Politique

Live : Le Conseil général distribue ses cartes

Le Conseil général forme ce matin ses commissions et désigne ses représentants au sein des organismes extérieurs. La journée de travail est consistante. Entre désignation des indemnités de fonction ou encore des frais de déplacement des élus, cette première assemblée plénière du Département renouvelé pour moitié il y a quelques semaines s'annonce comme une rentrée studieuse. Suivez heure par heure le déroulement de cette assemblée plénière sur Zinfos974.


Live : Le Conseil général distribue ses cartes
Journée de rentrée pour l'ensemble des élus du conseil général ce matin. Une assemblée renouvelée pour moitié il y a trois semaines de cela.

Les principaux points qui sont à l'ordre du jour :

- L' adoption du règlement intérieur
- La formation des commissions sectorielles du Conseil Général
- La désignation des conseillers généraux au sein des organismes extérieurs. Est très attendu la désignation du représentant du Département à la tête du conseil d'administration de la Sidr. Va-t-il y avoir friction entre le PS et Gino Ponin-Ballom qui souhaite garder ce portefeuille ? En coulisse, Gilbert Annette souhaiterait que cette délégation puisse bénéficier à Gérald Maillot, le conseiller général de la Bretagne. Réponse dans les heures qui viennent.

Autre curiosité de la journée de travail : la fixation des indemnités de fonction, des frais de déplacement, de mission et de transport des conseillers généraux.

En fin de séance doit également être délibéré la participation du Département au capital de la future société aéroportuaire. Une volonté de l'exécutif régional.

La séance a débuté avec une heure de retard, ce qui a agacé l'opposition.
La séance a débuté avec une heure de retard, ce qui a agacé l'opposition.
Le direct :

17h40 : L'assemblée plénière se termine par le vote (sous réserve) de la participation du Département à la future société aéroportuaire. Sur ce dossier, majorité comme opposition attendront les conclusions de l'Etat.

17h20 : Le vote du niveau des indemnités de fonction, des frais de déplacement, de mission et de transport des conseillers généraux est passé comme une lettre à la poste.

17h15 : Le vote du fonctionnement et de la répartition des moyens entre les groupes politiques n'a donné lieu à aucun accroc.

17h : L'élection des représentants du Département au CASDIS (conseil d'administration du SDIS) ainsi qu'à la Commission départementale de coopération intercommunale (CDCI), comme attendu, n'a posé aucun problème.

16h : Gino Ponin Ballom (l'actuel président du CA) et Gérald Maillot figurent bien parmi les quatre titulaires désignés pour la SIDR (Société immobilière du département de la Réunion). La liste des titulaires comprend aussi Nassimah Dindar elle-même et Daniel Alamélou.

15h25 :
Prise de bec entre majorité et opposition dans la désignation des membres siégeant à l'ADI (l'agence départementale d'insertion). L'opposition reproche à l'opposition de n'y avoir pas souvent mis les pieds. Réplique d'Eric Fruteau : "Vous aussi, c'est-à-dire de 2004 à 2008, on ne vous y a pas beaucoup vu".

Depuis 15h : La désignation des membres (titulaires et suppléants) au sein des organismes extérieurs commence. Pour plus de rapidité, le vote se fait à main levée. La séance devrait malgré tout occuper une bonne part de l'après-midi.

14h50 : Avec 20 minutes de retard, les débats reprennent.

13h20 : Suspension de séance. L'assemblée plénière reprend à 14h30

13h16 : Commission des solidarités et de l'action sociale : Le groupe majoritaire obtient 32 voix, l'opposition 16. 1 bulletin nul.

12h56 : Commission développement local, insertion et économie solidaire : La liste du groupe majoritaire obtient 33 voix, la liste de l'opposition 16.

12h38 : Commission éducation, culture et sport :
La liste du groupe majoritaire obtient 33 voix, la liste de l'opposition 15 (du fait de l'absence de Serge Hoarau d'Objectif Réunion).

12h35 : La séance reprend son cours normal après l'explication de textes entre opposition et majorité concernant le fait que certains élus ne se soient saisis que d'un seul bulletin à l'entrée de l'isoloir.

12h20 : Intervention de Cyrille Hamilcaro : "Il s'est passé quelque chose de très surprenant madame la présidente. On a pu voir depuis ce matin des élus prendre qu'un seul bulletin lors de ce vote (des bulletins placés à l'extérieur de l'isoloir, ndlr). Certains en ont pris qu'un. C'est un processus anti-démocratique. Il faut poser les bulletins à l'intérieur des isoloirs" a interpellé vivement l'élu de Saint-Louis.

Nassimah Dindar réplique : "Chaque conseiller général est libre", "Mais le fait de prendre qu'un seul bulletin annule l'élection" selon Cyrille Hamilcaro. "L'élection est d'abord régie par le code électoral ensuite par le Code général des collectivités territoriales qui ne fait que cadrer un certain nombre d'actions".
- Thierry Robert : "C'est un non événement"

- Ibrahim Dindar : "Nous sommes dans une petite élection, d'un petit conseil général. Me concernant je suis libre de mon vote".

- "Le secret est assuré dès lors qu'il y a passage dans l'isoloir" intervient un administratif. Une réponse qui n'a pas satisfait le groupe Objectif Réunion.

Live : Le Conseil général distribue ses cartes
Depuis 11h15 : Désignation des membres des commissions du Conseil général :

12h05 : Commission développement durable : La logique est enfin respectée quant à la répartition des voix. Ainsi, la liste du groupe majoritaire obtient 33 voix, la liste de l'opposition 16.

11h40 : Commission agriculture, eau et ruralité :
La liste du groupe majoritaire obtient 32 voix, la liste de l'opposition 17.

11h30 : Commission affaires générales et financières : La liste du groupe majoritaire obtient 32 voix, la liste de l'opposition 17.

11h : Début du vote pour la désignation des membres des commissions du Conseil général.

10h50 : La séance reprend.

10h30 : suspension de séance de 15 minutes avant la désignation des membres des commissions du Conseil général.

10h25 : Adoption du règlement intérieur et de la formation des commissions du Conseil général. La proposition de Nassimah Dindar de fractionner ces commissions en 6 est répartie de la façon suivante :
- Commission affaires générales et financières
- Commission agriculture, eau et ruralité
- Commission développement durable
- Commission éducation, culture et sport
- Commission développement local, insertion et économie solidaire
- Commission des solidarités et de l'action sociale
N.B. : le nombre de membres par commission est fixé à 8 au plus.

10h20 : intervention de Cyrille Melchior (groupe Objectif Réunion, opposition) sur le retard pris par l'assemblée plénière qui n'a débuté qu'à 10h au lieu de 9h: "Il faut respecter une certaine discipline en la matière. Est-ce que dans ce règlement intérieur on ne pourrait pas y intégrer cette contrainte ? Nous, élus de l'oppossition, on a poireauté pendant une heure madame la présidente".

Réponse de Nassimah Dindar : "la logique, au-delà du règlement intérieur, c'est de respecter ce délai en effet. Je propose que nous puissions tous prendre l'engagement du respect des horaires".

Depuis 10h05 : Lecture d'une motion de la part de Gérard Françoise (groupe PS) concernant la crise du logement social à la Réunion."Nous demandons solennellement au Gouvernement et à tous les acteurs concernés par le logement social de soutenir cette cause" a-t-il dit.

Deuxième motion lue par Bruno Mamindy Pajany concerne la suppression de postes de conseillers pédagogiques de circonscription.

Troisième motion : motion d'urgence présentée par le groupe Objectif Réunion et lue par Cyrille Hamilcaro sur le maillage du territoire par des modes de transport collectifs en site propre. Les trois motions ont été adoptées à l'unanimité.

10h : L'assemblée plénière débute. Les élus ont respecté une minute de silence en hommage au soldat réunionnais tué en Afghanistan.

A 9h45 : La séance plénière qui se tient dans l'Hémicycle François Mitterrand et qui devait débuter à 9H n'a toujours pas débuté.
Jeudi 21 Avril 2011 - 10:36
Ludovic Grondin
Lu 4582 fois




1.Posté par Tandiske le 21/04/2011 12:47
nulle part, il est écrit officiellement qu'il est obligatoire de prendre plusieurs bulletins. Il est obligatoire de passer par l'isoloire, c'est ce passage qu:i donne la confidentialité du vote et nombre le nombre de bulletin... Encore une fois Cyrille a tord.

2.Posté par Guillaume le 21/04/2011 13:34
pour mémoire

Conseiller général de 250 000 à 1,25 M d'habitants ou régional de 1 à 3 M d'habitants[modifier]

Traitement brut/mois : 2 233,58 euros (Source : Circulaire du 9 février 2007)
Si vice-président de conseil général ou régional : 3102 euros

Conseiller général de moins de 250 000 habitants ou régional de moins de 1 M d'habitants[modifier]

Traitement brut/mois: 1 489,06 euros (Source : Circulaire du 9 février 2007)
Si vice-président de conseil général ou régional : 2068,13 euros
Président et vice-président de conseil communautaire (regroupement de communes)[modifier]

5 355 € si la communauté compte plus de 200 000 habitants. ( 2 678 pour le vice-président)
4 339 € si elle compte de 50 000 à 200 000 habitants. (1 949 pour le vice-président)
3 332€ si elle en compte moins de 50 000. ( 1 219 pour le vice-président)
Conseiller communautaire (regroupement de communes)[modifier]

1 044 € si le communauté de communes compte plus de 400 000 habitants. (pour 2008)
224 € si elle compte moins de 400 000 habitants. (pour 2008)
Maires, adjoints et conseillers municipaux[modifier]

Maire, adjoints et conseillers municipaux de plus de 100 000 habitants[modifier]
Pour 2008 :
Traitement brut/mois : 5 425 euros (Source : Circulaire du 9 février 2007)
Adjoint : 2 469 € , néanmoins porté à 2 712 € s'il s'agit d'une commune de plus de 200 000 habitants
Conseillers municipaux : 224 €
Maire et adjoints de 50 000 à 99 999 habitants[modifier]
Pour 2008 :
Traitement brut/mois : 4 115 euros (Source : Circulaire du 9 février 2007)
Adjoint : 1 646 euros
Les conseillers municipaux des villes de moins de 100 000 habitants ne perçoivent aucune indemnité.
Maire et adjoints de 20 000 à 49 999 habitants[modifier]
Pour 2008 :
Traitement brut/mois : 3 367 euros (Source : Circulaire du 9 février 2007)
Adjoint : 1 235 euros
Les conseillers municipaux des villes de moins de 100 000 habitants ne perçoivent aucune indemnité.
Maire et adjoints de 10 000 à 19 999 habitants[modifier]
Traitement brut/mois : 2 432 euros (Source : Circulaire du 9 février 2007)
Adjoint : 1 029 euros
Les conseillers municipaux des villes de moins de 100 000 habitants ne perçoivent aucune indemnité.
Maire et adjoint de 3 500 à 9 999 habitants[modifier]
Traitement brut/mois : 2 058 euros (Source : Circulaire du 9 février 2007)
Adjoint : 823 €
Les conseillers municipaux des villes de moins de 100 000 habitants ne perçoivent aucune indemnité.
Maire de 1 000 à 3 499 habitants[modifier]
Traitement brut/mois : 1 609.73 euros (Source : Circulaire du 9 février 2007)
Adjoint : 614.23 €
Les conseillers municipaux des villes de moins de 100 000 habitants ne perçoivent aucune indemnité.
Maire et adjoint de 500 à 999 habitants[modifier]
Traitement brut/mois : 1 100 euros (Source : Circulaire du 9 février 2007)
Adjoint : 350.23 €
Les conseillers municipaux des villes de moins de 100 000 habitants ne perçoivent aucune indemnité.

3.Posté par Le Troll le 21/04/2011 13:37
On ne distribue pas les cartes, on partage le gateau !! Nuance !!

4.Posté par MCB le 21/04/2011 14:56 (depuis mobile)
C\\\'était l\\\'anniversaire de qui ..? N\\\'a un peu n\\\'avait qu\\\'à arrive à l\\\'heure quan i coupe un gâteau! Mi espère zot la gagne in ti peu coca glacé, comme dirait un chanteur, surtout si zot la amène un gros cadeau...

5.Posté par Ti fille le 21/04/2011 15:06
Bravo Guillaume, j'espère que cela éclairera les réunionnais sur ce qui anime ces élus, ce qui motive leurs petits arrangements : "sa pou toué - sa pou moin"... Voilà pourquoi ils s'accrochent, pourquoi ils sont prêts à marcher sur ceux qui les gênent, qui pourraient leur faire de l'ombre. Voilà pourquoi même après 20 ans, certains sont toujours là et multiplient les stratégies malsaines pour y rester. Les pouvoirs de la soif du pouvoir !!!! pouvoir acheter, pouvoir manipuler, pouvoir régner... Malheureusement, nous les électeurs, nous tombons dans le panneau et résultat ils sont là, ceux là... plus occupés à se distribuer les indemnités et les avantages au lieu de se préoccuper de notre île, de son développement et surtout de ceux qui y vivent et qui connaissent diverses souffrances... Pourtant, j'en connais des candidats, des personnes engagées, qui ont les compétences et qui n'ont comme ambition que de travailler pour une meilleure gestion de l'action publique plaçant l'humain au centre des préoccupations, préconisant un développant basé sur les ressources propres du territoires avec et pour ses habitants, avec des outils adaptés aux réalités et des méthodes prenant en comptes les cultures locales.... ils se battent mais nous les ignorons aveuglés par des promesses d'emplois précaires, de déclassement de terrains, des "cadeaux" malhonnêtes... Quand allons nous choisir de mettre enfin un terme à ces pratiques indignes de notre civilisation et arrêter de contribuer à ces mascarades... pourtant, "si peu de temps suffisent pour changer tant de choses"...

6.Posté par lazaré le 21/04/2011 17:17
Ibrahim Dindar : "Nous sommes dans une petite élection, d'un petit conseil général. Me concernant je suis libre de mon vote".

ses grave se que se mec , m dindar dans votre petit conseil , et petite élection vous avez la responsabilités de la réunion dans vos main et ses pas un petit budget que Sarkozy vous donne pour le développement de la réunion, je savait cette majorités faible , mes pas a se point. la ou vous avait raison ses dans se partage de gâteaux vous pouvait vous arrangé entre amis , sous les yeux du peuple ;;;;;; quel honte;;;;;;; vous ne pouvait même pas le faire dans l'honnête comme toute élection . et dite vous bien qu'il y a pas de petit votre, ou petite élection dans le plus gros budget de la réunion. le comble ses nassimah ose défendre vaux attitude , vaux geste, ;;; enfin cette majorités et a votre image . l'opposition a raison et heureusement qu'il sont la . sa se voix que vous être libre de vau vote , un coup a droite , un coup a gauche , un coup au centre , enfin la ou il y a a gagne quoi!!!!! .enfin ses vraix quand on peux pas faire un vote l'égale , on peux pas etre honnete avec ses conviction . reunion mal barré avec ses ban boug la .

7.Posté par marie lyse may le 21/04/2011 18:37
j 'espere que il avait pas de verres sur les tables

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales