Revue de presse

Lundi 19 avril 2010

Aux Unes de vos journaux ce lundi : les conséquences de l'abandon du Tram-train pour le Quotidien et le budget des mairies dans le rouge pour le Jir.
L'attributaire du marché du tram-train, Tram'tiss pourrait demander 200 millions d'euros de compensation pour l'abandon du projet. Le président de Tram'tiss, Inouk Moncorgé, a adressé une lettre à Didier Robert, dans laquelle il estime que le contrat signé le 2 décembre 2009 est "exécutoire". Le tram-train n'a donc pas encore fini de faire parler de lui.
Le Jir fait donc sa Une sur les budgets des mairies. "Les mairies fauchées", titre le journal. Avec la crise, les communes ont vu leurs recettes chuter. Aucune ville n'est épargnée. Emprunts, augmentations des impôts, budgets revus à la baisse, les 24 communes comptent utiliser tous les leviers à leur disposition pour tenter de redresser la barre.


Lundi 19 avril 2010
FAITS DIVERS

Le Jir consacre une double-page à la nouvelle session d'assises qui s'ouvre ce lundi avec une affaire de viol : un homme accusé du viol de sa nièce, de son neveu ainsi que de deux amies de la famille. Les faits remontent à 1992. L'homme a d'abord nié les faits puis les a reconnus devant les gendarmes et le magistrat instructeur.
Ce jeudi, la cour se penchera sur un autre dossier, celui d'une agression à main armée. Puis il sera question la semaine prochaine d'une affaire de viol, d'agressions sexuelles sur personne vulnérable et de violation de domicile. Pour finir, Juliano Verbard et Fabrice Michel se retrouveront mercredi prochain devant la Cour d'assises pour des faits de viol.

AGRICULTURE

Lors de son assemblée générale tenue hier, la FDSEA a longuement discuté de la préservation et de la conquête des terres agricoles. Incriminé par la fédération : le développement du photovoltaïque et l'implantation de panneaux solaires sur les surfaces agricoles.

Jean-Yves Minatchy, président de la chambre d'agriculture s'insurge contre Séchilienne Sidec. L'information est reprise par les deux journaux. Le groupe, propriétaire de deux centrales thermiques dans l'île, réclame sa part sur la prime bagasse. Une requête inacceptable selon Jean-Yves Minatchy, qui a exprimé son désaccord hier lors d'une conférence de presse de la CGPER à Saint-André.

ÉCONOMIE

Le Quotidien se penche sur le bilan des mesures du conseil interministériel de l'outre-mer( Ciom). Sur les 137 mesures annoncées par le Ciom, seules quelques unes ont été appliquées. Le journal s'intéresse donc, dans trois rubriques à "ce qui est déjà en vigueur", "ce qui a pris du retard" et "ce qui reste à faire".

"Tourisme, pourquoi ça piétine", titre le Jir. Le journal s'intéresse aux freins du tourisme à la Réunion. "Tour d'horizon des sept pêchés capitaux de la destination", annonce le journal. Localisation souvent méconnue, prix élevé du billet d'avion, lacunes du parc hôtelier ou encore problèmes de transports, le potentiel touristique de la Réunion a du mal s'imposer tant les freins sont nombreux.

"Une seconde vie pour nos vieux portables", titre le Quotidien. Le journal s'intéresse à la société GSM recyclage, créée il y a quelques semaines par Delphine Delaby. L'entreprise se spécialise dans la collecte de téléphones portables usagés. Ces téléphones sont ensuite expédiés en métropole dans le but de connaitre une nouvelle vie et être vendus dans les pays émergents.

SOCIÉTÉ

"Le trafic reprend doucement", titre le Quotidien, "Air Autral et Corsair ont pu décoller hier soir", titre quant à lui le Jir. Les aéroports du sud de la métropole ont été réouverts hier, ce qui a permis à quelques centaines de passagers de quitter l'île. Suite au nuage de cendres provoqué par l'éruption d'un volcan en Islande, le trafic aérien se rétablit doucement. Les compagnies sont toujours dans l'attente de la réouverture des aéroports parisiens.

lundi_19_avril_2010.mp3 Lundi 19 avril 2010.mp3  (3.74 Mo)


Lundi 19 Avril 2010 - 06:09
Amandine Dolphin
Lu 1871 fois




1.Posté par ilo le 19/04/2010 08:10
Pour la baisse des budgets des communes , la crise a bon dos..... regardons plutôt le surcout de la masse salariale de personne qui ne servent à rien ...... un exemple parmi tant d'autres, quand les employés communaux sont au bord des routes pour les nettoyer , ils sont 10 voir 15 , seuls 4 ou 5 travaillent les autres regardent ,papottent ou mangent ... le résultat,? IL SUFFIT DE REGARDER AUTOUR DE SOI .... et les ravines ? c'est à la charge des cyclones !Il Dans les mairies , à l'acceuil , elles sont 3 fois trop....et à celle qui en fera le moins..... et sans le sourire ! REGARDONS AUSSI LE TRAIN DE VIE ....... des maire et de ses acolytes , en résumé : ALI BABA et les 40 voleurs ........ voila la réalité que tout le monde pense tout bas . Maintenant ça suffit ..... on ne veut pas de st LOUIS BIS... IL FAUT SURVEILLER NOS MAIRES ET LES CADRER .

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 06:58 [Revue de Presse] Vendredi 9 décembre 2016

Jeudi 8 Décembre 2016 - 07:08 [Revue de Presse] Jeudi 8 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales