Santé

Luc Chatel : "Sans dramatiser, ni sous-estimer la situation..."

Dans un entretien exclusif, publié sur le site du Journal du Dimanche, le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, présente le plan envisagé pour l'ensemble des écoles françaises, en cas de pandémie de Grippe porcine. Dès ce mardi, la Cellule de crise du ministère devrait, à nouveau, se réunir afin de présenter le dispositif qui sera mis en place lors de la prochaine rentrée scolaire.


Luc Chatel : "Sans dramatiser, ni sous-estimer la situation..."
"Les parents peuvent être rassurés, la rentrée se déroulera tout à fait normalement, comme prévu le 2 septembre". Ce sont ces propos que Luc Chatel, le ministre de l'Education nationale, a prononcé lors d'un entretien exclusif réalisé par Alexandre Duick du JDD.

Afin de maîtriser une pandémie de Grippe A, le ministre a indiqué vouloir réunir une réunion dès ce mardi : "Je réunirai ce mardi pour la deuxième fois de l’été la Cellule de crise du ministère élargie aux correspondants académiques grippe A, (...). Nous allons leur présenter le dispositif qui sera mis en place dès la rentrée puisque nous devons faire face à toute éventualité possible, sans dramatiser ni sous-estimer la situation. Après celle qui leur a été adressée au mois de juillet, une deuxième circulaire-cadre va être envoyée aux recteurs, ainsi qu’aux préfets pour leur indiquer les procédures à suivre (...)."

Concernant une éventuelle décision de fermer les établissement scolaires, plusieurs mesures devraient être appliquées par le préfet après information du rectorat d'académie : "Si le chef d’établissement constate que plusieurs élèves sont absents en même temps pour le même motif, il alertera aussitôt l’inspection académique ou le rectorat qui, à son tour, préviendra le préfet. (...). Nous avons décidé que si au moins trois cas de syndromes grippaux sont constatés dans une même classe en moins d’une semaine, celle-ci pourra être fermée."

Pour retrouver l'intégralité de cette interview, cliquer sur "Grippe : 'Ni dramatiser, ni sous-estimer la situation "
Dimanche 16 Août 2009 - 12:30
Ludovic Robert
Lu 990 fois




1.Posté par papapio le 16/08/2009 14:13
"Luc Chatel : "Sans dramatiser, ni sous-estimer la situation..." .Celle des Pères, quand ? Vos prédécesseurs nous ont pris en GRIPPE depuis 1994, Vous avez été saisi du prôblème par M. Didier ROBERT, comme M. Biancarelli et le Président de la Répblique Nicolas SARKOZY...

Ayant ma fille pour la 2eme moitié des vacances, que je suis censé la déposer à son Ecole, mais je ne sais même pas dans laquelle sa Mère l'a à nouveau inscrite SEULE...
Mon aitorité Parentale Factice de Père est systématiquement courcircuitée par Recteur, Inspecteurs, Directeurs Equipes éducative et bien sure, en toute IMPUNITE CIVILE ET PENALE AUSSI par la Mère. Je suis sous le coup de peine de Prison pour ce motif aussi, alors espèrons que le Recteur Moustafa FOURAR e le Procureur CAMBEROU / GARDIE / SERY assumeront cette année, aprés 6 ans de plaintes CLASSEES... C'est ça les DERIVES INSTITUTIONNELLEZS GRAVES que dénoncent aussi le Président SARKOZY...

Le dernier trimestre je n'ai même pas reçu les résultats scolaires (vengeance puerille d'un petit directeur minable certain de son Immunité)... Donc RDV en Gendarmerie pour une nouvelle plainte avec ma Fille 8 ans 1/2 dont chacun se complet à pourrir sa vie comme la mienne..., Heureusement cette année, la HALDE et LDH semblent vouloir mettre les Pieds dans le plat TROP GRAS...

Quand aux association de droits de Parents d'Eléves, carrément impliqués, nous n'attendons plus rien d'eux...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales