Sport

Ligue 1 : Les Réunionnais sont sur le pont

La Ligue 1 reprend ses droits ce soir. Et, cette saison plus que jamais, les Réunionnais vont jouer les premiers rôles que ce soit dans des clubs favoris pour le titre (Bordeaux, Marseille) où très populaires (Paris-Saint-Germain, Saint-Etienne). Tour d'horizon des forces et faiblesses des huit représentant de l'île parmi l'élite.


Copyright : om.net
Copyright : om.net
Tremoulinas doit confirmer

Honneur au champion. Benoît Tremoulinas, premier réunionnais champion de France, était pratiquement inconnu en début de saison dernière. Cette année, il sera titulaire sur le flanc gauche de la défense du champion de France en titre. Latéral hyperactif, doté d'un petit gabarit pour un défenseur (1,73m pour 64 kg), il n'est pas sans rappeler un autre arrière gauche girondin Bixente Lizarazu, la puissance physique en moins. Natif de Bordeaux, Benoît Tremoulinas doit cette année continuer à progresser et assumer un vrai statut de titulaire pour confirmer qu'il est, à 24 ans, un des meilleurs français à son poste.

Guillaume Hoarau, la saison de tous les espoirs

Le Saint-Pierrois était l'une des révélations de la saison dernière. Passer du Havre en Ligue 2 au PSG et inscrire immédiatement 17 buts en a surpris plus d'un. Seulement cette saison, Guillaume Hoarau est attendu au tournant. Va-t-il confirmer ou retomber dans l'anonymat ? On attend de lui qu'il soit encore plus efficace devant le butt et soit toujours aussi présent dans le jeu. Il sera alors permis de rêver à un voyage en Afrique du Sud en juin prochain, pour la Coupe du Monde. Premier point noir de cette saison, l'attaquant est blessé aux adducteurs depuis la fin de saison dernière et n'a pu faire une vraie préparation. Il n'a joué aucun match amical et donc pas pris ses repères avec son nouveau compère d'attaque, le turc Melvüt Erding. Il n'est pas dans le groupe pour la 1ère journée.

Abriel franchit un palier

Fabrice Abriel n'est pas du genre à brûler les étapes. Formé au PSG, il part ensuite faire ses armes en Ligue 2 à Amiens, puis Guingamp. Il passe dans l'élite à Lorient pour finalement atterrir, à 30 ans tout rond, à l'Olympique de Marseille. Et malgré qu'il arrive dans un club très ambitieux, où la concurrence s'annonce féroce cette année, c'est presque pour lui qu'on est le moins inquiet. Physiquement excellent (il n'est jamais blessé et toujours premier au test cardio), techniquement au-dessus de la moyenne et mentalement très serein, le grand pote de Nicolas Anelka est prêt pour cette expérience. Et heureusement, car il va être immédiatement plongé dans le grand bain suite à la blessure pour plusieurs semaines de l'Argentin Lucho Gonzales, titulaire à son poste. Ses prestations en amicales ont en tout cas très vite rassuré les supporters marseillais.

Payet doit faire plus    

Dimitri Payet entame sa quatrième saison en tant que titulaire en Ligue 1. A 22 ans, c'est déjà une belle performance. Seulement cette année, on attend du Saint-Josephois qu'il franchisse réellement un palier. Car s'il est reconnu que Dimitri Payet est talentueux, il manque encore de régularité et n'a pas encore réalisé de saison complète. Des rumeurs de départs au PSG durant l'inter-saison ne semblent pas l'avoir perturbé puisqu'il a réalisé une belle série de matchs amicaux où il à fait admirer sa vitesse et surtout son superbe pied gauche. Reste maintenant pour lui à faire valoir ses qualités toute l'année... et notamment en hiver.

Et les autres...

Jérémy Morel, après sept saisons à Lorient, aurait bien aimé changer d'air. Seulement aucune offre n'est parvenu au club breton, et le réunionnais va donc repartir avec les Merlus pour une année supplémentaire. Le départ de nombreux cadres (Jallet, Ciani, Abriel) font de lui est des anciens et leader de l'équipe.

A Grenoble, Laurent Courtois restera fidèle à lui-même : discret mais terriblement efficace. Infatigable sur le côté gauche et doté d'une excellente qualité de frappe et de passe il est une valeur sûre du GF38. La véritable inquiétude réside dans le comportement de son équipe, qui a réalisé une belle saison pour se maintenir,  mais on sait que la deuxième année parmi l'élite est toujours plus compliquée.

De l'autre côté de la défense grenobloise on retrouve Jimmy Mainfroi. Auteur d'un excellent début de saison l'année dernière, il avait été stoppé dans son élan par une rupture des ligaments croisés. Il a fait toute la préparation et espère simplement faire une saison complète.

A noter que Willy Grondin a suivi son entraîneur à Valenciennes, Antoine Kombouaré, et est désormais troisième gardien du PSG. On ne devrait pas le voir fouler les pelouses de Ligue 1 cette année mais sait-on jamais...
Samedi 8 Août 2009 - 10:52
Benjamin Postaire
Lu 1686 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales