner certains, j'ai du mal à entrer dans le débat du pour ou contre le Corse. Ça ressemble fort, pour moi, à un combat du passé...." Il a pas fini sa phrase que son zinfo.Corsu est déjà plastiqué...

Bon Pierrot à un moment donné, il faut avoir un peu de courage merde! Si c'est pour être démago faut enlever le piment de la page d'accueil de Zinfos974...Zinfos le jourmal qui ose pas in merd'...


126.Posté par Le Pacifique le 07/11/2010 16:21


Post 125 - Un post sans ponctuation est incompréhensible !
- " Quand vous aller (sic ) nous respectez (resic ). Et si vous commenciez par en faire preuve ??

125.Posté par Roche écrite le 07/11/2010 12:55

oté post 122...123....124 meme personne en plus tu parles d'un pacifique ou l'a trompé chez nous c'est l'ocean indien pacifique n'a rien a voir ek nous et quand vous aller nous respectez

je serais moins virulent il faut voir les horreurs que vous balancer sur nous

124.Posté par Le Pacifique le 07/11/2010 10:58


Post 120 et 121 -

- Avec Maitre Aliboron, la conversation vole bas.

123.Posté par ki kose le 07/11/2010 09:59

Roche ecrite ou té apel pas roche à laver ?

122.Posté par ki kose le 07/11/2010 09:57

97 commence par toi même .....jettes ton speudo

121.Posté par Roche écrite le 07/11/2010 01:58

POST 119 .....si on veut evoluer se sera pas avec un moun comme ou

120.Posté par Roche écrite le 07/11/2010 01:55

POST 119 i enerve a ou les quattre vérités oui mi confirme sak mwin l'a dis et pour le reste de derniere phrase rode un camarade pou ou car mwin l'a fin'n dir a ou aller apprendre l'histoire des iles de l'ocean indien


apres vient koser

119.Posté par Le Pacifique le 06/11/2010 17:00

Post 107 - Et voilà, à partir du moment où l'on a une opinion contraire au politiquement correct local, on se fait traiter d'anti créole.
- Votre intelligence ne vous dit pas que l'on voudrait faire évoluer le niveau intellectuel des réunionnais, puisque nous sommes dans la zône d'influence de la langue française.
- Quant à vos explications sur le " jako " cela ne peut que vous interresser.
- Qui se ressemble ......

118.Posté par Bien fionner le 06/11/2010 08:43

le plus triste est la récup du créole par les KWZ : le créole serait la langue des esclaves !!!!!!! Je pense plutôt que, au départ, c'est la langue des petits blancs des hauts.
Vraiment n'importe K.O.I.
Les MCURiens s'agitent à l'approche des élections cantonales.
Le Gilles Bert de Sin Dni essaie lui aussi de surfer sur la vague de la racialisation de la population réunionnaise.
Belle façon de diviser pour régner et niveler par le bas des gens crédules, naïfs et prets à se vendre pour un emploi à la mairie et dans les collectivités.
Le KWZ pour bien fionner ?

117.Posté par Tanbi le 06/11/2010 07:55

Post115.oki.
Lo boug y di a moin ké mon fason ékri la pa bon...Taler ou va apren' a moin koz kréol...
aprè ça li di ke lo fason ékri kréol la pencor trouvé...allé pouss bef don...
Té bin ékri in kou en kréol pou fé ri in kou nout' bouss...

Au fait vous êtes pour quelle graphie ?

116.Posté par Yèsay le 06/11/2010 04:02

Mi donn azot lo kozman in doktér an n'istwar, é mi férm mon gè (na dé sértin i dévré fé parèy !)

......."Nos ancêtres dans un souci élémentaire de communication entre eux, vont construire une nouvelle langue, dans un temps record . Songez qu’il a fallu plusieurs siècles à la langue française pour s’imposer comme la langue d’unification dans une France hexagonale où les langues régionales que l’on appelle encore patois, divisent les comtés et duchés de la future France . A titre d’exemple, ce n’est qu’en 1539, par l’ordonnance de Villiers-Cotterets que le « français devient la langue écrite officielle ». La langue créole est, il faut que nous en soyons pleinement conscients, une langue en perpétuelle évolution, ce que j’appelle énergie de vie . Cette langue créole a pour souche essentielle le français, comme la langue française a pour souche première le latin . Le français est au créole donc ce que la langue latine était à la langue française . La langue kréole constitue le premier et le principal vecteur identitaire, c’est le 1er acte fondateur de cette identité naissante. MOIN LE KREOL A KOZ MI KOZ KREOL. (...) etc..

115.Posté par oki le 05/11/2010 21:24

post 112 Tanbi. Quand je dis que Danièl Waro est cohérent dans sa graphie, ça veut dire qu'il n'a pas plusieurs façon (comme toi) d'écrire les mêmes mots...
Avant de pouvoir écrire en créole, il faudrait que les ploucs comme toi s'accordent sur une graphie similaire afin de s'en sortir, et ça, c'est pas gagné! Au contraire vous malmenez notre langue natale et le débat ne fera qu'enfler au lieu de proposer une issue favorable...si jusqu'à présent aucune graphie correcte ne s'est établie, c'est parcequ'il y a plusieurs pseudos défenseurs de l'écriture créole qui veulent s'en approprier la paternité!!

114.Posté par le congo chez tintin le 05/11/2010 18:36

Sur wikipedia ils sont pas tendres.....le créole est un dialecte, ou mieux un pigdin ayant réussi !



Différence entre langue et dialecte [modifier]

Certains linguistes estiment que la distinction entre dialecte et langue n'est pas pertinente d'un point de vue linguistique. Pour les autres, la différence peut être justifiée par des facteurs historiques variés2 :
Politique : une langue serait un dialecte ayant obtenu un statut officiel.
Social : une langue serait un dialecte ayant obtenu un prestige social et culturel3. Une langue peut en particulier se différencier d'un dialecte par un important usage en littérature ; on parle alors fréquemment de « langue de culture » ou de « langue littéraire »4.
Démographique : une langue serait un dialecte parlé par un nombre étendu de personnes.2
Linguistique : la distinction entre langue et dialecte serait basée sur la possibilité d'une compréhension mutuelle. Les locuteurs de dialectes différents se comprenant mutuellement parleraient des dialectes de la même langue. Les locuteurs qui ne se comprennent pas parleraient des langues différentes ou des dialectes de langues différentes. Ce point de vue est critiqué car il est relatif.
La revendication pour un idiome du statut de langue ou, au contraire, son maintien au statut de dialecte a souvent une connotation politique.


113.Posté par David le 05/11/2010 17:21

en fait dan le kréol ékri le son "se " sé avec un s , "ze" avec un z "ke" avec un k mi wa pa ousa i lé le problèm de kompréansyon... mi maitrise pa a 100 mé mi essay amélioré de plis en plis.....le "c" par konte lé o zoubliète pou band mo en "ke " ou en "se" sé sa i déranz azot???

112.Posté par Tanbi le 05/11/2010 17:06

Post107. Merci Roche Ecrite.J'aurai pas mieux expliqué.

Post89. . Non mais dis donc...J'écris comme je veux sur ce forum...
Je n'ai aucune prétention et ça ne me gêne absolument pas de passer pour un plouc à vos yeux...Au contraire même...

Et puis un brin de cohérence aussi. Post 62.Tu dis "Le créole est bien une langue parlée et non écrite..." et après tu trouve "que la graphie de l'excelleennnnt Danyel est cohérente". Faudrait savoir.

Moi monsieur je suis fier de ma langue maternelle le kréol je n'en ai pas honte. Mais je trouve que ça n'a pas de sens que de chercher l'opposer au français. Cé pouça ke y gêne pa moin (et mi gêne pas moin plus) de passer de l'in à lot.
Et pou lo fasson y ékri a li, moin lé kom in' ti marmay, mi ékri enkor pa tro byen ...mi apprend'...
Mé cek mi di, cé plik in pé y vé chabouk nou lang', plik i fo nou lév ensemb pou défen' ali. Défend' a li cé defend' a nou, akoz nout lang' cé nout' zarboutan.In kréol la pa kompri ça, bin son lespri i riskab fou dan' fon.
Pa bézoin attak lo fransé pou défend' lo kréol.
Nou met arpa nout' lang en lér avek in mové ker.
Mé moin lé konten, na dé trwa boug la (Roche écrite. Ruru etc..).Band' na lé néna in bon kozemen, et ou sen zot ker lé kler. sa y donn' a moin lespwar pou lavnir nout kozé.

111.Posté par Terres d'Asie le 05/11/2010 16:41

Mis à part que les créoles sont des langues, il est sûr qu'à la Réunion fait l'objet de manipulation tendancieuses. Il existe bien un dictionnaire boycotté dans l'île qui explique parfaitement les choses (Dictionnaire étymologique du créole réunionnais) : le cheminement de la graphie, de l'histoire et du sens des mots. L'écriture phonologique à 100 % est ridicule.

110.Posté par bertel le 05/11/2010 16:40

Je vois que le débat fait toujours rage. Tant mieux !

Mais franchement avec ce genre de contribution :

" 82.Posté par Le Pacifique le 04/11/2010 19:07
.../...
- De toute manière, la langue créole n'est qu'une déformation de la langue française,


... même si certains tentent d'élever le débat, ce n'est pas gagné !

Bertel de Vacoa

109.Posté par Caton2 le 05/11/2010 15:39

105. "Je me suis amusé à compter les fautes d'orthographe, de français, de grammaire et de construction dans ces 100 posts sur le créole :
387 !!!!!!!!!
J'ai du en oublier."
Certes, au moins une : j'ai en oublier.
Et le terme approprié n'est pas "construction", mais syntaxe.
Pour jouer au censeur, il faut être irréprochable...

108.Posté par Ruru le 05/11/2010 15:01

Pour moi ça démontre bien une chose: La Réunion n'est plus aux Réunionnais (l'a-t-elle été?). Le fait est qu'on dénigre notre "kozé" et qu'on enferme nos compatriotes dans l'ignorance par la désinformation. On leur soutient que "parler créole" est synonyme d'illettrisme et qu'au contraire parler français est preuve d'intelligence (certains ici s'évertuent pourtant à démontrer le contraire). On tente de leur faire croire que le créole ne s'écrit pas...
Pour ma part je vomis autant les extrémistes qui tentent d'imposer le créole à l'école publique que ceux qui s'entêtent à nous faire croire que le créole n'est qu'un patois verbal réservé aux "aborigènes" qui n'ont soit pas reçu d'éducation, soit sont des extrémistes anti-français...
C'est toujours le même débat, on nous enseigne que "nos ancêtres les Gaulois...". Par contre pour savoir qui étaient Albius, Desbassyns, Cimendèf, la Buse... il faut aller dans les Musées comme si le Créole et son Histoire étaient morts-nés.
Je n'ai rien contre vous, les "Zoreils", mais ce qui nous pend au nez c'est que dans 10... 20... 30 ans quand le Créole sera (plus encore) marginalisé, un de vos compatriotes viendra nous dire "Mais pourquoi avez vous laissé votre culture, votre langue en désuétude?!" et lui se chargera à coup de thèses et d'études de réenseigner à nos bâtards ce qu'étaient leurs racines...

Post 104 : Pour votre gouverne, je n'ai répondu qu'au sujet qui m'intéresse

107.Posté par Roche écrite le 05/11/2010 14:25

LE PACIFIQUE maintenant c'est confirmé c'est un antis réunionnais car il donne son avis mais ne sais rien du créole réunionnais il est là pour tuer le débat un gater quoi

LE POST 85 A dis "" nou lé pi out zako""" et ça c'est vrai le soit disant pacifique voudrais savoir quest-çe ça veux dire

toute créole i comprend le sens de la phrase et donc je vais le traduire pour le pacifique qui comprend rien a la langue créole

nou lé pi out sako( on est plus ton jaquot) le jaquot c'est un mamifere comme le singe rentre chez toi et apprend l'histoire de la réunion

106.Posté par Sama Jésté le 05/11/2010 14:18

Lang kréol = Vernaculaire
Langue Française = Tentaculaire; elle écarte ses grandes pattes pour dominer tous les pays qu'elle peut !!

Connaissez-vous la Francophonie, cet organisme de propagande culturel francais?
Son objet est de s'introduire dans la vie de peuples souvent affamés pour apparaître comme un sauveur avec des livres (l'air de rien). la francophie c'est la soeur jumelle de la néo-colonisation, mais elle est mieux maquillée.

Les Franconards n'admette pas ces initiaves Kréol. Car ils voudraient bien que les Réunionnais reste dans l'assistanat de "Mère patrie" et attendre que ça se passe comme au temps béni des colonies. Cessez donc ce mépris qui voudrait encore handicaper les Réunionnais et qui condamne l'auto-determination auquel chacun a droit !!


105.Posté par Illettrés le 05/11/2010 14:11

Je me suis amusé à compter les fautes d'orthographe, de français, de grammaire et de construction dans ces 100 posts sur le créole :

387 !!!!!!!!!

J'ai du en oublier.

Bien évidemment, je n'ai pas compté les fautes de ceux qui écrivent exclusivement en créole, puisqu'il n'y a ni orthographe, ni grammaire...

Édifiant !

104.Posté par Le Pacifique le 05/11/2010 13:52


- Post 83 - Vous ne répondez pas à toutes les questions : Chômages, délinquences, incivilités, et surpopulation de l'ile.
- Ce n'est pas avec des kwz , bien que vernaculaire, que l'on résoudra tous ces problèmes.
- Post 85 - Nou lé pi out zako ! C'est quoi ça ?? Définition svp.

103.Posté par Pès ti moukat le 05/11/2010 13:29

I vodré mié koz fransé parksé la Rénion lo sistèm kolonial i lès pa nou lo swa !!
Pou avwar in lavnir dan sistèm la, i fodré koz sé-fran !! Léfé bénéfik de la kolonizasion lé la !! La tér la été kolonizé par langletér, léspane èk la Frans, donk lé sir k'i vodré mié koz in d'sé trwa lang la pou ansort aou !! Bon mi lès azot !! mi sa lékol franshèz pou "parle françois" "english", èk "espaniola " !! krkrkrkrkr ! asé in pé don !!

102.Posté par Caton2 le 05/11/2010 11:32

Les ayatollah de la graphie dy créole du genre Gauvin ou Marimoutou n'ont nullement comme but de se contenter de l'enseignement du créole pour ceux qui sont volontaires. Leur but c'est l'enseignement obligatoire en créole de toutes les matières, comme dans les écoles diwan en Bretagne. C'est pourquoi ils s'acharnent à créer de toutes pièces un créole écrit, pour que ce soit possible.
Voici un texte que vous trouverez à l'adresse: http://membres.multimania.fr/leguenne/etudes/diwan/communautarisme.htm qui en dit long sur les conséquences de ce type d'enseignement
"C’est la logique du communautarisme qui se détermine par opposition à d’autres entités et constitue une négation du principe d’égalité de tous les citoyens et notamment de tous les enfants quelles que soient leurs origines au sein de l’école publique laïque.
Pour parfaire l’immersion, l’idéal est d’ailleurs que celle-ci se poursuive dans le cadre familial. Ce qui se pratique parfois et qui est d’ailleurs recherché.
A terme on débouche sur des citoyens qui au sortir de l’école ne maîtrisent pas le français.
Ce qui ne peut que conduire à la nécessité de la production des actes administratifs, des codes juridiques, du travail, des contrats, des arrêts de justice et de tribunaux au moins bilingues, en breton et en français.
On est très proche de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires qui stipule d’ailleurs de telles dispositions.
L’adéquation des exigences de Diwan et de la Charte européenne est d’une telle évidence qu’il est difficile de la contester :
le dénominateur commun à Diwan et à la Charte étant la mise en place de l’Europe des régions au lieu et place des États-Nations souverains.
Mais Diwan avance que le bilinguisme – encore une fois, le bilinguisme est bien disproportionné comme on l’a vu – présente des avantages pour le développement intellectuel des enfants.
Peut-être que oui. Peut-être que non.
Quoi qu’il en soit des vertus du bilinguisme, en aucune façon cet argument ne justifie en rien l’immersion pédagogique monolingue de Diwan. Il vient même en contradiction avec cette pratique…
Il est souvent argué des résultats scolaires particulièrement brillants, voire spectaculaires des élèves de Diwan. S’ils sont exacts, ne sont-ils pas à mettre au compte du milieu social favorisé dont les enfants sont issus ? ou encore des conditions de travail, notamment des effectifs par classe ?
Quant à leurs prétendues aptitudes à maîtriser le français au terme de la scolarité élémentaire, c’est une affirmation contestable, même si le milieu social des familles Diwan permet sans doute de compenser les insuffisances de l’école.
Ainsi dans une réflexion sur le niveau en français des écoles bilingues (français-alsacien) fonctionnant en Alsace, le Comité National d'Action Laïque (CNAL) souligne que :
« … les évaluations conduites sont loin d’aboutir à des démonstrations aussi flagrantes…..Rares sont les élèves arrivés au collège qui poursuivent cette voie. Au plan qualitatif on ne peut pas prétendre qu’en fin de CM2 les élèves soient vraiment bilingues. D’autre part, la plupart de ceux qui réintègrent le cursus classique au moment de l’entrée en 6ème, éprouvent des difficultés s’agissant du niveau de leurs connaissances et de compétences. »
Et le CNAL de prononcer cette appréciation de bon sens :
« Ce constat n’est pas étonnant. Comment peut-on affirmer qu’il est indifférent de supprimer 13 heures d’enseignement en français tout au long de la scolarité en école primaire et obtenir les mêmes résultats ? »
Nous pourrions, quant à nous, nous étonner au sujet des enfants scolarisés à Diwan où cet enseignement du français est réduit à un maximum de 7 heures voire 6 heures hebdomadaires en fin de CM2 comme on l’a vu.

101.Posté par David le 05/11/2010 10:56

bien dit frédo .... mé méfié aou sak ou la post en kréol bana i sa pa lir, i prétan lé tro dir...donc zot i "zappe" APRRRRR

100.Posté par pas rano mais....presque ! le 05/11/2010 10:41

" ma position par rapport au Créole " ?....Moi derrière et lui...devant ! m'a dit un ami , qui je l'avoue est quelque peu ....méfiant de nature !

99.Posté par el català le 05/11/2010 10:33

je n'ai rien à ajouter sur le sujet , je profite juste du N° 99 , qui est celui de mon compatriote Catalan ( autre langue régionale imposée de haute lutte...) le Champion du monde moto GP
en 2010.....l'excellentissime Jorge Lorenzo !
Bràvo , Jorge ! Salùt i ....força al canut !

98.Posté par Polémique Victore le 05/11/2010 09:48

Le créol c'est la langue de l'ile de la réunion...pleine de poésie et d'images....elle est belle cette langue...alors pourquoi vouloir oublier qu'elle est un plus identitaire pour ces "français de l'océan indien"?

C'est sur que ne parler que le créol est handicapant pour tous réunionnais qui désirent s'ouvrir aux autres et voyager pour rencontrer d'autres cultures.....
LE créol doit rester ce qu'il est...une langue maternelle tres belle...mais elle ne peut pas remplacer le potentiel d'intégration que représente l'apprentissage de la langue française pour trouver un travail.....

97.Posté par Pseudos jetables ?! le 05/11/2010 09:23

Il y a tellement d'énormités dites sur ce site qu'il faudrait interdire l'utilisation des pseudos.
Avec leur vraie identité on verra si certains assument leurs paroles.

96.Posté par le congo chez tintin le 05/11/2010 09:11

la détestable racialisation des rapports sociaux doit beaucoup aux nouvelles minorités ethniques qui, depuis novembre 2008, ne cessent d'en appeler à leurs origines et leur couleur pour réclamer une visibilité immédiate qui leur serait prétendument interdite.

------------------------------------------------------------------------

je plussoie, mais pourquoi nov 2008...ce cancer me parait bien plus ancien !


C'est ainsi qu'on retrouve paradoxalement dans notre république antiwaciste des su°ceuses de babo*uches genre anne lauvergeon tenant impunément des propos hallucinants en public, puisque appelant ouvertement à discriminer l'homme blanc...jusque chez lui !!!




C'est sûr, elle y est allée un peu fort dans la provoc. Anne Lauvergeon, patronne d'Areva, a fait une sortie qui a mis le feu aux poudre au cours de Women's Forum qui s'est tenu à Deauville à la mi-octobre : "A compétences égales, eh bien désolée, on choisira la femme ou on choisira la personne venant de... Autre chose que le mâle blanc, pour être clair".


http://www.courriercadres.com/content/anne-lauvergeon-se-paie-les-m%C3%A2les-blancs

95.Posté par Oh bah mwa le 05/11/2010 08:22

la détestable racialisation des rapports sociaux doit beaucoup aux nouvelles minorités ethniques qui, depuis novembre 2008, ne cessent d'en appeler à leurs origines et leur couleur pour réclamer une visibilité immédiate qui leur serait prétendument interdite.
Au nom de l'antiracisme, des Noirs déplorent de ne pas voir suffisamment de Noirs, des Arabes pas assez d'Arabes, des "créoles" pas assez de créoles, etc. Ceci avec l'approbation de la bien-pensance et en dépit de la Constitution française refusant de distinguer entre les races ou les religions.
Les apprentis sorciers du KWZ connaissent-ils ce qu'en amérique les républicains ont appelé "le retour de manivelle"?

94.Posté par yab le 05/11/2010 07:07

même en Autriche y chante en créole;
http://www.paradicso.com/musik.html

93.Posté par Jeff le 05/11/2010 07:06

Que ceux qui parlent créoles, continuent à parler créoles, cela ne me dérange pas. Que des allumés veulent inventer une écriture pourquoi pas, mais ils prennent le gros risque d'appauvrir ces belles langues créoles.

Je ne parle pas créole, je le comprends de mieux en mieux et je me sens réunionnais, il faudrait me payer cher pour que je retourne en métropole, adieu Naoned.

92.Posté par David le 05/11/2010 06:29

le seul truc qui dérange c est que le créole a tellement été rabaissé par le passé , que aujourd hui encore , nous , créole, sommes encore persuadé de son infériorité (bien sur je dit nous, mais les concernés se reconnaitrons).. La langue créole devrais resté comme ils nous l on fait croire un "Français bas de gamme" , un "outil" pour divertir les touristes?

91.Posté par fredo le 05/11/2010 04:07

Mon grin do sèl! Mosieur Dupuis que de simagrés, "Au risque d'en étonner certains, j'ai du mal à entrer dans le débat du pour ou contre le Créole." Mais en écrivant cet "article" vous y etes dans ce debat et en donnnant l'air de ne pas prendre parti, vous prennez parti, et il est clair que vous etes dans le camp du "pour", votre conclusion en est une brillante illustration!! ON ne vous en voudra pas, vous faites votre boulot de "journaliste"!!
Cela dit et pour réagir sur le sujet du débat, vous avez fortement raison sur une chose :"Ça ressemble fort, pour moi, à un combat du passé." effectivement, n'en deplaise aux détracteurs le combat du créole langue ou pas langue a déja été gagné : le créole est une langue, reconnue et enseignée par l'Education Nationale, et il est vain d'en debattre. Pour ce qui est de la graphie, l'ignorance du grand nombre nuit à la clarté et à l'objectivité du débat, l'orthographe du français ne s'est pas faite en un jour, la normalisation se fait par les debats mais surtout par l'usage, et il en sera de meme pour le "kréol rényoné", vous l'aurez compris moi j'ai choisi le kwz, et ne me diabolisez pas ce n'est pas une démarche independentiste (ça aussi a mon sens c'est un combat du passé!!). Kréol sé pa lo mèm zafer ke fransé, fo pa mayé, é pou pa mayé, pou ke dann la tèt domoun y lir fransé na pwin mayaz, y fo lékritir y tonm pa kom fransé! é sad y kompran pa, fé kom ek fransé : ALé aprann! swa tou sèl swa lékol!

90.Posté par Kréolokozér ! le 04/11/2010 23:29

Toston monmon ! Bann frankolonizatér i arèt pa dénigré, rabésé, imilié lo kréol èk son bann tantativ d'émansip ali du patérnalism kolonia vanpirist FRANSé !! Kosa zot i rod? Kèl lintansion zot néna? Zot i tasmanir Amar nout léspri, amar nout libérté de konstrwi anou an tank "MOUN"?

Pérsonèlman mi ékri kréol èk bann KZW pou pa rosanb bann fransé. Mwin la pa anvi d'nni FAD, LIS, INKOLOR konm la FRANS !! Fé pa shié !!

VIV ANOU, VIV LA RéNYON !!

89.Posté par oki le 04/11/2010 23:18

Tanbi, n'empêche, vaut mieux écrire en français du début à la fin. Ça fait plouc quand tu essaies d'écrire en créole et que des mots bien français se glissent dans ta soi-disante phrase en créole. Si vraiment tu sais lire le créole, achète un cd de Danièl Waro et essaies de lire les phrases qu'il a écrit. Lui, il est cohérent dans sa rédaction en créole.
Pour ta culture, saches qu'on ne peut pas être illétré d'une langue qui n'a pas de graphie officielle!!
Et puis "Sharte Komine biling" ne veut pas dire "La charte de la commune bilingue", "de la" est en trop!!

88.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/11/2010 23:01

ainsi donc post 68, si le creole avait moins recours au K W Z, tu n'aurais pas d'objection à ce qu'il soit usité..?

87.Posté par Roche écrite le 04/11/2010 22:17

oté le pacifique quel pays ou sorte ou si ou lé reunionnais ou fé honte a nous

86.Posté par Tanbi le 04/11/2010 21:06

Post 81. David...néna les illétrés du kréol qui gaingn pas (ou y vé pa) lir lo kréol...mais...qui sont de très grands léttrés du fraaançais...n'esssst ce pas???
En kréol lé simple : dé verdki...dé l'intéressan...dé grozabo...j'en passe et des meilleures...

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter