Société

Lycée : Un concours organisé sur le thème "Esclavage et abolition à la Réunion"

Dans le cadre de la commémoration de l'abolition de l'esclavage le 20 décembre, la préfecture de la Réunion et le Conseil régional ont décidé d'organiser un concours à destination des lycéens de classes de seconde sur ce thème. Voici le communiqué de la préfecture.


Lycée : Un concours organisé sur le thème "Esclavage et abolition à la Réunion"
Dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage le 20 décembre prochain, le recteur de l’académie de La Réunion en lien avec le préfet et le président du Conseil Régional, organise un concours pour les lycéens de classes de seconde sur le thème « Esclavage et abolition à La Réunion- 20 décembre 1848 ».

Le premier prix de ce concours permettra aux lauréats d’effectuer un voyage en 2012 sur le site des « jardins de la mémoire » de l’île de Mozambique, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Dimanche 11 Septembre 2011 - 10:30
.
Lu 1021 fois




1.Posté par Thierry le 11/09/2011 19:42
D'accord il y a eu l'esclavage et à la Réunion. Il ne faut pas oublier ces crimes. Il y a eu aussi de grandes guerres partout dan sle monde et des crimes imondes et des génocides inqualifiables. Il ne faut pas oublier et honorer ceux qui en ont été les victimes et ont payé de leur vie. Il faut aussi honorer ceux qui se sont soulevés contre et permis qu'un jour cela a pu prendre fin.

N'y a-t-il pas suffisamment de misère, de choses GRISANT la vie que encore mettre une gomme et de demander à nos enfants d'aller remuer le passer, d'aller se concentrer sur l'esclavage. On devrait leur demander de travailler sur des thèmes qui projette vers l'avenir, sur des thèmes de réflexion vers la réussite, vers leur réussite. On devrait demander à nos enfants de ne plus regarder derrière eux (certes, de ne pas oublier, de ne surtout pas oublier) mais de leur leur demander d'avoir leur regard fixé devant, projetant du positif.

Une telle demande, c'est tenir nos enfants éloigner du monde réel qui ne cesse d'évoluer. Croyez-vous qu'un chef d'entreprise a besoin d'un salarié qui connaisse par coeur l'histoire de l'esclavage. Croyez-vous qu'un laboratoire scientifique, un centre de recherche ait besoinde cela.

On devrait leur apprendre à appronfondir les mathématiques, les sciences et le FRANCAIS. On devrait leur faire comprendre l'utilité de cela. On devrait d'abord passer du temps avec les enfants dès leur plus jeunes âge à leur expliquer de la nécessité de bien travailler à l'école. Quand on explique à un enfant, l'enfant sait réagir bien. D'ailleurs de nombreux films ironisent le métier des enseignants (par exemple, celui de l'instit à moto qui fait des remplacements de village en village, vous connaissez ?. Quand il arrive (à la zorro), il réussit toujours à remprendre en main la situation et on voit les profs le regarder de travers).

Apprenons à nos enfants LA REUSSITE. La société avance et ne regarde pas dans son RETROVISEUR. C'est une manoeuvre que de demander à nos enfants réunionnais de regarder derrière alors que les autres enfants du monde entier ne fixeront que devant eux autrement dit vers ce qui les mènera vers un travail, vers l'esprit d'entreprendre. Il n'y a pas que le travail, il n'y a pas que l'argent. Mais celui qui viendra me contredire, il a déjà un travail. Il a déjà une paye en fin de mois.

Nos ancêtres se sont battus contre l'esclavage pour que leurs petits enfants et leurs descendants ne connaissent plus ces fléaux. Nos ancêtres se sont battus contre les grands dictateurs et criminels de guerres qui ont voulu nous réduire à l'oppression. Ne serait-ce pas baffouer leur mémoire que de continuer à se lamenter sur cela. ILS NOUS ONT LIBERéS. NOUS SOMMES LIBRES.... Arrêtons, nous n'avons plus de chaines à nos pieds .... Nous sommes libres, c'est fini...

Aller dans ce sens, le profs en cours donne la tâche aux enfants. Ce sont eux (nos enfants) qui travailleront. N'est ce pas au prof d'enseigner à nos enfants. Je ne blâme pas le prof. Je blâme le Préfet (avec tout le respect que je lui doit) qui prend une telle décision médiatique. Nos ENFANTS ont besoin d'un REGARD NOUVEAU SUR LE MONDE.

Demander à un enfants d'une famille modeste ou pauvre, qui vit déjà dans la misère chez lui, est-ce honorable, est-ce respectable que de lui demander d'aller encore dans de la misère encore plus grande qu'a été l'esclavage. On va lui demander d'aller faire des recherches (c'est enfoncer son nez dedans pour mieux trouver) sur ces grands temps de profondes misères. Je ne suis pas d'accord. Moi, je veux que le Préfet fasse de la propagande pour redynamiser l'état d'esprit de nos enfants, pour qu'ils tournent leur regard non plus vers l'échec ou la délinquance mais vers ce qui va les aider à mieux s'intégrer socialement et dans le monde du travail.

Nous tous réunionnais, nous garderons en mémoire, c'est inscrit en nous, que nous sommes des fils et des filles d'esclaves. Mais nous devons surtout ne jamais oublier que nous sommes des fils et des filles d'esclaves qui se sont soulevés contre leur maître pour que nous ne puissions jamais plus connaître cela. Nous célèbrerons avec FASTE, si ce n'est au travers d'un grand Kabar ou seulement dans nos coeurs ces événements. Mais au nom de nos ancêtres et du respect que nous leur devons, nous nous devons de rester droits, de rester debout, et de fixer notre LIBERTE, notre REUSSITE..., et enfin apprécier le bonheur qui nous est donné de vivre dans un pays libre. Certes, il y a des contraintes financières (riches, pauvres, etc) mais nous sommes libres. Même Hilteler a échoué dans sa tentative de nous emprisonner... Vive la France, vive la LIBERTE... Regardons l'avenir, tout simplement car tout le monde regarde devant y compris et surtout celui (et ses enfants) qui nous demande de regarder derrière....... A Méditer....

MORALITE : Pendant que dix (le peuple) regarderont derrière, un plus malin foncera droit devant. QUI ARRIVERA LE PREMIER ????? Et on viendra ensuite se plaindre lors de situation "SHLMR" ou "goyave de France" après...

2.Posté par dr cali méraut le 11/09/2011 19:48
Séquence repentance offerte par l'office de la ré éducation et le ministère de la culpabilisation.

3.Posté par ndldlp le 11/09/2011 20:23
je suggère aux participants, de tous écrire en créole, peu importe la version du dit créole écrit...

4.Posté par PSH Lepret le 11/09/2011 20:23
voila une bonne idée, on n'en a jamais parlé, de l'esclavage
et puis un bon voyage d'étude, ça forme, ceux qui y auront participé seront bien armés pour affronter ce monde cruel

5.Posté par Thierry le 11/09/2011 21:46
Je vais monopoliser l'article mais la photo est trop parlante.

Déjà remise à son époque, on voit le blanc -le maître- devant ses (les) esclaves.

Mise dans le contexte actuel, on y voit le Préfet demander aux "réunionné péi" ce qu'il nous demande là ou plutôt ce qu'il nous imposerait. L'esclavage est-il fini ou pas ? C'est FINI, monsieur le Préfet....

On pourrait y comprendre dans son message .... "Vous êtes des fils d'esclaves, alors retournez-y". Je dis "NON". Je veux que mes enfants à l'école apprennent les Maths, le français ... et qu'à l'enfant qui a du mal en cours, que l'on prenne beaucoup de temps pour lui expliquer. Cela, c'est possible.


6.Posté par Hamza le 12/09/2011 00:43
À ne surtout pas oublier les erreurs passées... pour que cela nous serve de leçons à nous et aux futures générations...!!! Trop de zones d'ombres sont encore à éclaircir....!!!
Cela fait parti de notre richesse aussi, de grands hommes (et femmes) ont vécu pendant ces époques....!!! Ne les oublions pas aux profits des mafieux de notre époque qui veulent que nous oublions notre passé afin de mieux nous exploiter...

"Oté Réunionnais, tire malloye dans z'yeux..."

Nous l'est pas +, mais nous l'est pas moin...!!!

7.Posté par BenêtDeService le 12/09/2011 06:23 (depuis mobile)
A la rentré en 2nde au lycée Victor Schoelcher, à la question de qui était ce Monsieur, à tout les entrants Il y avait 2 personnes qui le savait !!!
Je suis d'accord avec les propos au dessus, privilégions français et mathématique mais n'oublions pas d'ou nous venons, l'un n'empêche pas l'autre !
Et nous pourrons mesurer l'ensemble et ensemble le chemin parcouru, il ne s'agit pas de repentance, il s'agit d'identité…
Devant des jeunes en perte de repère

8.Posté par mwa la pa di le 12/09/2011 07:16
Monsieur Le Recteur, l'esclavage moderne est aussi la façon de gérer les administrations et comment on vole au peuple la démocratrie. Bon nombre d'élus pratiquent ce type d'esclavage moderne. Alors de quelle obolition est il question ?

9.Posté par Ded le 12/09/2011 08:16
Rien de nouveau sous le soleil!
Un concours de plus qui ne mobilisera que ceux qui y participeront.
Au lieu de nier notre histoire , enseignons là enfin , vraiment et scientifiquement (et pas à coup de légendes et contes plus ou moins déformés) à l'école primaire et au collège ( et que les profs arrêtent de dire que ça vient se rajouter au programme déjà très lourd...qu'il y a le brevet ...tout le monde sait aujourd'hui que c'est un "diplôme" complètement bidon...regardez les épreuves proposées -enfin celles qui restent, ajoutez-y les notes de l'année et hop!)
Et lorsque cette histoire sera connue comme toute histoire qui fait qu'un pays est ce qu'il est aujourd'hui, avec ces pesanteurs et ses grandeurs, arrêtons de nous complaire dans un passéisme louche , revanchard pour les uns , méprisant pour les autres ( "n'oublie pas d'où tu viens ô misérable peuple") alors on pourra passer à autre chose et regarder vers l'avenir , ce qui compte vraiment: qu'allons nous faire de notre île , de notre jeunesse aujourd'hui sans projet.

C'est cela qui importe et non pas un énième "machin" pour occuper la galerie...Tout cela n'est que de la com...qui caresse certains élus dans le sens du poil et qui du coup, oublient bien vite que c'est ce même recteur qui vient ,en bon petit soldat de la sarkozie , de fermer des classes et de "renforcer" les effectifs là où les difficultés sont les plus criantes!

10.Posté par fiuman le 12/09/2011 08:26
Ils nous obligent à regarder dans le rétro pour ne pas que nous nous occupions du présent!

11.Posté par Thierry le 12/09/2011 08:58
A Post 7.

J'ai écrit beaucoup, donc je n'allais pas citer toutes les matières scolaires. J'insisterai aussi sur les sport à l'école car c'est l'occasion de se dépasser (pour ceux qui le veulent).

Nos jeunes ne sont pas en perte de repère. C'est la société actuelle qui a supprimé les repères. Avant, la famille était le centre de tout (de l'arrière grand père au grand frère ou à la voisine). Les enseignants n'ont plus leur autorité (je ne parle pas de ces fous qui battaient nos enfants dans les années 70, etc.). Le gendarme dans la rue n'a plus son autorité. Le père n'a plus son autorité parce qu'il est au chômage...

Justement, parce qu'il n'y a plus ces repères, on doit accorder plus de temps aux jeunes qui seront plus enclin à s'exclure de la société. Parce que sinon, tôt ou tard, il faudra leur accorder plus de temps (prison, tribunal, assistance sociale, etc...). Vous voyez... Tout n'est pas tout gris, mais tout n'est pas rose non plus.

Relisez mes propos. Je ne parle pas de repentance, ni d'oublier notre identité. D'ailleurs, nous n'avons pas qu'UNE SEULE IDENTITé. Nous sommes METISSéS. Nous sommes autant "fils d'esclaves" que "fils d'esclavagistes". Nous avons donc PLUSIEURS IDENTITéS. Et cela, c'est inscrit en nous. C'est notre histoire.... pourquoi la connait-on ??? Parce que nos parents, nos grands parents nous l'ont inculqué dès notre naissance et on a grandi avec... Mais on est LIBRE.

En référence avec votre première phrase, voilà le problème .... On oublie d'apprendre à nos enfants la CURIOSITE, La curiosité de CE QU'ILS NE CONNAISSENT PAS. Et là, vous rejoignez ce que je dis en MORALITE à la fin de mon POST 1.... sur toute une classe, 2 seulement sortent GAGNANT ... Pourquoi ???? Parce qu'ils ont la culture de la RECHERCHE.... pour être DEVANT.... parce que (j'en suis sûr) ce ne sont pas des enfants issus de milieux défavorisés.... C'est cela qu'il faut apprendre à nos enfants, à tous nos enfants.

12.Posté par Gertrude le 12/09/2011 09:05
Françoise Vergès fera-t-ele partie des membres du jury ???
L'élève qui dira que les esclavages modernes ne sont pas moindres que ceux du passé sera-t-il sanctionné ou récompensé ?
Celui qui affirmera que le communisme a été un véritable esclavage en URSS pour des millions de citoyens russes en plein XXe siècle, aura-t-il une bonne note ???

13.Posté par Raz le bol de riz le 12/09/2011 10:50
Qui parmis nos ancêtres, noirs, jaunes, rouges, blancs, n'a pas eu à souffrir d'esclavage, d'oppressions, d'injustices et que sais-je encore...l'histoire de l'humanité c'est construite dans la souffrance.

A force de sempiternellement se tourner vers le passé, on avance dans le présent le dos tourné vers l'avenir...

La vrai question c'est ; quel héritage pour les descendants d' aujourd'hui.....?
-l'égalité des chances avec l'école pour qui veut bien se remuer le cul
-les protection sociales
-la chance de vivre dans un pays en paix
-la possibilité de faire ses propres choix....

Tous ceux qui osent se plaindre de l'esclavage devraient plutôt honorer leurs ancêtres pour avoir souffert et permis à leur descendants d'aujourd'hui d'être heureux...
il suffit de voir la misère africaine pour comprendre qu'il fait bon vivre à la Réunion....

Regardez Haïti, Ancienne colonie devenue indépendante....vive la misère et le chaos....
Alors la France n'est pas si méchante que certains radoteurs péîs, le ventre plein de bon carry, confortablement installé dans leur case, osent vouloir le faire croire....


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:36 Les Miss France vivent un "enfer" à la Réunion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales