Politique

Logement social réunionnais : Ericka Bareigts réitère le soutien de l'Etat


Ericka Bareigts a poursuivi sa visite ce jeudi au sein des logements SHLMR de l’Îlot A2 à l’Espace océan de Saint-Denis. Livré en 2015, la structure compte huit commerces, des jardins privatifs et un parking. Escortée par le maire de Saint-Denis, Gilbert Annette, la  ministre a rencontré le directeur général de la SHLMR, Olivier Bajard, ainsi que les acteurs du BTP et les habitants de la résidence, locataires et propriétaires.
 
"Il ne s’agit pas simplement de logements mais d’habitats et de projets de vie", a-t-elle déclaré avant de détailler les actions de l’Etat en termes de développement et de réhabilitation de logements sociaux. "Il faut répondre à des clients très différents en difficulté, explique-t-elle, et que les logements soient adaptées aux populations".
 

Relancer le BTP
 
Elle a souligné l’importance du BTP qui représente un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros à La Réunion et 17.000 travailleurs (1000 de plus que l’année dernière), et a rappelé que 20% des ménages réunionnais vivent dans un logement surpeuplé. D’où "la priorité donnée au logement".
 
Parmi les actions de l’Etat, une dynamisation de la construction des logements grâce à la ligne budgétaire unique et aux aides fiscales qui ont permis de passer de 57 à 77 logements sociaux pour 1000 habitants en 15 ans. Concernant la lutte contre l’insalubrité et les quartiers informels, 10 millions d’euros sont investis chaque année pour assainir et restructurer. Enfin, la réhabilitation des logements passe par le financement de 76 millions d’euros par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine.
 
Sans annoncer de grande nouveauté, Ericka Bareigts est revenue, entre autres, sur le Plan logement Outre-mer signé l’année dernière qui prévoit l’aménagement du foncier, la construction neuve, la réhabilitation et la maîtrise des coûts.
 
Un effort sur la fiscalité a aussi été fait avec la prolongation du crédit d’impôt pour le logement social jusqu’en 2020 dans les DOM et de la défiscalisation jusqu’en 2025 dans les COM, ainsi que la suppression de l’agrément fiscal pour le crédit d’impôt.
 
La ministre est également revenue sur les investissements de plusieurs millions d’euros de l’Etat pour booster la commande publique.
 
Elle s’est finalement engagée sur plusieurs chantiers : la diminution des coûts de construction, le désamiantage, la facilitation du financement de logements sociaux, l’augmentation du nombre de logements intermédiaires (dont le loyer est situé entre le marché social et le marché libre) et la cession du foncier de l’Etat pour en faire des logements sociaux.
 
"Le logement est un vecteur de dignité pour les citoyens ; je souhaite que notre mobilisation permette d’améliorer leur quotidien", a-t-elle terminé.
 
Jeudi 27 Octobre 2016 - 18:02
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 1616 fois




1.Posté par Marie le 27/10/2016 18:42 (depuis mobile)

Très bien les logements sociales .faudrait fortement penser à comment faire pour que l enseignement de la vie en communauté soit respecté.

2.Posté par Martin le 27/10/2016 19:27

Il s'agit toujours de relancer le BTP! Jamais la question de savoir si le problème est structurel ou pas, si ce n'est pas la base qui est à revoir! Et on s'étonne du trop plein d'urbanisation!

3.Posté par Tarzan le 27/10/2016 19:35

Rien de nouveau sous le ciel bleu! Un ptit tour et on repasse! Je suis venu, j'ai vu, je repars! Quelles annonces spectaculaires! Le Btp est révolutionné, les artisans qui seront content!

4.Posté par Billy le 27/10/2016 19:47

Relancer le BTP c'est une chose, mais est ce que ce sera au bénéfice de petites entreprises ou des gros monopoles du secteur?!

5.Posté par Assez blaguer le 27/10/2016 19:54

Aucune mesure concertée avec les collectivités locales?! Elle ne fait que reproduire l'approche de L'ex-ministre GPL! Et ça se dit réunionnaise!

6.Posté par Cannelle le 27/10/2016 20:32

C' est normal qu'elle a le soutient de l'état car elle est venue pour préparer la futur campagne du président Hollande !!!

7.Posté par Koifé le 27/10/2016 20:57

Rien de nouveau, heureusement l'état soutien le logement social, ça fait parti de ses prérogatives !

8.Posté par L ''''INSOUMIS le 27/10/2016 21:02


au 1 er plan des faux-culs
au 2 nd plan d'autres faux-culs
au 3 eme plan encore des faux -culs ...

qui font tous semblant de s'intéresser a ceux qui les entourent ....

A VOMIR ....

9.Posté par Chris le 27/10/2016 21:06

plus insécurité dans le centre ville et aussi faudra pas oublier de les éduquer ces nouveaux locataires j'espère que le maire a prévue un encadrement pour toutes ces familles

10.Posté par cmoin le 27/10/2016 21:06

Pourquoi tout le temps aider le btp?ils ne font que bloquer la route!!
Marre des logements pour ceux qui ne font rien et ds contrat juste pour faire plaisir au btp!!!

11.Posté par Question pas BETTE le 27/10/2016 21:17

Déja une Post 1 a totalement raison
en deux
Fais seulement logement LTS sur les meilleures parcelles de Sin'Dni (pour ceux qui payent pas zimpots) alors que pour des travailleurs na point, ils sont obligés de résider ailleurs avec deux voitures et les embouteillages qui vont avec ....en sus des PV ou paiement du parc mètre

Tandis que (les autres) les amis et votants de Zibert y garde télé ,y pouak l' après midi ,donc créateurs de marmailles y travaillent "la nuite" et y empoisonne la vie de ceux qui payent pour eux (Aucun respect) avec la bénédiction de la ministre pour trois jours et bien entendu Zilber le Grand


12.Posté par Clara le 28/10/2016 09:55

Une politique en faveur du social
Et la hausse des împots on n'en parle pas de toute façon les vaches à lait ils appelle pas une radio pour dénoncer

13.Posté par Goulam le 28/10/2016 10:01

La question des logements sociaux -privés devrait aussi être d'actualité, au lieu de vouloir faire de l'intermédiaire systématiquement. Ensuite, quel plan d'urbanisation pour la Réunion?

14.Posté par Angelo le 28/10/2016 10:06

Booster la commande publique pour soutenir l'activité éco, ok Mais quand les entreprises bénéficiaires ne jouent pas le jeu sur la création d'activité, on fait quoi? On regarde et on laisse faire?

15.Posté par Angelo le 28/10/2016 10:07

Les "QUARTIERS INFORMELS" c'est le surnom moderne de bidonvilles?!

16.Posté par Hubert le 28/10/2016 10:19

En cette semaine de la Langue créole, donc de la culture et du patrimoine, je ne comprends pas pourquoi on s'obstine à vouloir imiter une modèle européen. Le créole n'a jamais été habitué à ce qu'on l'enferme, ni à abandonner le foyer familiale égoïstement! Cette individualisme n'est pas notre modèle de société!

17.Posté par karen le 28/10/2016 11:22

Quand on rentre à St Denis que des logement social en pleins gueule, le maire fait le plein de ces voix pour 2017, alors que St pierre le front de mer donne envie.

18.Posté par Question pas BETTTE le 28/10/2016 19:29

@ 17.Posté par karen le 28/10/2016 11:22
et lé jolie .....et pendant ce temps là les travailleurs vont résider ailleurs avec deux voitures

19.Posté par Question pas BETTTE le 28/10/2016 19:29

@ 17.Posté par karen le 28/10/2016 11:22
et lé jolie .....et pendant ce temps là les travailleurs vont résider ailleurs avec deux voitures

20.Posté par Téo PAYET le 28/10/2016 23:35

Au lieu de parquer le peuple dans des casiers grillagés, de lui donner la béquée pour qu'il aille remplir son caddie d’immondices industrielles bourrées d'additifs qui le rendent encore plus oisif et exploitable, nous ferions mieux de redonner à chacun sa dignité, dans le travail, la production saine et le retour à la terre. L'hormone du bonheur s'y trouve et ce n'est pas pour rien. Combien de micro-cultures ont été ainsi balayées par la sainte nécessité d'accepter l'installation d'arrivants extra-communaux pour bénéficier des subventions européennes ? ... C'est ainsi que tout s'homogénéise ; les yabs des hauts se sont vus envahir par des nordistes, les palmi-plainois se sont vus mélangés aux portois ou aux saint-pierrois qui n'avaient pas demandé à y vivre, et j'en passe. Le créole s'homogénéise. Il finit peu à peu à ressembler à tous les autres, avec le même accent, et la même croyance en l'argent-dieu... C'est un peu comme le monde qui nous déballe sa saleté à travers la télévision, vecteur d'information et d'énergie, soit, mais aussi de la mondialisation, homogénéisation rase-motte adepte de malbouffe et de désert humain et spirituel. Triste.
A quand tout simplement un pacte entre la terre et l'urbain, nous qui voulons d'une excellence en matière d'économie durable ? Donnons la possibilité à tous d'accéder à la propriété en proposant un marché : "je peux construire une maison en tout point semblable aux modèles issus d'un catalogue construit à partir de nos cases créoles disparues, si je respecte les méthodes traditionnelles de construction et que je m'engage à entrer en auto-suffisance alimentaire en cultivant moi-même la terre que l'on me prête" ; on n'en serait que plus indépendants des lobbys, ce serait une première pierre pour apporter au monde un modèle meilleur dans lequel l'humain peut trouver sa place.

Vraiment, repensons nos politiques, repensons la Réunion que nous voulons pour nos enfants. Préservons nos diversités, gagnons en assurance, trouvons une autre voie que celle proposés par les multinationales, trouvons le vrai bonheur. Celui de l'humain, celui de la terre retrouvée.

... Rassurez-moi, je ne suis pas le seul à penser ainsi...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter