Politique

M. Robert Mucy s'interroge sur le caractère "désintéressé" des 2000 contrats aidés

Margaret Robert Mucy offre sa lecture des 2000 contrats aidés en faveur des jeunes débloqués "à la veille des élections". Elle s'interroge : est-ce une "réalité désintéressée ou une manipulation politique ?" Voici l'intégralité de son intervention :


M. Robert Mucy s'interroge sur le caractère "désintéressé" des 2000 contrats aidés
"Il y a peu de temps encore, les politiques ou les institutions étatiques insistaient sur la rareté des emplois notamment à la Réunion Les émeutes qui ont ébranlé ça et là ces mêmes institutions ont, comme par miracle, fait « germer » des contrats de travail intitulés le CAE Trajectoire (contrat d’accompagnement dans l’emploi) et le CAE Dom « zéro charge ».  

Les contestations et les échauffourées de ces dernières semaines, provoquant au passage, la destruction de plusieurs Très Très Petites Entreprises (TTPE) dans le paysage économique de l’Ile déjà très touché par la crise économique, ont-elles eu raison de leur ténacité et de leur intensité ?

Cependant et malgré l’intérêt majeur d’insertion pour ces 2000 jeunes sans diplômes et non qualifiés, ces derniers posent en filigrane un certain nombre de problèmes qui devront être réglés rapidement. En lisant les appréciations plurielles des commentaires sur différents sites internet médiatiques locaux, les avis divergent mettant ainsi l’accent sur un sentiment mitigé de l’arrivée de ces contrats aidés à la veille des élections. En effet, selon les données de la DIECCTE, sur les 12 800 contrats aidés alloués à la Réunion cette année, seuls 20 % ont été consommés.

Il est fort étonnant de constater qu’aucune communication institutionnelle incitative n’a fait l’objet d’une campagne spécifique pour informer de l’existence de ces contrats disponibles. Tout porte à croire qu’aujourd’hui, à la Réunion, il faut « casser et briser » pour être entendu ou pour que l’on daigne s’intéresser quelque peu aux problèmes de fond des réunionnais. Les demandes pacifistes et paisibles n’ont plus aucun écho auprès de l’Etat et des institutions territoriales ou locales. Contraignant ainsi la population à utiliser la force et la violence au travers d’une révolution pour être enfin écoutés.

Par ailleurs, ces contrats aidés suscitent un certain nombre de questions. Quelle est la durée de ces contrats ? 1 an, 6 mois ? Quelles sont les perspectives d’embauche à l’issue de ces contrats précaires afin d’éviter toute frustration et désenchantement du dispositif ? L’insertion durable post-contrat aidé constitue un axe majeur de mes interrogations de fond. L’Etat répond-t-il à une urgence sociale en pansant les blessures par la mise à disposition des contrats aidés précaires ou l’Etat souhaite-t-il résorber définitivement le problème endémique du chômage à la Réunion ? Tel est l’enjeu !

D’autre part, ces contrats seront-ils assortis de formation diplômante ou qualifiante afin d’améliorer voire de développer l’employabilité de ces jeunes ? Cette phase de formation serait-elle obligatoire et contractuelle lors de la signature de ces contrats ? Quelles sont seront les mesures mises en œuvre pour contrôler la réalisation effective de ces actions de formation ?

Y aura-t-il un suivi opérationnel individuel au sein de chaque entité publique ou privée du parcours professionnalisant de ces jeunes (leurs missions, leurs tâches et comment mesurer leur performance et leur efficacité professionnelle, leur évolution, leur projet professionnel …) ? Ces jeunes auront-ils un tuteur à l’intérieur de chaque entreprise dans la perspective de développer l’apprentissage par un tutorat individuel ou collectif ?

Ce que je propose en qualité de candidate à la Députation et en qualité de spécialiste en Ressources Humaines et Formation, il est salutaire de réaliser une intégration progressive par une phase de socialisation professionnelle en amont, et ce, afin de faciliter l’Insertion Equitable et Réelle de ces jeunes par l’acquisition des fondamentaux du savoir-vivre en entreprise. Nul doute que ces contrats aidés doivent constituer un tremplin vers l’emploi pérenne et durable. Des dispositifs d’accompagnement fiables existent et les experts en matière de gestion des ressources humaines maîtrisent parfaitement ce processus d’insertion Equitable et Réelle. En ma qualité de docteur en Gestion des Ressources Humaines, je suis prête, en l’espèce à indiquer la marche.
Les jeunes peuvent et doivent rapidement devenir les acteurs essentiels de leur insertion et de leurs parcours, il faut tout simplement leur donner les moyens et de croire en leurs potentiels et imaginations. Ils sont naturellement dotés de talents, de dons et de savoirs-faire cachés. Il importe donc de leur donner des responsabilités et de l’autonomie par la définition précise de leurs fonctions.  La valorisation du potentiel des jeunes réunionnais passe par une volonté marquée de respecter l’individu dans sa trajectoire personnelle et dans son construit sociologique et psychologique. Le jeune réunionnais n’est pas un sujet-objet sur lequel on agit pour répondre à un objectif politique à la veille des élections.

Dès lors, il est étonnant de constater que cette « manne » des contrats tombent du ciel ou plutôt tombent de la Préfecture à la veille des élections présidentielles et législatives. Quelles sont les collectivités territoriales, locales ou associatives qui sont les heureuses bénéficiaires ? Les contrats aidés découlent-ils d’une politique d’emploi constructif qui place le jeune réunionnais au cœur du développement socio-économique et sociétal comme un acteur essentiel de l’avenir de son île ? Ou constituent-ils un dispositif clientéliste à des fins électorales ? Manipulation électorale ou vecteur d’insertion durable pour un développement endogène de la Réunion ? Ce que je propose en qualité de candidate aux législatives, c’est que tout contrat aidé ne devrait pas être mis à disposition des collectivités locales ou territoriales 6 mois avant toute élection notamment lorsque les candidats appartiennent à ces appareils politiques. Redoutons ensemble d’autres soulèvements populaires."

 
Margaret ROBERT MUCY
Docteur en Gestion des Ressources Humaines & Formation
Candidate aux élections législatives 1ère circonscription Saint-Denis
Dimanche 11 Mars 2012 - 08:16
.
Lu 1930 fois




1.Posté par noe 2012 le 11/03/2012 08:17
Madame , vous , vous avez la chance d'avoir un boulot bien rémunéré ...mais pensez un peu aux autres !!!!
Beaucoup n'ont pas eu des parents comme les vôtres qui vous ont poussée dans les études et aujourd'hui vous êtes devenue une "gratte-papier" avec un bon salaire ...
De nombreuses familles sont dans le besoin et elles attendent ce petit boulot pour améliorer leurs marmites au lieu d'écouter les élucubrations des Ratenon et compagnies qui ont la panse bien pleine (vu leur ventre gonflante) ...
Il en faudra plus de contrats pour ces malheureux ...
Sachez partager au lieu de ricaner et rester tj négative !!!

« Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres. » [Confucius]

2.Posté par Anonyme le 11/03/2012 06:02
AMEN.

ENFIN QUELQU UN que l on sent profondément investi par ce qu elle pense.

Vos détracteurs ont la bouche et les mains sales ( le cœur aussi). Ne lâchez rien !

3.Posté par Annais le 11/03/2012 09:25
Madame Mucy, de.couvre ce qu'est un contrat aidé... L'Accompagnement, la formation, l'insertion.... Vous pensez que vous avez inventez "l'eau chaude" , pas besoin non plus de préciser vos titres...pour se faire élire, quel égo demesuré! Vous ne serez pas de la même promo que Nadia Ramassamy...
Un grater de cul , candidat à rien...

4.Posté par Papaye le 11/03/2012 09:27
La donne la Réunion un peu de contrat, contente a zot un peu souplé !! Arrete fait l'intéressant de savoir si c'est pour ci ou pour ça ! Madame pou éne docteur en gestion des ressources humaines mi trouve pas ou trés fute fute disons... et ou meme si ou ponde à nous cet article, ou fait ça de maniére totalement désintéressée ou bien c'est dans le but d'occuper le devant de la scéne en ramenant à nous out science pou récolte des voies.... pou gagne encore plus l'argent avec un mandat de députée !! Alors fait pas semblant d'intéresse à ou à la vie de vos compatriotes, ça y marche pas ça ! Bande de rapaces...

5.Posté par JOSEPH le 11/03/2012 09:27
Monsieur " Noë ", pourquoi qualifier Madame Robert Mucy de "GRATTE-PAPIER" :? Sa profession est aussi honorable , que N'IMPORTE QUELLE AUTRE PROFESSION ( "manuelle" ou "intellectuelle")! Je ne connais pas madame Robert Mucy (ni ses idées politiques )mais beaucoup de remarques qu'elle fait sont exactes :il n'est point nécessaires d'écouter monsieur Ratenon pour être du même avis que celui-ci (je ne partage nullement, d'ailleurs, ses idées et ses orientations politiques ! )!!!

6.Posté par TEGO le 11/03/2012 09:49
Madame Margaret Robert Mucy s'interroge : est-ce une "réalité désintéressée ou une manipulation politique ? Je respecte votre droit mais mérite aussi une profonde réflexion , j'attends la suite de vos déclarations !

7.Posté par KOZEMAN974 le 11/03/2012 10:32
Madame Robert...

Nous avons un tat d'experts à la Réunion. On voit tout les jours leurs "Réussites" :
Le pont de la rivière St Louis, la route du littoral, Le pôle océan, la fermeture de l'ARCA et de l'APR...

Pourquoi ne pas mettre vos "hautes compétences" gratuitement au service des entreprises qui vont donner une chance à ces 2000 jeunes?

Pourquoi ne pas dénoncer la baisse du nombre des contrat aidé à la Réunion. (en 2011, la réunion avait obtenue près de 25000 contrats aidés)

Pourquoi ne dénoncez vous pas les conditions d'accueils des demandeurs d'emploi au Pole Emploi ou dans les Missions Locales. (selon mes sources certains conseillers accompagnes plus de 300 jeunes par an alors qu'il est préconisé 60 )

Dois je comprendre que vous critiquez les acteurs de la société civil qui essaient de trouver des solutions? Que proposez vous de mieux à part votre candidature pour la députation?

J'attends de nos élus et des candidats un peu plus de sérieux et d'honnêté intellectuelle.

Mi pense que out' kozeman l'es inutil. Bonne chance pou out élection!!!

PS : En tout cas mi connai pou qui mi va pa coul' mon bultin ;)

8.Posté par TSE le 11/03/2012 10:50
Rien de ce que dit cette personne n'a d'importance. La seule chose d'intéressant c'est sa candidature aux législatives dans la 1ere circonscription car tout ce qui pourra enlever des voix à l'Ericka est bienvenu . Tout sauf Ericka : TSE. Avec elle c'est la vévé et le naufrage .

9.Posté par brid le 11/03/2012 13:33
Votre questionnement sur l'octroi de ces postes à telle ou telle collectivité est intéressant.
Cela dit le vrai débat doit et devra être à l'avenir porté sur ces jeunes qui n'ont de qualifications ni d'expériences...Sans parler de ceux qui en ont...
Pourquoi en arrive t-on la ??
L'emploi à la Réunion doit être débattu de manière sérieuse sans langue de bois.

10.Posté par nico le 11/03/2012 14:49
L'ensemble des commentaires ne font que confirmer ce que pense Mme Murcy et qui reflète aussi mon expérience professionnelle.
J'ai réalisé récemment que pour gagner sa vie à la Réunion il ne faut pas dévelloper l'économie mais exploiter la misère des autres.
Il y a sans doute des gens qui sont ambitieux et veulent s'en sortir, mais la masse de ceux qui attendent et se complaisent d'un petit café comme d'un droit social ne reflètent pas la valeur que j'ai de la grandeur des hommes.
Je crains qu'elle ne fasse beaucoup d'adeptes à la Réunion car c'est une population sacrifiée en attendant le grand chambardement.
Quel domage et quelle gâchi ! Que dire d'autre.

11.Posté par Boudou le 11/03/2012 22:34
C'est toujours pareil, cette dame n'a pas elle besoin de contat aidé pour vivre !
Elle encaisse un bon salaire mensuel, et se permet de donner son avis avec critiques désobligeantes !
Qu'elle se la,ferme et continue à profiter des biens de la vie !
Mais qu'elle se la ferme !
C'est ainsi que Didier Robert fait !!! Il prend les pouvoirs, ferme sa gueule, fait croire qu'il travaille alors qu'il passe son temps à voyager, et donc profites de nos biens et pognons ! Idem pour son équipe de bras cassé d'opportunistes qu'ils sont !
Donc tu la ferme Madame !
À bon entendeur ...

12.Posté par shalimar le 12/03/2012 15:28
Mais elle fait la même chose en distribuant des colis alimentaires......

13.Posté par avocat le 18/03/2012 23:03
Votre article est très intéressant et malheureusement criant de vérité. Bien à vous.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales