Politique

Live : La route du littoral comme menu principal de l'assemblée plénière de la Région

Journée studieuse au Conseil régional qui ouvre ce matin une nouvelle assemblée plénière, la première depuis la dernière campagne électorale. Entre temps, l'épisode du verre brisé d'André Thien Ah Koon aura beaucoup fait parler. Aujourd'hui, le menu du jour promet d'être plus sérieux.


Camille Sudre : Pourquoi vous ne répondez pas à mes interrogations monsieur le président ?
Camille Sudre : Pourquoi vous ne répondez pas à mes interrogations monsieur le président ?
L'assemblée régionale doit discuter aujourd'hui dans l'ordre de la prise de participation de la Région Réunion au capital de la future société aéroportuaire.

La question de la création de postes au sein du personnel de la Région sera également mis en lumière tout comme l'avancement du projet de nouvelle route du littoral sécurisée.

Enfin, la journée se clôturera par les observations définitives de la chambre régionale des comptes sur la gestion de la société dyonisienne d'aménagement et de construction (SODIAC).

Didier Robert (sur la route du littoral) : Les réunionnais sont en attente d'une décision
Didier Robert (sur la route du littoral) : Les réunionnais sont en attente d'une décision
Le direct :

14h15 : Le président de Région lève la séance non sans avoir voté les observations définitives de la chambre régionale des comptes sur la gestion de la société dyonisienne d'aménagement et de construction (SODIAC). Vote sans difficulté pour la majorité.

14h08 : Camille Sudre : "Pourquoi entretenez-vous la rumeur ? Donnez-nous la PPI monsieur le président". Didier Robert ne répondra pas, pas plus qu'à la suite des multiples interventions de Camille Sudre d'ailleurs sur la programmation pluri-annuelle des investissements.

14h07 : Début des débats sur la création de postes statutaires dans le personnel de la Région.

14h05 : Catherine Gaud (Alliance) tient à préciser : "Le groupe de l'Alliance est "pour" une nouvelle route du littoral mais pas pour "cette" nouvelle route présentée par votre majorité".

14h : Didier Robert : Je retiens le positionnement consensuel et très favorable à la priorité de la route du littoral et notamment du positionnement du groupe socialiste sur cette urgence. Nous aurons l'occasion d'en débattre à nouveau dans deux mois mais je pense que c'est une date à marquer d'une pierre blanche.

13h56 : Catherine Gaud (Alliance) répond à Fabienne Couapel-Sauret : "Je pense que lorsque l'on est sûr de soi, on ne craint pas la critique".

13h48 : Fabienne Couapel-Sauret (Réunion en confiance) : "Si l'on écoute les opposants, le projet de route du littoral est mal engagé. Je veux le dire une fois pour toute dans cette assemblée : les projets de l'ancienne mandature ne pouvaient pas être engagés dans les 6 mois de la fin de l'ancienne mandature. L'Alliance le fait croire et c'est un message qu'ils n'arrêtent pas de faire relayer. Aujourd'hui, elle accuse une équipe installée depuis seulement un an. Je me demande si on ne va pas assister à la création d'une aile bien à gauche dans cette assemblée qui aurait le monopole de l'insulte. Moi, depuis le début de cette séance, j'ai assisté à des insultes vis-à-vis du président. N'entrez pas dans ce travers. Il faut créer des débats respectueux".

13h40 : Blocage à l'assemble plénière : Camille Sudre s'interrompt. La raison : Didier Robert quitte l'hémicycle pour répondre à un appel "urgent" comme il le dira à son retour. Camille Sudre est agacé mais celui-ci reprend son intervention.

13h35 : Camille Sudre répond à Michel Vergoz : "Un élu qui nous dit que les aléas dans un tel projet ce n'est pas important, c'est impensable. Dans ce rapport, il n'y a aucun élément financier. Où est la PPI ? (la programmation pluri-annuelle des investissements, ndlr)".

Depuis 13h25 : Michel Vergoz
: "Le 8 octobre 2004, c'est dans la presse, c'est vérifiable. L'ancien président disait ici-même : "nous commencerons par le bus et le transport collectif". Aujourd'hui, vous dites le contraire (s'exprimant à l'égard du groupe Alliance). Maintenant sur l'urgence : Cela fait 13 ans que cela dure alors que cela devait durer pas plus de 6 mois, c'était en 1998. Ca suffit : il faut y aller monsieur le président ! Même s'il est à attendre des aléas dans un tel projet, allons-y. C'est l'asphyxie économique demain si un éboulis de masse se produit. J'étais là en 1998, je n'y ai pas cru quand on nous annonçait que le dossier serait lancé dans les 6 mois, d'autres y ont cru. Mais cela ne m'avait pas empêché de l'espérer. J'en veux à ceux qui ont mis dans la tête des entrepreneurs que lorsque qu'un grand chantier se termine qu'il y a automatiquement un autre derrière qui suit et puis un autre...".

13h20 : Christine Soupramanien (groupe socialiste) : "Même si pour moi le projet est imparfait, je dis que ça suffit d'attendre. Les réunionnais disent leur ras-le-bol sur les non-décisions concernant la future route du littoral. J'ai envie de vos dire monsieur le président : "Allons-y". Je dois dire ma satisfaction de voir ce projet aboutir".

13h10 : Dominique Fournel répond à Rahiba Dubois sur l'enterrement du projet Tram-train
: "Je m'adresse à Madame Dubois qui s'inquiète des problèmes écologiques de la future route du littoral. Comment auriez-vous fait fonctionner le Tram-train ? Avec de l'électricité...".

-Rahiba Dubois : "Je réponds à monsieur Fournel, j'ai parlé de réseau ferré. Je ne suis pas une spécialiste des transports. Les études qui ont été menées montrent que le cout "extérieur" de la voiture est 16 fois supérieur à celui d'une solution ferrée. Je souhaite que l'on sorte de cette polémique".

13h00 : Dominique Fournel (groupe Réunion en confiance) : "Non, le projet de l'ancienne route du littoral n'était pas prêt. Je m'adresse à Philippe Jean-Pierre qui malheureusement n'est plus là. Pourquoi le projet avait été mis au placard par votre majorité ? Car son seul souci était de trouver un financement pour le projet tram-train. Il n'y avait rien de prêt concernant la route du littoral si ce n'est des études, il faut être clair là-dessus. S'agissant maintenant de vos soucis concernant les problèmes environnementaux, j'ai l'impression de me retrouver 3 ans en arrière".

12h30 : Intervention de Michel Lagourgue (groupe Alliance) : "Quel était le projet Matignon 1 monsieur le président ? Ce chantier aurait pu démarrer rapidement, donc on aurait déjà gagné un certain nombre de mois, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. La question qui est posée est celle du tout routier. Oui, nous sommes "pour" la route du littoral. Mais la raison de notre combat tient sur notre certitude qu'il y aura des retards et sur les problèmes environnementaux concernant le réchauffement climatique et de la montée du niveau de la mer. Tout mettre sur cette route du littoral est par ailleurs risqué : Que se passera-t-il le jour où un bateau, il faut y penser, viendrait percuter les piliers ? Et que dire de l'absence de bandes d'arrêt d'urgence sur cette voie en mer".

- Michel Lagourgue toujours : "Pour l'instant, on n'a pas de projet concernant l'entrée de St-Denis. On ne va pas passer de 4 à 2 voies comme aujourd'hui - et on voit que ça pose déjà problème- mais on va passer de 6 voies à 2 voies. Nous avons bien vu que vous avez signé un partenariat avec la mairie de Sainte-Denis mais il ne s'agit que du lancement d'études, nous en sommes là".

- Michel Lagourgue : "Autre problème, vous avez annoncé la suppression d'un moyen de péage. Soyons honnêtes, les réunionnais vont le payer d'une autre manière".

12h27 : Didier Robert :
"Les réunionnais sont en attente d'une décision. Y-a-t-il des questions ?"

12h20 : Nicolas Morbé, Directeur d'opérations à la DRR, rappelle les conclusions de l'assemblée plénière prises le 24 juin 2010 : "le projet de nouvelle liaison routière sécurisée entre Saint-Denis et la Possession, doit prévoir un site propre aménagé en faveur des transports collectifs. Enfin, le recours à un péage d'ouvrage est abandonné".

11h50 : Ouverture des débats sur le projet de future route du littoral. Intervention de Nicolas Morbé, Directeur d'opérations à la DRR, en préambule des débats. Il prévient : "la sécurisation totale de la route actuelle est impossible. Seule subsiste la construction d'une nouvelle route. Le tunnel étant la solution la plus chère de toutes, ça nous a amené, dès 2008, à écarter cette solution au profit d'une solution en mer".

11h46 : Le Conseil régional vote la prise de participation à hauteur de 10% de la Région Réunion au capital de la future société aéroportuaire. Le groupe Alliance s'abstient. La Région s'est prononcée, tout comme le Département la semaine dernière, malgré le flou qui entoure l'engagement de l'Etat dans cette future société.

11h37 : Vote du projet de décision modificative N°1 (DM1) au budget de l'exercice 2011. Sans surprise, le groupe Alliance vote contre, le PS s'abstient. Les mêmes rapports en terme de vote ont eu lieu que ce soit pour la part "investissement" ou "fonctionnement". Ce DM1 modifie le budget primitif de l'exercice 2011 voté le 14 décembre dernier.

11h25 : Didier Robert : "Ces questions sont largement débattues en commission permanente et nous sommes une majorité qui donne amplement la parole à l'opposition". Le président de Région, un brin agacé par le nombre d'intervention, souhaite accélérer et procéder aux votes des dossiers à l'ordre du jour.

11h15 : Première intervention de Maya Césari (groupe Alliance) : "Les 41 millions d'euros destinés à Stella Matutina vont-ils aller dans les murs ou dans le contenu ? On ne sait rien du projet monsieur le président".

André Thien Ah Koon s'est absenté après une heure de débat et ce malgré une intervention tonitruante
André Thien Ah Koon s'est absenté après une heure de débat et ce malgré une intervention tonitruante
11h05 : Nouvelle intervention de Camille Sudre : "Pourquoi vous ne répondez pas à mes interrogations ? Vous êtes le principal responsable de la politique de la Région monsieur le président". Réponse de Didier Robert (sur un ton ironique) : "Je ne vous prendrais jamais comme conseil. Votre parcours ne plaide pas en votre faveur".

10h55 : Didier Robert (président de Région) s'adresse à l'opposition
: "Tant sur le fond que sur la forme, nous sommes éloignés de l'ancienne majorité. Nous ne ferons pas comme l'ancienne équipe qui en 1998 avait promis que la décision sur la route du littoral serait réglée en 6 mois. Douze ans après on en était toujours en phase d'études. C'est un véritable immobilisme qui a été sanctionné par les réunionnais".

- "Concernant le projet de Stella Matutina, il n'est pas question non plus d'attendre le prochain vote d'un budget primitif pour agir. Nous sommes dans l'action monsieur Camille Sudre, ne vous en déplaise...".

- "Concernant la question des 2 millions reversés aux transporteurs, ce n'est pas une nouveauté. En 2008 déjà il y avait eu une telle aide via un fonds de compensation pour les transporteurs. Mais la différence c'est qu'il y a bien sûr l'urgence du moment, mais qu'à l'initiative de la Région une étude a été lancée. Elle sera disponible sous 3 mois. Je l'évoquerai avec vous en commission permanente".

10h35 : André Thien Ah Koon quitte l'assemblée (provisoirement ?). A noter l'absence remarquée de plusieurs élus socialistes aujourd'hui, parmi lesquels Jean-Jacques Vlody et Ericka Bareigts.

10h35 : Première et longue intervention de Michel Vergoz (groupe socialiste) : "La mesure de continuité territoriale n'a fait qu'augmenter les prix des billets d'avion. Ouvrons un appel d'offre international en ouvrant des blocs sièges. Si c'est un échec, qu'il n'y a pas de réponse à cet appel d'offre, les Réunionnais ne nous en voudront pas d'avoir essayé".
"Mais je m'adresse aux journalistes notamment : il y a deux types d'opposition dans cette assemblée. Mon opposition se veut respectueuse. C'est pour cela que je suis pour la rénovation de Stella Matutina. On ne peut pas être pour hier (en s'adressant au groupe Alliance) et contre aujourd'hui. S'il faut raser Stella Matutina, dites-le".

- "Concernant la question du carburant : L'histoire bégaye monsieur le président. Le premier concerne l'octroi de mer. La perversion est extrême. Qu'observe-t-on ? Les collectivités s'enrichissent tandis que le pouvoir d'achat des réunionnais ne cesse de diminuer. La deuxième est l'économie de comptoir de la SRPP qui persiste".

Les élus ont respecté une minute de silence en hommage au caporal Alexandre Rivière
Les élus ont respecté une minute de silence en hommage au caporal Alexandre Rivière
10h30 : TAK : "S'il n'y a pas plus de transparence dans les organismes extérieurs à la Région, nous donnerons les noms des personnes qui y travaillent et qui sont de la famille des élus. Nous restons polis jusqu'à maintenant mais nous pourrons citer les noms de ces personnes".

10h20 : Camille Sudre (groupe Alliance) : Mon deuxième point concerne les 2 millions donnés aux transporteurs. La Région, ce n'est pas un gabier. soit on donne à tout le monde, soit on ne donne pas. Si on donne à tout le monde, tous les gens peuvent venir barrer les routes demain. Il faut un minimum de courage en politique monsieur le président".

10h15 : Camille Sudre (groupe Alliance) : "On vient de voter le projet primitif il y a 4 mois et vous, vous avez réussi de vous faire épingler deux fois par le Conseil économique, social et environnemental. L'avis du CESER dit ceci : première remarque : Vous supprimez 3,5 millions d'investissement que vous avez transformé en dépenses de fonctionnement. Si ça continue comme cela monsieur le président, c'est la chambre des régionales des comptes qui interviendra...".

10h10 : Réponse de Jean François Sita (Groupe Réunion en confiance) à TAK :
"Vous avez oublié que la culture de la canne fait partie de notre Histoire".

10h : Débat sur la rénovation du musée Stella Matutina : TAK : "Ce projet s'annonce catastrophique pour l'avenir. Si le premier musée n'attirait plus les foules, il en sera de même après sa rénovation. Au plus fort de cette structure, le musée n'accueillait que 100.000 personnes. Et pourquoi pas mettre 40 millions pour agrandir la piste de Pierrefonds ? Mais aller réveiller quelque chose qui est déjà mort, c'est annoncer une deuxième mort annoncée".

9h45 : Prise de parole d'André Thien Ah Koon (groupe Alliance) : "Est-ce que c'est légal monsieur le président de ne pas recevoir de PV des décisions des appels d'offres ? Est-ce que dans les mairies il n'y a pas de suivi à la suite des appels d'offre ? Il y a une opacité dans cette assemblée".

Dominique Fournel (Groupe Réunion en confiance)
: "J'aimerai rappeler à monsieur Thien Ah Koon qu'il signe à chaque fois les décisions prises en commission permanente. Faut-il encore être présent à chaque commission d'appel d'offres... De plus le recueil des actes administratifs est adressé à tous et visible dans le hall de la Région.". Aucune réponse de TAK.

9h35 :
Lecture des motions par les différents groupes politiques de l'hémicycle.

9h30 :
Didier Robert a demandé aux élus de respecter une minute de silence en hommage au caporal Alexandre Rivière tué la semaine dernière en Afghanistan.

9h25 : Début de séance de l'assemblée plénière
Jeudi 28 Avril 2011 - 09:20
Ludovic Grondin
Lu 2351 fois




1.Posté par Anti cons et connes le 28/04/2011 10:06
Cette fois, on lui a donné un verre ou un gobelet en plastique ?

2.Posté par jean Michel le 28/04/2011 10:42
Ludovic Grondin on compte sur vous pour ne pas louper les images du prochain pétage de plomb de TAK.

je sens que cela ne va pas tarder

3.Posté par Z'embroKaf le 28/04/2011 10:55
10h : Débat sur la rénovation du musée Stella Matutina : TAK (...) le musée n'accueillait que 100.000 personnes. Et pourquoi pas mettre 40 millions pour agrandir la piste de Pierrefonds

pour l'allonger de combien, 40 millions ???
pour passer à 3200 m il faut M. le "briseur de verres"...au minimum...150 Millions !!!

4.Posté par Vivien DURIEUX le 28/04/2011 11:50
La route du littoral comme menu principal de l'assemblée plénière de la Région, est la démonstration par l'absurde de la gabegie de réaliser un viaduc de 4.5km de long en pleine mer, avec une roche dure se trouvant sur les 55 hectares de terrains à LA SOURIS CHAUDE, pour réaliser une D.U.T pour une carrière, hypothéquant des milliers d'emplois dans dans le BTP et le tourisme à LA REUNION, championne d'EUROPE du chômage, alors que le tourisme est le premier employeur de notre île !?

Qu'en pense le TCO et surtout le peuple, à 80% le 21 Mars 2010 et le 27 Mars 2011, disant NON à "la bande des quatre" , par les votes blancs, nuls et plus de 50 % de personne refusant d'aller voter!?

En cette Pâques 2011, le peuple enfin souverain grâce à INTERNET est enfin sorti du servage en Égypte, car nous sommes tous juifs par Adam et Eve !?

5.Posté par Un Tiyabe le 28/04/2011 11:28
Décidemment, l'opposition est toujours sur les mêmes thèmes.
Est-ce que TAK au moins a appliqué ses conseils lorsqu'il était dictateur du Sud?

6.Posté par ALEXANDRA le 28/04/2011 11:51
m; durieux connaissez vous le viaduc de Millau ? et autres sites ? Que faites vous des morts sur cette route ??? Y compris Laurent Verges ce qui a fait dire à l'élu qu'il ne ferait rien pour cette route...

7.Posté par Poisson rouge le 28/04/2011 11:52
TAK ne comprend pas l'intérêt de rénover nos musées dont celui de stella. Il ne comprend pas l'enjeu de mémoire et l'enjeu touristique. On peut penser qu'il préfère qu'on le laisse dans un état de délabrement. Son ami politique Thrierry ROBERT, maire de la commune qui accueille ce musée, est -il d'accord avec cette position de son collègue des moderes du conseil général.

8.Posté par Z'embroKaf le 28/04/2011 13:30
Pour moi ce débat ce n'est que de la poudre aux yeux...la majorité de"tibus" va voter pour...normal
Alliance...contre...normal et le PS (Soupramanien/Vergoz)...pour et les autres PS abstention..pour la "photo" !!!

9.Posté par Vivien DURIEUX le 28/04/2011 15:20
"m; durieux connaissez vous le viaduc de Millau ? et autres sites ? Que faites vous des morts sur cette route ??? Y compris Laurent Verges ce qui a fait dire à l'élu qu'il ne ferait rien pour cette route..."

ALEXANDRA

Le viaduc de MILLAU de mon confrère FOSTER est construit sur du rocher et non des grottes d'ALI BABA et les 40 voleurs" de coulées basaltique ,un véritable Emmenthal, de ce viaduc de 5 km de long, où des tonnes de béton vont devoir être coulés, faisant exploser , son cout, non par 2 , mais au moins 3, la route des tamarins étant nécessaire et où il y a 30 ans, j'ai été contre le tracé en bord de mer hypothéquant l'avenir touristique à TROIS BASSINS.

TROIS BASSINS où une Déclaration d'Utilité Public , D.U.P.pour une carrière, pour combler les innombrable caries de ce viaduc de 5 km de long devrait être faite sur 55 hectares, hypothéqués depuis 30 ans, par nos 85 administrations, au détriment du développement touristique, le premier employeur de notre île, championne d'EUROPE du chômage, avec à TROIS BASSIN plus de 69% de chômage chez les jeunes!?

D'autre solutions existent, comme élargir le tunnel du train, le plus longs du monde lorsqu'il fut construit , de faire des voutes en béton ,avec de la terre au dessus , pour amortir les chutes de pierres, comme cela existe dans les Alpes et enfin faire deux tunnels, au niveau du boulevard nord, et à LA POSSESSION, pour que ces 2 villes ne soient plus coupée de la mer, afin d'aménager des piscines paysagères et non l'horreur en béton sur le barachoi à ST DENIS!?

Enfin que je sache Laurent VERGES s'est tué tout seul sur cette route, sans chute de pierres et son mariage s'est fait alors que déjà mort !?

10.Posté par Zorba le 28/04/2011 18:05
On a bien construit un pont qui relie le Péloponnèse à la Grèce Continentale (pont Rion/Antirion) avec des contraintes liées à des sols meubles, à la sismicité et à la tectonique des plaques (le Péloponnèse s'éloigne de la Grèce), contraintes que ne devrait pas connaître la nouvelle route du littoral.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales