Economie

Loi sur la vie chère: Bareigts souhaite renforcer le rôle des Observatoires des prix

En tant que rapporteur sur la loi de régulation économique, Ericka Bareigts a déposé plusieurs amendements. La députée de la première circonscription souhaite donner un rôle plus important aux Observatoires des prix, ainsi que renforcer le "bouclier-qualité-prix" qui prévoit la négociation annuelle entre l'Etat et les organisations professionnelles du "prix global" d'une liste d'articles de produits de consommation courante. Après l'examen de la loi en commission des affaires économiques, elle sera débattue en séance publique la semaine prochaine.


Loi sur la vie chère: Bareigts souhaite renforcer le rôle des Observatoires des prix
Après être les sénateurs en première lecture, l'examen du projet de loi de régulation économique s'est achevé hier soir en commission des affaires économiques à l'Assemblée nationale. Pour le moment, le compte rendu de l'examen des amendements déposés par les députés n'est toujours pas consultable. "Il reste du travail", nous a-t-on confié du côté de l'Assemblée nationale.

Plusieurs amendements ont été déposés par la députée de la première circonscription, Ericka Bareigts. Ils portent sur un renforcement des pouvoirs des Observatoires des prix et sur une négociation annuelle entre l'Etat et les organisations professionnelles. Une négociation sur le prix global d'une liste limitative de produits de consommation courante, le "bouclier-qualité-prix". "Il s'agit de clarifier l'amendement afin de garantir le principe d'une négociation annuelle et de consacrer la nécessité de parvenir à un accord de modération", explique Ericka Bareigts.

"Localement, l'Observatoire des prix a joué un rôle essentiel depuis la crise de 2009"

Mais le principal changement vient de l'ajout d'un nouvel article. En remplacement du comité de suivi sur la vie chère, validé en première lecture par le Sénat, Ericka Bareigts a choisi de renforcer le rôle des Observatoires des prix (OPR). "Localement, l'Observatoire des prix a joué un rôle essentiel depuis la crise de 2009 afin de rassembler des acteurs aux intérêts différents dans le but de lutter contre la vie chère", souligne la députée dans son amendement. Les Observatoires des prix (OPR) étaient les grands oubliés de la loi de régulation économique n'ayant pas été cités officiellement dans le projet de loi (voir ici : L'Observatoire des prix pas inclus dans le projet de loi vie chère ).

De plus Ericka Bareigts souhaite que le "rapport annuel" des OPR soit "transmis au Parlement" tout en renforçant la présence des associations de consommateurs en son sein. "L'initiative parlementaire ne peut doter ces structures davantage de ressources humaines et financières. Il importe que le gouvernement et les collectivités territoriales s'attachent à assurer aux OPR les moyens de mener à bien leurs missions", rappelle-t-elle.

Après la commission des affaires économiques, la loi sur la vie chère sera débattue en séance publique à partir de mardi prochain.
Jeudi 4 Octobre 2012 - 17:46
Lu 1173 fois




1.Posté par noe le 04/10/2012 18:05
Si ça permettra de baisser les prix de quelques champagnes , je suis avec la députée ...
Ses amendements doivent pouvoir mieux contrôler les prix des marchandises vendues à la Réunion et toutes les marchandises et non quelques-unes pour boucher nos yeux !

2.Posté par vital le 04/10/2012 18:38
quand on voit les propositions de la députée concernant la vie chére à la Réunion , on se demande si elle vit sur la même planéte que nous ; ces machins d'observatoire ne sont là que pour observer et cela fait un bout de temps qu'ils observent ; va falloir trouver autre chose si on veut agir de maniére concrête sur la formation des prix . en métropole les socialistes crient haro sur la tva sociale . dans les dom l'octroi de mer est depuis belle lurette, un exemple d'impôt prélévé sur tous les consommateurs .
vital

3.Posté par Bebopbelula le 04/10/2012 19:43
Renforcer le rôle d'une structure qui ne fait qu'observer que les prix augmentent à la Réunion sur les produit de ère nécessite de qualité (et non de nécessité tout court)....Est ce bien pertinent ?
L'efficacité n'est elle pas ailleurs, dans d'autres mesures plus directes mais oh combien dérangeantes dans les DOM...!

4.Posté par un six font font font .. le 04/10/2012 21:25
le but de l'observatoire n'est pas de lutter..mais d'expliquer au péquin moyen y participant, comment en tant que con-sommateur, il se fait avoir..
tant qu'un magistrat sur rémunéré fonctionnaire de la CRC y sera à la tête, et tant qu'il n'y aura pas pour la société civile y participant, de con-sultants pour les assister (un peu comme les experts pour les CE)..le schmilblick fera rigoler sous cape les professionnels du secteur qui y participent..

5.Posté par un six font font font .. le 04/10/2012 21:26
3.
oui mais ça fait remettre en cause les "notables" établis...

6.Posté par Diazotdon le 05/10/2012 06:29
Pour bosser dans cabinet

7.Posté par Le Taliban. le 05/10/2012 08:49
Mais oui,à force d'observer on devient aveugle.
La raison pour laquelle les Observateurs sont des Aveugles.Oh pardon! Des mal-voyants .......
Le pire ,ces Observateurs sont complices,et comme toujours nous sommes les dindons de la
farce ,pour ne pas dire lo band macros.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales