Social

MDPH : Licencié, Raphaël Bianco s'explique

Le directeur de la Maison Départementale des personnes handicapées (MDPH), Raphaël Bianco a été licencié. Ce dernier le prend comme une injustice et regrette notamment les propos erronés que les représentants du Département tiennent à la presse sur cette affaire.


"Pour l'instant j'avoue que je suis plus dans les turbulances d'un départ que la réflexion d'un devenir", avoue Raphaël Bianco. Le directeur de la MDPH a été licencié cette semaine et regrette de n'avoir pas pû achever les travaux en cours.
Dans le milieu médico-social, on évoque une relation qui devenait de plus en plus tendue entre Raphaël Bianco et la présidente du Conseil Général, Nassimah Dindar.
Quoi qu'il en soit, le directeur licencié évoque le fait que la MDPH soit devenue "l'objet d'enjeux politiques qui dépassent complètement le débat des personnes en situation de handicap et concerne uniquement des rapports qui n'ont plus rien à voir avec l'intérêt des usagers comme le conseil général essaierait de le signifier", explique Raphaël Bianco.
"Jusqu'à présent la MDPH a entièrement financé son fonctionnement donc c'est un peu facile de dire qu'il existe des problèmes de gestion. On a fonctionné pendant deux ans sans crédits de la collectivité", ajoute Raphael Bianco souhaitant répondre aux attaques notamment du directeur général des services du conseil général qui dans le JIR cette semaine avait signalé "une absence manifeste de rigueur dans la gestion de la MDPH".
Les agents de la MDPH ont écrit une lettre de soutien à Raphael Bianco, adressée à Nassimah Dindar : "Nous exprimons toute notre solidarité à Raphaël Bianco dans toutes les décisions qu'il a prises (...) Il apparaît profondément injuste et contraire à la réalité, de remettre en question l'implication totale de M.Bianco au service de la cause des personnes en situation de handicap".
Mercredi 29 Octobre 2008 - 10:38
Melanie Roddier
Lu 3457 fois




1.Posté par Bill Vesée le 29/10/2008 12:07
Bianco a raison, les handicapés sont des "faire-valoir" pour les politiques, mais quand il s'agit d'agir ils sont aux abonnés absents le plus souvent.

2.Posté par terive le 29/10/2008 12:16
Ce n'est pas la première fois que le département tente de mentir ( ADI, SDIS, MDPH ....)
Un president de collectivité qui change 5 fois de dir cab en 4 ans. Trouver l'erreur. Un seul mot me vient à l'esprit : INSTABILITE. Cela pourrait illustrer et qualifier le pouvoir en place depuis 4 ans au CG.

3.Posté par groker le 29/10/2008 14:05
C'est affolant ! Depuis l'élection de Nassimah Dindar comme présidente du CG, on ne compte plus les directeurs et chefs de service virés ou contraints de partir, tant au sein même du Conseil Général que dans les organismes en dépendant, comme le SDIS, l'ADI ou travaillant en direct avec le Département... et sans parler des élus et amis, proches (très proches...) un jour, écartés le lendemain...
Tout mettre sur le dos de Madame Dindar ? oui,sans doute. Mais on ne m'enlèvera pas l'idée qu'on a les élus qu'on mérite, et je ne parle pas des électeurs (qui font ce qu'ils peuvent, les pauvres) Je veux parler des hauts cadres du Département qui, depuis une vingtaine d'années, n'ont jamais su gérer les présidents, les laissant faire tout et n'importe quoi ("le(a) Président(e) a dit... a décidé..., il n'y a qu'à obéir !) Et le devoir de conseil, inscrit dans les statuts ? un directeur général des services, et même un directeur, n'est pas que la voix de son maître ; il touche traitement, primes, avantages divers en raison des responsabilités qu'il est censé exercer. Alors, les hauts cadrs du Département ? incompétents ? paresseux ? égoïstes ?copains ? flagorneurs ? vu de la base, c'est un peu de tout ça, à doses variables suivant les époques... il est permis de s'interroger, et de ne pas tout imputer à Madame la Présidente...

4.Posté par Kikose le 29/10/2008 14:43
La politique pervertit tout ce quelle touche. Nos deux Présidents, Paul VERGES et Nassimah DINDAR, font parti des gens qui utiliseraient le politique dans le sens le moins noble qu'il soit. Nos présidents des deux conseils pourraient pratiquer la politique du donnant donnant. Je m'explique : tu pourrais avoir du mal à obtenir des aides d'une de ces collectivités si tu n'est pas en odeur de sainteté auprès d'eux. Malheureusement ils ne sont pas les seuls dans notre département. Bon nombre de maires pratiquent la même politique.

Afin de reprendre la main sur une structure qui peut politiquement rapporter gros, ( le handicap est un thème porteur) la Présidente du CG n'hésite pas à faire virer le Directeur. C'est plus facile de rejeter la faute sur les autres et paraître ainsi pour la bonne Présidente du CG. Vous allez voir que viendra à la place quelqu'un de plus docile et malléable qui permettra à la Nassimah de détourner le travail de cet institution pour sa gloriole politique.

Il faudrait que l'ensemble des éléments de ce dossier arrive à nous pour que nous comprenions comment on peut pourrir une situation. Il suffit de peu pour mettre une association un genoux à terre et virer par la même son directeur sous prétexte d'incompétence. Pierrot, je compte sur toi et tes informateurs pour nous éclairer. Le peu que j'ai connu Raphaël en formation ne me donne pas une image négative de lui. Aussi j'ai un doute sur le bien fondé de ce licenciement.

5.Posté par FABRICE le 29/10/2008 15:31

La majorité départementale pourra recruter ses pétroleuses incompétentes à la MDPH; elle mettra un directeur fantoche... Pauvres handicapés à la merci de tels gribouilles... Le Préfet, qui représente l'Etat, doit agir. L'Etat finance cet outil; il doit avoir son mot à dire... En général les gens qui ont une éthique ne s'entendent pas avec Mme Mangrolia...

6.Posté par DJANGO le 29/10/2008 16:37

Combien a couté la page de PUB que le conseil général a mis ce jour dans les journaux pour 'rétablir sa vérité' sur la MDPH et aux frais de qui? aux frais des con-tribuables...bien sur. Vivement que les départements soient supprimés ....

7.Posté par OUBLIES le 29/10/2008 21:08

Comme disait notre chère internaute, même les proches de ces proches ont été remerciés gracieusement, à un point qu'ils occupent les couloirs. Pas même un bureau a leur disposition, ont-ils mérité cela? Comment peut-on faire de telles choses? Dur, dur la campagne, les audiences et les petits services!
Et comme vous le disiez tout le monde trouve normal, pas même le DGA du personnel n'ose intervenir.
De toute ma carrière professionnelle je n'ai vu de tels agissements.
Vivement 2011.

8.Posté par pétrus le 29/10/2008 22:17
–MDPH 974-

Il est clair qu’actuellement l’outil de travail et le service public apporté aux personnes en situation de handicap ainsi qu’à leurs familles est mis à mal voir en péril.
Plusieurs raisons sont à l’origine de ce constat : la baisse des effectifs, l’augmentation de l’activité, le non remplacement des effectifs pour causes diverses (non reconduction des contrats, déménagement, fin de carrière), l’absence de gouvernance concertée.
La Direction a été dans l’incapacité d’agir sur la gestion des ressources humaines et pour cause la délégation de signature lui a été retirée alors même qu’elle avait l’entière confiance de l’ensemble de membres de la COMEX (Commission Exécutive de la MDPH). Les contrats préparés et proposés revenaient systématiquement non signés. Certains postes non pas été pourvu pendant plus d’un an (infirmier, assistante sociale). Dans ces conditions difficiles, il apparaît compliquer de répondre à la surcharge de travail et particulièrement a un traitement rapide des dossiers. Les agents non remplacés, les départs volontaires, la surcharge de travail on eu pour effet direct : démobilisation et découragement.
Au mois de juin 08 la COMEX alerte sur le respect des textes fondateurs et les décisions prises par la Commission Exécutive, sur l’application de la convention constitutive ainsi que sur le droit du directeur à pouvoir diriger et appliquer les décisions prises par l’ensemble des membres du GIP.
La COMEX n’en pouvant plus de constater l’absence de prise en compte de ces demandes et décisions a sollicité une audience (juillet 2008) auprès de la Présidente du Conseil Général qui préside le Groupement d’Intérêt Public (GIP) afin d’obtenir des informations et réponses sur les interrogations légitimes des membres de la COMEX. La Commission est toujours dans l’attente du moindre rendez-vous et certains membres en particulier les associations n’ont pas vraiment apprécié.
La qualité du service rendu par les agents de la MDPH de la Réunion est aujourd’hui reconnue par l’ensemble des associations de personnes handicapées, elle est également appréciée par l’ensemble des partenaires.
Il est regrettable d’apprendre le licenciement de l’un entre eux, le directeur de la MDPH qui n’a cessé ces derniers mois d’alerter, de prévenir, d’organiser, de sensibiliser, de gérer et qui ici fait l’objet d’une cabale qui n’a rien avoir avec quelques problèmes de gestion ou autre management.
Toujours est-il qu’une fois de plus se sont les personnes en situation de handicap et leurs familles qui font les frais d’humeurs imbéciles et irresponsables d’un tout mais tout petit nombre de personne.
A ceux là il est grand temps de leur dire : « Qu’il faut savoir faire pour ne pas nuire »
Pétrus.

9.Posté par 10jou20100 le 29/10/2008 22:18
A qui le tour ?
Qui aura l’outrecuidance de se mettre sur le chemin de la Sultane de la Source. (Je vous laisse trouver la contrepèterie que M. Dupuy aurait censurée)

Le calice en plein, na acé Nassima stop à supercherie.
D’autant plus que le sort réservé à M. Bianco doit être vraiment injuste car aucun blogueur n’a (encore) applaudi son licenciement du fait de son appartenance à une ethnie chassée. Je tiens donc à féliciter TTBZR (TirToutBanZoreylaRenyon) pour leur diligence. Mais laà n’est point mon propos.
C’est Dindar qu’il s’agit, elle est entrain de vider les personnes compétences qui se trouvent dans les satellites du département (SDIS, ADI, MDPH,..) uniquement pour deux motifs, soit elles n’ont pas voulu embaucher des pantins dont la seule compétence est l’accointance avec la présidente, soit c’est du règlement de compte politique. M. Bianco de la MDPH fait parti du premier lot : il n’a pas voulu embaucher la petite cousine de ND qui avait un CAP Petite-Enfance à un poste d’infirmière. Pour Mme Faubourg de l’ADI c’est le cas deux : Fidgi pour se venger de l’annulation des élections cantonales sur ST Denis 4 à réclamé sa tête, dindar l’a lui a servi sur un plateau.

Kom dirait Paul de Saint-Paul : Toussala un jour y paye sa. Tandra viendra plus oula monté, plus oula volé, kan ou va redessende le met ou nora point le temp comté.

PS : Jacques Teiller avait mis ses mains dans les euros du département liés aux handicapés elles étaient ressorties toutes sales. Dommage que ces agneaux ou veaux de repreneurs et/ou de concurrents les aient liées (les mains)……

Longue vie à vous M. Dupuy que les avaient détaké. (les mains)


10.Posté par daniel lapierre le 30/10/2008 14:46
Bonjour,

Cela me conforte, dans mon analyse du social à LA REUNION, ces boites quelles qu'elles soient sont des leviers de la politique locale, c'est la concentration de bras cassés, que les directeurs sont contraints d'embaucher l'oeil de Moscou dans la place. En clair, avec de l'argent public par l'intermédiaire des associations, il est engendré de la discrimination, de l'abrutissement collectif de la lobotimisation de masse. Et ils essaient de nous faire admettre qu'ils s'occupent des handicapés. ceux-ci ne sont qu'un manne financière pour permettre aux incompétents notoires asservies de la politique de vivre aux dépens des handicapés. Et dès sue quelqu'un revendique son savoir faire. Comme on dit vulgairement, on lui monte un gob.

Bon courage Monsieur le Directeur....

Daniel

11.Posté par Kikose le 30/10/2008 18:23
Merci petrus pour tes explications, merci 10jou20100. Cela pourrait bien nous indiquer le travail de sape fait par la Présidence du Conseil Général. Il est temps que cette présidente parte, elle fait trop de mal à l'ensemble des réunionnais pour satisfaire son EGO démesuré.
Madame DINDAR, vous êtes un danger pour notre pays, votre pays. Allez retourner laver vos petites culottes, vous le faites très bien à ce qu'il parait d'un de vos reportage. Et puis cela nuira moins à vos concitoyens.



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales