Social

Liquidation judiciaire de la boulangerie le Paris-Brest

En grève depuis une semaine pour des retards de paiements, les employés de la société "Paris-Brest" ont appris aujourd’hui que la liquidation judiciaire de leur entreprise a été prononcée. Ces derniers espèrent encore qu’une solution sera trouvée pour les 41 employés.


Ce midi, une petite partie des employés étaient encore présents dans les locaux de l’entreprise de boulangerie-pâtisserie-viennoiserie, à la zone industrielle de La Mare à Sainte-Marie. Les salariés se sont réunis en assemblée générale suite à la nouvelle tombée quelques heures plus tôt : la liquidation judiciaire de leur entreprise prononcée par le tribunal de commerce.

La quarantaine de salariés n’entend pas en rester là, convaincue que le marché se porte bien. "Aujourd’hui on perd notre travail mais on réfléchit à monter une coopérative pour sauver les emplois des salariés et continuer à faire vivre notre activité. On reste ouvert à toutes possibilités mais si des actionnaires sont intéressés, on les appelle à venir nous soutenir", a affirmé Arnaud Fournier, pâtissier et délégué du personnel.

Déjà en difficultés il y a deux ans, la société avait été reprise l’année dernière par un financier métropolitain et avait migré de Saint-Denis à Sainte-Marie. La boulangerie produisait plus de 70.000 baguettes par jour, envoyées vers les grandes surfaces.
Jeudi 16 Juillet 2009 - 18:27
Melanie Roddier
Lu 3022 fois




1.Posté par bleuet le 16/07/2009 22:05
C'est toujours très triste de voir une entreprise fermer... Plus de quarante employés, en comptant deux enfants par famille, cela représente environ 160 personnes qui se trouvent dans la détresse et les difficultés. Je compatis beaucoup. Bon courage les gars.

2.Posté par etjosedire le 17/07/2009 05:37
Ce sont vos clients qui vous ont amenés là. Entre leurs exigences de toujours tirer les prix vers le bas, et le chantage à la concurrence, vous n'avez aucune chance de remonter une entreprise viable et pérenne. Cessez de dépendre des prédateurs qui sont des maîtres chanteurs.

Tournez vous vers de nouvelles possibilités d'écoulement de votre production, quitte à diversifier cette même production.

3.Posté par FRANCO le 17/07/2009 07:26
"Selon que vous serez puissant ou misérable ...." au "pauvre" François Caillé, millionnaire, les banques lui avancent 18 millions € pour qu'il ne licencie pas à tour de bras ! Pour les 41 salariés de Paris Brest et leurs familles il n'y a plus d'argent bien sûr. Comparez cela aux 83 millions € de profits réalisés par nos "pauvres banques " !!!!

Certains redécouvrent les joies du capitalisme et de sa recherche incessante du taux de profit le plus élevé dans la laps de temps le plus court possible. Cette politique économique n'est-elle pas validée et soutenue par la région et le PCR ? N'est-il pas temps d'en changer pour l'avenir même de notre île et de nos enfants ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales