Faits-divers

Loser par habitude, il est défendu par sa victime !


Loser par habitude, il est défendu par sa victime !
Il n’arrive pas souvent qu’une victime se présente à la barre pour tenter d’excuser son voleur.
 
Ce brave Zoreil, la soixantaine pas loin, est venu non pas pour réclamer des indemnités ("la banque m’a déjà remboursé") mais pour que l’on ne soit pas trop sévère avec le coupable.
 
"Je suis allé en vacances en métropole pendant 2 mois et lui ai confié la garde de ma maison. Il s’est très bien acquitté de sa tâche, rien n’a disparu et il a même poussé le souci jusqu’à acheter à manger pour le chien. Je sais que vous n’entendrez pas beaucoup de paroles en faveur de ce garçon et je tenais à le dire".
 
Des mots de compassion de la part de la seule personne qui l’a considéré comme un être humain ; et qui auront peut-être été un réconfort pour l’homme qui comparaissait détenu ; on n’en saura rien car il n’a rien dit. Petit, penaud, peut-être honteux, il n’a eu aucun mot pour expliquer son geste, se défendre ni même s’excuser. L’évidence de sa situation était sans doute trop forte ?
 
Car Jérémy, malgré son jeune âge (même pas 25 ans), a déjà un passé judiciaire lourd de 14 condamnations : vols divers, refus d’obtempérer, menaces de mort sous condition (il semble à peine capable d’écraser un moustique), détérioration de biens, vols en réunion… Cette fois, il a volé dans sa voiture le carnet de chèques de son bienfaiteur, cet homme qui justement l’hébergeait parfois et lui donnait à manger.
 
Il a utilisé trois chèques et est venu restituer le reste et divers papiers à leur propriétaire. Mais plainte avait déjà été déposée. Il a pris quatre mois de plus, ce qui lui fera retrouver le chemin d’un domicile qui, pour ce loser-né, est devenu quasiment fixe. Le seul apparemment pour lui, qui n’a aucun soutien familial, pas de camarade, pas de travail et pas de compétence professionnelle précise, squatter compulsif de la rubrique des laissés-pour-compte.
 
Il y a des jours où je me dis que j’aurais mieux fait de rester couché.
Vendredi 7 Février 2014 - 09:59
Jules Bénard
Lu 1728 fois




1.Posté par Môvélang le 07/02/2014 10:47
ÇÀ ME RAPPELLE DE LA COMPTABLE QUI A VOLÉ DES CENTAINES DE MILLIERS À SON PATRON ET QU' À SA SORTIE DE PRISON, UN AUTRE PATRON LUI A REDONNÉ SA CHANCE EN L'EMBAUCHANT ET ELLE LUI A REMIS LUI AUSSI SUR LA PAILLE

2.Posté par Zarbi le 07/02/2014 16:53
Merci Pierrot .

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales